Le nom de Guy Boulianne fut-il expédié sur la Lune et sur Mars ? Est-ce un délire de l’auteur ? Voici la réponse à tous ceux qui le calomnient

Le 23 mai 2018, j’écrivais un article pour annoncer que mon nom avait été expédié sur la lune et sur la planète Mars. En effet, le 18 juin 2009, mon nom était intégré à une micropuce et expédié sur le sol lunaire à bord du Lunar Reconnaissance Orbiter. Les participants pouvaient soumettre leurs informations, imprimer un certificat et faire inscrire leurs noms dans une base de données. La base de données fut placée sur une micropuce intégrée à l’engin spatial. « Tous ceux qui envoient leur nom sur la lune, comme moi, font partie de la prochaine vague d’explorateurs lunaires », avait déclaré Cathy Peddie, chef de projet adjoint du LRO.

De la même façon, le 26 novembre 2011, mon nom fut intégré à une micropuce et expédié sur le sol de la planète Mars à bord du Mars Science Laboratory. 1 246 445 million de noms ont été soumis sur une période d’un an ! Les ingénieurs ont gravé les noms sur une plaquette de silicium ou une micropuce. Ils ont utilisé une machine à faisceau d’électrons « E-beam » chez JPL qui se spécialise dans la gravure de très petites caractéristiques (moins de 1 micron, ou moins que la largeur d’un cheveu humain!). Ils utilisent normalement cette machine pour fabriquer des microdispositifs de haute précision dans le laboratoire Microdevices du JPL. Le Codex sur le vol des oiseaux de Léonard de Vinci, un document datant d’environ 1505, a été reproduit à l’échelle microscopique et attaché à la puce. L’autoportrait de Léonard de Vinci est également sur l’astromobile (rover) Curiosity, avec quelques essais et dessins.

Le 13 juillet 2019, j’écrivais un nouvel article pour annoncer que mon nom fut intégré sur une micropuce et expédié vers la planète Mars à bord du Rover Mars 2020. Le rover a été lancé à partir de la base aérienne de Cape Canaveral en Floride le 30 juillet 2020 et il a atterri au cratère Jezero le 18 février 2021.


Réponse aux calomniateurs

Certaines personnes utilisent ces publications du passé pour chercher à me calomnier publiquement et nuire à ma réputation, insinuant je ne sais quoi … que je raconte n’importe quoi, que je fabule, que je suis un conspirationniste, que je suis peut-être un peu fêlé de la tête … allez savoir ! Une ou deux fois, cela peut encore passer, mais maintenant il y a déjà trop de ces personnes qui utilisent ces faits pour tenter de me diffamer comme, par exemple, Frank Paquette et Martin Gaudet du podcast Le Crachoir (Ménage du Dimanche) dans leur vidéo du 10 mai dernier. Ce genre d’individu devrait être interdit de posséder une caméra et un micro, et de diffuser leurs fadaises sur internet. Ils prétendent annoncer des vérités, alors qu’ils ne propagent que des fausses informations et des mensonges. J’ai expliqué quelque peu mon amertume vis-à-vis ce genre d’individus dans ma vidéo du 7 juin dernier.

Lunar Reconnaissance Orbiter

Lorsque j’ai entendu les propos du « Crachoir » hier soir, cela m’a définitivement choqué. J’ai donc décidé d’écrire cet article pour éclaircir une bonne fois pour toutes la réalité de ce que j’annonçais concernant mon nom qui fut expédié sur la lune et la planète Mars. Cela ne m’a demandé que 30 secondes pour faire une recherche sur Google et trouver les sources les plus fiables sur les événements qui se sont effectivement déroulés en 2009, 2011 et 2020. Concernant le Lunar Reconnaissance Orbiter en 2009, la NASA invitait les personnes de tous âges à se joindre au voyage d’exploration lunaire avec la possibilité d’envoyer leurs noms sur la lune à bord du vaisseau spatial. Les participants pouvaient soumettre leurs informations, imprimer un certificat et faire entrer leur nom dans une base de données. La base de données serait alors placée sur une micropuce qui serait intégrée à l’engin spatial. La date limite de soumission des noms était le 27 juin 2008 (Wired et Phys.org). Même si ces informations sont déjà anciennes, elles peuvent toujours être vérifiées sur le site de la NASA, dans un article du 1 mai 2008 et un autre du 20 juin 2008.

En ce qui concerne le Mars Science Laboratory, la NASA invitait les gens à soumettre leurs noms pour figurer sur une micropuce qui serait envoyée sur Mars dans le cadre de la mission Mars Science Laboratory, dont le lancement était prévu en 2011. Mars Science Laboratory est un rover qui évalue si Mars a déjà été, ou est encore, un environnement capable de soutenir la vie microbienne. Les participants pouvaient alors imprimer un certificat de participation et afficher une carte mondiale indiquant d’où viennent les autres contributeurs (SpaceRef). Plus de 1,2 million de noms ont été soumis sur une période d’un an ! Ces informations peuvent être vérifiées sur le site Web de la NASA ici et ici.

Boarding Pass - Guy Boulianne - Mars 2020

Concernant le Rover Mars 2020

Rover Pit Stop

Lorsque le rover Perseverance a atterri en toute sécurité sur la surface martienne, à l’intérieur du cratère Jezero, le 18 février 2021, c’était également un atterrissage sûr pour les près de 11 millions de noms à bord. La campagne « Envoyez votre nom sur Mars » de la NASA a invité des personnes du monde entier à soumettre leur nom pour voyager avec le rover. Et les gens l’ont fait — avec un total de 10 932 295 noms soumis. Ces noms se trouvent maintenant à la surface de Mars, écrits sur trois puces de la taille d’un ongle à bord du rover Perseverance. (Lire l’information sur CNN)

Des ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory de la NASA ont gravé les noms sur les puces à l’aide d’un faisceau d’électrons. La machine “E-beam” qu’ils utilisaient permet d’écrire de très petites caractéristiques : moins de 1 micron, bien moins que la largeur d’un cheveu humain. Ils utilisent normalement cette machine pour une fabrication de haute précision dans le laboratoire de micro-dispositifs du JPL.

En plus des près de 11 millions de noms, les ingénieurs ont également inclus les essais de 155 finalistes du concours de rédaction « Name the Rover » de la NASA. Cela comprenait l’essai gagnant pour « Perseverance », ainsi que l’essai pour « Ingenuity », le nom choisi pour l’hélicoptère expérimental qui a accompagné le rover vers Mars. Au Kennedy Space Center de la NASA en Floride, avant le lancement, les puces ont été montées sur une petite plaque fixée au centre de la traverse arrière de Perseverance, où elles sont visibles par les caméras sur le mât du rover.

Également sur la plaque : un graphique gravé au laser représentant la Terre et Mars reliés par les rayons du Soleil qui éclairent les deux. Écrit en code Morse dans les rayons du soleil est un message caché, « Explorez As One ». L’illustration rend hommage aux plaques sur le vaisseau spatial Pioneer et aux Golden Records transportés dans l’espace par Voyagers 1 et 2.

Si vous avez envoyé votre nom sur Mars sur Persévérance, vous pouvez récupérer votre carte d’embarquement ici. D’ailleurs, si vous avez raté cette opportunité, vous pouvez vous inscrire pour envoyer votre nom lors d’une future mission sur Mars. (Source : NASA)

10,9 millions de noms, maintenant sur Mars
10,9 millions de noms, maintenant sur Mars : cette vue du Mars Perseverance Rover de la NASA fait un zoom sur les trois puces de silicium portant les noms de près de 11 millions de personnes qui se sont inscrites à la campagne « Send Your Name to Mars ».

« Cher M. Boulianne. Vous êtes l’un des plus importants piliers francophones rigoureux, pour l’information, au niveau d’articles éclectiques et de référence de vos textes. »

Damien Tremblay

« Vous lire et vous suivre dans tous vos écrits c’est entrer dans le ROC de la raison et en vérité. Je me réjouirais toujours de votre courage et dévouement charitable. »

Paul Philippe

« Mes remerciements pour votre excellent travail. »

Mélanie Berthiaume

Une réflexion au sujet de « Le nom de Guy Boulianne fut-il expédié sur la Lune et sur Mars ? Est-ce un délire de l’auteur ? Voici la réponse à tous ceux qui le calomnient »

  1. Bonsoir Monsieur Boulianne,

    J’ajoute un qualificatif à mon tour : Vous êtes « franchement autodéterminé » et tellement vivant … Je n’ai pas fini d’en découvrir avec vous. Votre curiosité vous honore ! Pour faire un tel projet (que j’ignorais !!), j’imagine que la NASA devait investir dans ce type de programme pour susciter l’intérêt des étudiants et des populations en science ? Ce serait bien de connaitre l’origine de cette motivation… pour décaper vos détracteurs un peu plus. 😉

    Je n’ai pas lu les liens encore … Je n’oserais pas dire ce que je pense de ces détracteurs… Le « monde » est rendu fou ! Je pense que la tendance est lourde et difficile à renverser vu que c’est la mode de démolir. Voilà ici la raison pour laquelle je n’ai jamais adhéré aux réseaux sociaux FB et cie.

    Bonne soirée,
    Line de Shefford

    P.S. : Rappelez-vous de ce nom là : Vous êtes franchement AUTODÉTERMINÉ. Et c’est tout un compliment !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s