La Russie se tourne vers UnionPay, la carte chinoise liée au réseau Mir, après la suspension des opérations de Visa et Mastercard

VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter, je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK) qui est à ce jour le réseau le plus libre sur internet. Voici ma page personnelle : https://vk.com/guy.boulianne.

La Banque centrale de Russie a annoncé ce dimanche que les principales banques du pays commenceront à émettre des cartes portant le drapeau chinois UnionPay liées au réseau russe Mir. L’annonce intervient après la décision des géants américains Visa et Mastercard de suspendre leurs opérations en Russie. Selon la BBC, « les deux firmes contrôlent à elles seules environ 90 % du marché des paiements par carte de crédit et de débit dans le monde, en dehors du marché chinois ». Les conséquences pour l’économie russe pourraient néanmoins demeurer limitées. « Les principales banques russes, dont la banque publique Sberbank, ont déjà minimisé l’impact que cette mesure aura sur les consommateurs », affirme la chaîne britannique. Si les paiements à l’étranger ne seront plus possibles, l’utilisation de la plupart des cartes Visa ou Mastercard restera envisageable sur le territoire russe jusqu’à leur date d’expiration.

Le passage à UnionPay a été annoncé par la plus grande banque de Russie, Sberbank, ainsi que par Alfa Bank et Tinkoff, selon les médias internationaux. « Sberbank travaille à la possibilité d’émettre des cartes co-marquées Mir-UnionPay. Nous vous informerons plus tard du calendrier d’émission », a expliqué le numéro 1 du secteur bancaire russe Sberbank. « Nous travaillons déjà à l’émission de cartes UnionPay, le système de paiement national de la Chine. Avec cette carte, on peut faire des paiements dans 180 pays du monde », a aussi précisé Alfa Bank, sur son compte Telegram.

La Russie, notamment son secteur financier et bancaire, est visée par des sanctions d’une ampleur jamais vue depuis qu’elle a fait entrer des dizaines de milliers de soldats en Ukraine avec l’objectif d’y renverser le gouvernement. Les sanctions économiques visant la Russie ont provoqué une chute du rouble et le retrait du marché de nombre de fournisseurs étrangers, ce qui en retour devrait alimenter l’inflation et risque d’entraîner des pénuries et la panique.

Pour que les Russes puissent disposer de cartes de paiement à l’étranger, des banques russes ont dit dès dimanche travailler pour lancer des cartes UnionPay, le système russe Mir n’étant lui fonctionnel que dans une poignée de pays du monde.

UnionPay est considéré comme le plus grand réseau de cartes au monde. Avec plus de 7 milliards de cartes en circulation, c’est la plus utilisée en Chine et elle est également acceptée à l’international, bien qu’à plus petite échelle. Le système a reçu un statut international en 2005. UnionPay peut être utilisé dans 180 pays à travers le monde. Les pays où travaille Union Pay sont la Suisse, la Grèce, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, le Mexique, Chypre, la Thaïlande, l’Inde, Israël, le Portugal, la Croatie, la Pologne, la Serbie, la Hongrie, l’Autriche.

Découvrez ci-dessous ce qui se cache derrière le changement et ce qu’est UnionPay :

  1. Qu’est-ce qu’UnionPay ?
  2. Quelle est l’importance de Union Pay ?
  3. Pourquoi les banques russes migreront-elles vers ce drapeau ?
  4. Qu’est-ce qui devrait changer ?

1. Qu’est-ce qu’UnionPay ?

Créée en mars 2002, UnionPay est une société financière chinoise basée à Shanghai qui émet des cartes de crédit acceptées dans plus de 180 pays. Les cartes avec ce drapeau sont adoptées par les banques dans 70 de ces pays, selon la société.

La société propose également des technologies pour les paiements en ligne, les paiements sans contact (par contact) et les services de cartes de débit, ces derniers principalement pour les résidents de Chine.

2. Quelle est l’importance de Union Pay ?

En 2015, UnionPay a dépassé Visa et Mastercard dans la valeur totale des paiements effectués et est devenue la plus grande organisation de traitement de cartes au monde, compte tenu des opérations de crédit et de débit combinées.

Bien qu’elle soit officiellement acceptée dans plusieurs pays, la marque est peu connue dans les pays européens et américains, ce qui signifie que de nombreux magasins ne disposent pas de machines capables de recevoir les paiements de ces cartes.

En conséquence, seulement 0,5 % du volume total des paiements traités par UnionPay ont été effectués hors de Chine, selon l’agence de recherche britannique RBR.

Pour contourner l’ignorance dans les pays occidentaux, certaines cartes de crédit UnionPay émises en Chine sont également affiliées à American Express, MasterCard ou Visa, et peuvent être utilisées à l’étranger dans des endroits qui acceptent ces drapeaux.

3. Pourquoi les banques russes migreront-elles vers ce drapeau ?

Le changement est intervenu après que Visa et Mastercard ont annoncé samedi qu’ils n’opéreraient plus sur le territoire russe.

Dans les prochains jours, toutes les transactions initiées avec des cartes Visa émises en Russie ne fonctionneront plus en dehors du pays, et toutes les cartes Visa émises à l’étranger ne fonctionneront pas en Russie, selon l’agence de presse RFI. Les cartes émises par les banques nationales doivent continuer à fonctionner en Russie jusqu’à leur date d’expiration.

« Nous sommes obligés d’agir, suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie et aux événements inacceptables auxquels nous assistons », a déclaré Al Kelly, directeur général de Visa, dans un communiqué.

Mastercard a expliqué que les cartes émises par les banques russes ne seront plus acceptées sur son réseau et celles émises par des institutions financières en dehors de la Russie ne seront plus valables dans les guichets automatiques ou dans le commerce russes.

4. Qu’est-ce qui devrait changer ?

Les nouvelles cartes émises par les banques russes doivent avoir deux opérateurs simultanément, Mir et UnionPay, selon l’agence de presse russe Tass.

Cela signifie qu’elles doivent continuer à être acceptées en Russie — selon UnionPay, plus de 85 % des distributeurs de cartes de crédit russes acceptent le drapeau, ce qui équivaudrait à environ 600 000 magasins. Cependant, il peut devenir plus difficile pour les Russes de faire leurs courses dans des pays où le système est peu connu.

Avant l’annonce, plusieurs banques russes émettaient déjà des cartes UnionPay. Il s’agit notamment de la Rosselkhozbank, de la Pochta Bank, de la Gazprombank, de la Bank St. Petersburg, Promsvyazbank, Banque de développement régional russe, également connue sous le nom de VBRR, Primsotsbank, Zenit et Sovcombank, selon Tass.


RÉFÉRENCES :



« Merci pour tout ce bon travail de recherche, d’analyse et de rédaction. C’est malheureux de voir que les journalistes ne font plus leur travail et que vous êtes l’un des seuls à vous dévouer pour nous. »

Stephane Quesnel

« M. Boulianne, Merci de nous tenir informé et merci pour l’excellent travail que vous faites. »

Paule

« Tu fais un excellent travail, je suis très impressionnée par toutes tes recherches. Ceux qui te critiquent ne font rien d’autres que critiquer. Ils ne valent même pas la peine que l’on parle d’eux. »

Marie Claire Tellier

3 réflexions au sujet de « La Russie se tourne vers UnionPay, la carte chinoise liée au réseau Mir, après la suspension des opérations de Visa et Mastercard »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s