Des médecins et des scientifiques israéliens condamnent la « campagne de diffamation par association » de Justin Trudeau présentant les manifestants comme des sympathisants nazis

VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter, je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK) qui est à ce jour le réseau le plus libre sur internet. Voici ma page personnelle : https://vk.com/guy.boulianne.

Un groupe de 23 scientifiques, médecins et universitaires juifs ont adressé vendredi une lettre ouverte au Premier ministre canadien, Justin Trudeau, se disant « profondément préoccupés » par la façon dont il avait décrit les manifestants au Canada qui manifestaient contre les mandats et les restrictions du COVID-19 depuis fin janvier. L’un des auteurs de la lettre, le professeur de biophysique de Stanford Michael Levitt, qui a reçu un tiers du prix Nobel de chimie en 2013, a partagé une copie de la lettre sur Twitter. « Ces dernières semaines, nous avons suivi l’actualité des manifestations du Convoi de la liberté qui ont eu lieu au Canada. … Nous avons été témoins, avec une profonde inquiétude, comment au lieu d’un dialogue constructif avec les manifestants, vous avez adopté une campagne de diffamation par association, dépeignant les manifestants comme des « sympathisants nazis », « racistes » et « antisémites » », a déclaré le groupe dans leur lettre. « Le dernier incident a été votre allégation le 16 février selon laquelle un membre juif du Parti conservateur était aux côtés de gens qui brandissent des croix gammées ».

Trudeau a fait le commentaire au Parlement pendant la période des questions le 16 février au milieu d’un débat sur un blocus à Ottawa et la déclaration de Trudeau d’un état d’urgence le 14 février. Trudeau est le premier premier ministre à invoquer la Loi sur les mesures d’urgence depuis qu’elle est entrée en vigueur en 1988. Melissa Lantsman, députée conservatrice de Thornhill à la Chambre des communes, a déclaré à la chambre que Trudeau « attise les flammes d’une urgence nationale injustifiée » en ayant décrit les manifestants comme « très souvent misogynes, racistes, haineux des femmes, les négateurs de la science, la frange ». Elle a ensuite demandé : « Alors, monsieur le Président, quand le premier ministre s’est-il égaré? Quand est-ce arrivé? »

Trudeau a répondu : « Les membres du Parti conservateur peuvent soutenir les gens qui agitent des croix gammées. Ils peuvent se tenir aux côtés de ceux qui agitent le drapeau confédéré. Nous choisirons de nous tenir aux côtés des Canadiens qui méritent de pouvoir retrouver leur emploi, de pouvoir retrouver leur vie. Ces manifestations illégales doivent cesser et elles le feront ».

Le président de la Chambre, Anthony Rota, a poursuivi en déclarant à la chambre : « Je veux juste rappeler aux honorables membres, y compris le très honorable premier ministre, d’utiliser des mots qui ne sont pas incendiaires à la Chambre ». Cependant, Trudeau n’a pas retiré son commentaire.

Lantsman, une descendante de survivants de l’Holocauste, a déclaré sur Twitter que Trudeau l’avait faussement accusée de se tenir avec une croix gammée. « Quelle déclaration honteuse et indigne de quiconque occupe une fonction publique — il me doit des excuses », a-t-elle écrit.

La lettre des médecins et scientifiques israéliens

18 février 2022

Le très honorable Justin Trudeau
Premier ministre du Canada
Chambre des communes
Ottawa, Canada
K1A 0A6

Cher Premier ministre Trudeau,

Comme dans de nombreux autres pays depuis le déclenchement de la pandémie de SRAS-CoV-2, les Canadiens ont été soumis à des restrictions draconiennes imposées à leurs libertés fondamentales, telles que des confinements, des quarantaines forcées, des mandats de port de masques, des fermetures d’écoles et, plus récemment, des mandats de vaccination.

Les dirigeants du monde entier ont commencé à se rendre compte que ces mesures entraînent d’énormes dommages, avec peu ou pas d’avantages. D’autres doublent leur position précédente, niant les preuves et aggravant les dommages causés aux moyens de subsistance et aux libertés fondamentales de leur nation.

Au cours des dernières semaines, nous avons suivi l’actualité des manifestations du Freedom Convoy 2022 qui ont eu lieu au Canada en réponse à ces mesures. Nous avons été témoins, avec une inquiétude croissante, qu’au lieu d’un dialogue constructif avec les manifestants, vous avez adopté une campagne de diffamation par association, dépeignant les manifestants comme des « sympathisants nazis », des « racistes » et des « antisémites ». Le dernier incident était votre allégation du 16 février selon laquelle un membre juif du Parti conservateur « se tenait avec des gens qui agitaient des croix gammées ».

Nous, un groupe apolitique de scientifiques, médecins, chercheurs et juristes juifs israéliens, certains d’entre nous survivants de l’Holocauste de deuxième ou troisième génération, sommes profondément préoccupés par votre tentative de stigmatiser les manifestants du Freedom Convoy 2022 en tant que partisans de l’idéologie nazie. L’importante lutte contre l’antisémitisme ne doit pas être militarisée et dirigée contre une protestation civile légitime qui vise à restaurer les libertés fondamentales, dans ce qui était, il n’y a pas si longtemps, l’un des pays les plus libres du monde.

Sincèrement,

Pr Michael Levitt
Pr Amos Adler
Pr Shoshy Altuvia
Pr Mira Barak
Pr Zvi Bentwich
Pr Rivka Carmi
Pr Asher Elhayany
Pr Zvika Granot

Pr Gilad Haran
Pr Asa Kasher
Pr Retsef Levi
Pr Udi Qimron
Pr. Eyal Shahar
Dr Ifat Abadi-Korek
Dr Bruria Adini
Dr Ron Babecoff

Dr Eli David
Dr Uri Gavish
Dr Michal Hemmo Lotem
Dr Dotan Rousso
Dr Amir Shahar
Dr Guy Shinar
Dr Yoav Yehezkelli


À propos des signataires

  • Prof. Michael Levitt, lauréat du prix Nobel de chimie 2013 (Systèmes complexes), professeur de biologie structurale, Université de Stanford.
  • Prof. Amos Adler, professeur agrégé, département d’épidémiologie et de médecine préventive, spécialiste en pédiatrie et microbiologie clinique, Université de Tel Aviv.
  • Prof. Mira Barak, professeur de sciences médicales, responsable des sciences de laboratoire médical au Zefat Academic College. Fondateur des laboratoires Corona dans la région du Nord et à l’aéroport Ben Gourion.
  • Prof. Shoshy Altuvia, spécialiste en biologie de l’ARN, professeur de microbiologie et de génétique moléculaire, à la faculté de médecine de l’Université hébraïque.
  • Pr Rivka Carmi, professeur de médecine, spécialiste en pédiatrie, néonatologie et génétique médicale. Ancien Doyen de la Faculté des Sciences Médicales de l’Université Ben Gourion, Président de l’Association des Doyens des Facultés de Médecine, Président de l’Université Ben Gourion.
  • Pr Asher Elhayany, professeur de médecine, spécialiste en médecine familiale et administration de la santé publique. Ancien directeur de l’hôpital Meir et ancien PDG de Meuhedet HMO. Ancien président du Conseil national de la santé communautaire.
  • Prof. Zvi Bentwich, Professeur de médecine, expert en médecine interne, immunologie et maladies infectieuses. Directeur du Centre des maladies tropicales et du SIDA à l’Université Ben Gourion. Président de la Fondation Nala pour la prévention des infections dans les pays en développement. Membre du conseil d’administration de Médecins pour les droits de l’homme.
  • Prof. Zvika Granot, Spécialiste dans le domaine de la recherche sur les neutrophiles, Professeur d’immunologie à la Faculté de médecine de l’Université hébraïque.
  • Prof. Gilad Haran, physique chimique et biologique, ancien doyen de la faculté de chimie, Institut Weizmann des sciences.
  • Prof. Asa Kasher, professeur émérite d’éthique professionnelle et de philosophie. Lauréat du prix israélien de philosophie. Membre de l’Académie européenne des sciences et des arts. A composé des dizaines de codes d’éthique étatiques et publics, y compris le code d’éthique militaire.
  • Prof. Retsef Levi, Professeur Retsef Levi, MIT School of Management. Expert en analyse, gestion des risques et systèmes de santé publique.
  • Prof. Udi Qimron, ancien chef du département d’immunologie clinique et de microbiologie clinique à l’Université de Tel Aviv, spécialiste des lymphocytes T, des vaccins muqueux et du génie génétique des virus bactériens.
  • Prof. (émérite) Eyal Shahar, épidémiologiste, Université de l’Arizona.
  • Dr Ifat Abadi-Korek, Expert en épidémiologie et biologie moléculaire. Directeur de la recherche et de l’académie aux centres médicaux Assuta. Ancien conseiller du comité public israélien de la santé.
  • Dr Bruria Adini Administration des systèmes de santé, chef du département de gestion des urgences et des catastrophes à l’Université de Tel Aviv. Ancien chef de la division de la préparation aux situations d’urgence des FDI (lieutenant-colonel) et conseiller principal de la division des urgences du ministère de la Santé.
  • Dr Eli David, chercheur en IA, conférencier et entrepreneur, spécialisé dans l’apprentissage en profondeur et le calcul évolutif.
  • Dr Ron Babecoff, fondateur et ancien PDG de Biondvax (développement d’un vaccin antigrippal universel).
  • Dr Uri Gavish, physicien, expert en analyse d’algorithmes et consultant biomédical.
  • Dr Michal Hemmo Lotem, Pédiatre, Expert en innovation médicale. PDG et fondatrice d’Osheya – Women Lead Health. Ancien vice-président de l’innovation au Sheba Medical Center ; Fondateur de Beterem SafeKids Israël ; Gagnant du Prix du Premier ministre pour sa contribution spéciale aux enfants.
  • Dr Dotan Rousso, ancien procureur au pénal dans l’État d’Israël et actuellement chargé de cours en philosophie au Southern Alberta Institute of Technology (SAIT), Alberta, Canada.
  • Dr Amir Shahar, spécialiste en médecine interne, cardiologie, médecine d’urgence et administration médicale. Fondateur et ancien chef du département de médecine d’urgence de l’hôpital Sheba, ancien directeur adjoint de l’hôpital Meir et actuellement directeur des urgences de l’hôpital Laniado.
  • Dr Guy Shinar, Physicien, entrepreneur en dispositifs médicaux dans les domaines du diabète et de la médecine cardiovasculaire.
  • Dr Yoav Yehezkelli, spécialiste en médecine interne et administration médicale. Expert en gestion des urgences et des catastrophes. Consultant à l’Institut KI pour la médecine computationnelle. L’un des fondateurs du groupe de travail israélien sur les épidémies et des programmes de préparation aux incidents biologiques extrêmes.

Anthologie2020PUB007


« Merci pour tous vos bons ouvrages. Je trouve ça important de vous en faire part. Un bon travail mérite d’être reconnu et remercier. »

Marc André Garand

« Vos pensées rejoignent les miennes. Merci de si bien nous informer. Bravo à vous M. Boulianne. »

Robin Caron

« Bonjour M. Boulianne. Un mot pour vous dire que vos blogs sont très intéressants. Vous devez travaillez très fort dans ce grand combat et je vous en suis très reconnaissant. »

Jean Tardy