Claire Edwards, membre de l’ONU : La 5G est une guerre contre l’Humanité. Vers une catastrophe mondiale en matière de santé ?

La divulgation sur la 5G – et les risques considérables qu’elle fait courir à l’Humanité – exposée au grand jour au sein des Nations Unies. C’est grâce à Claire Edwards, membre de longue date du personnel de l’ONU et lanceuse d’alerte, qui m’a récemment contacté pour me parler de ce sujet qui concerne toute l’Humanité et notre avenir commun. Regardez l’interview ci-dessous, ou sur Facebook ici. — Josh del Sol Beaulieu

Les huit premiers mois de la Seconde Guerre mondiale, sans combats, sont connus sous le nom de Drôle de Guerre. L’utilisation d’ondes millimétriques comme technologie de communication sans fil de cinquième génération ou 5G est une drôle de guerre d’un autre genre.

Cette drôle de guerre est également silencieuse, mais cette fois-ci, les tirs ont la forme de faisceaux de radiations électromagnétiques semblables à des rayons laser, provenant de milliers d’antennes minuscules [1], et presque personne dans la ligne de tir ne sait qu’on est en train d’impacter sa santé de manière silencieuse, grave et irrémédiable.

Tout d’abord, la 5G rendra probablement les gens électro-hypersensibles (EHS) [2]. Peut-être était-ce le fait d’être assise devant deux grands écrans d’ordinateur pendant une partie importante des 18 années où j’ai travaillé à l’ONU qui m’a rendue EHS. Lorsque le bureau des Nations Unies à Vienne a installé de puissants points d’accès Wifi et téléphone portable – conçus pour desservir de grands espaces publics – dans des couloirs étroits à parois métalliques dans tout le Centre international de Vienne en décembre 2015, j’ai été malade sans arrêt pendant sept mois.

J’ai fait de mon mieux pendant deux ans et demi pour alerter le syndicat du personnel de l’ONU, l’administration et les services médicaux sur les dangers des champs électromagnétiques (CEM) de ces points d’accès pour la santé du personnel de l’ONU, mais on n’en a pas tenu compte. C’est pourquoi, en mai 2018, j’ai porté la question devant le secrétaire général de l’ONU, António Guterres. Physicien et ingénieur électricien, il a donné des conférences sur les signaux de télécommunication au début de sa carrière, mais a affirmé ne rien savoir à ce sujet. Il s’est engagé à demander à l’Organisation mondiale de la santé de se pencher sur la question, mais sept mois plus tard, ces points d’accès publics restent en place. Je n’ai reçu aucune réponse à mes nombreux courriels de suivi.

Donc, j’ai été heureuse de pouvoir participer à l’effort de publication d’un Appel international pour arrêter la 5G sur Terre et dans l’Espace, car il était clair pour moi que, malgré 43 appels scientifiques antérieurs, très peu de gens comprenaient les dangers des CEM. Mon expérience de rédactrice en chef pouvait contribuer à faire en sorte que le lancement d’un nouvel appel sur la 5G, incluant la question du rayonnement 5G depuis l’espace, soit clair, complet, explicatif et accessible aux non-scientifiques. L’appel international à l’arrêt de la 5G sur la Terre et dans l’espace référencé à cent pour cent, citant plus d’une centaine d’articles scientifiques parmi des dizaines de milliers parmi des dizaines de milliers sur les effets biologiques des CEM publiés au cours des 80 dernières années [3].

Après avoir passé des années à éditer des documents de l’ONU traitant de l’espace, je sais que l’espace est extrêmement disputé sur le plan géopolitique et que tout événement fâcheux impliquant un satellite militaire risque de déclencher une réaction catastrophique. [4] Le droit de l’espace est tellement inadéquat (un exemple parmi d’autres est la complexité du droit de la responsabilité dans l’espace [5], [6]) que l’on pourrait vraiment appeler l’orbite terrestre le nouveau Far-West. La Chine a semé la consternation dans la communauté internationale en 2007 lorsqu’elle a fait la démonstration des capacités d’une arme anti-satellitaire en détruisant son propre satellite. Les débris dans l’espace constituent la principale préoccupation des pays qui voyagent dans l’espace. Le syndrome de Kessler est un scénario envisagé postulant que les orbites terrestres pourraient devenir inutilisables pendant un millier d’année à cause des nombreux débris spatiaux qui s’y trouvent [7]. Dans de telles circonstances, le lancement de plus de 20 000 satellites commerciaux 5G vous semble-t-il rationnel ?

J’habite à Vienne, en Autriche, où le déploiement de la 5G est arrivé soudainement. Au cours des cinq dernières semaines, la pré-5G a été officiellement annoncée à l’aéroport de Vienne et la 5G à la Rathausplatz, la place principale de Vienne, qui attire des dizaines de milliers de visiteurs pour son marché de Noël chaque mois de décembre et pour sa patinoire chaque mois de janvier, des événements spéciaux pour le plus grand plaisir des enfants. Avec les oiseaux et les insectes, les enfants sont les plus vulnérables aux ravages de la 5G en raison de leur petite taille. [8]

Des amis et connaissances, et leurs enfants à Vienne présentent déjà les symptômes classiques de l’intoxication par les CEM : [9] saignements de nez, maux de tête, douleurs oculaires, douleurs thoraciques, nausées, fatigue, vomissements, acouphènes, vertiges, symptômes pseudo-grippaux et douleurs cardiaques. Ils signalent également l’impression d’avoir une bande serrée autour de la tête; pression sur le dessus de la tête ; douleurs courtes et lancinantes autour du corps ; et bourdonnement des organes internes. D’autres effets biologiques tels que les tumeurs et la démence mettent généralement plus de temps à se manifester, mais dans le cas de la 5G, qui n’a jamais été testée en matière de santé et de sécurité, qui sait ? [10]

Une infrastructure très dense pour la 5G est apparue très rapidement en Autriche. En l’espace de trois semaines, une de mes amis, jusque là de santé robuste, en est arrivée à fuir ce pays où elle habite depuis 30 ans. Chaque individu réagit différemment aux CEM. Pour elle, c’était une torture extrême alors elle et moi avons passé ses deux dernières nuits en Autriche à dormir dans les bois. Fait intéressant, alors qu’elle traversait le sud de l’Allemagne en voiture, elle a été soumise à des tortures encore plus sévères qu’en Autriche. Dans le nord de l’Allemagne, elle ne présentait aucun symptôme et se sentait complètement normale, ce qui suggère qu’il n’y a pas encore eu de déploiement de la 5G dans cette région.

Ce qui fait l’affaire de l’industrie des télécommunications, c’est qu’il n’y a pas de limite légale à l’exposition aux CEM. Pour le secteur des télécommunications, il n’existe que des directives juridiquement non-contraignantes, telles que celles élaborées par celle qui porte le titre ronflant de Commission internationale de la protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), qui s’avère être comme le magicien d’Oz. Il s’agit juste d’une toute petite ONG allemande qui désigne ses propres membres, dont aucun n’est médecin ni expert en environnement. [11]

Comme le magicien d’Oz, l’ICNIRP semble avoir des pouvoirs magiques. Sa prestidigitation a le pouvoir de faire disparaître sans laisser de trace les effets non thermiques de l’exposition aux CEM, car la prise en compte des dizaines de milliers d’études montrant les effets biologiques des CEMde invaliderait ses soi-disant directives de sécurité. [12] Comme par magie, elle a convaincu l’Union internationale des télécommunications, qui est une branche des Nations Unies, de reconnaître ces directives. [13] Et un seul petit courriel envoyé à l’ICNIRP en octobre 2018 pour lui faire part des commentaires du professeur Martin Pall sur le nouveau projet de directives de l’ICNIRP a suscité immédiatement une explosion d’intérêt à propos de la présence en ligne de l’expéditeur (jusque là ignorée par tous) de la part d’entreprises et de particuliers du monde entier, des services d’immigration d’un pays, du bureau du Chancelier d’Autriche , d’un cabinet d’avocats à Vienne et même d’Interpol ! [14], [15]

J’espère que les gens liront et partageront notre appel pour stopper la 5G dans l’espace pour qu’ils se réveillent eux-mêmes et en réveillent d’autres rapidement, et qu’ils utiliseront cet appel pour agir afin d’arrêter la 5G. Même huit petits mois de cette drôle de guerre « 5G » pourraient être catastrophiques pour toute la vie sur Terre. Elon Musk est prêt à lancer les premiers 4 425 satellites 5G en juin 2019 et à «recouvrir» la Terre avec la 5G, en violation d’innombrables traités internationaux. Cela pourrait déclencher la dernière grande extinction, à cause de l’expérience biologique la plus importante et la manifestation la plus odieuse d’orgueil démesuré et de cupidité dans l’Histoire de l’Humanité, la 5G au coût de nombreux trillions de dollars US.10

La première réaction des gens à l’idée que la 5G pourrait constituer une menace existentielle pour toute vie sur Terre est généralement l’incrédulité et/ou la dissonance cognitive. Une fois qu’ils ont examiné les faits, cependant, leur seconde réaction est souvent la terreur. Nous devons transcender celle-ci pour voir dans la 5G une opportunité de nous assumer, de prendre des responsabilités et d’agir. Nous avons peut-être déjà perdu 80% de nos insectes à cause des CEM au cours des 20 dernières années [16]. Nos arbres risquent d’être coupés par millions afin de garantir une signalisation 5G continue pour les voitures, les autobus et les trains autonomes. [17] Allons-nous rester sans réaction pendant que nous-mêmes et nos enfants sommes irradiés, que nos systèmes alimentaires sont décimés et que notre environnement est détruit ?

Actuellement, nos journaux sont en train de vulgariser, l’air de rien, le mème selon lequel l’extinction de l’espèce humaine serait une bonne chose [18], [19], mais lorsque la question devient non pas rhétorique mais réelle, lorsqu’il s’agit de votre vie, de votre enfant, de votre communauté, de votre environnement qui sont menacées de façon immédiate, pouvez-vous vraiment adhérer à une telle suggestion ? Si non, veuillez signer l’appel Stop 5G et agissez en contactant tous ceux dont vous pensez qu’ils auraient le pouvoir d’arrêter la 5G, en particulier Elon Musk [20] et les PDG de toutes les autres sociétés qui envisagent de lancer des satellites 5G dans seulement vingt semaines. La vie sur Terre a besoin de votre aide maintenant.



Claire Edwards, BA Hons, MA, a travaillé pour les Nations Unies en tant que rédactrice et formatrice en écriture interculturelle de 1999 à 2017. Depuis mai 2018, elle collabore avec Arthur Firstenberg pour la publication de l’Appel international pour arrêter la 5G sur Terre et dans l’espace (www.5gspaceappeal.org). L’appel a attiré plus de 70 000 signataires individuels et collectifs de plus de 167 pays, mais doit encore toucher un plus grand nombre de personnes. Claire a mis en garde le Secrétaire général des Nations Unies contre les dangers de la 5G lors d’une réunion avec le personnel des Nations Unies en mai 2018, appelant à une cessation de son déploiement dans les lieux d’affectation des Nations Unies.
Vous pouvez contacter Claire Edwards à l’adresse stop5gappeal@protonmail.com. Arthur Firstenberg peut être contacté à spaceappeal@fastmail.fm ou www.5gspaceappeal.org/contact.

RÉFÉRENCES :

  1. Délos, Peter. « La voie vers une nouvelle architecture de radar à balayage électronique ». TechTime: Actualités de l’électronique et de la technologie. 15 janvier 2018. « Bien que l’on parle beaucoup de MIMO (entrées multiples, sorties multiples) et de radars automobiles massifs, il ne faut pas oublier que l’essentiel des technologies radars récentes et la recherche-développement sur la formation de faisceaux concernait l’industrie de la défense et que maintenant elles sont en train d’être adaptées pour des applications commerciales. Alors que les radars à balayage électronique et la formation de faisceaux sont passés de la recherche-développement à la réalité dans les années 2000, on s’attend maintenant à une nouvelle génération de cette technologie axée sur la défense, rendue possible par la technologie industrielle offrant des solutions qui présentaient auparavant un coût prohibitif. »
  2. « Témoignages d’électrosensibles ». Nous sommes la preuve. 2018. « WATE a l’intention d’exposer l’épidémie cachée de maladies, de souffrances et les violation des droits humains que cause le rayonnement de la technologie sans fil ; porter la voix des blessés ; défendre et garantir leurs droits et contraindre la société et les gouvernements à prendre des mesures correctives et à informer le public des dommages causés ».
  3. Glaser, lieutenant Z. « Cumulated Index to the Bibliography of Reported Biological Phenomena (‘effects’) and Clinical Manifestations Attributed to Microwave and Radio-frequency Radiation: Report, Supplements (no. 1-9) ». BEMS Newsletter B-1 à B-464 (1984). Le lieutenant Zorach Glaser, PhD, a catalogué 5 083 études, livres et rapports de conférence pour la marine américaine jusqu’en 1981.
  4. « Space Sustainability : A Practical Guide ». Fondation Secure World, 2014, 21. « Cependant, à mesure que de plus en plus de pays intègrent l’espace dans leurs capacités militaires nationales et s’appuient sur des informations spatiales pour la sécurité nationale, il est de plus en plus probable que toute ingérence (réelle ou perçue) sur les satellites pourrait provoquer ou aggraver des tensions et des conflits spatiaux ou sur Terre. Cela est rendu d’autant plus difficile qu’il est complexe de déterminer la cause exacte d’un dysfonctionnement d’un satellite : qu’il s’agisse d’un événement météorologique, d’un impact causé par des débris spatiaux, d’une ingérence involontaire ou d’un acte d’agression délibéré ».
  5. « Space Law : Liability for Space Debris ». Panish, Shea & Boyle LLP. 2018. « Intenter une action en justice contre SpaceX pour des débris spatiaux est un peu différent d’une action intentée contre l’industrie commerciale ou si le lancement avait été parrainé par l’État. Étant donné que SpaceX est une entreprise privée, les parties lésées peuvent adresser des réclamations directement à l’établissement conformément aux lois de l’État relatives aux dommages corporels. Pour que la demande soit retenue, le demandeur devra prouver qu’un négligence de SpaceX a provoqué la collision de débris spatiaux. Le droit spatial est notoirement complexe et il est très difficile pour parties lésées d’obtenir réparation de leurs dommages en Californie ».
  6. Von Der Dunk, Frans G. « Liability versus Responsibility in Space Law: Misconception or Misconstruction? » Université de Nebraska-Lincoln College of Law : Programme de droit de l’espace, du cyberespace et des télécommunications, publications 21 (1992).
  7. Kessler, D.J., P.M. Landry, B.G. Cour-Palais et R. E. Taylor. « Aerospace : Collision Avoidance in Space: Proliferating Payloads and Space Debris Prompt Action to Prevent Accidents ». IEEE Spectrum 17, no. 6 (1980) : 37-41.
  8. Morgan, L. Lloyd, Santosh Kesari et Devra Lee Davis. « Why Children Absorb More Microwave Radiation than Adults: The Consequences ». Journal of Microscopy and Ultrastructure 2, no. 4 (décembre 2014): 197-204. Faits saillants : (1) Les enfants absorbent plus de rayons micro-ondes (RMO) que les adultes. (2) Les RMO sont classés 2B cancérogène (possible). (3) Le fœtus est plus en danger que les enfants du fait de son exposition au RMO. (4) Les limites d’exposition légales ne sont pas modifiées depuis des décennies. (5) Les manuels de prévention sur les téléphones portables et la règle des 20 cm pour les tablettes/ordinateurs portables violent le règlement sur la « position de fonctionnement normal ».
  9. Electro Hypersensitivity: Talking to Your Doctor. PDF. Initiative canadienne contre la pollution sans fil, électrique et électromagnétique.
  10. Président de la FCC sur la 5G: « Nous n’étudierons pas, ne réglementerons pas, n’aurons pas de normes pour cela« . Youtube. 20 juin 2016. Notes en vidéo : « Rayonnement ultra haute fréquence (24 à 100 GHz ou plus); signaux visés et amplifiés; déploiement massif de tours; vaut des milliards; pas de normes, pas de tests; partage avec satellite et opérations militaires; toutes les zones (y compris les zones rurales) doivent être saturées de radiations; tous les déploiements locaux doivent être accélérés; tout pour être micropucé ».
  11. Dr Dariusz Leszczynski. « Is ICNIRP Reliable Enough to Dictate Meaning of Science to the Governmental Risk Regulators? » Between a Rock and a Hard Place, 8 avril 2018. « Les principaux problèmes de l’ICNIRP sont les suivants: (1) il s’agit d’un « club privé » dans lequel les membres élisent de nouveaux membres sans avoir à justifier leur choix; (2) le manque de responsabilité devant quiconque; (3) le manque de transparence de leurs activités; (4) absence totale de supervision de ses activités; 5) une évaluation scientifique biaisée en raison de l’étroite similitude des opinions de tous les membres de la commission principale et de tous les autres scientifiques choisis comme conseillers de la commission principale ».
  12. Matthes, Rüdiger. « EMF Safety Guidelines: The ICNIRP View ». International Telecommunications Union Workshop on Human Exposure to Electromagnetic Fields, 9 mai 2013.
  13. ITU Telecommunication Development Sector Study Group 2: Session on Modern Policies, Guidelines, Regulations and Assessments of Human Exposure to RF-EMF. Session 1: Recent Activities on Human Exposure to RF-EMF in ITU and ICNIRP, Geneva, Switzerland. October 10, 2018. « La session 1 traitera de certaines des activités récentes organisées à l’UIT et décrira les dernières mises à jour des directives de la ICNIRP (Commission internationale de la protection contre les rayonnements non ionisants) ».
  14. Dr Martin L. Pall, professeur émérite de biochimie et de sciences médicales fondamentales à la Washington State University. Réponse au projet de directives et d’annexes de l’ICNIRP de 2018 sur la limitation de l’exposition aux champs électriques, magnétiques et électromagnétiques variables dans le temps (100 kHz à 300 GHz). 8 octobre 2018.
  15. Accord de coopération entre l’Organisation internationale de police criminelle Interpol et l’Union internationale des télécommunications. Conférence de plénipotentiaires (PP-18) Dubaï, 29 octobre – 16 novembre 2018. « Lors de la mise en œuvre de l’accord, chaque partie agit dans les limites de ses compétences respectives. Plus précisément, la mise en œuvre de l’Accord par l’UIT n’excède pas son mandat concernant l’instauration d’un climat de confiance et de sécurité dans l’utilisation des TIC, conformément à la Résolution 130 de la Conférence de plénipotentiaires (Rév. Busan, 2014) et à son rôle en matière de protection en ligne des enfants. conformément à la résolution 179 de la Conférence de plénipotentiaires (Rév. Busan, 2014), la mise en œuvre de l’Accord par INTERPOL n’excédera pas son mandat, défini à l’article 2 de sa Constitution, qui comprend des activités relatives à la cybercriminalité et à l’exploitation des enfants en ligne ».
  16. Hallmann C.A., M. Sorg et E. Jongejans. « Plus de 75% de la biomasse totale d’insectes volants dans les zones protégées a diminué en 27 ans ». PLOS One 12, no. 10 (2017) : e0185809.
  17. Laville, Sandra. « Des millions d’arbres menacés dans le cadre du programme d’abattage secret sur réseau ferroviaire ». The Guardian, 29 avril 2018.
  18. Mai, Todd. « L’extinction humaine serait-elle une tragédie? » The New York Times, 17 décembre 2018.
  19. Davis, Nicola. « Il faut se féliciter de la baisse du taux de fécondité total, souligne un spécialiste de la population : les chiffres montrant la baisse du taux de natalité sont un motif de fête, pas une alarme ». The Guardian, 26 décembre 2018.
  20. « Planète Terre : Rayonnement mondial 5G depuis l’orbite? ». Lettre de Claus Scheingraber, Roland Wolff et d’autres à Elon Musk. 18 juin 2018. Brunnthal, Allemagne. « … Nous sommes sûrs que votre projet de satellite est déjà à un stade avancé. Mais même si beaucoup d’argent a été investi, il faut considérer que ce n’est qu’une question de temps jusqu’à ce que le préjudice potentiel pour la santé des communications mobiles – et en particulier de la communication mobile 5G – ne puissent plus être ignoré. Par conséquent, nous recommandons vivement de ne pas mettre en œuvre le projet de satellite. » (Lettre en allemand) (Lettre en anglais)

AUTRES RESSOURCES :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s