LA GUERRE IMMINENTE: Trump active un million de réservistes militaires alors que le pays se prépare à des pertes massives de combats

Un article écrit par Mike Adams [traduit par Guy Boulianne] — Nous détestons vous le dire, mais la libération du système d’armes biologiques du coronavirus de Wuhan n’était que la salve d’ouverture d’une guerre mondiale qui pourrait voir les États-Unis envahis par des troupes étrangères, menées  par les communistes et dirigées par les Nations Unies qui ont longtemps cherché à éliminer la souveraineté nationale de la scène mondiale.

Le 27 mars 2020, avec peu de fanfare, le président Trump a signé un nouvel ordre exécutif qui active un million de réservistes militaires, les ramenant ainsi en service actif. Ce décret exécutif « Sécurité et Défense Nationale » est intitulé « Ordre exécutif pour ordonner la mise en service actif de la Réserve sélectionnée et de certains membres de la Réserve individuelle des Forces armées » (EO to Order the Selected Reserve and Certain Members of the Individual Ready Reserve of the Armed Forces to Active Duty). Il commence par citer la pandémie de coronavirus et l’état d’urgence qui a déjà été déclaré :

« Par l’autorité qui m’est confiée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d’Amérique, y compris la loi sur les urgences nationales (50 USC 1601 et suiv.), Et en application de la proclamation 9994 du 13 mars 2020 (Déclarant un national Urgence concernant la nouvelle éclosion de la maladie du coronavirus (COVID-19), qui a déclaré une urgence nationale en raison de la menace que le nouveau coronavirus connu sous le nom de SRAS-CoV-2 fait peser sur les systèmes de santé de notre pays, j’ordonne : » Il décrit ensuite comment « les secrétaires de l’armée, de la marine et de l’armée de l’air, sous la direction du secrétaire à la défense et du secrétaire à la sécurité intérieure en ce qui concerne la garde côtière » sont autorisées à activer un million de réservistes, en les rappelant en service actif.

Le Pentagone envoie des équipes dans des bunkers souterrains alors que la préparation à une pandémie bat son plein.

Réfléchissez un instant aux événements qui nécessiteraient que le président des États-Unis active un million de réservistes militaires. Pour commencer, cet ordre exécutif efface la moindre trace du récit selon lequel « ce n’est que la grippe ». Aucune grippe n’a entraîné la mise en service d’un million de soldats.

La vraie raison de cette commande est que Trump et le Pentagone savent que le coronavirus n’est que la salve d’ouverture d’une nouvelle guerre mondiale qui a été lancée par la Chine pour écraser l’Amérique et atteindre la domination mondiale. Le million de réservistes est activé parce que le Pentagone s’attend à des pertes sur le champ de bataille à grande échelle. Parce que c’est ce qui arrive quand votre nation est envahie par une puissance étrangère.

Emblème du Cheyenne Mountain Operations CenterEt au cas où vous ne pensiez pas que les choses étaient déjà suffisamment sérieuses, le Pentagone a simplement ordonné à des membres du personnel de haut niveau dans un bunker militaire souterrain profond dans le Colorado, quelque chose qui ne se produit jamais de « juste la grippe ». En effet, le 24 mars dernier, le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) et le Northern Command des États-Unis (NORTHCOM) ont tenu une séance de discussion ouverte sur Facebook Live informant le public de l’isolement de leurs principales équipes en charge de la sécurité intérieure au bunker de Cheyenne Mountain à Colorado au milieu de la pandémie COVID-19.

Le général Terrence O’Shaughnessy de l’Air Force, qui commande le NORAD et le NORTHCOM, a déclaré aux journalistes que le personnel essentiel était transféré de la Peterson Air Force Base dans le Colorado vers le complexe souterrain de bunker qui se trouve à 38 km à Cheyenne Mountain. L’installation est à plus de 2000 pieds sous terre et peut survivre à une explosion nucléaire de 30 mégatonnes.

« Pour nous assurer que nous pouvons défendre la patrie malgré cette pandémie, nos équipes de surveillance et de commandement ici au siège se sont divisées en plusieurs équipes et des parties de notre équipe de surveillance ont commencé à travailler à partir de la station de Cheyenne Mountain Air Force, créant une troisième équipe à un autre emplacement. également », a déclaré O’Shaughnessy.

« Nos professionnels dévoués de la montre de commandement et de contrôle NORAD et NORTHCOM ont quitté leurs maisons, ont dit au revoir à leurs familles et sont isolés de tout le monde pour s’assurer qu’ils peuvent tenir la montre chaque jour pour défendre notre patrie. Ce n’est certainement pas optimal, mais c’est absolument nécessaire et approprié compte tenu de la situation. »

Selon The Drive, NORAD et NORTHCOM ont déjà utilisé environ 30% des installations souterraines. O’Shaughnessy a déclaré qu’avec l’augmentation du personnel, « sa principale préoccupation était … allons-nous avoir l’espace à l’intérieur de la montagne pour tous ceux qui veulent y emménager, et je ne suis pas libre de discuter qui emménage là-bas. » (ZeroHedge)

Vous devez écouter Jeff R Nyquist, auteur du livre “Origins of the Fourth World War” (Origines de la quatrième guerre mondiale) car il sait ce qui va se passer. Si la Chine communiste met en œuvre les plans mêmes dont ses chefs militaires se sont ouvertement vantés depuis des décennies, l’Amérique pourrait bientôt être envahie par les troupes communistes chinoises, probablement aidées par les troupes de l’ONU qui cherchent à renverser Trump et à occuper l’Amérique (Note de Guy Boulianne: la menace provient peut-être de l’Iran). Écoutez Jeff R Nyquist expliquer pourquoi :


Le personnel militaire est transféré au bunker de Cheyenne Mountain

Joint Task Force North[Russia Today] — Le US Northern Command a envoyé des équipes de personnel essentiel profondément sous terre pour attendre la pandémie de Covid-19. En surface, plus d’un million de « grognements » ne seront pas aussi cocoonés [un million de réservistes et de retraités de l’armée].

Le général Terrence O’Shaughnessy de l’Air Force dirige le Northern Command des États-Unis ainsi que le North American Aerospace Defence Command, une opération conjointe canado-américaine qui surveille le ciel au-dessus de l’Amérique du Nord pour détecter les menaces de missiles et aéroportées.

O’Shaughnessy a déclaré aux journalistes via Facebook que certaines de ses équipes de surveillance seraient déplacées de leur centre de commandement habituel de la Peterson Air Force Base dans le Colorado vers un certain nombre de bunkers souterrains renforcés.

L’une de ces installations est le complexe de bunker de Cheyenne Mountain, un dédale de tunnels enfouis sous 2 000 pieds (610 m) de granit et scellés derrière des portes anti-souffle conçues pour résister à une explosion nucléaire de 30 mégatonnes. Une autre équipe a été envoyée dans un lieu non divulgué, a ajouté O’Shaughnessy.

Des installations comme Cheyenne Mountain font partie intégrante du plan du gouvernement américain pour survivre à un scénario apocalyptique. En cas de menace existentielle pour les États-Unis, une attaque nucléaire, par exemple, le président et ses fonctionnaires, ainsi qu’un contingent de dirigeants politiques, militaires et civils seraient immédiatement évacués vers quatre installations sécurisées pour diriger le pays depuis les profondeurs souterraines. Ces installations sont Cheyenne Mountain, le Centre opérationnel d’urgence présidentiel sous la Maison Blanche, Raven Rock Mountain Complex en Pennsylvanie et Mount Weather Emergency Operations Center en Pennsylvanie.

Bien que la crise actuelle de Covid-19 n’ait pas déclenché un exode massif de Washington, elle a incité les chefs militaires à prendre des mesures pour s’assurer qu’ils restent prêts au combat. Après avoir admis que la préparation de l’armée américaine pourrait être affectée par la pandémie, le Secrétaire à la Défense Mark Esper a déclaré que le Pentagone cesserait de publier des détails précis sur les cas de Covid-19 dans ses rangs, citant la crainte que ces informations soient utilisées par des adversaires à mesure que le virus se propage. (Reuters)

Alors que certaines des forces d’O’Shaughnessy se dirigent vers les collines pour attendre la pandémie dans un isolement hermétique, des millions d’autres en surface n’auront pas le même luxe. Des ingénieurs de l’armée ont déjà été déployés à New York pour rechercher des emplacements pour des hôpitaux de campagne, car l’Empire State représente plus d’un tiers des 112 000 cas de maladie du pays.

Avec l’aggravation de la crise, l’armée américaine semble adopter une approche « tous sur le pont », sur et sous le terrain. Bien qu’il soit interdit à l’armée américaine d’exercer des fonctions d’application de la loi sur le sol américain, le président Trump a signé le 27 mars un décret autorisant l’appel d’un million de réservistes et de retraités de l’armée, de la marine, de l’armée de l’air et des garde-côtes.

Ces réservistes pourraient être appelés à aider les autorités civiles à répondre à la pandémie, comme l’ont fait les quelque 10 000 soldats de la Garde nationale déjà déployés (source: Département de la Défense des États-Unis). Le 27 mars, Esper a annoncé une loi modifiée qui fournirait un financement fédéral aux États souhaitant déployer davantage de ces troupes (source: DoD). En plus de cela, deux navires-hôpitaux ont été envoyés pour aider au traitement des patients à New York et Los Angeles.

banniereFABIENeBay001

3 réflexions au sujet de « LA GUERRE IMMINENTE: Trump active un million de réservistes militaires alors que le pays se prépare à des pertes massives de combats »

  1. La Chine, tout comme la Russie, n’a aucune ambition impérialiste, cela me semble un peu tirer par les cheveux cette histoire. Trump fait cela par précaution au cas où la pandémie prendrait des proportions inattendues. Un homme averti en vaut deux. L’ONU et tous les gouvernements onusiens comme le Canada, le Québec, la France, etc. sont derrière cette pandémie. Ils veulent absolument la gouvernance mondiale, mais c’est le chant du signe, car ils n’avaient pas prévu qu’un professeur français sans peur et sans reproche leur bloquerait le chemin avec la chloroquine, un médicament providentiel que le Seigneur nous a envoyé, bénit soit-il. Amen

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s