La version française du livre de l’ancien agent du KGB Youri Bezmenov, « Lettre d’amour à l’Amérique », est maintenant disponible !

Je suis très heureux de vous annoncer que la version française du livre de Yuri Bezmenov, alias Tomas D. Schuman, intitulé « Lettre d’amour à l’Amérique », est maintenant disponible aux formats papier et numérique (PDF, ePUB, MOBI). Ce livre fut publié une première fois en 1984 sous le titre suivant : « Love Letter to America ». J’en ai moi-même fait la traduction et je l’ai publié au sein de la maison d’édition, les Éditions Dédicaces. Pour savoir ce qu’est exactement l’opposition contrôlée et comprendre le fonctionnement des actions subversives élaborées par des agents infiltrés, il faut prendre connaissance des enseignements de cet ancien agent de propagande du service de renseignements de l’URSS post-stalinienne, c’est-à-dire le KGB. Vladimir Lénine disait : « La meilleure façon de contrôler l’opposition est de la diriger nous-mêmes. »

À propos de l’opposition contrôlée, Larry Bird (pseudonyme) écrivait en 2016 dans le magazine en ligne AgaroVox : « Il est désolant de constater combien ces formes d’opposition, ces figures alternatives auto-proclamées, ces courageux « engagés », ont souvent la regrettable tendance à nuire aux causes qu’ils sont sensés servir ou défendre… Grands discours, démagogie high tech, agitation du tabou et fatalité du commentaire inopportun, affabulation, comédie, leur champ d’action ne dépasse finalement jamais le périmètre du spectacle ou du business. Pendant ce temps, l’agenda mondialiste suit son cours, pendant ce temps nous autres « gueux », souffrons en silence d’un problème de fond récurent, un manque dramatique de représentants de qualité. Vendus ? Incapables ? Héros incompris ? »

Youri Bezmenov a été personnellement impliqué dans les efforts de propagande mondiaux du régime soviétique. Il a écrit le livre « Love Letter to America », sous le pseudonyme de Tomas D. Schuman. Dans ce livre, il déclare à propos de lui-même : « Comme dans la vraie vie de Winston Smith, du livre 1984 de George Orwell, Tomas Schuman travaillait pour l’équivalent du Ministère de la Vérité de Orwell – l’agence de presse “Novosti”, qui signifie nouvelles en Russe. Novosti existe pour produire des histoires fausses et partiales et les implanter dans les médias étrangers. Le but de cette activité du KGB est la désinformation. » Youri Bezmenov écrivait dans son livre en 1984 :

« Mes chers amis, je pense que vous avez de gros problèmes. Que vous le croyiez ou non, VOUS ÊTES EN GUERRE. Et vous risquez de perdre cette guerre très bientôt, avec toute votre richesse et vos libertés, à moins que vous ne commenciez à vous défendre. J’espère que vous avez remarqué sur vos téléviseurs couleur qu’il y a en fait une guerre en cours en ce moment sur toute cette planète. Cette guerre a de nombreux visages, mais c’est la même chose – c’est la guerre. (…) Cette guerre d’agression mondiale communiste n’est pas menée contre certains « capitalistes » mythologiques comme le prétend la propagande communiste. Non, mes chers amis, cette guerre est menée contre VOUS – personnellement. »

Ce livre est toujours d’une très grande actualité aujourd’hui.

ISBN : 979-8-50338-4-314
Format : 88 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Disponible au format Papier – 19.15 $CA

Disponible au format PDF – 9.60 $CA

payloadz


À propos de Youri Bezmenov, alias Tomas D. Schuman

Youri Bezmenov

Tomas D. Schuman est né sous le nom de Youri Bezmenov à Moscou en 1939, fils d’un officier supérieur de l’Armée rouge. Par conséquent, il est allé dans de bonnes écoles. À l’âge de 17 ans, il entre à l’Institut des langues orientales de l’Université d’État de Moscou.

Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé pour Novosti, puis a passé deux ans en Inde en tant qu’interprète et chargé de relations publiques chez Soviet Refineries Constructions. Il est retourné à Moscou en 1965 pour travailler pour Novosti, en tant que rédacteur économique pour les éditions hindi, ourdou et anglaises du magazine Sovietland. En 1969, il retourna en Inde et continua ses efforts de propagande pour Novosti à New Delhi, travaillant à l’ambassade soviétique dans un département appelé Recherche et contre-propagande. En raison de son dégoût croissant, il a commencé à planifier sa défection.

En février 1970, il se déguisa en hippie avec des perles et une perruque et rejoignit un groupe de touristes pour s’échapper à Athènes. Il a contacté l’ambassade des États-Unis et, après un long débriefing par les services de renseignement américains, il a obtenu l’asile et s’est rendu au Canada.

Au Canada, il a étudié les sciences politiques à l’Université de Toronto pendant deux ans, il a enseigné la langue et la littérature russes et, en 1972, il a été embauché par le Service international de la Société Radio-Canada en tant que producteur / annonceur, diffusant en Union soviétique dans le cadre du Service international de la SRC. C’est alors qu’il rencontra sa femme, Tess. En 1976, Bezmenov quitte la SRC et se lance dans le journalisme indépendant. Il est devenu consultant pour Almanach Panorama of the World Information Network. Bezmenov a affirmé que le KGB avait utilisé avec succès l’ambassadeur soviétique au Canada pour persuader le premier ministre canadien Pierre Trudeau de faire pression pour qu’il soit démis de ses fonctions. Il a affirmé avoir reçu des menaces de mort voilées du KGB.

Il a déménagé à Los Angeles dans les années 1980. En 1983, lors d’une conférence à Los Angeles, Bezmenov a exprimé l’opinion qu’il « ne serait pas surpris » si l’Union soviétique avait abattu le vol 007 de Larry McDonald, un membre démocratique anti-communiste de la Chambre des représentants des États-Unis. À peu près au même moment, Bezmenov avait un enfant à l’ouest, une fille nommée Tanya. Il a ensuite eu un fils nommé Johnathan. En 1984, il a donné une entrevue à G. Edward Griffin, intitulée « Subversion soviétique de la presse du monde libre ». Dans l’entretien, Bezmenov a expliqué les méthodes utilisées par le KGB pour la subversion progressive du système politique des États-Unis.

« L’accent mis sur le KGB n’est pas dans le domaine de l’intelligence. Seulement environ 15% du temps, de l’argent et de la main-d’œuvre sont dépensés en espionnage. Les 85% d’autres sont un processus lent que nous appelons la subversion idéologique ou les mesures actives … ou la guerre psychologique. »

En 1984, le Washington Post a annoncé que Bezmenov dénonçait publiquement l’admission d’un navire de croisière soviétique à Los Angeles lors des Jeux olympiques d’été de 1984, indiquant qu’ils étaient placés sous l’apparence de divertissement, mais maintenaient à bord l’équipement de surveillance électronique de la radio et de la communication téléphonique. Dans une autre entrevue, Bezmenov décrivait une série de méthodes que le KGB avait utilisées pendant les Jeux, y compris l’espionnage des journalistes étrangers soviétiques et l’utilisation d’autres membres du personnel pour « fournir un meilleur contrôle contre les éventuelles défections sportives ».

En 1989, lui et sa femme ont divorcé. La même année, il a déménagé à Windsor, en Ontario, alors qu’elle est restée à Montréal. Deux ans plus tard, il a commencé à enseigner des relations internationales à l’Université de Windsor. Fin décembre 1992, Bezmenov a visité Tess et leurs enfants à Montréal pour Noël. Deux semaines plus tard, la mort de Bezmenov a été signalée le 6 janvier 1993. Selon le Windsor Star, il est décédé d’une « crise cardiaque massive » attribuée, en partie, à l’alcoolisme.


banniereFABIENeBay001

« Merci pour votre incessant partage de lumière Mr. Boulianne! »

Bryand Morency

« Merci M. Boulianne. Je sais pas où vous trouvez le temps de dormir, mais vous donnez toujours les dernières nouvelles, découvertes. »

Paule

« Bonjour M. Boulianne. Je tenais à vous dire que j’apprécie beaucoup vos articles en géopolitique et au sujet de la Covid. Vos articles sont bien documentés et vous apportez les preuves (documents) de ce que vous rapportez. Je partage vos articles avec mes contacts. Bravo et Merci. »

Lise Solange

3 réflexions au sujet de « La version française du livre de l’ancien agent du KGB Youri Bezmenov, « Lettre d’amour à l’Amérique », est maintenant disponible ! »

  1. Bon, voilà quelqu’une qui porte bien son nom : Marie Claire Lesage!!!! Merci pour ce message si sage et si clair

    Aimé par 1 personne

  2. Qu’en pensez-vous Guy! Je vous partage ce texte avec plein d’amour… Vous pouvez le partager?
    Claire A+

    Nouveau monde! Ces jours-ci, le chaos semble aller en s’intensifiant sur la planète. À tel point que plusieurs doutent et se laissent envahir, pour ne pas dire absorber parfois, par la peur. Pour tenter de nous rassurer, nous faisons alors exactement le contraire de ce que nous devrions faire : nous nous attardons sur ce que disent tous les types de médias plutôt que de consacrer toute notre attention à notre vie intérieure. Revenir en soi à ce moment de l’évolution de notre planète est tout le contraire d’un geste égoïste ou « déconnecté de la réalité » comme on l’entend parfois. Se consacrer à notre vie intérieure est l’action la plus importante, la plus puissante et la plus généreuse que nous puissions faire, car c’est en élevant nos vibrations et en revenant constamment à l’Amour que nous pourrons traverser ensemble cette étape décisive pour l’humanité.

    Chaque éveil individuel participe à l’éveil collectif. Ne sous-estimons pas, à sa juste puissance, l’impact de tout ce que nous émettons car plusieurs d’entre nous croient encore qu’ils n’y sont pour rien dans ce qui arrive. Nous avions créé ce monde de dualité et de conflits qui s’achève; maintenant nous construisons ce nouveau monde d’Amour qui s’étend à toute l’humanité.

    Nous pouvons parfois être découragés de ne pas voir tout de suite la manifestation de ce que nous émettons. Mais comme rien ne se perd et que tout s’accélère, tout finira par nous revenir. Toutes nos pensées d’Amour sont en train de créer ce monde lumineux qui nous attend. Tout comme les fréquences entourant la terre ainsi que les phénomènes cosmiques s’accélèrent, de même cet ancien monde dans lequel nous nous reconnaissons de moins en moins doit s’effondrer pour laisser la place au nouveau monde. Nous pouvons vivre ces bouleversements en étant dans la joie de voir, de participer à cette nouvelle reconstruction ou bien en restant dans les peurs de voir partir ce à quoi nous étions peut-être encore attachés.

    Abstenons-nous de nous concentrer sur les magouilles, les mensonges, les catastrophes, les horreurs qui se dévoilent car quand nous nous y attardons, nous nourrissons l’énergie négative exprimée à la fois par ceux qui créent le chaos et par ceux qui le regardent sans rien dire. Se concentrer sur les horreurs du monde réduit le pouvoir de notre intention d’aimer et ralentit considérablement notre processus d’éveil, individuel et collectif. Il n’y a pas de sauveurs à l’extérieur : le salut est en nous. En nourrissant de hautes vibrations, nous nous connectons à notre Soi Supérieur. C’est cette mémoire qu’il nous faut recontacter, celle que nous sommes la Source originelle, la Conscience Pure, la Puissance illimitée, l’Amour.

    Notre libération s’accélère de façon exponentielle au fur et à mesure que de plus en plus d’âmes s’éveillent aussi à leur véritable nature aimante. Pour y arriver, si nous n’avons pas encore apporté ces changements, il est essentiel de ralentir notre esprit et nos actions, de nous mettre à l’écoute de nos émotions, de notre vibration et de nous laisser guider par nos intuitions. Ce n’est plus le temps de nous laisser distraire par ce qui est extérieur car cela nous prive de temps pour la médiation, la contemplation, le retour à soi, le calme. Plus nous CHOISISSONS de nous accorder du temps, plus nous pouvons nous reconnecter à notre besoin d’aimer et plus le flux d’Amour que nous émanons peut s’étendre à toute l’humanité.

    À chaque fois que c’est possible au cours de la journée, revenons en nous, rebranchons-nous à notre Source, souvenons-nous que nous sommes ici pour aimer. Retrouvons notre dignité, notre Lumière et rayonnons, comme un arbre qui étend ses branches vers le ciel, comme les rayons du soleil qui réchauffe la terre. Nous avons choisi de nous incarner à ce moment de l’éveil spirituel collectif afin d’apprendre à vibrer dans l’Amour dans le but d’aider l’humanité à s’éveiller à cet Amour universel que nous portons tous, que nous sommes tous.

    Ce qui se passe en ce moment ne doit pas nous faire douter ni nous faire oublier notre serment originel de vivre dans l’Amour. C’est là le défi : le voyage est aussi important pour notre évolution que notre arrivée à destination.

    Le Grand Plan se réalise, malgré les apparences qui ne sont qu’illusions. Il se réalise quoi qu’il se passe, même si les évènements semblent contraires à l’avènement de cette nouvelle ère de paix et d’amour. Restons dans notre sanctuaire intérieur et laissons l’Amour universel nous envelopper pour que nous puissions l’irradier à notre tour. Vibrons de cet Amour qui compose chacune de nos cellules.

    Nous sommes tous importants pour l’éveil de la Conscience collective…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s