Lors du TED2010, Bill Gates dévoilait sa vision du futur sur l’accroissement de la population

Dans un article paru le 5 février 2020, le journal Le Monde tente de discréditer (anglais: « debunk ») une soi-disant « rumeur » au sujet du fondateur de Microsoft Bill Gates, qui est accusé d’avoir tenu des propos choquants sur le rôle des vaccins. Bill Gates a effectivement participé à une conférence TED en 2010, durant laquelle il évoque les défis climatiques et son travail à la fondation. Selon Le Monde, les extraits de cette conférence ont fait l’objet d’un montage et ne correspondent pas au discours du milliardaire philanthrope. Voici ce qu’il a dit en anglais :

« There are 6.8 billion people in the world today. We should reach 9 billion. With very good results on new vaccines, health care, birth control, we could reduce « it » by maybe 10 or 15%, but we will keep an increase factor of about 1.3. »

Or, dans la langue de Shakespeare, le pronom « it » peut se traduire autant par le pronom complément d’objet direct « le » (masculin) ou « la » (féminin). En traduisant le pronom anglais « it » par « le » au lieu de « la » (dans la phrase: on pourrait « le » réduire), le journaliste Assma Maad prétend que « ce n’est pas la population (nom féminin) que Bill Gates espère réduire de 10 à 15 %, mais son accroissement (nom masculin), qui est actuellement très rapide ». La phrase de Bill Gates peut donc se lire à double sens : elle peut aller autant dans une direction que dans l’autre.

La vision de Bill Gates de réduire la population mondiale est projetée via les vaccins, les soins de santé et les services de reproduction. Il utilise l’alarmisme du réchauffement climatique pour justifier ses objectifs déments. Voici l’intégralité des propos de Bill Gates tenus dans ce segment de la conférence (à partir de 03:19 minutes) :


« Chaque année, nous rejetons une grande quantité de CO2, plus de 26 milliards de tonnes. Pour chaque américain, ça représente près de 20 tonnes. Pour un habitant d’un pays pauvre, c’est moins d’une tonne. La moyenne est d’environ cinq tonnes par personne sur la planète. On doit trouver le moyen d’apporter les changements pour descendre à zéro. L’augmentation a été constante. Ce n’est qu’à cause de divers changements économiques que ça s’est ralenti, alors nous devons donc passer d’une hausse rapide à une baisse, jusqu’à descendre à zéro.

« Cette équation a quatre facteurs. Faisons un peu de multiplication. Bon, on a quelque chose à gauche, le CO2, qu’on veut réduire à zéro, et ça va être basé sur le nombre de personnes, les services que chaque personne utilise, en moyenne, l’énergie utilisée en moyenne pour chaque service, et le CO2 rejeté, par unité d’énergie. Alors, penchons-nous sur chacun de ces membres, et voyons comment on peut réduire le résultat à zéro. Il faudra probablement que l’un de ces chiffres soit tout proche de zéro. C’est du niveau de l’algèbre du secondaire, mais jetons un coup d’oeil.

« D’abord nous avons la population. Le monde compte aujourd’hui 6,8 milliards de personnes. On devrait atteindre 9 milliards. Avec de très bons résultats sur les nouveaux vaccins, les soins de santé, le contrôle des naissances, on pourrait [« le » ou « la »] réduire de peut-être, 10 ou 15 %, mais on gardera un facteur d’augmentation d’environ 1,3. »

Donc, parle-t-il de la population, ou tout simplement de son accroissement, comme le prétend le journaliste Assma Maad dans le quotidien Le Monde ? Plus tard cette année-là, lors du Sommet mHealth, Bill Gates a préconisé l’enregistrement de chaque naissance par téléphone portable pour assurer la vaccination et contrôler davantage la population.

Bill Gates parle de la santé mobile. Sommet Microsoft Research mHealth, 2010.

Attribuant le déclin du nombre d’enfants décédés avant leur cinquième anniversaire de 20 millions en 1960 à 8,5 millions aujourd’hui à la vaccination infantile, Gates a déclaré à plus de 2 000 personnes lors de la conférence : « Environ un tiers [de cette amélioration] est en augmentant les revenus. La majorité a été vaccinée. Les vaccins seront la clé. Si vous pouviez enregistrer chaque naissance sur un téléphone portable – obtenir des empreintes digitales, obtenir un emplacement – alors vous pourriez [mettre en place] des systèmes pour vous assurer que les vaccinations se produisent. »

Gates a expliqué sa théorie selon laquelle les parents auront plus d’enfants lorsque la mortalité infantile est élevée, donc si vous réduisez la mortalité infantile, les parents auront moins d’enfants, suivant l’exemple de l’Ouest urbanisé où les taux de natalité sont tombés en dessous des niveaux de remplacement.

C’est au lecteur de juger à partir de ces informations…

__________

RÉFÉRENCES :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s