Le réseau social Facebook a fermé le compte de Guy Boulianne : « Si l’on veut me faire taire, alors il faudra m’éliminer complètement ! »

Je vous annonce que le réseau social Facebook a une fois de plus fermé mon compte, sans aucun avertissement ! Ceci advient presque jour pour jour avec l’an dernier, alors que Facebook fermait complètement mon compte le 6 avril 2020 après douze années de présence assidue sur ce réseau. À cette époque, je comptais 5000 contacts, plus une file d’attente de gens intéressés à s’abonner à mon fil d’actualité. Il y a environ deux mois (ou un peu plus), j’avais décidé d’ouvrir un nouveau compte sur Facebook et je comptais déjà près de 3000 contacts. On pourra dire que je n’aurai pas fait long feu cette fois-ci !

Évidemment, ce ne sont pas ceux qui se prétendent des « lanceurs d’alerte » qui seront bloqués sur les réseaux, ni même les organisateurs de manifestations, ou bien encore ceux qui quémandent des sommes d’argent faramineuses à la population afin de poursuivre le gouvernement devant les tribunaux, mais qui dansent et chantent sur une scène alors que le peuple subit des crimes contre l’humanité sans précédent ! Personnellement, lorsque je vois des avocats sur une scène jouer du saxophone et de la batterie lors d’une campagne de financement, alors que la population subit les contre-coups des mesures COVID dictatoriales du gouvernement (suicides, faillites, emprisonnement sous le couvert de confinement et de couvre-feu, séquestration, extorsion, etc.), je me pose de très sérieuses questions.

Non, ce ne sont pas ces individus qui seront bloqués sur les réseaux sociaux comme Facebook. Pourquoi me demanderez-vous ? Tout simplement parce qu’ils ne sont d’aucun danger pour l’ordre social établi. Au contraire, ils y contribuent souvent, que ce soit volontairement ou involontairement.

Sachez que je ne cesserai jamais de dénoncer haut et fort les actions néfastes du gouvernement. Je ne cesserai jamais de m’opposer au Nouvel Ordre Mondial luciférien qui nous est imposé par la force sous le coup des menaces et du chantage. Oui je partage tout ce qui se fait comme recours devant les tribunaux dans le monde, et encore plus les procédures judiciaires qui se préparent ou qui sont déposées devant le Tribunal pénal international. Oui je souhaite qu’un dossier soit préparé et déposé au Tribunal de La Haye contre le Gouvernement du Québec pour crimes contre l’humanité. Je ne m’en cache pas. Et si l’on veut me faire taire complètement, alors il faudra m’éliminer complètement !

Voici ma dernière publication sur Facebook le 12 avril 2021 : « Quoi qu’on en pense, le Gouvernement du Québec a apposé sa signature satanique dans les publicités de Urbania concernant ses projets d’électrification de la province, d’économie verte, d’énergies renouvelables et de villes intelligentes. C’est ce qui se prépare en douce pendant que la population est en confinement, dirigée avec une main de fer sous le couvert du couvre-feu. » Mon compte Facebook fut fermé quelques heures après cette publication.


Mes soupçons se confirment …

Tout comme l’année dernière, je soupçonne de m’avoir mis dans cet embarras un homme se trouvant très proche de l’élite politique québécoise et du Premier ministre du Québec, François Legault. Le 26 mars 2020, j’avais échangé une correspondance avec cet individu dont je tais le nom, lui demandant de communiquer des informations très importantes au Premier ministre du Québec concernant le traitement du Covid-19 avec la chloroquine ou l’hydroxychloroquine, ce qu’il refusa cavalièrement de faire (N.B.: j’ai conservé une copie de cette correspondance en archives).

Sans attendre, je dénonçai sur Facebook son attitude méprisante envers l’opinion populaire. Il me bloqua aussitôt de sa liste de contacts. Peu après, il tenta lui-même de s’inscrire dans un groupe que j’avais créé sur ce réseau social. Je le bloquai à mon tour, ce qui était logique compte tenu des circonstances. À peine deux semaines plus tard, mon compte Facebook fut fermé le 6 avril 2020, après douze années de présence assidue et permanente sur ce réseau.

Franc-maçon du 32e degré (Sublime Prince du Royal Secret) du Rite écossais ancien et accepté

Or, un de mes contacts m’apprit alors que cet homme est un franc-maçon du 32e degré du Rite écossais ancien et accepté. On m’informa alors que celui-ci,— malgré son jeune âge —, a beaucoup plus d’influence que ce que les gens peuvent croire en règle générale. Son grand-père aurait fondé plusieurs loges maçonniques aux États-Unis. On me communiqua des photos sur lesquelles on le voit portant à l’annulaire droit la bague du Sublime Prince du Royal Secret. Cette bague présente un aigle à deux têtes en platine affichant un solitaire diamant éclatant. Les épaules de la bague présentent des triangles inversés sertis du chiffre 32 et d’un symbole Yod mis en évidence par un travail d’émail noir et blanc. Évidemment, n’ayant pas de preuves solides quant à cette information, je me contenterai de cacher l’identité de ce personnage. S’il veut se reconnaître à la lecture de ce texte, ce sera libre à lui.

Cet individu, franc-maçon du 32e degré du Rite écossais ancien et accepté (peut-être même du 33e degré à l’heure actuelle) a apposé sa signature en haut de sa page Facebook : « Deus Meumque Jus », la devise des Suprêmes Conseils. Cette expression latine signifie littéralement « Dieu et Mon Droit ». En Franc-Maçonnerie, elle figure parmi les critères de régularité du Rite écossais ancien et accepté (REAA). Devise de la Monarchie Britannique depuis Henri V, Deus Meumque Jus figure souvent en bonne place sur les insignes maçonniques, notamment ceux des 32ème et 33ème degrés. (Justia Trademark)

Littéralement « Dieu et Mon Droit » est une devise du 33e (et dernier) degré de l’ancien rite écossais et acceptée au sein de la franc-maçonnerie, qui correspond au titre de souverain grand inspecteur général. Dans l’emblème du diplôme, la devise se détache à l’intérieur d’une cartouche sous la représentation d’un aigle bicéphale en noir sur fond blanc. Pour une interprétation correcte de la signification de la devise, il faut prêter attention à la signification du mot «jus» qui, littéralement traduit en italien par «droit», n’aide pas à clarifier. Si, au lieu de «droit», nous utilisons le mot «loi», des horizons d’interprétation beaucoup plus larges s’ouvrent. (Wikipédia, Italie)

Les armoiries du Suprême Conseil du 33e degré du rite écossais ancien et accepté de la Franc-Maçonnerie du Canada, incluant la devise « Deus Meumque Jus », ont été enregistrées le 24 août 1993 dans le Registre public des armoiries, drapeaux et insignes du Canada sous l'Autorité héraldique du Canada (Vol. II, p. 245). L'annonce des lettres patentes a été publiée dans la Gazette du Canada, Partie I (1947-1997), volume 128, n° 12, 19 mars 1994, page 1684. Les emblèmes du récipiendaire ont été précédemment consignés dans les archives de la Cour du Roi d’armes Lord Lyon, Édimbourg, Écosse, le 17 avril 1980.

Or, le 7 avril dernier, une dame (que je ne nommerai pas) a encore une fois invité cet individu à me suivre sur Facebook (c’est ce qu’elle avait fait en 2020 avant que je ne sois bloqué. Je la soupçonne donc d’être une agente quelconque ou une franc-maçonne, membre d’une loge féminine). À peine une semaine plus tard, j’étais à nouveau bloqué sur Facebook. Selon vous, est-ce vraiment dû au hasard  ?!

Lors de son émission « La Belle sans la bête » diffusée le 12 avril 2020 sur Radio Impact, mon amie Mireille Frégeau disait déjà : « On assiste à une collusion hallucinante, une corruption du gouvernement, des médias, des multinationales comme on a rarement vu dans ce monde gangréné par le gain et le pouvoir qui bafouent l’humanité. À chacun de nous de devenir des recherchistes, de chercher des infos justes et de les diffuser pendant qu’on peut encore le faire ». Donc, en résumé, si vous souhaitez suivre mes différentes actualités, la meilleure chose à faire est de vous abonner à mon site internet pour recevoir la lettre d’information. Vous pouvez aussi me suivre sur ces réseaux sociaux : VKontakte (3368++ abonnés), Twitter (6802++ abonnés), LinkedIn (4707++ abonnés), Pinterest, Tumblr et Telegram.


La dernière publication de Guy Boulianne le 12 avril 2021 :

Facebook - Dernière publication de Guy Boulianne (12 avril 2021)

banniereFABIENeBay001

« Merci Mr Boulianne pour ces articles. C’est une bouffée d’oxygène de vous lire et de vous suivre sur Twitter. »

Chloé

« L’auteur le moins connu des auteurs reconnus. Vous avez mon admiration pour votre travail. »

Meohammed Traversy

« Vous lire et vous suivre dans tous vos écrits c’est entrer dans le ROC de la raison et en vérité. Je me réjouirais toujours de votre courage et dévouement charitable. »

Paul Philippe

16 réflexions au sujet de « Le réseau social Facebook a fermé le compte de Guy Boulianne : « Si l’on veut me faire taire, alors il faudra m’éliminer complètement ! » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s