Dr Franc Zalewski en Pologne et Dr Carrie Madej aux USA ont tous les deux observé un organisme parasitaire dans les vaccins à ARNm, surnommé respectivement “La Chose” et “Hydra Vulgaris”

Voici un article que les personnes les moins réfléchies, ou les moins susceptibles d’analyse, qualifieront rapidement de « conspirationniste », sans en avoir vraiment pris connaissance sans les mêmes idées reçues et préjugés habituels. C’est ce que font régulièrement la plupart des politiciens, des médias « mainstream » et des « factcheckers » de mauvaise foi qui pullulent sur l’Internet et dans le monde réel. Malheureusement, il y a encore trop de ces gens incapables d’avoir l’ouverture d’esprit nécessaire pour assimiler des informations qui sortent de leur champs de compréhension. C’est triste car c’est ce qui fait que le monde est ce qu’il est aujourd’hui : un ramassis de mensonges, de contre-vérités, de malversations et de corruption. Pourtant, le sujet qui suit concerne les observations au microscope par deux docteurs, c’est-à-dire Carrie Madej et Franc Zalewski, suivies d’un commentaire du lieutenant-colonel à la retraite de l’armée américaine, Royston Potter. Serait-ce à dire que ces individus sont tout-à-coup de simples conspirationnistes, et non plus des personnes censées et intelligentes en leurs domaines respectifs ? Pour moi, c’est ce genre de croyance qui est le véritable conspirationnisme et non pas le contraire.

Beaucoup de gens sont peut-être au courant de l’étrange « hydre » — comme un parasite — qui a récemment été trouvée dans les vaccins COVID par le Dr Carrie Madej et quelques autres chercheurs et scientifiques. En effet, le docteur Carrie Madej dit qu’elle a personnellement examiné plusieurs flacons de vaccins qui sont injectés dans les bras des gens. Elle dit qu’elle a été horrifiée par ce qu’elle a vu et qu’elle a pleuré plus fort qu’elle ne l’a jamais fait auparavant. Elle dit aussi que d’autres laboratoires américains ont examiné le contenu des flacons de vaccins, pour se taire peu de temps après.

Le 29 septembre dernier, Stew Peters invita le Dr Carrie Madej qui semblait manifestement secouée par ce qu’elle avait vu dans les flacons de « vaccins ». Dans cette entrevue à l’émission “The Stew Peters Show”, Carrie Madej décrit les étranges particules jamais vues auparavant et qu’elle a pu observer au microscope x 400 en analysant le contenu des injections ARNm de Moderna et Johnson & Johnson… C’est plutôt très inquiétant… Elle a d’ailleurs identifié le parasite sous le nom « hydra vulgaris ». Elle dit : « Cette chose nous observe !!! » Le Dr Madej est une spécialiste en médecine interne et elle a plus de 20 ans d’expérience dans le domaine médical. Elle est diplômée de la Kansas City University Of Medicine Bioscience College of Osteopathic Medicine School en 2001. Elle est un médecin hautement qualifié qui a littéralement dû fuir le pays pour sa vie. Carrie Madej est apparue dans de nombreuses interviews et événements afin d’alerter le public sur ces injections dangereuses.

L’entrevue est suivie par une conférence du docteur polonais Franc Zalewski qui dit avoir trouvé dans les vaccins COVID un organisme parasitaire qu’il surnomme “LA CHOSE” : « C’est pourquoi il y a du graphène ajouté à l’intérieur des vaccins, qui nourrit l’œuf », dit-il. L’article se termine avec une vidéo du Ltc Royston Potter qui affirme que cette thérapie génique est liée aux technologies de l’Internet of Bodies (IoB) dans le but de modifier l’ADN à des fins de contrôle de l’esprit. Il dit que les « vaccins » à ARNm, liés à l’intelligence artificielle et la nanotechnologie, introduisent dans les patients une substance étrangère, des entités démoniaques ou spirituelles d’une autre dimension, c’est-à-dire la semence du serpent antique. Cela vous fera peut-être un peu mieux comprendre le sens de ma publication concernant la publicité de l’Unicef Norvège qui fut diffusée au mois de décembre 2020.



Le Dr Franc Zalewski découvre un parasite à tentacules nommé « Forme de vie en aluminium » dans le vaccin Pfizer

En plus de la vidéo ci-dessus, un autre médecin a également révélé un organisme similaire, mais légèrement différent dans les vaccins.

Le Dr Franc Zalewski prétend avoir trouvé une forme de vie à base d’aluminium/carbone dans les vaccins COVID. Il pose également plusieurs questions sur les raisons pour lesquelles on ne les trouve que dans certains vaccins. Certains vaccins, dit-il, ne pouvaient trouver qu’une solution saline.

Cela pose une théorie selon laquelle un vaccin légitime infecté par un parasite à grande échelle provoquerait trop d’effets secondaires néfastes à la fois — ce serait donc assez alarmant pour le public, et donc ils ont entremêlé le vaccin expérimental / expérimental à base de parasites avec des solutions salines afin d’en épargner certaines des conséquences néfastes de ces effets secondaires et de ces décès, mais seulement pour le réintroduire plus tard avec des 2e injections et des injections de rappel en cours.

Ceci, bien sûr, n’est qu’une hypothèse; mais en voyant toutes les manipulations, l’éclairage au gaz et l’application des mandats des vaccins, alors que cela n’est PAS NÉCESSAIRE, les raisons alternatives « pour la santé » sont de moins en moins justifiables. Gardez également à l’esprit les tentatives radicales du NIH, du CDC, etc.

Mais une autre hypothèse soulevée par Franc Zalewski est que ces créatures parasites pourraient ne pas apparaître tant que des conditions de vie convenables ne seront pas réunies. À savoir, mélangé dans un hôte, avec du graphène.

Il ne mâche pas ses mots. Il n’édulcore pas ses découvertes. Il sonne l’alarme à tous ceux qui ont pris ces vaccins et qui voient donc la possibilité que ces êtres grandissent à l’intérieur d’eux.

La vidéo du Dr Zalewski discutant de ce qu’il a trouvé dans les vaccins se trouve ci-dessous avec une transcription basée sur les sous-titres anglais fournis. La conférence originale était en polonais. Nous remercions la personne qui a traduit et fourni les sous-titres anglais.

Transcription de la conférence du Dr Franc Zalewski

Remarque : Certains embellissements ont été ajoutés pour mettre l’accent.

Premier échantillon de CV : Et ici, nous pouvons voir un trou (parce que du ruban de graphite est utilisé comme surface), j’ai remarqué beaucoup de cristaux, mais certains sont si « agressifs » que même le graphite a quelque peu fondu. Et je pensais avoir trouvé quelque chose. Bien sûr, j’ai fait des tests et il s’est avéré que c’était du sel ; ce fluide s’est avéré être une solution saline. Rien d’autre à l’intérieur.

Alors j’ai continué… Donc, dans le premier échantillon, il n’y avait rien à trouver, tout s’est asséché, et même le sel ne pouvait plus être remarqué… donc la composition du fluide varie.

Deuxième échantillon de CV : Dans le deuxième échantillon, j’ai trouvé beaucoup de cristaux. Et ici nous pouvons voir les résultats : Ils sont constitués de sodium (Na) et de chlorure (Cl). C’est ce que nous appelons le sel de cuisine ordinaire. Le fluide ne contient donc qu’une solution saline. Mais je cherchais autre chose, et comme toujours j’ai trouvé quelque chose. Et j’ai trouvé ça :

C’est ce que j’ai trouvé : « La Chose ».
Photo créditée au Dr Franc Zalewski - 01

Où est mon marqueur ? Nous devons écrire « ce quelque chose » avec des lettres grosses et en gras.

J’ai continué mes études, et fait des tests. Quelle est cette chose ? Il semble avoir une tête et trois pattes. J’ai fait des tests, de la tête (1) et (2), (3), (4) et voilà les résultats : c’est de l’aluminium et du carbone… excusez-moi, j’ai mon outil.

[Le Dr Franc Zalewski écrit sur le panneau de présentation] : « LA CHOSE »

Les âmes sensibles peuvent quitter la pièce.

Non, sans blagues.

Les résultats des tests suivants sont : aluminium, brome et carbone. Cela signifie que « quelque chose » a ses pattes de différentes couleurs. Ici, nous avons les résultats des tests de cette « chose ». [il tient un objet de démonstration] C’est 1/10ème de celui-ci. Si la tête ici mesure 2 mm, alors les jambes/bandes mesurent 25 m. La tête 2mm, et les rubans 25m. Comme ça.

Photo créditée au Dr Franc Zalewski - 00

Et je me dis : « Quel genre d’être est-ce ? » Est-ce que « la chose » ressemble à cette créature avec des griffes qui tue les gens ? Ou quelque chose qui est montré dans “The Matrix” qui vole, a des tentacules et s’attache à d’autres choses ?

Photo créditée au Dr Franc Zalewski - 05

Non.

Cette chose, est-ce ici ?

Ici, vous l’avez sur la photo. Vaccins contre la covid-19.

Bienvenue les amis. C’est « La Chose » que j’ai testé dans ces échantillons.

Oui ? Choqué ?

« Cette chose » est donnée aux gens dans les vaccins, plus particulièrement dans les œufs. Je cherchais ses œufs. Et ils devraient avoir un environnement approprié. Si l’injection est testée sur une assiette nue, rien ne se passe et les œufs sont introuvables. Peut-être qu’ils n’étaient pas à l’intérieur de l’injection, car certains d’entre eux sont des solutions salines pures.

Mais si testé sur une bande de graphite… C’est pourquoi il y a du graphène ajouté à l’intérieur des vaccins qui nourrit les œufs.

Et chers messieurs et dames vaccinés, vous pouvez vous évanouir maintenant… Quelque chose comme ça va se développer en vous.

Et la tête va avoir 20 microns [ µ ], et la longueur 2,5 mm (les tentacules).

C’est une forme de vie.

Et maintenant, vous devriez vous demander… Trop peu ? Coïncidence… Franc vient de comprendre ?… même un écureuil aveugle trouve parfois un gland…

J’ai marqué les flacons numéro 1, 2 et 3. Ce n’est que dans le troisième qu’il y avait « cette chose » à l’intérieur. Et il a grandi/développé en 4 jours. Ensuite, il est placé dans une chambre de pulvérisation. Là, la température est élevée, de sorte que le graphite est pulvérisé, de sorte que l’arc électrique brûle.

Un autre ! Si ce n’était qu’un… mais ici on en voit un autre… On voit la tête et les jambes en sortir. L’échelle est de 30 microns [ µ ].

« La chose » a trouvé un terrain fertile. Et là, nous avons « cette chose », elle nous sourit. Voici la tête et ici les tentacules. En voici une autre, et les tentacules colorés. Et il est fait d’aluminium et de carbone. Connaît-on des formes de vie à base d’aluminium ?

Nous le faisons maintenant. La majorité des gens l’ont déjà à l’intérieur de leur corps. La majorité qui l’a pris volontairement…

Je suis très heureux que nous nous soyons réunis ici et que j’aie pu vous présenter « cette chose ».

Et encore « la chose » à l’intérieur d’un autre échantillon. Est-ce une plante ? Poussière? « Un être » donné aux personnes dans des œufs dans un environnement fertile/adapté. Quelque part à proximité, il pourrait y avoir une sorte de signal qui a fait que cet être a commencé à vivre. Tout comme les graines de pomme de pin ne pousseront pas à moins qu’elles ne soient dans un environnement approprié sur un sol fertile, la même « chose » semble ne pas bouger. Elle peut être en sommeil/inactive.

Qui est prêt à avoir « ça » en lui ou en elle ?

Vous êtes déjà nombreux à l’avoir choisi et reçu… Bienvenue. J’espère qu’il ne sera pas activé.

Continuons avec les prochains tests et points. Ici, nous avons des formes de vie à base d’aluminium. Connaît-on des formes de vie à base d’aluminium ? Je demande aux représentants les plus intelligents de ce monde. Laissez-les les présenter… mais pas en secret.

C’est la fin d’une tentacule/jambe. La façon dont elle est construite, ce n’est pas déchiqueté. C’est construit comme ça. Elle se termine par une patte… Et elle est en aluminium. 100% aluminium. Nous avons maintenant des êtres à base d’aluminium qui sont à l’intérieur de nous. [Dr. Zalewski se corrige plus tard en affirmant que l’extrémité du tentacule est à base de carbone au lieu d’aluminium.]

Ici, nous avons 10 microns et c’est la jambe. La longueur de la jambe de cet être est d’environ 2,5 mm.

Ce n’est que la vie… mais différente. Sera-ce bienveillant ?

Peut-être devrions-nous accrocher une affiche quelque part ici… Pour que chacun se soumette volontairement à l’euthanasie ?

Les criminels de ce monde… vous entendez bien…

Tels sont les résultats des tests : Il est en carbone. Excusez-moi, je parlais de carbone, pas d’aluminium, mais l’extrémité est uniquement en carbone. J’ai fait une erreur.

C’est la marque qui fabrique cette « potion de guérison » pour notre bonheur et notre bien-être. [montre la diapositive des vaccins Pfizer]. C’est de cette marque.

Et maintenant, cela vaut la peine de se demander pourquoi certaines personnes reçoivent une injection avec uniquement une solution saline et pourquoi certaines reçoivent autre chose – des œufs.

Mais ce n’est pas à moi de le découvrir. Je suis un chercheur de vérité, mais pas de ce monde. Ce monde, nous devons le réaliser, est presque déjà perdu.

Il suffit de regarder les statistiques. Combien de personnes l’ont déjà pris.

Oui, nous avons beaucoup de bactéries et de virus auxquels nous devons faire face. Et nous continuons à vivre. Mais personne ne nous les donnait artificiellement. Maintenant, la majorité l’a pris volontairement.

Voulez-vous avoir un être comme ça à l’intérieur de vous ? Il a de jolies couleurs, on peut s’en occuper… Mais il n’a pas été créé pour rester assis là et ne rien faire. Il veut aussi vivre et se multiplier… vous devez vous en rendre compte.

Et ce n’est pas un hérisson ni un oursin.

Photo créditée au Dr Franc Zalewski - 04

Il s’agit d’un écouvillon pour prélever des échantillons d’ADN. Il s’agit d’une petite brosse à écouvillon pour prélever des échantillons de la bouche, ou de l’autre côté comme en Chine.

Pourquoi la brosse écouvillon est-elle construite comme ça ? Chaque fin est fondue/scellée. Ce n’est pas coupé, c’est fondu. J’ai analysé les extrémités, ainsi que les parois latérales. Ici, nous avons la paroi latérale, et voici l’extrémité fondue. La brosse-tige contient du titane, de l’aluminium et du carbone.

Vous devez comprendre qu’il s’agit de collecter de l’ADN. J’étais à l’aéroport… et alors que je passais par là, il était officiellement écrit : « Base de données centrale ADN ». Et là, ils prélèvent des échantillons.

Le but du test sur écouvillon est de collecter l’ADN. Pourquoi ont-ils besoin de notre ADN ? Je vous invite à le découvrir. Je plaisante, nous ne ferons pas de pause maintenant.

Mais qui s’y intéresse ? À ceux qui s’y intéressent, je suis heureux que vous soyez ici aujourd’hui. La salle est pleine mais… Vous auriez dû être un million aujourd’hui.

Mais peut-être là-bas ? Derrière l’écran, vous serez un million à apprendre tout cela.

FIN DE LA TRANSCRIPTION
Le Ltc Royston Potter affirme que cette thérapie génique est liée aux technologies de l’Internet of Bodies (IoB) dans le but de modifier l’ADN à des fins de contrôle de l’esprit. Il dit que les « vaccins » à ARNm, liés à l’intelligence artificielle et la nanotechnologie, introduisent dans les patients une substance étrangère, des entités démoniaques ou spirituelles d’une autre dimension. Pour celles et ceux qui pourraient mettre en doute que Roy Potter est réellement un lieutenant-colonel à la retraite, sa promotion est confirmée dans le document du Sénat américain : « Congressional Record », Volume 142, Number 23 (Monday, February 26, 1996), page S1315. Royston Edward Potter eut une carrière de 28 ans dans la Réserve de l’armée américaine, selon les dossiers militaires officiels conservés au NPRC.

RÉFÉRENCES :

VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Le Dr Franc Zalewski m’a personnellement informé qu’il ne répondra à aucun commentaire public sur l’Internet, et encore moins aux détracteurs. Par contre, celui-ci demeure disponible. Donc, si vous avez des questions, vous pouvez le contacter sans hésiter à l’adresse suivante : f.zalewski@drfranc.com. Il me confirme encore une fois que “La Chose” (Burzywiestnik) a trois tentacules et une tête de 20 microns, fabriqué en Intelligence Artificielle. Il réitère que « notre civilisation ne connaît pas ce type de vie ! » — Guy BOULIANNE


« Vous lire et vous suivre dans tous vos écrits c’est entrer dans le ROC de la raison et en vérité. Je me réjouirais toujours de votre courage et dévouement charitable. »

Paul Philippe

« Merci M. Boulianne pour vos articles et vos recherches. Un jour la vérité l’emportera sur le mensonge. »

Robin Caron

« Bonjour M Boulianne, merci pour votre travail qui m’a apporté la clefs que j’avais besoin pour comprendre tout ce que j’avais déjà lu, mais il me manquait la clefs pour voir. Grâce à votre ouvrage, tout est devenu clair. Merci. »

Sebastien Pauthier

9 réflexions au sujet de « Dr Franc Zalewski en Pologne et Dr Carrie Madej aux USA ont tous les deux observé un organisme parasitaire dans les vaccins à ARNm, surnommé respectivement “La Chose” et “Hydra Vulgaris” »

  1. Je viens de présenter aujourd’hui même un post sur les nouvelles découvertes incroyables de la Quinta Columna dans une injection Janssen. La Quinta Columna, dans son programme 158, vient, en effet, de présenter une séquence vidéo, de près de 7 minutes, montrant des photos très claires, et très saisissantes, de ce qui se meut à l’intérieur d’une injection CoqueVide de Janssen.

    https://rumble.com/vnpq07-janssen-vaccine-under-light-microscopy.html?mref=lveqv&mc=48pz1

    A partir de la minute 3’42’’, par exemple, on peut observer une multitude de petits disques noirs se mouvant: il s’agit de micro-bulles, ou de nano-bulles, de graphène ainsi qu’elles ont été présentées dans mes Nouvelles du 7 octobre – à la suite de leur découverte par la Dr. Zandrée Botha en Afrique du sud.

    Quant aux autres entités, ou autres substances, présentes dans l’injection Janssen, la Quinta Columna fait appel aux bonnes volontés, et aux intuitions percutantes, pour tenter d’en percer la nature.

    Aimé par 1 personne

  2. Concernant l’hypothèse de la présence d’Hydra vulgaris dans les injections. Dans mes Nouvelles du 7 octobre 2021, j’ai réalisé un long post sur ce qui est appelé, littéralement, les « Poulpes de Graphène ». J’ai en montré des photos microscopiques.

    Les nano-poulpes de graphène ont été découverts, en 2006, par une équipe de chercheurs du Laboratoire des Matériaux, Surfaces et Procédés pour la Catalyse, UMR 7515 du CNRS, à Strasbourg, ainsi que rapporté dans leur étude intitulée “About the octopus-like growth mechanism of carbon nanofibers over graphite supported nickel catalyst”. Ils ont été, également, découverts et nommés ainsi par l’équipe de Debabrata Pradhan en Inde, en 2003, de par leur étude intitulée “Nano-Octopus: A New Form of Branching Carbon Nanofiber” ainsi que par Sharon et Sharon, en Inde, en 2006, dans leur étude intitulée “Carbon Nanomaterials and their Synthesis from Plant‐Derived Precursors”.

    Les nano-poulpes de carbone constituent, ainsi, un type de nano-tubes de carbone – à savoir l’une des formes du graphène – à partir desquels ils se forment. Les nano-tubes de carbones peuvent être à paroi simple ou à parois multiples mais, dans le cas de la formation de poulpes de graphène, il s’agit de nano-tubes de carbone à parois multiples.

    http://xochipelli.fr/2021/10/nouvelles-des-brigades-anti-graphene-octobre-2021/

    Aimé par 1 personne

  3. Ce n’est sûrement qu’une « coïncidence » mais, entre le 28 janvier et le 30 janvier 2020, il fut annoncé, officiellement, dans divers organes de presse cinématographique, qu’une nouvelle version de ce film était lancée. “The Thing”. C’est, également, le 30 janvier 2020 que l’OMS déclara l’émergence d’une pandémie universelle: “The Corona Thing”.

    Aimé par 1 personne

  4. Guy bonjour. J’attire l’attente des lecteurs – et c’est un point important – que, contrairement à ce que présente la traduction en anglais, le Dr. Franc Zalewski ne parle pas de bromine mais de bore. Il s’agit, vraisemblablement, de nitrure de bore hexagonal que j’ai, longuement évoqué, dans mes Nouvelles du 7 septembre. Le nitrure de bore est, également, dénommé “graphène blanc”.

    Le nitrure de bore hexagonal est, extrêmement, similaire au graphène dans la mesure où ces deux matériaux sont constitués de réseaux hexagonaux d’atomes. Dans le cas du graphène, ces atomes sont des atomes de carbone tandis que dans le cas du nitrure de bore hexagonal, ce sont trois atomes de bore et trois atomes d’azote qui constituent son hexagone

    La structure hexagonale du nitrure de bore se caractérise par des liaisons covalentes robustes dont l’espacement est similaire à celui du graphène. Sa formation en couche a été exploitée afin de réaliser différents types de nano-structures: nano-tubes de nitrure de bore, nano-couches, nano-aiguilles et autres nano-particules possédant diverses configurations.

    Comme les liaisons carbone-carbone sont les plus robustes, dans la Nature, le graphène s’avère un peu plus robuste que le nitrure de bore hexagonal. En effet, le graphène se caractérise par une pression de 130 gigapascals et par 1,0 térapascal pour l’élasticité tandis que le nitrure de bore hexagonal se caractérise par une pression de 100 gigapascals et par 0,8 térapascal pour l’élasticité. Par contre, sur le plan de la résistance aux craquements, le nitrure de bore hexagonal s’avère 10 fois plus résistant que le graphène – selon une étude publiée en juin 2021 “Intrinsic toughening and stable crack propagation in hexagonal boron nitride”. [1356] [1357]

    Aimé par 1 personne

  5. Dr Carrie Madej | Pourquoi le transhumanisme-nano-technologie modifiant l’ARN est-il à l’intérieur des vaccins COVID-19 ?

    Le Dr Carrie Madej a découvert la nanotechnologie modifiant l’ARN, l’oxyde de graphène, la technologie du transhumanisme, le PEG (polyéthylène glycol), le SM-102, la luciférase et la technologie dérivée de lignées cellulaires de tissu fœtal.

    Aimé par 1 personne

  6. L’injection d’un code génétique – Entretien avec le Dr Carrie Madej (27 mars 2021)

    La vaccination par ARNmessager du code génétique Covid-19 fait-elle réellement de l’humanité un cobaye dans une expérience en direct ? Pour quelle autre raison le Dr Madej appelle-t-elle à un moratoire sur ces nouveaux vaccins qui ont le potentiel de modifier de façon permanente le génome humain ? Le célèbre médecin investigateur appelle tout le monde à ne pas renoncer à ses libertés et à ses droits civils, mais à s’interroger sur le plan plus large qui se cache derrière toute coercition scientifiquement infondée liée au Covid.

    Aimé par 1 personne

  7. Ils ont déjà fait des essais avant le vaccin. J’ai immédiatement fait le rapprochement avec la maladie des « morgellons ». Les gens atteints par ses « parasites » ont l’impression que quelque chose bouge sous leur peau et ils ont des fibres métalliques colorées qui sortent de l’épiderme! https://fr.wikipedia.org/wiki/Morgellons

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s