Un texte de Stephen Flurry : « Les Canadiens protestent contre un tyran — Le vent tourne contre la gauche radicale sur tout le continent »

VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter (plus de 12 500 abonnés), je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK). Voici ma page personnelle (plus de 8 977 abonnés) : https://vk.com/guy.boulianne.

J'ai récemment créé un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM. Je vous invite donc à visiter régulièrement mon « nouveau » site internet et à vous inscrire à ma nouvelle lettre d’information hébergée chez Follow.it, et ceci même si vous être déjà abonné à ma lettre d’information actuelle. >>> Lettre d’information: follow.it / Site Web: guyboulianne.info.

Un texte de Stephen Flurry Ils en ont assez. La dernière semaine de janvier, des milliers de camionneurs canadiens ont formé le plus long convoi de l’histoire de l’humanité. Partant de la Colombie-Britannique et parcourant 3,200 km en sept jours, pas moins de 11,000 camions ont rejoint le convoi, qui s’étendait sur 150 km, en direction d’Ottawa, la capitale du pays. Le premier des centaines de camions du « Convoi de la liberté » est entré dans la ville le 29 janvier. Des milliers de camionneurs et leurs partisans s’y trouvent en ce moment même. Il est important de noter que des milliers de Canadiens dans les petits villages et les villes le long de la route se sont rendus sur le bord de la route et se sont alignés sur les viaducs en tenant des pancartes, en agitant des drapeaux, en allumant des feux d’artifice et en encourageant les camionneurs. Une campagne de financement en ligne a reçu plus de 120,000 dons d’une valeur de 7,6 millions de dollars, et ce n’est pas fini, pour aider à payer le carburant et les autres dépenses. C’est plus en une semaine que ce que les cinq plus grands partis politiques du Canada ont récolté pendant tout le quatrième trimestre de 2021, en total.

Qu’est-ce qui a provoqué tout cela ? Le Premier ministre Justin Trudeau et les mandats de vaccination de son gouvernement, la dernière oppression de la tyrannie florissante du Canada.

Trudeau lui-même s’est caché, littéralement, avant que les camionneurs n’arrivent en ville et ne se garent sur la rue Wellington et au cœur de la ville. Il a prétendu avoir contracté la COVID-19 (asymptomatique) et devait donc se mettre en quarantaine dans un endroit isolé et non divulgué. Il a tenu des propos enregistrés le 31 janvier pour associer les camionneurs au nazisme, au racisme, au vandalisme et à la haine.

Selon un certain nombre de rapports, les camionneurs présents à Ottawa, sur la colline du Parlement et ailleurs, sont bien mieux décrits comme non violents, polis et heureux. Des vidéos montrent des camionneurs et d’autres manifestants dans de grandes foules brandissant des drapeaux canadiens, jouant au hockey sur glace, recevant du café et d’autres cadeaux de la part de Canadiens solidaires, et scandant « Liberté ! » Beaucoup ont promis de ne pas quitter avant que les mandats draconiens de M. Trudeau ne soient abrogés. M. Trudeau affirme qu’il n’est pas « intimidé » par les manifestants et refuse de les rencontrer ou de reconsidérer ses ordonnances de vaccination. Il a identifié le « Convoi de la liberté » non pas comme une protestation massivement populaire contre ses politiques, avec des manifestations de soutien de la part de masses de personnes dans tout le pays, mais comme une « petite minorité marginale » qui a des « opinions inacceptables » et ne « suit pas la science ».

Plus d’une fois, il a dépeint ceux qui s’opposent à la vaccination forcée comme étant « misogynes » et « racistes », alors qu’eux et leurs nombreux partisans parmi les Canadiens ordinaires sont de races, de langues, de pays, de patrimoines, de cultures et de religions différents et qu’ils sont unis autour d’une seule chose : leurs droits.

M. Trudeau a également décrit la manifestation comme étant le résultat de ses opposants politiques qui alimentent la peur des problèmes de la chaîne d’approvisionnement, alors que des milliers de ces mêmes camionneurs sont déjà de retour au travail pour faire fonctionner l’économie endommagée du pays. Les gauchistes dans les médias sont allés jusqu’à dire que c’est la Russie.

Le chef conservateur Erin O’Toole (27 janvier 2022) : Le chef conservateur discute du convoi de camionneurs qui se dirige vers Ottawa pour protester contre le mandat du gouvernement fédéral concernant le vaccin contre la COVID-19.

Plusieurs membres du Parlement canadien ont applaudi le convoi et condamné les mandats de vaccination du régime Trudeau. Le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole, tente de trouver un équilibre entre la condamnation des mandats et le refus de soutenir publiquement le Convoi de la liberté, tout en acceptant de rencontrer ses organisateurs.

« Vous avez probablement remarqué des étagères vides dans votre épicerie », a déclaré M. O’Toole dans une vidéo en ligne publiée le 27 janvier. « C’est parce que Justin Trudeau a mis en place un mandat selon lequel tous les camionneurs entrant dans ce pays, qu’ils soient canadiens ou américains, doivent être entièrement vaccinés. » Il a poursuivi en disant que ce mandat mettrait des dizaines de milliers de Canadiens au chômage, augmenterait la rareté et les prix des produits et des aliments, et laisserait des produits pourrir dans les entrepôts du plus grand partenaire commercial du Canada.

M. Trudeau a qualifié ces déclarations d’alarmistes, et il bénéficie d’un fort soutien au sein de son gouvernement et parmi les sociétés de presse canadiennes. Mais beaucoup de Canadiens ne sont pas d’accord. Lorsqu’il a instauré les confinements il y a deux ans, M. Trudeau a fait l’éloge des camionneurs qui permettaient de maintenir les étagères remplies. Mais les camionneurs qui veulent continuer à faire ce qu’ils font—c’est-à-dire conduire un camion rempli de marchandises là où on en a besoin, ayant peu d’interaction sociale et encore moins de risque de propager des infections, et ne pas être obligés de s’injecter de nouveaux médicaments expérimentaux qui ne seraient même pas considérés comme des vaccins (du moins aux États-Unis) si le gouvernement ne changeait pas constamment la définition même des vaccins—sont des méchants.

Malgré la dérision exprimée par M. Trudeau, le « Convoi de la liberté » a suscité un certain zèle patriotique dans le cœur de millions de personnes au Canada et au-delà. Le correspondant de La Trompette au Canada rapporte qu’il « n’a jamais vu une cause unir les Canadiens et inspirer des manifestations patriotiques comme l’a fait ce mouvement ».

La vérité évidente démontrée par le convoi de camionneurs est que des millions de personnes au Canada, ainsi qu’aux États-Unis, commencent à résister aux ordres tyranniques venant d’Ottawa et de Washington. (Une version américaine du convoi est actuellement en discussion). Les gens parcourent des centaines de kilomètres, bravent des températures glaciales et risquent des revenus importants pour montrer aux élites politiques qu’elles ont volé un droit de trop.

L’animateur de Fox News Tucker Carlson a interviewé Benjamin Dichter, le porte-parole du « Convoi de la liberté », qui a déclaré que les camionneurs sont particulièrement inquiets au sujet des passeports vaccinaux. Ce qu’il a dit est au cœur du problème.

« Hier, c’était la toute première fois que je traversais la frontière dans mon camion avec mon passeport numérique », a-t-il déclaré. « J’ai tendu mon téléphone vers l’agent frontalier pour lui donner le code QR, et vous savez ce qu’il m’a dit ? Il m’a dit : ‘Oh, c’est bon, je n’en ai pas besoin. Votre téléphone est déjà apparu sur mon écran et il est en corrélation avec votre passeport.’ Pensez-y : Pouvez-vous croire ça ? Ils connaissent tous ceux qui se présentent à la frontière avant qu’ils n’y soient, et ils les suivent. C’est peut-être farfelu, mais qu’est-ce qui empêche le gouvernement d’introduire cela dans tout le Canada et de ne pas se limiter aux frontières. »

Les taux d’infection de la COVID-19 au Canada sont similaires à ceux des États-Unis. Les Canadiens ne sont pas plus susceptibles d’attraper le virus d’un camionneur américain que de n’importe qui d’autre, et vice versa. Et comme l’illustre parfaitement le cas de Justin Trudeau en ce moment même, on peut être triplement vacciné et entouré des restrictions les plus strictes du pays et pourtant attraper la COVID.

Si vous suivez la science, il n’y a aucune raison d’empêcher les camionneurs non vaccinés de traverser la frontière. Alors pourquoi M. Trudeau les oblige-t-il à se faire injecter ?

La seule explication logique est illustrée par l’expérience de M. Dichter. Les mandats de vaccination sont un moyen de transférer le contrôle des citoyens de leur propre vie aux mains du gouvernement. C’est un moyen d’étendre la tyrannie gouvernementale, une caractéristique majeure du socialisme. C’est un moyen de conditionner l’esprit des gens pour qu’ils acceptent que le gouvernement suive leur santé, leur localisation et plus encore, comme en Chine. Cet objectif est si important pour les socialistes radicaux comme M. Trudeau qu’ils sont prêts à plonger l’économie nationale dans la crise pour l’atteindre.

En novembre, mon père, le rédacteur en chef de La Trompette, Gerald Flurry, a dit que le vent commence à tourner contre la gauche radicale, et il avait raison. D’une côte à l’autre des États-Unis et du Canada, le long de chaque autoroute, les gens de tous les jours, dans les villes, les villages et à la campagne, se rendent compte que leur nation, leur avenir et l’avenir de leurs familles sont en train d’être dévorés par les perturbations de la chaîne d’approvisionnement, l’inflation galopante, les mandats de vaccination, l’immigration illégale, la hausse de la criminalité et l’oppression radicale du gouvernement. C’est pourquoi on voit enfin les gens se lever.

Une prophétie d’Amos 7 affirme que Dieu sauvera de l’abîme, une dernière fois, les descendants modernes d’Israël. Ces descendants comprennent les Canadiens, les Américains et les nations anglophones. Mais pourquoi ? Est-ce qu’Il nous sauve juste pour « revenir à la façon dont les choses étaient », comme beaucoup de camionneurs et autres l’ont exprimé ?

Revenir à la situation d’il y a deux ans ou vingt ans n’est pas la solution. Lorsque vous regardez le précipice, lorsque vous vous sentez poussé vers lui, il est temps de réaliser que vous n’avez qu’un seul espoir. Cet espoir n’est pas dans les camionneurs patriotes ou dans un parti politique ou dans Erin O’Toole ou dans Donald Trump. Votre seul et unique espoir dépend entièrement de votre repentir du péché (Amos 7:8). Il dépend de la reconnaissance non seulement que nos dirigeants sont imparfaits, que nos partis sont imparfaits et que nos mouvements sont imparfaits, mais aussi que, oui, vous êtes vous-même imparfait. « Dieu a fait du Canada une de ces nations qui ne peut être conquise et ne peut être détruite », a dit le politicien britannique Norman Angell, « sauf par elle-même ».


► Trudeau, Legault, Péladeau – CHAOS : la stratégie des petits pas

L’avocat Claude Laferrière émet une hypothèse de travail : L’établissement d’une base militaire chinoise dans le cyberespace québécois est-il le motif principal de l’intransigeance du politique et des oligarques dans la crise de la Covid-19. Le Québec est-il l’épicentre d’une opération militaire sans précédent contre les États-Unis ? À suivre.

Anthologie2020PUB007


« Merci pour tout ce bon travail de recherche, d’analyse et de rédaction. C’est malheureux de voir que les journalistes ne font plus leur travail et que vous êtes l’un des seuls à vous dévouer pour nous. »

Stephane Quesnel

« M. Boulianne, Merci de nous tenir informé et merci pour l’excellent travail que vous faites. »

Paule

« Tu fais un excellent travail, je suis très impressionnée par toutes tes recherches. Ceux qui te critiquent ne font rien d’autres que critiquer. Ils ne valent même pas la peine que l’on parle d’eux. »

Marie Claire Tellier

Une réflexion au sujet de « Un texte de Stephen Flurry : « Les Canadiens protestent contre un tyran — Le vent tourne contre la gauche radicale sur tout le continent » »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s