La Banque TD a confirmé qu’elle avait gelé les comptes bancaires sur lesquels 1,1 million de dollars avaient été versés pour soutenir les manifestations menées par les camionneurs

VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter (plus de 12 500 abonnés), je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK). Voici ma page personnelle (plus de 9 063 abonnés) : https://vk.com/guy.boulianne.

J'ai récemment créé un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM. Je vous invite donc à visiter régulièrement mon « nouveau » site internet et à vous inscrire à ma nouvelle lettre d’information hébergée chez Follow.it, et ceci même si vous être déjà abonné à ma lettre d’information actuelle. >>> Lettre d’information: follow.it / Site Web: guyboulianne.info.

La Banque TD a confirmé qu’elle avait gelé les comptes bancaires sur lesquels 1,1 million de dollars avaient été versés pour soutenir les manifestations menées par les camionneurs au Canada. Un porte-parole de la Banque TD a déclaré aux organes de presse le 12 février que l’institution financière avait interjeté appel auprès de la Cour supérieure de justice de l’Ontario pour obtenir les fonds dans le but de restituer l’argent aux donateurs « qui ont demandé des remboursements mais dont le droit à un remboursement ne peut être déterminé par la TD. » L’un des comptes bancaires a reçu une somme forfaitaire de 1 million de dollars en devises canadiennes via GoFundMe, tandis que le reste — environ 300 000 dollars canadiens — a été envoyé sur un deuxième compte par le biais de plusieurs virements électroniques bancaires, a déclaré un porte-parole de la TD à Reuters. Le porte-parole de la Banque TD a déclaré que la banque ne savait pas d’où provenait le paiement GoFundMe.

Jay Cameron, porte-parole du Centre de justice pour les libertés constitutionnelles (JCCF), un groupe représentant les manifestants, a déclaré lundi à Epoch Times que « de nombreux politiciens et médias, dont le New York Times, le Wall Street Journal et le National Post, ont fait remarquer sur la nature pacifique de la protestation contre les mandats autoritaires de vaccination. »

« Il y a des questions importantes entourant la base juridique en vertu de laquelle la Banque TD a saisi les fonds des dons et demandé de les transférer au tribunal », a déclaré Cameron.

Et Keith Wilson, un avocat du convoi, a déclaré que la Banque TD avait été « avertie que ses actions étaient inappropriées et décevantes » après le gel des deux comptes, a rapporté Reuters. « Nous allons également poursuivre le gouvernement de l’Ontario en justice pour demander la levée immédiate de ce que nous considérons comme une ordonnance illégale », a-t-il déclaré au service de presse.

Environ une semaine avant la décision de la Banque TD, GoFundMe a bloqué les dons à une collecte de fonds pour le Freedom Convoy dirigé par des camionneurs canadiens et a déclaré qu’il rembourserait. Dans une déclaration du 7 février, GoFundMe a déclaré que tous les dons avaient été remboursés et a affirmé avoir eu « de multiples discussions avec les forces de l’ordre locales et des rapports de police sur la violence et d’autres activités illégales », sans fournir aucune preuve.

GoFundMe a été critiqué pour avoir annulé des collectes de fonds pour le fonds de défense de Kyle Rittenhouse, des poursuites contre des mandats de vaccins, etc. GiveSendGo, un autre site Web de financement participatif, a plutôt pris en charge la collecte de fonds pour le « Convoi de la liberté » (Freedom Convoy), une manifestation qui vise à mettre fin aux mandats de vaccination du Canada.

Le 10 février, la Cour supérieure de l’Ontario a ordonné à GiveSendGo de geler tous les fonds donnés via GiveSendGo. La plateforme a écrit sur Twitter qu’elle défierait l’ordonnance du tribunal.

Lorsque GoFundMe a annoncé la suspension de la collecte de fonds, Jon Carpay, le directeur duCentre de justice pour les libertés constitutionnelles, a déclaré à Epoch Times plus tôt en février que GoFundMe devait rendre publiques les preuves de la « violence » et des « activités illégales ».

« Normalement, les forces de l’ordre n’hésitent pas du tout à montrer des preuves au public, et ces preuves devraient montrer que l’individu est en fait un membre du « Convoi de la liberté ». Il pourrait s’agir d’un agitateur qui cherche délibérément à discréditer le convoi de la liberté. Alors, quelles preuves y a-t-il que ce criminel présumé était même impliqué dans le convoi de la liberté ? ». dit Carpay.

Plusieurs porte-parole de la Banque TD n’ont pas répondu aux demandes de commentaires d’Epoch Times. GoFundMe n’a pas encore répondu à une demande de commentaire.


► Le premier ministre Justin Trudeau commente la réponse fédérale aux manifestations – 14 février 2022 – 16h30


Anthologie2020PUB007


« Merci pour tous vos bons ouvrages. Je trouve ça important de vous en faire part. Un bon travail mérite d’être reconnu et remercier. »

Marc André Garand

« Vos pensées rejoignent les miennes. Merci de si bien nous informer. Bravo à vous M. Boulianne. »

Robin Caron

« Bonjour M. Boulianne. Un mot pour vous dire que vos blogs sont très intéressants. Vous devez travaillez très fort dans ce grand combat et je vous en suis très reconnaissant. »

Jean Tardy