Organisme parasitaire tentaculaire dans les vaccins à ARNm – Entrevue du Dr Franc Zalewski par le Dr Agnieszka Malczewska-Błaszczyk

Tel que promis dans mon article précédent, je reviens maintenant pour vous partager la transcription d’un entretien que le Dr Franc Zalewski a eu le 16 octobre dernier avec le Dr Agnieszka Malczewska-Błaszczyk, en Pologne. Comme je l’ai écrit, les médecins et scientifiques qui s’impliquent à dénoncer le crime commis à travers la « Plandémie » de Covid-19 sont souvent diffamés et discrédités sur la place publique. C’est exactement se qui se passe avec le Dr Franc Zalewski que plusieurs personnes réduisent à être un simple ufologue. Or, je tiens à préciser que celui-ci possède une Maîtrise ès sciences appliquées. Il est géologue, minéralogiste et historien, archéologue passionné de l’histoire de l’Egypte ancienne. Il possède aussi une thèse de doctorat ouverte à l’Institut des géosciences de l’Université de Silésie à Sosnowiec.

Je partage donc cet entretien afin de lever le voile et de faire la clarté sur la carrière du Dr Zalewski. Vous trouverez au bas de cette page son curriculum vitae et sa biographie que celui-ci m’a envoyé, en espérant que ces informations vous permettront de mieux connaître et apprécier l’homme.

Concernant Agnieszka Malczewska-Błaszczyk, celle-ci est docteur en sciences sociales, sociologue, éducatrice, suicidologue, spécialiste en psychotronique (thérapie par le son, thérapies quantiques, régression, précognition et autres). Elle est la fondatrice de l’Institut EsoPositiv et de la EsoPosiTiV. Membre de longue date du présidium du PTS et du PTHP. Depuis plus de 25 ans, elle s’est spécialisé dans le travail avec les modèles, la réduction du stress et de la dépression. Elle combine efficacement la science académique avec la métaphysique, soutenant le processus d’auto-guérison. Elle a suivi de nombreux cours sur ce sujet et a participé à plusieurs reprises à des conférences nationales et internationales. Elle anime des conférences et des cours dans le domaine de la prévention multiforme et des sujets dans lesquels elle se spécialise. Fréquemment invitée à la télévision et à la radio, elle est l’auteur de 10 livres et de plus de 40 publications dans le domaine de la santé mentale et de la sécurité. Elle est la créatrice des projets EsoPositiv, OŚ (Citoyens du Monde) et KOSMI TV.

Je remercie mon amie Carole Lavoie de m’avoir aidé à retranscrire cet entretien du Dr Zalewski.

Rencontre entre le Dr Franc Zalewski et le Dr Agnieszka Malczewska-Błaszczyk

Dr Franc Zalewski

AGNIESZKA MALCZEWSKA-BŁASZCZYK : Nous vous souhaitons une très chaleureuse bienvenue. Nous avons un invité spécial ici aujourd’hui. Docteur Franc Zalewski,

FRANC ZALEWSKI : Pas si spécial, mais très ordinaire.

AGNIESZKA M-B : Je suis thérapeute holistique et conseillère de vie. Mais aujourd’hui, il s’agit de notre invité. Qui est le Dr Franc Zalewski ?

FRANC ZALEWSKI : Ceux qui me suivent le savent déjà mais comme je suis pour la première fois sur votre chaîne, je m’appelle Franc Zalewski, je suis Docteur en Biologie, Minéralogie, Pétrographie. Je mène des recherches pétro-archéologiques. Je parcours le monde, rassemble des matériaux, mène des études et je publie mes découvertes sur ma chaîne – Dr Franc.

AGNIESZKA M-B : Justement, le nom de votre chaîne est Dr Franc. Je ne peux pas vous cacher qu’avant d’avoir eu le plaisir de vous rencontrer personnellement à l’une des conférences organisées par Andzej Nikodemowicz, nous nous sommes rencontrés au « Cosmic Festival ».

FRANC ZALEWSKI : Oui

AGNIESZKA M-B : Vous y avez donné une conférence, et moi aussi. Nous avons aussi ici beaucoup de vos fans sur la chaîne. J’ai eu le plaisir de regarder vos films où vous exploriez ces carrières à Cracovie et beaucoup de gens ont été fascinés par cela parce que ce que vous faites est très fascinant et vous le recherchez très attentivement. Mais nous reviendrons sur votre plus récente trouvaille, c’est pourquoi nous vous conseillons de rester avec nous, cette découverte qui a fait tant de buzz sur internet.

FRANC ZALEWSKI : J’espère que ce ne sera pas fini.

AGNIESZKA M-B : C’est pourquoi je dis toujours, en tant que suicidologue spécialisée… comment nous les appelons : « tueurs-suicides en série » ? … Ceci est destiné à protéger notre médecin, car il est en excellente santé à tous points de vue… je ne fais que le mentionner. Nous savons de quoi il s’agit. Continuons. Bien que nous le sachions déjà un peu, dites-nous, quelle est votre passion ?

FRANC ZALEWSKI : Vous m’avez un peu surpris. Toute ma vie… Toute ma vie qui m’entoure est ma passion. Pour observer à quoi ressemble la vie, comment elle change, un peu pour le mieux… Ces derniers temps, c’était pour le mieux. Mais maintenant cela a encore changé, un peu pour le pire, mais nous en dirons plus à ce sujet plus tard.

AGNIESZKA M-B : Donc, vous voyagez au Mexique, vous organisez beaucoup de belles excursions. Je sais que vous êtes allé en Serbie, j’ai vu ce film sur les « sphères serbes ».

FRANC ZALEWSKI : Elles n’étaient pas serbes, mais bosniaques.

AGNIESZKA M-B : Ah bosniaque, excusez-moi, oups.

FRANC ZALEWSKI : Cela arrive. Nous sommes en direct.

AGNIESZKA M-B : Oui, en direct. Mais au moins nous savons que notre invité est très attentif à ce que je dis.

FRANC ZALEWSKI : Comme toujours

AGNIESZKA M-B : Merci. Pour en revenir à notre sujet, pouvons-nous dire que tout ce que vous faites est votre passion ?

FRANC ZALEWSKI : J’ai pu mener ma vie de manière à pouvoir faire ce que j’aime. Alors, je travaille pour vous tous, pour tous, pour la société. Pour que ce soit un peu mieux, autant que je peux. Et puisque cela est lié au fait de parcourir le monde… Les 3 à 5 premières années, c’est très excitant de voyager. Mais au bout d’un moment, c’est comme : « Je dois à nouveau voyager ».

AGNIESZKA M-B : Exact, voyager comme ça peut être épuisant

FRANC ZALEWSKI : Oui, généralement, quand je voyage dans un endroit lointain, quand je voyage dans un endroit lointain, ces voyages durent des mois. Alors c’est comme ça… Étant loin de ma famille, dans un autre pays, j’essaye toujours de choisir la bonne compagnie qui me soutient. Surtout, financièrement, je sélectionne des personnes avec qui je peux bien travailler. Je ne voyage pas au bout du monde avec quelqu’un d’inconnu.

AGNIESZKA M-B : Juste parce que vous avez votre fondation.

FRANC ZALEWSKI : Oui, ma fondation… c’est la fondation pour laquelle je travaille. Je suis le fondateur, mais nous avons monté la fondation avec un collègue afin d’obtenir des financements sans fraudeurs. Les financements sont utilisés en fonction de leur objet. Parfois, nous devons faire des projets. Le nom de la fondation est “Institut Fundacja Universum”. Nous essayons d’avoir une approche universelle de tout. Comme l’éducation du peuple, la recherche d’artefacts historiques et une vision contemporaine de nos vies.

AGNIESZKA M-B : D’accord, et voici la question suivante à laquelle vous nous avez déjà partiellement répondu. Mais c’est une question que je pose toujours car cette interview est liée à un catalogue de coopération entre les chaînes de télévision, c’est-à-dire les invités qui ont leurs chaînes et quand il s’agit du Dr Franc, il y a même beaucoup d’autres sujets intéressants. Néanmoins, pour qui travaillez-vous ? C’est une question très essentielle.

FRANC ZALEWSKI : Mais je vous en ai déjà parlé au début. Je travaille pour le peuple. J’ai une approche légèrement différente du terme « travail », car lier passion et travail aboutit à l’épanouissement. Mais c’est du travail, et c’est ma passion avant tout. Mais je travaille pour les gens, donc ce serait mieux pour eux, qu’ils apprennent plus et qu’ils soient capables de réfléchir. Tout d’abord, j’apprends aux autres à penser. Certaines personnes qui regardent mes films disent que je parle trop largement de certains sujets. Désolé, mais pour écouter mes conférences, il faut être un peu préparé. S’il vous plaît soyez ouvert à l’apprentissage

AGNIESZKA M-B : D’accord. Heureusement, je suis prête aujourd’hui. Maintenant, une question à propos de — parce que vous avez fait une présentation récemment qui est allée dans tous les sens. Elle a été copiée et téléchargée plusieurs fois. Dites-moi, qu’est-ce que le Dr Franc Zalewski a découvert à l’intérieur de la « préparation », appelons-la ainsi car nous n’utiliserons pas certains mots ici, car nous aimons cette chaîne, du moins moi. J’y ai mis beaucoup de travail. Et qu’est-ce qui vous a poussé à faire une telle recherche ? Pourquoi avez-vous décidé de la faire et pourquoi avez-vous décidé de la publier ?

Photo créditée au Dr Franc Zalewski - 00

FRANC ZALEWSKI : Ce sont de longues questions, les réponses seront peut-être un peu plus courtes. Nous parlons de « l’élixir » qui est donné aux gens. Et j’ai fait des tests sur « l’élixir » et j’ai trouvé une créature que j’appelle « La Chose », mais généralement le nom est : « Burzywiestnik ». Et cette créature que j’ai examinée est probablement soit un nano-robot, soit une forme de vie à base d’aluminium et de carbone. Nous ne connaissons aucune forme de vie de ce genre. Mais si vous voulez en savoir plus, veuillez trouver ma chaîne, il y a la vidéo sur ce sujet.

La nouvelle s’est répandue dans le monde entier. J’en suis très content. Le message a fait le tour de notre « sphère » à quelques reprises. Je reçois quotidiennement des centaines de courriels de différentes personnes, de différents chercheurs indépendants, de télévisions, de journalistes et de gens ordinaires qui écrivent sur leurs problèmes. Malheureusement, ne m’écrivez pas pour des problèmes médicaux, je ne suis ni docteur en médecine, ni médecin. Je suis pétro-archéologue, géologue. Je mène des études à l’aide de méthodes géologiques. Et à l’intérieur de « l’élixir », j’ai trouvé une « créature ».

Laissez-moi vous la montrer comme ça — 2,5 millimètres. Vous savez combien cela fait. C’est donc la longueur des tentacules et la tête est de 20 microns. Vous pouvez imaginer ça comme ça. Nous pouvons le convertir dans notre système métrique : si la tête était de la taille de mon ongle, alors les tentacules mesureraient 25 mètres de long. Une « créature » pas de ce monde. Et afin d’obtenir des confirmations de mes découvertes, des tests supplémentaires sont nécessaires sur la composition élémentaire, la structure. Faire plus de tests est nécessaire, la disséquer en morceaux. Mais cela devrait être fait par des spécialistes de la nanotechnologie. Et découvrir si c’est un organisme vivant, et distinguer ce qui nous a attaqués. Mais ça avait l’air de bouger. Quand j’ai analysé cette « « créature », elle aurait dû bouger. Parce qu’il y en avait 4, dans l’un des échantillons j’en ai trouvé 4, mais le stade où ils se trouvaient… il n’est pas possible qu’ils soient à cette taille à l’intérieur de « l’élixir ».

Ainsi, je soupçonne qu’à l’intérieur de « l’élixir », elles peuvent être trouvées sous forme d’œufs. Une fois qu’elles sont dans un environnement hospitalier pour elles, qui dans ce cas était la bande de graphite, ces « créatures » ont commencé à se développer. Je ne sais pas s’il s’agissait d’un embryon ou si elle était au stade adulte, la longueur des tentacules était de 2,5 millimètres et la tête était de 20 microns. Alors bon, « quelque chose » nous est arrivé, on ne sait pas d’où ça vient, et qui nous l’a présenté. Mais nous la recevons probablement dans ces « élixirs » de différentes marques mondiales. Des études détaillées doivent être menées. Par exemple, je suis en train de collecter des fonds pour mener d’autres recherches. Je rassemble des gens qui connaissent les nanotechnologies, qui connaissent non pas la recherche en microscopie mais la recherche à l’échelle nanométrique, qui connaissent l’examen des virus et des bactéries par exemple. Nous pouvons donc démonter cette créature en ses composants. Cela peut être physiquement une sorte de matière organique. Pour le moment, je ne suis pas sûr. Tout d’abord, elle est composée de carbone et d’aluminium, et nous avons un peu de brome. Les technologues spécialisés en nanotechnologie diraient que ce sont les meilleurs composants pour construire des nanorobots. J’espère que ce n’est que ça. Qu’ils essaient seulement de nous donner des nanorobots et non des créatures de formes de vie dont nous ne savons rien

AGNIESZKA M-B : Ce dont nous parlions aussi, c’est des tests d’il y a 2 ou 3 ans où un collègue testait des échantillons de sang et il y avait ces « êtres », mais vous dites que c’est comme comparer un éléphant à une fourmi.

FRANC ZALEWSKI : Comment s’appellent-ils encore ? Morgellons. Merci de ne pas confondre les deux. Parce qu’il est venu à ma connaissance qu’une certaine information est déjà sortie dans le monde, annonçant qu’un médecin des États-Unis a également trouvé quelque chose [Dr Carrie Madej]. Je ne citerai pas le nom latin de ce parasite, mais ce parasite a 6 pattes. Je vais le montrer comme ça, il a 6 tentacules et un long corps. Et la taille est mesurée en millimètres. C’est donc un géant. Cette créature que j’ai trouvée mesure 20 microns. Ceci est une comparaison. Lorsqu’il est affiché à l’écran, personne ne peut en voir la taille. Que ce soit cette taille… ou cette taille. Alors s’il vous plaît, comprenez que ce que j’ai trouvé est une créature de 20 microns dont on ne sait pas d’où elle vient. Et s’il vous plaît, ne les confondez pas. Quand c’est montré à l’écran comme ça, ce n’est pas forcément comme ça. Veuillez regarder l’échelle de mesure. Et les découvertes qui ont été faites aux USA sur ce parasite, c’est comme une comparaison entre un moustique et un éléphant.

AGNIESZKA M-BK : C’est donc quelque chose de complètement différent que vous avez trouvé ?

FRANC ZALEWSKI : Oui.

AGNIESZKA M-B : En regardant la vidéo sur l’autre parasite, on a l’impression que c’est la même chose.

FRANC ZALEWSKI : D’accord, cela s’appelle de la manipulation, qu’elle soit de cette taille… ou de cette taille.

AGNIESZKA M-B : Et l’autre avait aussi plus de jambes parce que la tienne en a 3.

FRANC ZALEWSKI : Exact, cette « créature » [que le Dr F. Zalewski a trouvée] a 3 tentacules. Je ne les appelle pas jambes à cause de la disproportion entre le corps principal et la longueur des tentacules. Cette créature ne peut vivre que dans les fluides. Il n’y a aucune chance pour cette créature de se déplacer physiquement comme ça dans les airs. A cause des disproportions corporelles, et… je ne spéculerai pas davantage. Vous pouvez mesurer vous-même ce que sont 20 microns et 2,5 millimètres de longueur et voir quelle est la proportion. C’est une créature qui peut se déplacer et vivre uniquement dans les fluides.

AGNIESZKA M-B : Pensez-vous qu’elle est capable de se développer rapidement à l’intérieur du corps humain ?

FRANC ZALEWSKI : Eh bien, puisqu’ils les introduisent dans notre corps, ils doivent déjà avoir des hypothèses ou déjà mené des expériences. Je n’ai pas l’intention de commenter : Pourquoi ? Qui ?… parce que je ne sais pas. Je sais que de nombreuses entreprises l’introduisent, des gouvernements. Comme j’aime à dire : « Piast », c’est-à-dire nos dirigeants. Ils se sont mis d’accord là-dessus et maintenant ils veulent l’imposer à tout le monde. Alors, bienvenue à ceux qui ont déjà ces œufs, mais pas dans un sens positif. Maintenant, tous ceux qui l’ont déjà pris volontairement, ils ont déjà les œufs. J’espère que ce n’est pas tout le monde et que ça ne fonctionnera pas sur tout le monde, parce que les gens l’ont emprunté à différents types de marques. Eh bien, nous avons donc une situation inconnue ici. Absolument, nous ne savons rien sur ce sujet.

AGNIESZKA M-B : C’est intéressant. Combien de temps cette émission va-t-elle durer ?

FRANC ZALEWSKI : Nous utilisons un langage très doux.

AGNIESZKA M-B : Nous ne faisons que divaguer.

FRANC ZALEWSKI : Nous ne divaguons pas, nous discutons. Les divagations académiques, c’est quand il n’y a plus rien d’autre à discuter. Alors les divagations académiques ont lieu.

AGNIESZKA M-B : Mais nous parlons au point.

FRANC ZALEWSKI : Comme je l’ai mentionné dans une de mes présentations où j’ai énuméré les meurtres sous le règne de Staline, le génocide qui a eu lieu dans les années 30 jusqu’aux années 50, 20 millions de personnes ont été assassinées, une partie est morte à la guerre. Ainsi, en 20 ans, plus de 100 millions de personnes ont été assassinées en Union soviétique. Donc, comparé à maintenant, il est même difficile d’appeler Staline un enfant d’âge préscolaire, si ce sont les plans maintenant — d’introduire ces « fluides » dans les corps humains, et tout ce qui a été planifié. Ainsi, des milliards de personnes sont en danger… et que dire d’autre ? Puis-je avoir 5 secondes ?

AGNIESZKA M-B : Bien sûr

FRANC ZALEWSKI : Salut à tous, mais blague à part, je voulais dire autre chose. Je suis assis sur ta chaîne, et il y aura de nouvelles personnes qui voudront me suivre et je sais que tu auras beaucoup de questions. S’il vous plaît, n’écrivez pas sur des sujets sans importance, cela prend mon temps. Je respecte chaque téléspectateur et je veux répondre à chaque personne. Et jusqu’à présent, j’ai réussi à le faire, mais avec toutes ces centaines d’emails que je reçois quotidiennement, je n’y arrive pas. Je vous demande que si vous avez une question spécifique à laquelle vous ne trouvez pas de réponse sur wikipédia ou à partir d’autres sources, alors écrivez-moi et je serai heureux d’y répondre. Et merci d’avoir regardé

AGNIESZKA M-B : Ce temps pourrait être plutôt consacré à la recherche.

FRANC ZALEWSKI : Oui.

AGNIESZKA M-B : Salutations et merci aux téléspectateurs.

FRANC ZALEWSKI : Je vous invite sur ma chaîne. J’espère qu’il n’y aura que des questions raisonnables.

AGNIESZKA M-B : Merci.


Ligne 01

Dr Franc Zalewski, M.Sc., par lui-même

Dr Franc Zalewski, M.Sc.

J’ai obtenu le titre d’ingénieur en génie thermique en 1993 après avoir été diplômé de l’Institut technique de Zaporijia et avoir soutenu mon mémoire de diplôme intitulé « Projet d’un hélium de dispositifs d’eau chaude pour un hôtel de 300 personnes dans les conditions de la république de Crimée ». J’ai soutenu la thèse avec distinction avec une indication d’usage industriel. Malheureusement, l’intérêt des producteurs lors de la chute du communisme n’était pas là.

En 1998, j’ai commencé ma maîtrise en histoire à l’Université d’Opole. Mon intérêt pour les sciences de la Terre s’est accru proportionnellement à l’avalanche croissante de questions soulevées lors de mes études de maîtrise en histoire ancienne à l’Université d’Opole. Le sujet de ma thèse de maîtrise « L’Egypte à l’époque de l’Ancien Empire – une tentative de caractériser la période historique » a dû être transféré à l’Université Jagellonne de Cracovie.

Pendant mes études, je suis allé seul en Égypte pour voir les monuments de l’Égypte ancienne sur lesquels j’ai rédigé mon mémoire de maîtrise. Pendant mon séjour à Gizeh et en voyant les pyramides, j’ai remarqué des différences significatives dans l’apparence des blocs sur la face ouest de la Grande Pyramide. J’ai écrit un article à ce sujet, publié dans Archeologia Żywa, volume 9, numéro 1-2 (2004) p.5, intitulé : « Triangles : nouvelles perspectives sur la pyramide de Khéops ».

Après avoir terminé mes études de maîtrise en 2003, je suis devenu doctorant à la Faculté de géologie, de géophysique et de protection de l’environnement de l’Université des sciences et technologies AGH de Cracovie. J’ai reçu une bourse du gouvernement polonais pour ces études. Au cours de mes études de doctorat, je suis allé deux fois en Égypte pour compléter mon matériel de recherche. Un voyage a été organisé et dirigé par le prof. Maciej Pawlikowski grâce au soutien financier du vice-recteur de l’AGH S. Słomka. Les articles scientifiques créés après les voyages ont été publiés, et les articles ont été présentés lors de conférences nationales et internationales.

En raison de la situation familiale, j’ai soutenu ma thèse de doctorat intitulée « Caractéristiques minéralogiques et pétrographiques des matériaux utilisés pour construire les mégalithes de l’Ancien Empire d’Egypte » à la Faculté des Géosciences de l’Université de Silésie le 21 octobre 2014. À cette époque, j’étais activement engagé dans l’étude d’objets architecturaux dans divers pays du monde. L’un des voyages de recherche aux États-Unis (4 mai 2013) a été organisé par l’Institut d’archéologie de l’Université Jagellonne dans le cadre du « Sand Canion. Castle Rock «, dont le directeur était le Dr Radosław Palonka.

Début 2017, j’ai commencé à travailler en tant que directeur des affaires scientifiques et de la recherche chez Astrosphere Sp. z o.o.. Nous travaillons avec des centres tels que l’Institut du pétrole et du gaz, l’Université des sciences et technologies AGH, l’Université Jagellonne, Bureau Veritas Commodities Canada Ltd. et d’autres. Nous menons des recherches physico-chimiques, minéralogiques et pétrographiques dans la mise en œuvre de plusieurs projets industriels. L’un des projets implique l’Institut du pétrole et du gaz – Institut national de recherche (INIG-PIB) de Cracovie (données secrètes).

Je participe régulièrement à des conférences nationales et internationales.

Dr Franc Zalewski (signature)

Anthologie2020PUB007


« Merci pour votre travail. Je vous suis depuis quelques mois. Je crois que vous êtes un des seuls qui dit la vérité. J’ai toujours eu des doutes pour ce qui est des complots du gouvernement mais là j’avoue que cette fausse pandémie confirme que mes doutes sont maintenant bien fondés. »

Eric Sarault

« Merci M. Boulianne de nous partager les fruits de vos efforts pour que nous puissions réaliser dans quel monde nous vivons. Merci infiniment. » 👍💞

Lise Duperré

« Vous êtes un bourreau de travail M. Boulianne. Félicitations. »

Gaétane Gagné