Le Dr Horacio Arruda, Gardien des Objectifs de développement durable (Agenda 2030, ONU)

Les ministres du Gouvernement du Canada, les ministres du Gouvernement du Québec, la Direction générale de la santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, et le Collège des médecins du Québec qui ignorent sciemment les derniers développements scientifiques en ce qui a trait à la CHLOROQUINE, jusqu’à interdire aux professionnels de la santé (médecins et pharmaciens) l’émission d’ordonnances (réf.: CMQ), mettent en danger la santé et la vie de la population québécoise et canadienne. En continuant sur cette voie périlleuse, ils devront sans doute devoir en répondre selon les lois canadiennes et québécoises en vigueur actuellement (Code criminel (L.R.C. (1985), ch. C-46)).

Goalkeeper-Gate FoundationJe vous parle ici du traître national, le directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda. Celui-ci ne travaille pas dans l’intérêt du peuple québécois. mais bien au contraire, il agit en tant qu’Agent « secret » des Nations Unies dans le cadre des Objectifs de développement durable.

En fait, il est un GARDIEN (Goalkeeper) des Objectifs de développement durable. Goalkeepers est une initiative de la Fondation Bill et Melinda Gates. Son objectif est de rassembler des dirigeants du monde entier pour ACCÉLÉRER les progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Le nom d’Objectifs de développement durable (ODD) est couramment utilisé pour désigner les dix-sept objectifs établis par les États membres des Nations Unies et qui sont rassemblés dans l’AGENDA 2030. Ces objectifs font partie d’un plan concerté et très élaboré ayant pour finalité l’implantation du Communisme international.

« Dirigés par la Fondation Bill & Melinda Gates, Goalkeepers se consacre à accélérer les progrès vers les objectifs mondiaux, tenir les gouvernements responsables et rassembler une nouvelle génération de dirigeants pour relever les grands défis mondiaux. » (Goalkeeper-Gate Foundation)

Lorsque vous voyez Horacio Arruda danser avec frétillement devant SA PROPRE IMAGE, vous voyez un homme narcissique imbus de lui-même et très satisfait du plan destructeur auquel il participe activement et avec vigueur. Cet homme prend tous les Québécois et Québécoises pour de véritables idiots, et il le démontre très bien lorsqu’il se met à fredonner la CHANSON ENFANTINE « Au clair de la lune » (il infantilise et semble vouloir endormir tous les Québécois).

Lors du point de presse du 2 avril 2020 concernant la mise à jour du Québec sur la COVID-19, Horacio Arruda a dit quelque chose d’extrêmement grave, il a prononcé des paroles qui nous font craindre le pire pour notre sécurité en tant qu’individus et citoyens du Québec. Voici ce qu’il a dit :

« QUAND ON VOUS PERMET d’aller prendre une marche à l’extérieur, ce n’est pas pour aller faire des réunions ensemble sur le perron, ou dans un parc à deux ou trois mètres de distance pour prendre un café qu’on prenait chez Tim Horton avant, mais qu’on se redonne des rendez-vous. Si on commence à faire ça, la mesure ne marche plus et là on va dire… on va faire comme dans d’autres pays : vous ne sortez plus « pantoute » (du tout)… Vous avez une personne pour sortir comme tel… Il y a même DES PAYS QUI ONT SOUDÉ DES PORTES. Juste pour vous dire à quel point on n’en est pas là. Donc je pense que l’appel du premier ministre à dire : On ne veut pas pénaliser tout le monde, parce qu’il y en a qui participent et qui le font bien, mais SI JAMAIS ON EST OBLIGÉS D’ALLER LÀ, UN MOMENT DONNÉ, ON VERRA. » (25:50 à 26:17 minutes)

Mao - LénineTreize minutes plus tard, le Dr Horacio Arruda a qualifié le premier ministre du Québec, François Legault, de « PREMIER MINUS » au beau milieu de la conférence de presse ! Et détrompez-vous, ceci n’est pas un lapsus. Ces mots traduisent parfaitement le fonds de sa pensée. (à 38:27 minutes)

Horacio Arruda ment honteusement lorsqu’il dit qu’il y a « DES pays qui ont soudé DES portes ». En fait, il n’y a qu’un cas isolé en Chine relevé par le quotidien Le Monde, le 13 mars 2020 : « On a vu en Chine des personnes en confinement dont on venait souder LA porte du domicile afin qu’elles ne sortent pas ». [1] Il s’agit sans aucun doute d’un cas isolé de folie ou de panique extrême.

Or, le Dr Arruda est prêt à emmurer les Québécois et les Québécoises s’ils n’écoutent pas ses consignes. Il le dit très clairement : « mais si jamais on est obligés d’aller là, un moment donné, on verra ». Personnellement je ne me sens pas en sécurité avec Arruda aux commandes !

Arruda a réitéré encore une fois dans sa folie, lors du point de presse du 4 avril 2020, lorsqu’il dit : « Si je regarde ce qui est recommandé, je vous dirais à partir des expériences de partout,— à part de sceller les portes des personnes pour les empêcher de sortir, comme ça peut être fait dans certains pays —, je pense que le Québec est en bonne situation et a pris les bonnes décisions. » (23:22 à 23:39 minutes)

Me François-David Bernier (avocat) écrit très clairement dans le Journal de Montréal [2] :

« Je crois qu’on va trop loin en imposant un shutdown général et sans répartie. Derrière l’entreprise, il y a l’humain et des familles, il ne faut pas l’oublier. Il y a une autre façon de faire, c’est certain, pour éviter des dommages irréparables! C’est grave, ce qui se passe, mais la panique n’est pas la solution et cette mesure ressemble drôlement à de la panique.

« La gestion est la solution. Il n’y a que ça qui nous fera passer au travers de la crise. Le gouvernement ne peut pas être poursuivi s’il agit de bonne foi pendant l’état d’urgence sanitaire. La loi le prévoit, mais il faut faire attention! Selon moi [Me François-David Bernier], des erreurs grossières et lourdes commises par le gouvernement dans la gestion d’une crise, comme la prise de décisions expéditives qui causeraient des dommages graves à notre société, pourraient engager sa responsabilité. »

Arruda n’est pas un élu et nous ne lui devons absolument rien en tant que citoyens. Il ne travaille pas pour François Legault, mais pour Bill Gates et les Nations Unies avec pour objectif d’instaurer le communisme totalitaire au Québec, par le biais de l’Agenda 2030. C’est ce qui explique aussi la raison pour laquelle la chloroquine prônée par le Pr Didier Raoult pour soigner la COVID-19 est interdite par le Collège des médecins du Québec (communiqué du CMQ), puisque l’objectif réel est de vacciner la population avec les produits hautement toxiques de Bill Gates.

Plusieurs Etats ont d'ores et déjà intégré l'hydroxychloroquine ou la chloroquine dans leurs recommandations thérapeutiques
Pr Didier Raoult : Plusieurs Etats ont d’ores et déjà intégré l’hydroxychloroquine ou la chloroquine dans leurs recommandations thérapeutiques pour le traitement du Covid-19 dès la détection des symptômes du virus. (Twitter)

L’entreprise biopharmaceutique Medicago, est un partenaire de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA)

Information Awareness Office
DARPA: Sceau de l’Information Awareness Office (devise: lat. Scientia est potentia – « la connaissance, c’est le pouvoir ».

Le 12 mars dernier, le journaliste Gabriel Béland nous apprenait que l’entreprise biopharmaceutique Medicago a produit avec succès des particules pseudo-virales (PPV) du coronavirus. Le candidat-vaccin, produit dans les 20 jours suivant la réception du gène SARS-CoV-2, sera soumis à des tests précliniques de sécurité et d’efficacité. Si tout va bien, des tests cliniques sur des humains se tiendront en juillet ou août. [3]

De plus, la société tire parti de sa plateforme technologique pour développer des anticorps Covid-19 en alliance avec le Centre de recherche sur les maladies infectieuses de l’Université Laval. Ces anticorps devraient aider à traiter les patients infectés par le nouveau coronavirus. Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) financent en partie la recherche.

Le PDG de Medicago, le Dr Bruce Clark, a déclaré : « Le rythme de nos progrès initiaux dans Covid-19 est attribuable à la capacité de notre plateforme basée sur les plantes, qui est capable de produire des solutions de vaccins et d’anticorps pour contrer cette menace mondiale pour la santé publique. La capacité de produire un vaccin candidat dans les 20 jours suivant l’obtention du gène est un différenciateur essentiel pour notre technologie éprouvée. Cette technologie permet une mise à l’échelle à une vitesse sans précédent pour potentiellement combattre Covid-19. » [4] L’entreprise affirme qu’elle pourrait fabriquer 10 millions de doses par mois si sa méthode de production innovante obtient l’approbation de la FDA aux États-Unis. Clark a déclaré que le vaccin pourrait commencer à être disponible en novembre 2021 (!).

En 2010, la Defense Advanced Research Projects Agency, ou DARPA, a mis sur pied un programme de 100 millions de dollars baptisé Blue Angel pour étudier de nouvelles formes de découverte et de production de vaccins. Une grande partie de cet argent est allée à Medicago pour construire une installation en Caroline du Nord, où ils ont montré qu’ils pouvaient trouver un vaccin en seulement 20 jours, puis augmenter rapidement la production. [5] En effet, Medicago USA a commencé ses activités en 2010 grâce à un partenariat avec l’agence américaine DARPA. L’agence avait alors octroyé à Medicago un montant de 21 millions de dollars pour démontrer la fabrication évolutive de ses vaccins VLP exprimés en usine aux États-Unis dans le cadre d’un accord d’investissement technologique. [6]

Sommet de la Terre
Le logo et le slogan du Sommet de la Terre qui se tint à Rio de Janeiro en 1992, et qui conduisit à l’adoption de l’Agenda 21 (et plus tard à l’Agenda 2030), symbolisent bien le plan occulte de l’élite: « Le monde est entre nos mains ».

La DARPA est une agence du département de la Défense des États-Unis chargée de la recherche et développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire. Jusqu’à aujourd’hui, la DARPA a été à l’origine du développement de nombreuses technologies qui ont eu des conséquences considérables dans le monde entier dont les réseaux informatiques (notamment l’ARPANET qui a fini par devenir Internet) et le NLS (sigle représentant, en anglais, l’expression « oN-Line System », en français, littéralement, « système en ligne ») qui a été à la fois le premier système hypertexte et un précurseur important des interfaces graphiques devenues omniprésentes de nos jours.

Par ailleurs, la DARPA finança la plupart des travaux en intelligence artificielle, dont ceux de Marvin Minsky, d’abord sous le nom du Programme Command & Control, créé en 1962 – année de la crise des missiles de Cuba -, lequel fut pérennisé par le Bureau des Techniques de Traitement de l’Information (IPTO). La DARPA a, entre autres, développé LifeLog, que le magazine Wired a appelé « un effort ambitieux visant à créer une base de données retraçant toute l’existence d’une personne ».

L’Information Awareness Office (IAO), créé par le DARPA en janvier 2002, est un bureau mettant en commun différents projets du DARPA destinés à appliquer les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour contrecarrer des menaces asymétriques à la sécurité nationale américaine. Le sceau de l’Information Awareness Office comprend une pyramide occulte surmontée d’un œil qui voit tout, comme celle sur le billet d’un dollar. Sa devise est “Scientia Est Potentia”, ce qui ne signifie pas “la science a beaucoup de potentiel”, mais plutôt “la connaissance, c’est le pouvoir”. [7]

En pleine crise du coronavirus, pendant que l’économie de la province est sur pause, un rare chantier, celui de Medicago, a pu reprendre du service à Québec. En effet, Médicago bénéficie d’une dérogation du Gouvernement du Québec afin de poursuivre la construction de son usine de production de vaccins à Québec. Bien que le complexe d’au moins 245 millions $ ne sera pas pleinement opérationnel avant 2023, il est capital de ne pas retarder les travaux, estime l’entreprise. [8] Nous ne pouvons que constater en lisant ces lignes qu’il y a « deux poids, deux mesures » [9] et que les mêmes lois ne s’appliquent pas également à tous, Nous constatons aussi que l’emphase est mise sur l’élaboration d’un vaccin et non pas sur la chloroquine qui pourrait guérir la population québécoise en 6 jours de traitement.

En interdisant aux professionnels de la santé l’émission d’ordonnances de chloroquine ou d’hydroxychloroquine (communiqué du CMQ), le Collège des médecins du Québec, le Gouvernement du Québec et la Direction générale de la santé publique au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec se placent en situation de négligence criminelle. En retardant la guérison du peuple,— tant au niveau médical qu’au niveau financier —, dans l’attente d’un hypothétique vaccin qui ne serait prêt qu’en 2021, le gouvernement se place en faux puisqu’il privilégie des intérêts particuliers au détriment de l’intêrêt général, de la santé et de la vie de la population. La loi sur la santé publique (chapitre XI, Section III, 123) stipule bien que le « gouvernement, le ministre ou toute autre personne ne peut être poursuivi en justice pour un acte accompli DE BONNE FOI dans l’exercice ou l’exécution de ces pouvoirs », mais comme le fait remarquer Me François-David Bernier « des erreurs grossières et lourdes commises par le gouvernement dans la gestion d’une crise, comme la prise de décisions expéditives qui causeraient des dommages graves à notre société, pourraient engager sa responsabilité. »

Jusqu’à preuve du contraire, la chloroquine prônée par le Pr Didier Raoult a fait ses preuves pour soigner et guérir les gens. Ce médicament en capsules est adopté par plusieurs pays comme étant un remède efficace. [10] Qu’attend donc le Gouvernement du Québec pour diagnostiquer et administrer DÈS MAINTENANT la chloroquine à la population, au lieu de la confiner et de l’isoler sans aucune guérison possible ?! Son objectif réel n’est-il pas de vacciner la population avec les produits hautement toxiques de Bill Gates et de lui implanter une puce sous-cutanée développée par l’agence d’ingénierie sociale DARPA ? C’est ce que craignent les gens les plus éveillés de notre société. [11]


Le “développement durable” communiste

Épinglette des Objectifs de développement durableVoici ce qu’on peut lire dans mon livre, « La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués » [12] : L’agenda secret communiste des Nations Unies à travers “l’environnementalisme” et le “développement durable” est très rusé et a trompé beaucoup de gens bien intentionnés. Il ne fait aucun doute que la plupart des gens veulent véritablement protéger l’environnement et faire en sorte que les ressources de la Terre soient “durables” pour les générations futures. Mais l’objectif communiste de “développement durable” et d’“environnementalisme” n’a absolument rien à voir avec la protection de l’environnement ou la durabilité – il s’agit d’abolir les droits de propriété et, en fin de compte, de collectiviser le logement et les fermes sous le contrôle de l’État.

Les citadins se trouveraient dans la même situation critique et se verraient confisquer leurs maisons, ou se verraient infliger une amende sévère s’ils coupaient un arbre de leur patrimoine, lavaient leur voiture, leur bateau ou leur vaisselle avec un détergent, ou utilisaient l’eau de la société privatisée alors qu’ils ne le devraient pas, surtout s’ils ont été recrutés dans le cadre de leur « Programme de surveillance du voisinage », qui a d’ailleurs été mis en œuvre pour la première fois en Union soviétique.

La politique de “développement durable” des Nations Unies, introduite en 1992 à la CNUED de Rio de Janeiro et mise en œuvre par Habitat II et la Commission mondiale sur l’environnement et le développement des Nations Unies, est directement tirée du chapitre 2, article 18 de la Constitution de l’URSS de 1977 [13], qui se lit comme suit :

« Dans l’intérêt des générations présentes et futures, les mesures nécessaires sont prises en URSS pour protéger et faire un usage scientifique et rationnel de la terre et de ses ressources en minéraux et en eau, ainsi que des règnes végétal et animal, pour préserver la pureté de l’air et de l’eau, assurer la reproduction des richesses naturelles et l’environnement humain. »

En 2005, le gouvernement libéral de l’Ontario a adopté une loi appelée “Loi sur les zones de croissance” visant à aligner ses codes et ses politiques d’aménagement et de planification du territoire sur l’Agenda 21 des Nations Unies. [14] Comme beaucoup d’idées qui peuvent sembler bonnes sur papier, celles-ci peuvent devenir dangereuses lorsqu’elles sont mises en œuvre par des personnes sans expérience réelle. Une organisation non gouvernementale ayant son siège à Toronto, appelée le Conseil International des Initiatives Environnementales Locales (ICLEI), est chargée de réaliser les objectifs de l’Agenda 21 dans le monde entier. [15]

Le journaliste David Reevely écrit : « Il est vrai que l’Agenda 21 n’a de sens que comme un manifeste crypto-communiste. Dans ce cas, quoi que ce soit qui soit favorable à l’environnement, à l’urbanisation ou à la lutte contre la pauvreté, tout ce qui pourrait s’aligner sur l’un des grands thèmes de l’Agenda 21 n’est pas ce qu’il semble être : c’est en fait un complot sinistre. » [16] Le Dr. Ileana Johnson Paugh écrit pour sa part :

« Le développement durable n’est pas ce que les mots réels impliquent. Le développement durable est un outil euphémique pour créer le nouvel ordre économique international basé sur le socialisme après le renversement du capitalisme et l’élimination de l’identité nationale et des frontières. Le développement durable est un moyen de construire un gouvernement mondial, le Nouvel Ordre Mondial, imprimé sur le billet d’un dollar américain, Novus Ordo Seclorum. » [17]

Objectifs de développement durable

Loi sur la santé publique. Chapitre XI, Section III, 123

Loi sur la santé publique. Chapitre XI, Section III

« Le gouvernement ne peut pas être poursuivi s’il agit de bonne foi pendant l’état d’urgence sanitaire. La loi le prévoit, mais il faut faire attention! Selon moi, des erreurs grossières et lourdes commises par le gouvernement dans la gestion d’une crise, comme la prise de décisions expéditives qui causeraient des dommages graves à notre société, pourraient engager sa responsabilité. »

Me François-David Bernier (avocat)

Alain J. Laurendeau écrit : La folie à gagné la population trompée par le Nouvel Ordre Mondial, ce gouvernement de l’ombre qui va surgir en pleine lumière très bientôt. Ce monstre va sortir enfin de son confinement ironiquement qui dure depuis 1913 pour prendre sa fonction officiellement… C’est un calvaire d’observer mon peuple trompé vivre la peur et installer lui-même un système qui est digne d’une dictature, avec un état policier qui va lui aussi s’installer. La généralité des gens croient qu’ils retourneront à la normale, ce que je doute énormément, même si c’est mon vœu le plus cher en ce moment… l’aberration la plus totale reste a venir… Ça fait 1/4 de siècle que j’en parle et voila c’est maintenant ! Pourquoi tous les gens ne sont pas testés du covid-19 en France et ailleurs ? Parce que cela révélerait la supercherie !

___________

RÉFÉRENCES :

NOTES :

  1. Propos recueillis par Paul Benkimoun : « L’épidémie de Covid-19 a une croissance très forte en France ». Le Monde, 13 mars 2020.
  2. François-David Bernier (avocat) : Legault va-t-il trop loin?. Journal de Montréal, 24 mars 2020.
  3. Gabriel Béland : Une entreprise de Québec croit avoir trouvé un vaccin contre COVID-19. La Presse, 12 mars 2020.
  4. News : Medicago produces viable Covid-19 vaccine candidate. Pharmaceutical Technology, 13 March 2020.
  5. Patrick Tucker : We’ve Got The Vaccine, Says Pentagon-Funded Company. Defense One, March 12, 2020.
  6. Genetic Engineering & Biotechnology News : Medicago Wins $21M DARPA Award to Scale Up Production of Flu Vaccines. August 10, 2010.
  7. Guy Boulianne : Vous n’aurez nulle part où vous cacher : les globalistes vous préparent l’Apocalypse 2.0. Publié le 26 octobre 2019.
  8. Dominique Lelièvre : Une usine de vaccins, prioritaire à Québec. Le Journal de Québec, 30 mars 2020.
  9. L’expression « deux poids, deux mesures » signifie juger deux choses analogues avec partialité, selon des règles différentes. Elle implique donc un sens de la justice à géométrie variable, trop seulement dicté par les circonstances, le hic et nunc, et qui résulte en une inégalité de traitement. (Wikipédia)
  10. Guy Boulianne : Coronavirus : le Pr Didier Raoult, Directeur de l’IHU Méditerranée Infection, expert mondial en matière de maladies transmissibles. Publié le 18 mars 2020.
  11. Annabelle Blais : COVID-19: vaccination et isolement obligatoires ne sont pas exclus au Québec. Le Journal de Montréal, 13 mars 2020.
  12. Guy Boulianne : « La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués ». Éditions Dédicaces, 2019.
  13. URSS : La constitution soviétique. Adoptées le 7 octobre 1977.
  14. Gouvernement de l’Ontario : “Loi de 2005 sur les zones de croissance”, L.O. 2005, chap. 13. Sanction royale le 13 juin 2005.
  15. Guy Boulianne : La Ville de Montréal et le réseau « 100 villes résilientes » de la Fondation Rockefeller. Publié le 8 janvier 2020.
  16. David Reevely : “Regional planning or UN plot? Depends who you ask”. Ottawa Citizen, 18 septembre 2014.
  17. Dr. Ileana Johnson Paugh : “U.N. Agenda 21 hiding behind Agenda 2030”. Canada Free Press, 16 septembre 2015.

banniereFABIENeBay001

5 réflexions au sujet de « Le Dr Horacio Arruda, Gardien des Objectifs de développement durable (Agenda 2030, ONU) »

  1. Et il semble… qu’on offre une généreuse prime aux médecins pour ceux qui inscrivent Covid-19 sur un certificat de décès quel que soit l’origine du décès…C’est à se demander dans quel intérêt veut-on souffler les chiffres du Covid-19…Et pourquoi vouloir corrompre les médecins en leur offrant une prime pour obtenir de faux résultats du Covid-19…? À qui cela profite????

    Aimé par 1 personne

  2. Mon article, « Le Dr Horacio Arruda, Gardien des Objectifs de développement durable (Agenda 2030, ONU) », a été repris sur le site internet imtl de Claude Gélinas : https://blogue.imtl.com/covid-19-vs-sars-cov2.

    Et si le problème du COVID-19 avait été pris à l’envers? Des voix s’élèvent et pas n’importent lesquelles: des médecins, de plus en plus nombreux, en France et dans le monde. Ils affirment qu’il faut traiter la cause et non-pas ses effets. C’est tellement fabuleusement intelligent et logique qu’on se demande comment l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que les moutons des “agences de santé publique” du monde occidental (et ailleurs) ont pu reprendre leur mantra, sans réfléchir.

    Mais bon, la mondialisation a ses collaborateurs-mondialistes, comme Horacio Arruda, au Québec, avec sa “pin” de l’Agenda 21, véritable plan de match pour le “développement durable” ou dit autrement, l’élimination des humains, sur Terre alors aucune surprise de voir qu’au Québec, la “santé publique” est un copié-collé des directives onusiennes, à travers l’OMS dirigée par le Somalien (très controversé) Tedros Adhanom Ghebreyesus.

    J'aime

  3. Un procès pour arrêter la 5G déposé aux Pays-Bas – rusty james news – La quête de la vérité est devenue une route parsemée d’embûches où la majorité des blogs manquent de discernement et ne savent que véhiculer la peur au lieu de l’espoir. rustyjames.canalblog.com

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s