Un article récent de Guy Boulianne est repris sur le site internet du Centre de recherche sur la mondialisation, fondé par Michel Chossudovsky

Un de mes articles intitulé « Les résidents de l’Ontario qui refusent de se faire vacciner contre le COVID-19 peuvent faire face à certaines limites, dit le Dr David Williams » a été repris sur le site internet du Centre de recherche sur la mondialisation, fondé par Michel Chossudovsky. Le site internet fut lancé le 9 septembre 2001, deux jours avant les événements du 11 septembre 2001. Le site en français (www.mondialisation.ca) est accessible depuis novembre 2005.

Mondialisation.ca est devenu une importante source d’information sur les grands thèmes d’actualité tels que les enjeux de « la guerre au terrorisme » lancée par les États-Unis ainsi que les guerres au Moyen-Orient. Depuis 2005, Mondialisation.ca a publié de nombreux articles d’analyse et des nouvelles qui sont peu couvertes par les grands médias.

En 2003, au début de la guerre en Irak, le Centre de recherche sur la modialisation publiait, sur une base quotidienne, des rapports indépendants en provenance du Moyen-Orient, qui constituaient une alternative aux nouvelles rapportées par les journalistes « attitrés » auprès des forces armées de la coalition. Certains collaborateurs du CRM ont reçu des prix pour leurs contributions.

Plusieurs universités, bibliothèques et institutions de recherche ont établi un lien vers www.globalresearch.ca et www.mondialisation.ca sur leurs sites internet respectifs. Le CRM est également devenu une source d’information spécialisée pour les journalistes. Le Centre de recherche sur la Mondialisation publie également des articles en espagnol, en portugais, en italien, en arabe, en serbe et en allemand. Les membres reçoivent par courriel un bulletin électronique de nouvelles.


À propos de Michel Chossudovsky

Michel Chossudovsky est un économiste canadien, ancien professeur à la faculté des sciences sociales de l’université d’Ottawa, fondateur et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation à Montréal. Il est le fils d’un émigré russe d’origine juive, Evgeny Chossudovsky (1914-2006), qui fut universitaire et diplomate des Nations unies, et de Rachel Sullivan, une Irlandaise de confession protestante.

Michel Chossudovsky devint enseignant à l’université d’Ottawa en 1968. De 1970 à 1973, à l’époque du gouvernement de Salvador Allende, il fut professeur invité à l’université catholique du Chili. Les effets des politiques économiques adoptées par le régime du général Augusto Pinochet suscitèrent son intérêt pour la question de la « répression économique ». Chossudovsky se mit en devoir d’étudier les effets sociaux de ces politiques économiques, arrivant à la conclusion que le gouvernement de Pinochet suivait une politique de répression non seulement politique mais économique. Par la suite, Chossudovsky devait examiner l’imposition, dans nombre de pays, de ce type de politique économique, souvent parallèlement aux programmes du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

Michel Chossudovsky a enseigné dans diverses universités. Il a été conseiller économique pour divers gouvernements de pays en voie de développement et a été consultant pour des organisations internationales, dont le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En 1999, il est devenu conseiller de la Transnational Foundation for Peace and Future Research, une fondation ayant son siège social en Suède.

De 1990 à 1999, il publia une dizaine d’articles dans Le Monde diplomatique.

En 2001, il fonda, à Montréal, au Canada, le Centre for Research on Globalization (CRG) (en français, le Centre de recherche sur la mondialisation), dont il est le directeur. Le CRG gère globalresearch.ca (en français, mondialisation.ca), un site web consacré aux grands thèmes d’actualité tels que « la guerre au terrorisme » et les conflits du Moyen-Orient.

Son livre The Globalization of Poverty and the New World Order (en français, Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial), paru en 1997, a été traduit en quinze langues.

Dans The Globalization of War, America’s Long War against Humanity (2015), il soutient la thèse que les récents conflits en Irak, Libye, Syrie, Ukraine, etc., relèvent de la poursuite de l’hégémonie mondiale par les États-Unis et leurs alliés selon le concept de « longue guerre mondiale » élaboré sous la présidence Truman dans les années 1940 et poursuivi par les néoconservateurs et les néolibéraux sous les présidences de George W. Bush et de Barack Obama.

Il intervient sur la chaîne de télévision russe RT (anciennement Russia Today). En 2014, il a reçu la Médaille d’or du Mérite du gouvernement de Serbie.



« Un immense merci pour votre travail colossal lors des derniers mois afin de publier de manière indépendante le fruit de vos recherches exhaustives au grand public. »

Laurie Feeney

« Merci pour votre excellent travail d’information, de vulgarisateur et de recherche. C’est une richesse d’être en contact avec vos efforts, votre patience et votre sens critique. »

Normand Laverdure

« Votre blog est une mine d’or. Je vous suis sur VK. Félicitation monsieur Boulianne et merci d’exister. »

Janet Knight

Une réflexion au sujet de « Un article récent de Guy Boulianne est repris sur le site internet du Centre de recherche sur la mondialisation, fondé par Michel Chossudovsky »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s