Le PDG des Éditions Dédicaces obtient un article dans le magazine Québec Imprimerie

Le Fondateur et PDG des Éditions Dédicaces, Guy Boulianne, a obtenu un important article dans le magazine Québec Imprimerie. Ce magazine spécialisé s’adresse particulièrement à tous les professionnels du monde de l’imprimerie et de l’édition au Québec. Ce numéro du magazine a été remis lors du Gala Gutenberg qui eut lieu à Montréal le 19 avril dernier (le Gala Gutenberg rassemble les professionnels de l’imprimerie). Voici un extrait de cet article :

« Dans un contexte où le livre électronique est appelé à se développer, M. Boulianne commente ainsi la  complémentarité entre les processus de fabrication et de diffusion traditionnels et électroniques. « Le livre électronique a toujours fait partie de notre stratégie de publication. Tous nos ouvrages sont convertis aux formats PDF, Epub, Mobi, Palm Doc et mis en vente dans plusieurs boutiques sur Internet, dont : Actilib, i-Kiosque, XinXii (Europe), ainsi que Smashwords, Payloadz, Amazon (États-Unis). Nous avons aussi signé des contrats pour intégrer l’ensemble de notre catalogue dans les liseuses numériques (e-Reader) enTourage eDGe et Kobo. Nous nous apprêtons par ailleurs à diffuser nos livres dans l’Entrepôt Numérique (Agrégateur développé au Québec par l’ANEL et De Marque), ce qui nous permettra de vendre nos ouvrages dans des dizaines de librairies en ligne, tant en Europe qu’au Canada. »

« Le livre électronique est donc un complément incontournable au livre papier. Notre rôle principal étant de faire connaître les auteurs et leurs œuvres, tous les moyens sont à prendre en considération, sans aucune exception. »

« Selon M. Boulianne, l’imprimeur ne devrait pas craindre l’avancée électronique dans le secteur de l’édition. Le spécialiste mondial de l’histoire du livre, Robert Darnton, écrivait dans le Monde Magazine : « Le livre numérique ne chasse pas le livre imprimé, il le renforce. » L’imprimeur n’a donc rien à craindre de cette avancée du numérique, mais il doit s’y adapter très rapidement au risque d’être complète- ment dépassé. Il doit investir dans une machinerie conçue pour l’édition à la demande, comme l’Espresso Book Machine, qui est déjà utilisée par plusieurs grands organismes dont l’Université McGill et l’Université de Toronto. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s