Le Manitoba mettra fin au passeport vaccinal et au port du masque dès le 15 février et 1er mars, selon la première ministre Heather Stefanson

VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter (plus de 12 500 abonnés), je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK). Voici ma page personnelle (plus de 9 007 abonnés) : https://vk.com/guy.boulianne.

J'ai récemment créé un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM. Je vous invite donc à visiter régulièrement mon « nouveau » site internet et à vous inscrire à ma nouvelle lettre d’information hébergée chez Follow.it, et ceci même si vous être déjà abonné à ma lettre d’information actuelle. >>> Lettre d’information: follow.it / Site Web: guyboulianne.info.

Le 9 février, j’écrivais un article pour annoncer que les provinces canadiennes de l’Alberta et de la Saskatchewan ont décidé qu’elles mettraient fin au passeport de vaccination et aux mesures coercitives. Pour sa part,— même si l’occasion était inappropriée —, le premier ministre Doug Ford a confirmé lors de sa déclaration de l’état d’urgence que le Dr Kieran Moore, médecin hygiéniste en chef de l’Ontario, travaille actuellement sur un plan pour supprimer le système de passeport vaccinal. Il est assez clair que le « Convoi de la liberté » (Freedom Convoy) aura fait pression sur les gouvernements provinciaux pour qu’ils décident de prendre de telles mesures. Hormis cela, tout le monde sait désormais que la « pandémie » est maintenant devenue une simple « maladie endémique » grâce au variant Omicron. Tous les scientifiques le disent. C’est pourquoi les pays mettent actuellement fin aux mesures restrictives liées à la Covid et au passeport vaccinal. Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a lui-même souligné lors de son point de presse du 8 février que « les pays comme l’Angleterre, l’Écosse, l’Irlande, le Danemark, la Suède, la Norvège, l’Afrique du Sud, la Finlande et bien d’autres ont levé toutes ou presque toutes les restrictions de santé publique ces dernières semaines ». Cela signifie donc que la « crise sanitaire » est bel et bien terminée.

Je le répète encore une fois et je le répéterai toujours, personne ne veut de ce diktat que les autorités ont souhaité imposer par des méthodes autoritaires et non-scientifiques. Comme je l’écrivais dans un autre article : « Les dirigeants qui persistent dans leurs plans d’extorsion, de coercition et de ségrégation devront faire face à la justice et en répondre criminellement devant les tribunaux ». Un jour, les dirigeants qui préfèrent servir les puissances globalistes au lieu de servir leurs populations en paieront le prix devant les tribunaux et la justice populaire. C’est à eux de décider maintenant de quel bord ils penchent.

Voici qu’après l’Alberta et la Saskatchewan, c’est au tour du Manitoba de mettre fin à son passeport vaccinal, à son mandat de masque et à d’autres restrictions liées au COVID-19 le mois prochain. « À compter du 1er mars, l’utilisation obligatoire des cartes de vaccination sera éliminée au Manitoba, et à compter du 15 mars, les exigences relatives aux masques et toutes les autres restrictions seront éliminées », a annoncé la première ministre Heather Stefanson lors d’une conférence de presse le 11 février. À partir de 0 h 01 le 15 février, la province passera également au niveau « jaune » ou de prudence dans le cadre de son système de réponse à la pandémie. Cela signifie que les limites de capacité seront supprimées dans les établissements tels que les restaurants, les bars, les lieux de divertissement, les sites sportifs intérieurs et extérieurs, ainsi que les rassemblements dans les résidences privées.

De plus, les limites de capacité pour les rassemblements publics en plein air prendront fin, mais seront limitées à 50 personnes à l’intérieur, à moins qu’une preuve de vaccination ne soit requise, a indiqué la province. Les exigences en matière de preuve de vaccination et de test dans les sports en salle pour les jeunes de 12 à 17 ans seront également levées le 15 février.

L’administrateur en chef de la santé publique, le Dr Brent Roussin, a déclaré que la décision d’assouplir les restrictions est en grande partie due au fait que la variante Omicron montre des signes qu’elle a atteint son pic de transmission dans la province. « Selon l’information et les données examinées par la Santé publique, il y a de forts signaux indiquant que la vague d’Omicron a atteint son point culminant et que ses répercussions sont maintenant réduites au Manitoba », a déclaré Roussin dans un communiqué. Il ajoute : « Par conséquent, il est prudent de continuer d’atténuer les restrictions de santé publique ».

Le Manitoba accélère son plan de réduction des restrictions de santé publique en raison de l’amélioration de la situation de COVID-19

Communiqué officiel (11 février 2022)

Les principaux indicateurs de la COVID-19 se stabilisant ou s’améliorant, le Manitoba va de l’avant avec son plan pour continuer de réduire les restrictions de santé publique la semaine prochaine. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui la première ministre, Mme Heather Stefanson, soulignant que le Manitoba continuera de faire des ajustements au besoin au cours des prochaines semaines en fonction des orientations des responsables de la santé publique, notamment en ce qui concerne les exigences de présentation d’une preuve de vaccination.

« J’aimerais remercier les Manitobains qui ont fait des sacrifices personnels, professionnels et financiers au cours des deux dernières années, et qui ont collaboré en se faisant vacciner et en appliquant les gestes de base, a déclaré Mme Stefanson. Grâce aux efforts collectifs des Manitobains, à leur dévouement, à leur compassion et à leur volonté de se protéger les uns les autres, nous pouvons de nouveau lever les restrictions et permettre aux Manitobains de reprendre leur vie normale. »

Les nouveaux ordres de santé publique entreront en vigueur le mardi 15 février à 0 h 01 et établiront le système de riposte à la pandémie au niveau jaune (Prudence) partout au Manitoba. Les limites de capacité seront éliminées dans les endroits comme les restaurants, les locaux visés par une licence, les lieux de divertissement, les lieux sportifs intérieurs et extérieurs et les casinos, ainsi que pour les rassemblements dans des résidences privées. Les limites de capacité seront supprimées pour les rassemblements publics extérieurs, mais demeureront à 50 personnes pour les rassemblements intérieurs, sauf si une preuve de vaccination est requise. Les jeunes âgés de 12 à 17 ans qui participent à des activités sportives et récréatives intérieures ne seront plus tenus de présenter une preuve de vaccination ou de dépistage récent. Il n’y a aucun changement concernant la vente au détail et les services personnels.

En date du 15 février, les personnes ayant été en contact étroit avec un cas positif de COVID-19 ne seront plus tenues de s’auto-isoler. Les responsables de la santé publique continuent de recommander l’auto-isolement des personnes qui résident sous le même toit que des gens symptomatiques ou ayant obtenu un résultat positif de COVID-19, mais cela ne sera plus une exigence.

En outre, la Santé publique éliminera les exigences d’auto-isolement pour les arrivants dans la province. Toutefois, toute personne qui arrive d’une destination internationale devra continuer de répondre aux exigences de la Loi sur la mise en quarantaine fédérale. Les ordres de santé publique qui restreignent les déplacements à destination du nord du Manitoba demeurent en vigueur.

« Selon l’information et les données examinées par la Santé publique, il y a de forts signaux indiquant que la vague d’Omicron a atteint son point culminant et que ses répercussions sont maintenant réduites au Manitoba, a affirmé le Dr Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef de la province. Par conséquent, il est prudent de continuer d’atténuer les restrictions de santé publique. J’aimerais rappeler aux Manitobains que nous sommes dans une période de transition importante et que nous devons continuer de nous faire vacciner, de porter un masque et de faire des gestes simples, mais essentiels, comme se laver les mains et rester à la maison si nous sommes malades. Nous devons demeurer prudents quant à la taille des rassemblements, même pendant cette transition des règles de santé publique vers des recommandations de santé publique. »

À compter du 15 février, les écoles retourneront au niveau jaune (Prudent) du système de riposte à la pandémie, qui exige des cohortes de la maternelle à la 6e année. Des masques seront requis à l’intérieur pour le personnel et les élèves, mais ne seront plus obligatoires pendant les cours d’éducation physique. Le port de masques médicaux sera recommandé, mais ne sera plus requis pour le personnel scolaire.

Les écoles continueront d’envoyer des lettres de notification à la collectivité si les responsables de la santé publique constatent une transmission accrue ou recommandent l’apprentissage à distance pour une classe, une cohorte ou une école au complet. Le tableau de bord en ligne continuera d’afficher cette information, mais n’indiquera plus le nombre de cas. Les enfants, le personnel scolaire et le personnel des garderies seront seulement admissibles aux tests PCR si cela est indiqué du point de vue médical, conformément aux critères d’admissibilité s’appliquant à tous les Manitobains.

La Province prévoit de supprimer les exigences de présentation d’une preuve de vaccination à partir du 1er mars. Dans certains milieux, comme les foyers de soins personnels, les refuges et les installations de soins de santé, les responsables de la santé publique ont continué de collaborer avec les établissements pour la notification des personnes ayant été en contact étroit avec un cas. Ces mesures prendront fin à compter du 8 mars. Les exigences concernant le port du masque et d’autres restrictions seront levées à compter du 15 mars.


Je vous invite à regarder ci-dessous le nouveau talk-show “Juste pour Savoir”, durant lequel l’animatrice Héloise reçoit trois scientifiques québécois qui ont des expertises en lien avec la pandémie : Dr Bernard MassieDr Christian Linard et Dr Patrick Provost. Après avoir regardé cet épisode, vous comprendrez mieux l’arnaque covidienne dans laquelle nous avons tous été plongés depuis plus de deux ans et qu’une majorité de la population a malheureusement été le cobaye d’une expérimentation à grande échelle, en dehors de tout consentement véritablement éclairé. Vous verrez aussi que la classe dirigeante a posé des actions criminelles et qu’elle devra en répondre devant les tribunaux.


« Merci pour tout ce bon travail de recherche, d’analyse et de rédaction. C’est malheureux de voir que les journalistes ne font plus leur travail et que vous êtes l’un des seuls à vous dévouer pour nous. »

Stephane Quesnel

« M. Boulianne, Merci de nous tenir informé et merci pour l’excellent travail que vous faites. »

Paule

« Tu fais un excellent travail, je suis très impressionnée par toutes tes recherches. Ceux qui te critiquent ne font rien d’autres que critiquer. Ils ne valent même pas la peine que l’on parle d’eux. »

Marie Claire Tellier

Une réflexion au sujet de « Le Manitoba mettra fin au passeport vaccinal et au port du masque dès le 15 février et 1er mars, selon la première ministre Heather Stefanson »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s