Le Dr Carrie Madej publie la première vidéo au microscope montrant l’organisme parasitaire contenu dans les vaccins à ARNm de Pfizer

Étant donné l’importance actuelle de ce sujet, je vous reviens encore une fois avec les nouveaux développements concernant l’« organisme parasitaire tentaculaire » découvert dans les vaccins COVID à ARNm par le Dr Franc Zalewski, M.Sc. (Maîtrise ès sciences appliquées) et le Dr Carrie Madej, DO (docteur en médecine ostéopathique). Ces derniers ont respectivement surnommé ce parasite “La Chose” et “Hydra Vulgaris”. Jusqu’à présent, j’ai publié trois articles à propos de ce parasite : « Dr Franc Zalewski en Pologne et Dr Carrie Madej aux USA ont tous les deux observé un organisme parasitaire dans les vaccins à ARNm, surnommé respectivement “La Chose” et “Hydra Vulgaris” » (13 octobre 2021) ; « Le lieutenant-colonel Royston Potter nous parle des observations faites par les docteurs Carrie Madej et Franc Zalewski sur les vaccins COVID » (16 octobre 2021) ; et « L’organisme parasitaire tentaculaire trouvé dans les vaccins COVID-19 à ARNm est expliqué par la Teslaphorèse des nanotubes de carbone » (16 octobre 2021).

Comme je l’ai déjà écrit — et je le répète encore une fois — ce genre de sujet est souvent et rapidement qualifié  de « conspirationniste » par les personnes les moins réfléchies ou les moins susceptibles d’analyse. Les médecins et scientifiques impliqués sont souvent diffamés et discrédités sur la place publique. Mais généralement, le temps leur donne raison. C’est exactement se qui se passe avec le Dr Franc Zalewski que plusieurs personnes réduisent à un simple ufologue. Or, celui-ci possède une Maîtrise ès sciences appliquées. Il est géologue, minéralogiste et historien, archéologue passionné de l’histoire de l’Egypte ancienne. Il possède une thèse de doctorat ouverte à l’Institut des géosciences de l’Université de Silésie à Sosnowiec. Au moment où je suis en train de préparer cet article, celui-ci me fait parvenir à l’instant sa biographie et son curriculum vitae. Il m’écrit dans son courriel : « Bonjour. Je comprends la méfiance des gens. Ils ont été trompés et vont maintenant tout nier. »

D’ici peu, je partagerai avec vous un entretien qu’il a eu avec le Dr Agnieszka Malczewska-Błaszczyk, en Pologne. J’en profiterai aussi pour partager le parcours scientifique du Dr Franc Zalewski. Cela vous permettra certainement de mieux le connaître et l’apprécier.

Cela étant dit, le 20 octobre dernier, l’animateur Stew Peters a encore une fois reçu le Dr Carrie Madej à son émission « The Stew Peters Show ». Celle-ci lui a révélé des images et une vidéo qui devraient choquer le monde entier et devraient immédiatement faire l’objet d’une enquête par les législateurs. Comme l’écrit Stew Peters, « les injections doivent être arrêtés, IMMÉDIATEMENT ! » Je vous rappelle que le Dr Carrie Madej est une spécialiste en médecine interne à McDonough, dans l’État de Géorgie, aux États-Unis. Elle a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de Kansas City (KCUMB-COM) et elle a effectué une résidence à l’école de médecine de l’Université Mercer en Géorgie. Elle exerce depuis une vingtaine d’années. Veuillez trouver ci-dessous la transcription de cette rencontre.



Transcription en français de l’entrevue

Dr Carrie Madej

Stew Peters : L’hydre d’eau douce est un organisme assez incroyable. Elle porte le nom d’une créature de la mythologie grecque qui, à tout moment, lorsqu’on lui coupait la tête, il en repoussait deux ou plus à sa place. Les scientifiques ont choisi ce nom. Eh bien, l’hydre d’eau douce est biologiquement immortelle. Ses cellules ne vieillissent jamais et, pour autant que nous puissions en juger, elles ne meurent jamais de vieillesse… uniquement à cause de prédateurs ou de facteurs environnementaux. Si vous coupez un morceau de l’hydre, il repoussera. Si vous coupez l’hydre en plusieurs morceaux, tous deviendront une nouvelle hydre. Et que diriez-vous si vous mettez l’hydre dans un mélangeur, coupez-la littéralement en milliers de morceaux jusqu’à ce que ce ne soit qu’une soupe désordonnée. Eh bien, si vous rassemblez toutes les pièces, elles fusionneront et redeviendront une hydre.

Sans surprise, les scientifiques s’intéressent beaucoup à l’hydre. Notre gouvernement dépense des millions de dollars par an pour les rechercher en vue d’éventuelles découvertes en biologie, en génétique et en médecine. Mais est-ce seulement la recherche qui se passe ou quelque chose de plus se passe-t-il ? Nous avons eu le docteur Carrie Madej dans cette émission il y a plusieurs semaines. La dernière fois, elle nous a parlé des choses horribles qu’elle a vues lorsqu’elle a mis des flacons de vaccins Moderna et Johnson & Johnson COVID-19 au microscope. Maintenant, elle nous donne un premier aperçu des flacons et elle veut nous dire ce qu’elle a vu.

Le docteur Carrrie Madej nous rejoint maintenant. Vous m’avez envoyé des diapositives et des vidéos horribles. Je ne sais pas ce que c’est, alors je vais me fier à votre expertise pour nous le dire.

Dr Carrie Madej : Merci. Je suis heureuse d’aider. J’ai donc travaillé avec Project Veritas, une équipe incroyable là-bas, et ils ont pu travailler avec un dénonciateur de Pfizer et à travers une chaîne de garde, ils ont sorti certaines des fioles. J’ai donc quelques-unes de mes propres images, mais Project Veritas va — vous savez — raconter leur histoire très bientôt, qui contiendra tellement de détails, tellement de données. Alors s’il vous plaît, soyez à l’affût.

Quoi qu’il en soit. Je voulais aussi montrer une courte vidéo de l’une des des fioles de Johnson & Johnson que j’ai pu examiner, et ce que je vois chez tous ces fabricants sont des substances synthétiques, du graphite, comme aussi ces tubes en nano carbone, le flex métallique et cetera. Mais ce que je voyais dans ce vaccin Johnson & Johnson en particulier, c’était ces sphères rondes qui n’étaient pas des bulles d’air. Les gens diront qu’il n’y a aucune chance qu’elles en sont, Il y a beaucoup de ces anneaux et avec le temps, ils deviennent plus minces, puis s’étendent pour finalement extraire un peu de gélatineuse. Je ne suis pas sûre de ce que c’était, mais différents types de choses se trouvaient à l’intérieur de ces sphères, elles sont donc presque comme une structure de livraison. C’est ce qu’elles faisaient.

Eh bien, sur l’une de ces sphères ou anneaux, il y avait un organisme. Cela ressemblait à un organisme translucide qui allait et venait. Je ne sais pas. Au début, je pensais que c’était un autre parasite de l’eau, d’un autre genre, puis j’ai continué à regarder ses mouvements, puis j’ai bien pensé, peut-être qu’il se déplaçait de manière plus robotique, et nous avons vraiment la capacité des nanobots. Je ne sais pas si je vous ai donné une référence pour cela. Mais là, ils peuvent mettre un million de nanobots à l’intérieur d’une aiguille de seringue,— pas la seringue elle-même —, l’aiguille. Un million. C’est donc une possibilité. Nous devons donc examiner cela et voir de quoi il s’agit exactement ou est-ce en partie organique et en partie synthétique? C’est effrayant de savoir que ceux-ci sont mis à l’intérieur d’êtres humains. Alors maintenant, ils veulent les mettre à l’intérieur des petits enfants. Nous devons arrêter cela tout de suite. Ce sont des expérimentations extrêmes. Notre avenir est en danger lorsque nous faisons quelque chose comme ça. Il ne s’agit en aucun cas d’un consentement éclairé. Ils essaient,— vous savez —, d’utiliser des jeux de mots et de contourner nos droits de l’homme, le Code de Nuremberg, et d’étendre définitivement cette autorisation d’utilisation d’urgence de la pire façon qui soit.

Il est donc très important de voir cette vidéo, puis en regardant les diapositives de Pfizer, nous voyons le même genre de choses synthétiques là-dedans, aussi quelque chose similaire à ce qui s’appelle Teslaphorèse. C’est à ce moment-là que ces petits graphites, comme des particules métalliques noires, commencent à se fondre en fils comme une toile d’araignée. Ils le font par n’importe quelle force externe. Cela pourrait être de la lumière, cela pourrait être une force magnétique, cela pourrait être une impulsion comme une fréquence. Quoi qu’il en soit, toutes ces petites particules vont alors fusionner et former leur propre réseau neuronal ou leurs propres fibres ou « fils de feu ».

Stew Peters : Comme s’ils construisaient des infrastructures…

Dr Carrie Madej : Ouais, comme si vous preniez des « Lincoln Logs » et que vous les assembliez et que vous fabriquiez votre propre nouvel ordinateur ou votre carte mère ou vos câbles. Vous pouvez voir cela se produire en temps réel.

Stew Peters : C’est juste (…) Je veux dire, c’est absolument incroyable. Je suis assis ici à vous regarder et vous me dites ça. C’est comme si je regardais un thriller d’horreur vraiment mauvais. Je veux dire, ces images sont réelles, je veux dire qu’il n’y a aucun moyen de (…) et regardez, c’est la même (…) C’est comme presque (,,,) comment appelez-vous cela ? C’est presque une réplique je suppose. Je ne sais pas si c’est le mot scientifique que nous pouvons utiliser. Mais moi, en tant que profane, je dirais que : « Écoutez, je veux dire qu’un scientifique et un expert en microscopie nous ont apporté ça et nous ne savons pas vraiment ce que c’est. » Et puis le docteur Botha a apporté ces disques et puis elle a dit (…) Eh bien, j’ai besoin que quelqu’un me dise ce que c’est parce que je ne sais pas vraiment ce que c’est. Et je veux dire que ces choses continuent… continuent à être étayées et comme cette vérification que cela se passe et que ces choses sont vivantes ?

Dr Carrie Madej : Je veux dire, oui, nous le confirmons. je confirme. Je ne veux pas que ce soit juste Stew. Je suis contrariée, je suis en colère, j’ai peur de ce qui pourrait arriver. Il s’agit d’agents parasitaires injectés aux humains. Je les ai vus dans plusieurs états différents, plusieurs lots différents, plusieurs fabricants différents, plusieurs fois. De combien de preuves supplémentaires a-t-on besoin pour savoir que quelque chose de terriblement mal se passe maintenant ? [Stew Peters : Ok, donc 100%] Nous le voyons dans d’autres pays.

Stew Peters : D’autres pays ?

Dr Carrie Madej : Ouais, eh bien, l’Espagne, la Pologne. Vous avez vu le Dr Zalewski.

Stew Peters : Donc, vous dites absolument, sans équivoque, à 100% en tant que médecin avec votre réputation en jeu, qu’il y a des parasites dans ces injections.

Dr Carrie Madej : Ils semblent être des parasites pour moi et je ne vois rien dans la liste des ingrédients pour tout type de structure qui ressemblerait à un parasite d’eau chez ces fabricants. C’est exact.

Stew Peters : Ok, alors qu’est-ce que vous avez fait d’autres ? (…) Je ne veux pas dire que nous avons besoin de quoi que ce soit d’autre ici, mais je veux dire que, de votre point de vue, que voyez-vous avec ces choses-là ? Pourquoi sont-elles là ? Je veux dire, qu’est-ce qui se passe vraiment ? Est-ce qu’il y a un avantage pour la santé à celles-ci.

Dr Carrie Madej : Eh bien, si vous regardez l’organisme, « Hydra Vulgaris », c’est l’un des organismes modèles que beaucoup de transhumanistes aiment étudier et regarder. Ils pensent que c’est un organisme incroyable pour l’humanité, car il est immortel au moins dans le cadre du laboratoire. Il produit en continu ses propres cellules souches. Il ne s’arrête jamais et il peut se refaire d’innombrables fois. Vous pouvez le couper en petits morceaux, le mettre dans le plat, il se forme encore et encore et encore. Il peut, vous savez, couper un de ses tentacules et en faire un nouveau… encore et encore. Eh bien, ils pensent : « Ne serait-ce pas génial si nous pouvions mettre cela à l’intérieur du génome d’un corps humain et ensuite si votre main était coupée par un traumatisme, vous feriez pousser une nouvelle main, vous feriez pousser une nouvelle main droite ? » Attention cependant à ce que vous souhaitez. Peut-être que vous ne pourriez pas mourir et que vous pensez que c’est une bonne chose, mais cela pourrait aussi être un cauchemar. Peut-être que vous grandirez plus que ce que vous espériez, avec plusieurs mains au lieu d’une seule ? Il s’agit d’une expérience de type Frankenstein. Est-ce que quelqu’un a la permission de nous faire ça ? Non, nous ne savons pas ce qu’ils font, mais nous savons qu’ils sont intéressés à faire ce genre de chose à l’humanité à un moment donné. L’autre chose qui les intéresse, c’est que cet organisme a son propre réseau neuronal. Les tentacules qui sortent n’ont pas de cerveau mais un réseau normal. C’est donc toujours une sorte d’organisme pensant, mais d’une manière différente. Et ces réseaux de neurones ressemblent à notre neurone humain ou à notre nerf humain. Ils y ressemblent. Donc, s’il y en a plus d’un ici, un ici, un ici, un ici, ils peuvent former un réseau maillé. En fait, ils peuvent communiquer entre eux, presque comme si vous aviez votre propre intranet dans votre corps.

Donc, si ces organismes pouvaient continuer à croître, s’ils sont capables de continuer à croître dans un corps, eh bien, vous savez, supposez qu’ils pourraient créer leur propre réseau neuronal, leur propre réseau en dehors du vôtre. — Ce n’est pas bien — Cela signifie son propre système de communication. Disons donc que s’il a son propre système de communication, quelque chose vers l’extérieur pourrait l’affecter comme une impulsion, une fréquence, quelque chose comme la 5G, une lumière, un aimant. Quelque chose pourrait-il influencé ce réseau de communication et pas le vôtre ? Pourriez-vous commencer à penser à des choses qui ne sont pas vraiment vos pensées ? Et comment sauriez-vous que ce n’était pas votre pensée ? Et si vous commenciez à vous mettre vraiment en colère et que vous ne saviez pas pourquoi ? Et si vous aviez cette impulsion de faire quelque chose comme prendre un vaccin ? Qu’est-ce qui se passerait ? Je ne fais que donner des hypothèses ici, parce que je regarde ce que je vois dans le microscope. Pourquoi le verrais-je ? Parce que ce n’est pas dans les listes d’ingrédients du fabricant. Alors je regarde les recherches des gens qui sont derrière, comme le mouvement transhumaniste, et je vois pourquoi ils s’y intéressent. Ils sont intéressés à cause de ce renouvellement continu des cellules. Ils s’y intéressent également en raison de sa capacité à avoir son propre réseau neuronal et à être influencé par des magnats et d’autres forces extérieures. Il faut donc regarder les gens derrière tout ça. Que font-ils ? Ils nous ont menti depuis le début.

Pourquoi nous diraient-ils la vérité maintenant ? Qu’est-ce que cela ferait à un tout petit bébé ? Ils veulent commencer à introduire cela aussi. Vous savez, ils ne changent pas les quantités qu’ils ont donnés d’un bébé à un adulte. C’est généralement la même quantité. Et puis c’est quoi ces anneaux de livraison ? Qu’ont-ils vraiment en eux ? Et pourquoi voit-on le phénomène Teslaphorès se produire ? C’est une sorte de réseau synthétique qui se produit, des fils et des tubes qui se produisent. Cela signifie qu’ils essaient vraiment de mettre un réseau d’intelligence artificielle à l’intérieur d’un être humain. Avons-nous consenti à cela ? NON ! Encore une fois, si vous voulez être comme ça, c’est votre choix en tant qu’adulte, non ? Mais nous n’avons pas le choix pour le moment. C’est faux sur tellement de niveaux. Nous ne savons pas ce qui va se passer. C’est la plus grande des expériences.

Je vous propose ces photos. Je fournis ces données pour que chacun puisse penser par lui-même et savoir que nous pouvons être en désaccord sur des choses, mais nous devons nous rassembler là-dessus parce que nous devons protéger nos droits humains, nous devons protéger notre autonomie corporelle, parce que le notre avenir est en jeu.

Stew Peters : Peut-être qu’ils ne veulent plus que nous soyons humains, parce qu’alors nous n’avons pas certains droits et ils peuvent transférer (…) Je veux dire, écoutez, si nous commençons à penser à des choses comme ça. Alors laissez-moi vous demander quelque chose. En tant que spécialiste en médecine interne, je veux dire que c’est votre spécialité, la médecine interne. Nous avons donc vu beaucoup d’événements indésirables par les temps qui courent, les effets secondaires de ces injections : accident vasculaire cérébral, myocardite, tremblements de Guillain-Barré, magnétisme. Ce que vous voyez maintenant dans les fioles, est-ce que ces choses ont un sens pour vous ? Je veux dire que je n’y comprends rien. Je ne suis pas médecin.

Dr Carrie Madej : Eh bien, prenons seulement les parasites. Nous n’allons même pas dans les protéines de pointe en ce moment. C’est une toute autre histoire, non ? Le docteur Sherri Tenpenny fait un travail formidable en disant à quel point ils sont incendiaires et dangereux. Regardons juste ces parasites d’eau. Ces choses ont le potentiel de croître et d’être innombrables. Si vous faites pousser ces choses, cela va boucher vos artères. Ils peuvent obstruer les capillaires, il peuvent obstruer les lymphatiques de sorte que nous assistons à une coagulation du sang et, en plus, la réponse du corps à une infection ou à une invasion parasitaire serait une réponse inflammatoire, serait une inflammation, peut-être une coagulation dans la région. Alors, qu’ils retirent parfois des caillots, c’est presque aussi gros que ma main. Vous savez ils ont des extensions en forme de doigt provenant, disons, du cœur. C’est fou !

Stew Peters : J’ai vu des photos de l’un d’entre eux, qui a été retiré de quelqu’un qui est l’ami personnel de quelqu’un que je connais et en qui j’ai confiance. Je veux dire que ce n’était pas un faux. Cette chose était énorme.

Dr Carrie Madej : Oui, je pense qu’ils doivent commencer à examiner le caillot, le porter directement au microscope, lui faire subir un examen pathologique, examiner le tissu et voir : Y a-t-il des preuves d’un organisme, d’un organisme parasitaire, là-dedans ? Ces choses peuvent atteindre des centimètres. Vous savez que c’est assez gros pour un corps, non ? Nous ne savons pas quel est le potentiel dans le corps humain, mais je sais qu’ils ne devraient jamais nous être injectés, en aucune circonstance.

Stew Peters : Si vous connaissez ce genre de choses et que vous les avez consultés. Ce sont des images fournies. C’est une preuve indiscutable que ces choses existent à l’intérieur de ces choses. Vous savez tout cela et Project Veritas fera un grand exposé à ce sujet. Ce n’est évidemment pas un secret pour ceux qui le font. Où sont-ils tous ? Pourquoi ces gens ne s’avancent-ils pas et ne disent-ils pas : « Voilà ce qui se passe ». Je veux dire littéralement, si ce que vous dites est vrai, des millions de personnes dans le monde participent à ce plan. Sachez cela. Quel gain ont-ils ?

Dr Carrie Madej : Eh bien, je veux dire tout comme les médecins. Si vous vous exprimez, vous perdez votre emploi, vous perdez votre profession et les gens cèdent pour de l’argent. La plupart des 99% des gens céderont pour de l’argent, ce qui est un triste fait. Mais c’est vrai. Ils recherchent l’auto-conservation mais ils ne comprennent pas et en faisant cela, ils n’auront aucune auto-conservation parce que nous sommes tous en danger ici. Personne ne sera exempt de ce genre d’expérimentation sur l’humanité, bien sûr. Alors, il faut s’exprimer. C’est tellement insensé de penser que vous pouvez être exempté de ce genre d’expérimentation. Je ne comprends pas pourquoi plus de gens ne s’expriment pas. Ils ne comprennent pas la gravité de ce qui se passe ici. Ils ne comprennent pas vraiment. Nos vies ne reviendront jamais à la normale. Vous savez que c’est vrai et je ne comprends pas pourquoi les gens pensent que ça va redevenir normal. En ce moment, nous devons comprendre qui est le véritable ennemi. Ce ne sont pas les uns les autres, ce ne sont pas les noirs et les blancs ou les latinos, peu importe. Ce n’est pas à gauche et à droite, c’est l’humanité contre une plus grande menace.

Il y a donc d’autres personnes. Je ne sais pas si vous pouvez faire appel à ces gens. Mais je ne pense pas que ce sont des humains parce qu’ils sont psychopathes. Ils n’ont pas de conscience ou d’empathie et ils ne se soucient pas de nous, ils ne font pas attention à combien de personnes sont tuées dans leur expérimentation. C’est contre qui nous devons vraiment nous unir et lutter, car ce n’est pas une médecine humaine, ce n’est pas une technologie humaine, c’est quelque chose d’inhumain et quand je la regarde, je sais que cela ne vient pas de nous ou de Dieu, notre Père céleste, et que nous menons une guerre spirituelle. Nous devons donc nous unir et être à nouveau un avec Dieu et être proches de notre Père, le Dieu des cieux.

Stew Peters : C’est vraiment angoissant, mais je suis entièrement d’accord avec tout ce que vous venez de dire. C’est tout à fait exact. C’est le bien contre le mal. Mettez-vous en ordre avec Dieu, faites-le maintenant. Nous savons comment ce livre se termine, donc je suis à l’aise là-dedans. Docteur Carrie Madej, merci beaucoup pour votre bravoure. Je ne sais pas pourquoi plus de gens ne se manifestent pas non plus, donc c’est vraiment une bénédiction de vous avoir et nous vous félicitons pour votre courage. Merci, c’est apprécié.

Dr Carrie Madej : Merci Stew, ça me fait plaisir.

Stew Peters : Nous avons juste besoin de prier avec audace, dehors dans la grande ouverture, prier avec ferveur. S’il vous plaît, Dieu ne laisse pas nos enfants être le prix que nous payons. Cela doit être arrêté. Il doit y avoir un appel mondial pour arrêter cela dès maintenant. Ces images, ces choses que le docteur Carrie Madej vient de dire, je veux dire juste (…) WOW ! (…) Je suis à court de mots. Le docteur Vladimir Zelenko a un protocole de traitement et je pense que vous devriez vraiment le prendre au sérieux. Écoutez, allez sur zStackProtocol.com. Mettez cette chose sur l’expédition automatique. Oui, il y a quelques semaines de retard. Ils ont rattrapé leur retard maintenant. Leur équipe me dit qu’ils sont rattrapés, que tout le monde aura le sien. Maintenant, mettez-le sur l’expédition automatique, pour ne jamais manquer un mois. Prenez cette pilule deux fois par jour. C’est le tueur du COVID. Ce type a sauvé 99,9% des patients COVID à haut risque qu’il a vus. Il est le candidat à la médaille présidentielle de la liberté, le candidat au prix Nobel, un génie humanitaire. Allez sur zStackProtocol.com dès maintenant. S’il vous plaît, protégez-vous ainsi que vos enfants. Merci de garder vos enfants en sécurité. Prenez ce truc et restez en bonne santé. Allez sur zStackProtocol.com dès maintenant, zStackProtocol.com. Docteur Jane Ruby suivra … Le Stew Peters Show continue dans quelques instants.



« Vous êtes un de nos meilleurs journalistes. Longue vie et courage. »

Jacinthe Martel

« Bravo, j’ai lu son livre. Tout ce que dit Guy se produit en ce moment. »

Jeanj Lavoie

« Merci M. Boulianne de nous partager les fruits de vos efforts pour que nous puissions réaliser dans quel monde nous vivons. Merci infiniment. » 👍💞

Lise Duperré

3 réflexions au sujet de « Le Dr Carrie Madej publie la première vidéo au microscope montrant l’organisme parasitaire contenu dans les vaccins à ARNm de Pfizer »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s