L’association « Gens de Vérité » en Israël demande au Pape François l’ouverture d’une enquête concernant l’accord Pfizer-Netanyahu

Le 15 mars dernier, je vous informais que les avocats Ruth Machnes Suchovolsky et Arie Suchowolsky, du cabinet A. Suchovolsky & Co., ont envoyé une importante lettre à plusieurs destinataires, dont le laboratoire Pfizer, la Cour pénale internationale, la Cour suprême d’Israël, la Food and Drugs Administration (FDA), le Federal Bureau of Investigations (FBI), Sa Sainteté le Pape François, la Police israélienne, les Procureurs généraux de Israël et des États-Unis, ainsi que plusieurs membres du Congrès et des sénateurs.

La lettre fut envoyée au nom de l’association « Gens de Vérité » (“People of Truth” – אנשי האמת), avec une demande d’ouverture d’une enquête concernant l’accord Pfizer-Netanyahu sur le vaccin COVID-19, mettant l’accent sur la section 4.2.6, qui traite de l’annulation de l’accord dès qu’une enquête publique est ouverte. Il est impératif dans l’intérêt de la sécurité nationale de l’État d’Israël, de la protection et de la survie du peuple juif et du monde entier.

Cette lettre a pour but principal de faire pression et comme le dit l’avocate Ruth Machnes Suchovolsky : « Cela crée une prise de conscience de la situation ». La lettre s’ajoute à la plainte déposée devant la Cour pénale internationale et au recours déposé devant la Cour suprême d’Israël pour violations du code de Nuremberg dans la campagne de vaccination Covid-19. Je transmets ci-dessous un article de Jules Gomes, collaborateur au Church Militant, qui nous donnera plus de détails concernant cette lettre.

Le préambule de la lettre se lit comme suit :

Règle des sages :

En science et en médecine, il existe des systèmes de redondance pour augmenter la fiabilité pour éviter les pannes. De deux poumons, deux yeux, naturellement et techniquement, nous nous efforçons d’avoir la norme de référence des systèmes de secours ou de sécurité. Ce concept s’étend à l’ensemble de la sécurité nationale, des systèmes d’ingénierie, des systèmes de gestion de combat, etc. On en trouve presque partout dans la défense nationale, comme un siège éjectable pour avion de combat F-16 ou une règle à deux clés pour armer une ogive de sous-marin nucléaire. Israël est l’un des principaux pionniers de cette philosophie essentielle tirée des leçons historiques des échecs du renseignement. C’est pourquoi le gouvernement israélien sous mission critique a une personne (dans ce cas aurait dû avoir) dans la salle qui doit faire objection. Cette personne est connue comme le 10ème homme avec la responsabilité d’explorer des hypothèses alternatives et les pires scénarios.


Israël demande au pape de défier la dystopie médicale

Les objecteurs de conscience juifs au régime de verrouillage draconien et de vaccination obligatoire du gouvernement israélien demandent au pape François de dénoncer l’expérience médicale de masse dystopique menée sur le peuple d’Israël. « Le peuple juif a la mémoire collective d’avoir été expérimenté [sur] par les nazis, y compris des essais de vaccins dans les camps de concentration », préviennent les pétitionnaires dans une lettre du 15 mars adressée au pontife appelant à « la suspension immédiate du produit expérimental ».

Publiée par le cabinet d’avocats A. Suchovolsky & Co. basé à Tel Aviv, la pétition dénonce « l’utilisation aveugle du vaccin COVID-19 » comme « une déclaration médicale de guerre contre l’humanité, la stabilité mondiale, la sécurité nationale et la survie de toute la race humaine. » La lettre de 26 pages, obtenue par Church Militant, accuse le ministère israélien de la Santé de s’engager dans une « politique imprudente de vaccination aveugle de toutes les femmes enceintes » et de « tous les adolescents » et d’avoir « l’intention de passer à tous les enfants dans un proche avenir. »

Ces politiques se poursuivent malgré les mises en garde de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des revues médicales contre la vaccination des femmes enceintes. L’avocate Ruth Machnes Suchovolsky — signataire de la lettre — a déclaré à Church Militant que si elle avait une minute avec le pape François au téléphone, elle dirait : « Nous devons arrêter la dictature médicale. Israël est sous la dictature médicale, et si nous ne l’arrêtons pas, le reste du monde suivra. »

Suchovolsky a envoyé à Church Militant une copie de la plainte déposée par A. Suchovolsky & Co devant la Cour suprême d’Israël accusant le gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’avoir violé le Code de Nuremberg en bafouant l’exigence de rechercher « le consentement éclairé dans les procès médicaux chez l’homme » en ce qui concerne l’expérimentation du vaccin. Le procès commence par un midrash [commentaire] sur un texte de la Torah, comparant l’oppression des Israélites en Egypte avec la tyrannie de la nouvelle dictature médicale : « Longtemps après, le roi d’Egypte mourut, et les enfants d’Israël gémissaient encore sous la servitude, et poussaient des cris. Ces cris, que leur arrachait la servitude, montèrent jusqu’à Dieu. » (Exode 2:23)

Comme à l’époque, les enfants d’Israël souffrent de la servitude (traitement génétique expérimental) et les décrets sont sans précédent, ce qui leur impose un régime pour accepter le traitement expérimental de Pfizer.

« Je soutiens totalement les efforts de Ruth Machnes Suchovolsky pour demander des comptes au leadership mondial sur les vaccins obligatoires et les passeports vaccinaux », a déclaré l’anthropologue juive Karen Harradine à Church Militant. « Aucun juif ne devrait soutenir cette tyrannie médicale. »

« Pfizer a déjà déclaré qu’Israël était leur “expérience” en matière de vaccins. Compte tenu du Code de Nuremberg et de l’histoire de mon peuple, ce n’est rien d’autre que mal que Pfizer a choisi l’État juif pour son expérience néfaste », a souligné Harradine. « Nous devons nous battre ou le présent dystopique médical dans lequel nous vivons deviendra notre avenir aussi », a-t-elle exhorté, exprimant sa « déception que le Pape François ait imposé une tyrannie médicale au Vatican en insistant sur des vaccins obligatoires pour quiconque y travaille. »

La lettre de Suchovolsky — écrite au nom de médecins, d’avocats et de citoyens concernés — est également adressée aux grands rabbins d’Israël, au procureur de la Cour pénale internationale, au procureur général des États-Unis, aux principaux sénateurs et membres du Congrès américains et au PDG de Pfizer, Albert Bourla. Elle cite le développeur de vaccins de renommée mondiale, le professeur Geert Vanden Bossche — coordinateur du programme Ebola jab de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) — qui avertit maintenant que l’utilisation d’un « vaccin prophylactique » pendant une pandémie « est susceptible de créer plus de variantes du virus » et réduisent « la capacité du système immunitaire inné du corps à traiter ces variantes ».

La lettre cite également des données du Vaccine Adverse Effect Reporting System (VAERS), notant qu’entre le 14 décembre et le 5 mars, il y a eu 31 079 effets indésirables, 1524 décès signalés, 5 507 blessures graves et 390 rapports de paralysie de Bell et, par conséquent, « le profil de sécurité du produit, les précautions et les contre-indications sont déficients, dangereux et cruels. »

Le Premier ministre Netanyahu a « à plusieurs reprises et faussement commercialisé » le vaccin Pfizer aux Israéliens en disant qu’il est « approuvé par la Food and Drugs Administration (FDA) alors que ce n’est clairement pas le cas », et maintenant, « de l’ARNm et des nanoparticules encapsulées pour les lèvres (LNP) recouvertes de le polyéthylène glycol (PEG) est injecté chez l’homme en dehors des essais cliniques pour la première fois dans l’histoire humaine », selon la lettre. La FDA a autorisé les injections de virus chinois uniquement dans le cadre de son mécanisme d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) permettant l’utilisation de « produits médicaux non approuvés » en cas d’urgence.

La lettre de Suchovolsky fait également état des antécédents de Pfizer en tant que « “délinquant habituel” se livrant constamment à des pratiques de marketing illégales et corrompues, soudoyant des médecins et supprimant les résultats de procès défavorables », avec « 3 milliards de dollars de condamnations pénales, de sanctions civiles et de prix du jury » contre la société. et ses filiales depuis 2002, comme le rapporte également Church Militant.

L’analyse risques-avantages du virus chinois, ainsi que le fait de ne pas connaître l’efficacité à long terme ou les risques du vaccin, ne fournissent pas de motifs rationnels « pour que toute la population soit expérimentée et vaccinée sans discernement », soutient la pétition. La campagne d’inoculation israélienne à vitesse de distorsion a ralenti alors que les citoyens accusent le gouvernement d’instituer un nouvel « apartheid » avec l’introduction du passeport vaccinal « Green Pass ».

Des objecteurs de conscience en Israël ont comparé les passes vertes aux étoiles jaunes que les nazis ont forcé les Juifs à épingler sur leurs vêtements pendant l’Holocauste. Plus de 25% de ceux qui n’ont pas encore été vaccinés ont déclaré qu’ils n’avaient pas l’intention de se faire vacciner, selon un sondage de février. Un marché noir israélien pour les certificats de vaccination contrefaits prospère sur Telegram et plus de 100 000 utilisateurs ont rejoint des groupes qui proposent les faux à un prix.

Church Militant a contacté le bureau de presse du Saint-Siège pour obtenir des commentaires, mais n’a reçu aucune réponse au moment de la mise sous presse.


banniereFABIENeBay001

« Vous êtes pertinent, lucide… merci… j’adore, j’adhère… Je vous souhaite de belles écritures et de penser à vous… Je vais faire de même pour le temps qu’il me reste. »

Martine

« Toutes mes félicitations Guy pour tes efforts à éveiller la population face à la grande manipulation par le gouvernement de l’ombre. La VÉRITÉ est la lumière qui chassera la noirceur. »

Richard Bernier

« Je suis un avide lecteur. L’oeuvre de M. Bouilianne est non seulement très bien documentée, recherchée. C’est un livre qui deviendra une référence, nul doute. »

Pascal Audry