Besoin de preuves? Un parlementaire autrichien a révélé le caractère défectueux des tests COVID-19 en démontrant comment un verre de Coca Cola a été testé positif au COVID-19

Un parlementaire autrichien a révélé le caractère défectueux des tests COVID-19 du gouvernement en démontrant au parlement comment un verre de Coca Cola a été testé positif au COVID-19.

Dans les images de la réunion de vendredi à Vienne, le secrétaire général du FPO, Michael Schnedlitz, apporte un verre de Coca Cola sur le podium, à partir duquel il procède à la collecte de gouttes à utiliser sur un test rapide d’antigène utilisé à grande échelle.

Après être allé au lutrin et avoir commencé son discours, le politicien a arrosé quelques gouttes de cola sur le test rapide corona. Trois minutes plus tard, le test a montré un résultat : Coca Cola était COVID-19 positif.

Après avoir démontré un résultat positif, Schnedlitz continue de critiquer les tests comme un gaspillage des ressources des contribuables.

« Monsieur le Président, nous allons probablement avoir un problème maintenant, nous avons un test corona positif au parlement, à savoir que ce cola a déclenché un test corona positif. Je ne sais pas comment y faire face maintenant !

« Avec des choses comme celle-ci, vous jetez des dizaines de millions d’euros de deniers publics par la fenêtre au lieu de fournir une véritable protection aux personnes âgées et aux maisons de retraite, au lieu d’investir de l’argent dans nos hôpitaux.

« Les tests de masse corona sont sans valeur ! Cela a également été démontré par une simple expérience au parlement, dans laquelle un cola a eu un résultat positif ! Mais ce gouvernement noir-vert dépense des dizaines de millions de dollars d’impôts précisément pour ces tests. »

Auparavant, le président tanzanien John Magufuli, de plus en plus méfiant à l’égard de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a décidé d’enquêter lui-même sur les allégations des tests. Il a envoyé à l’OMS des échantillons d’une chèvre, d’une papaye et d’une caille pour des tests, qui étaient tous positifs pour le COVID-19. (Le Journal de Montréal, 8 mai 2020)

En raison de ce scandale massif de cas de faux positifs COVID-19, le gouvernement australien a annulé un accord de vaccin contre le coronavirus d’un milliard de dollars avec la société de biotechnologie australienne CSL Limited pour fournir 51 millions de doses d’un vaccin Covid-19 développé par l’Université du Queensland. Après plusieurs essais les participants ont renvoyé des résultats de test VIH faux positifs. (The Guardian, 10 décembre 2020)

Il convient de noter que la cour d’appel portugaise a jugé que les tests PCR ne sont pas fiables et qu’il est illégal de mettre des personnes en quarantaine uniquement sur la base d’un test PCR.

Arrêt de la cour d’appel de Lisbonne – 1783/20.7T8PDL.L1-3 (consultez l’original).

La Cour portugaise considère les tests PCR comme peu fiables et illégaux pour mettre les personnes en quarantaine

Une cour d’appel portugaise a jugé que les tests PCR ne sont pas fiables et qu’il est illégal de mettre des personnes en quarantaine uniquement sur la base d’un test PCR.

Le tribunal a déclaré que la fiabilité du test dépend du nombre de cycles utilisés et de la charge virale présente. Citant Jaafar et al. 2020, la Cour conclut que :

« Si une personne est testée par PCR comme positive lorsqu’un seuil de 35 cycles ou plus est utilisé (comme c’est la règle dans la plupart des laboratoires en Europe et aux États-Unis), la probabilité que ladite personne soit infectée est inférieure à 3%, et la probabilité que ledit résultat est un faux positif est de 97%. »

La Cour note en outre que le seuil de cycle utilisé pour les tests PCR actuellement réalisés au Portugal est inconnu.

Les cycles seuils utilisés dans les tests PCR en Inde sont compris entre 37 et 40, ce qui rend la fiabilité du test PCR inférieure à 3% et le taux de faux positifs aussi élevé que 97%.

Cette affaire concernait le fait que quatre personnes avaient été mises en quarantaine par la régie régionale de la santé. Parmi ceux-ci, un avait été testé positif au COVID en utilisant un test PCR; les trois autres ont été considérés comme ayant subi un risque d’exposition élevé. Par conséquent, la régie régionale de la santé a décidé que tous les quatre étaient infectieux et dangereux pour la santé, ce qui exigeait qu’ils soient isolés.

Le résumé de l’affaire du tribunal pour se prononcer contre l’appel de la Régie régionale de la santé se lit comme suit :

« Compte tenu du doute scientifique – exprimé par les experts, c’est-à-dire ceux qui comptent – sur la fiabilité des tests PCR, compte tenu du manque d’information sur les paramètres analytiques des tests, et en l’absence de diagnostic médical justifiant l’existence d’infection ou de risque, il n’y a aucun moyen pour ce tribunal de déterminer si C était effectivement un porteur du virus SRAS-CoV-2 ou si A, B et D avaient été exposés à un risque élevé. »

Il est également important de se rappeler que la PCR a été inventée comme un moyen de créer des copies de matériel génétique. Il n’a jamais été conçu pour être un outil de diagnostic.



« Je viens de terminer votre livre La société Fabienne M. Boulianne. Ça m’a donné un coup, mais plus que jamais j’ai compris qu’il ne fallait plus croire mais savoir. Merci pour tout ce travail de recherche et pour le contenu. » 💙

Patrick Pic

« Encore un excellent article, qui ouvre tout un pan occulte sur cette manipulation démoniaque. Je l’ai bien entendu partagé sur ma page Facebook. Bravo pour votre travail, essentiel dans ces temps confus de la fin des Temps. »

Danick Metaluna

« Bonjour M. Boulianne. J’apprécie énormément tout ce que vous écrivez comme articles ef tous les recherches que vous faites pour éveiller à ce qui ce passe tristement dans notre vie actuelle se rapportant à la fausse pandémie de COVID-19. Très intéressant et percuttant! »

Pascal Thériault

3 réflexions au sujet de « Besoin de preuves? Un parlementaire autrichien a révélé le caractère défectueux des tests COVID-19 en démontrant comment un verre de Coca Cola a été testé positif au COVID-19 »

  1. Avez vous vu la crèche du vatican! et la créature squelettique qu’on nous présente comme la mère du Christ! Je suis prêt à parier qu’il dévoilera Pachamama dans la mangeoire le 24. Aucun doute, le bouc s’en vient.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s