Consécration de la Russie et de l’Ukraine — Le pape Pie XII avait consacré tous les peuples de la Russie au Cœur Immaculé de Marie en 1952

Le pape François s’apprête à consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie le 25 mars prochain. Qu’est-ce que cela signifie ? S’il s’agit de tout remettre entre les mains de la Vierge, cet acte n’engage-t-il pas aussi les croyants ?


C’est un geste fort que va poser le pape François le 25 mars prochain. Alors que la guerre bat son plein en Ukraine, il va consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur immaculé de Marie, durant une célébration pénitentielle le 25 mars 2022 dans la basilique Saint-Pierre. Le même geste sera accompli le même jour depuis le sanctuaire de Fatima au Portugal, par l’aumônier apostolique le cardinal Konrad Krajewski.

Le pape émérite Benoît XVI se joindra au pape François et aux évêques du monde pour prier pour la consécration de la Russie et de l’Ukraine. Il le fera cependant en privé et ne sera pas présent à la cérémonie de consécration à la basilique Saint-Pierre. L’agence de presse CNA Deutsch a confirmé ces détails avec le secrétaire personnel du pape à la retraite, l’archevêque Georg Gänswein : « Bien sûr, le pape émérite Benoît XVI se joindra à l’appel du pape François dans la prière concernant la consécration de la Russie et de l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie », a écrit Gänswein dans un e-mail à l’agence de presse, ajoutant que la participation de Benoît XVI allait « de soi ».

Depuis l’offensive de l’armée russe en Ukraine le 24 février dernier, l’évêque de Rome a lancé maints appels à faire cesser cette « guerre atroce » et ces « fleuves de sang et de larmes ». Jusqu’alors, il n’avait pas prononcé le nom de la Russie – une omission qui a pu faire couler beaucoup d’encre. Selon une source diplomatique consultée par I.MEDIA, le pape argentin aurait longtemps hésité avant de prendre sa décision. François va donc briser ce silence par un geste à forte valeur spirituelle : lors d’une célébration pénitentielle de carême, il unira les deux pays de l’Est en les consacrant ensemble à la Sainte Vierge. Ce geste s’inscrit dans une tradition prophétique, la consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie étant l’un des trois « secrets » que la Vierge de Fatima a confiés aux enfants voyants, Lucie dos Santos, Jacinthe et Francisco Marto, sur les terres de Cova da Iria en 1917.

Dans le deuxième “secret”, qui décrit une nouvelle guerre pire que la Première Guerre mondiale, la Vierge Marie demande en effet de consacrer la Russie à son Cœur immaculé pour éviter que le pays ne répande « ses erreurs à travers le monde » en détruisant des nations. « Si on accepte mes demandes, dit la Mère de Dieu, la Russie se convertira et l’on aura la paix. »

En découvrant ces paroles, Pie XII, le premier, consacrera le monde au Cœur immaculé de Marie, le 8 décembre 1942 en pleine Seconde Guerre mondiale. Cependant il ne cite pas nommément la Russie. Dix ans plus tard, le 7 juillet 1952, il renouvelle la consécration dans une lettre apostolique Sacro vergente anno, cette fois en mentionnant « tous les peuples de la Russie » :

« Nous, donc, pour que les Nôtres et vos prières soient exaucées plus facilement, et pour vous donner une attestation singulière de Notre bienveillance particulière, comme il y a quelques années nous avons consacré le monde entier au Cœur Immaculé de la vierge Mère de Dieu, ainsi maintenant, d’une manière très spéciale, nous consacrons tous les peuples de Russie au même Cœur Immaculé, dans la certitude qu’avec le patronage le plus puissant de la Vierge Marie, les vœux se réaliseront avec joie le plus tôt possible, que Nous, que vous, que toutes les bonnes personnes forment pour une vraie paix, pour une harmonie fraternelle et une liberté due à tous et en premier lieu à l’église; afin que, par la prière que Nous élevons avec vous et avec tous les chrétiens, le royaume salvifique du Christ, qui est «le royaume de vérité et de vie, le royaume de sainteté et de grâce, le royaume de justice», dans toutes les parties de la terre, il triomphe et est solidement établi. »

Les papes et la consécration au Coeur de Marie

Lors de l’apparition du 13 juillet 1917 à Fatima, la Vierge avait demandé la consécration de la Russie à son Cœur Immaculé, déclarant que si cette demande n’était pas accordée, la Russie répandrait « ses erreurs dans le monde entier, favorisant les guerres et les persécutions de l’Église ». « Les bons, avait-elle ajouté, seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, diverses nations seront détruites ».

Après les apparitions de Fatima, il y a eu divers actes de consécration au Cœur Immaculé de Marie : Pie XII, le 31 octobre 1942, a consacré le monde entier et le 7 juillet 1952, il a spécifiquement consacré la Russie au Cœur Immaculé de Marie par la Lettre Apostolique Sacro vergente anno, face à la situation difficile des chrétiens contraints de vivre dans un régime athée.

Paul VI est sollicité dès son élection par des évêques pour procéder à une nouvelle consécration de la Russie pendant la Guerre froide, ce qu’il fera le 21 novembre 1964. Puis Jean Paul II présidera un « acte de consécration » du monde le 7 juin 1981 à Rome, qu’il renouvellera le 13 mai 1982 à Fatima, et le 25 mars 1984 place Saint-Pierre, en union avec tous les évêques de la planète. Le Pape polonais, se référant à la demande de la Vierge à Fatima, en union spirituelle avec tous les évêques du monde, a confié au Cœur Immaculé de Marie tous les peuples et « de manière spéciale… les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette consécration ».

Néanmoins, des voix continuent à mettre en doute la validité de ces prières du pontife polonais, qui ne mentionnent pas explicitement la Russie mais seulement « ces hommes et ces nations qui ont particulièrement besoin de […] cette consécration ». En juin 2000, lorsque le Saint-Siège a révélé la troisième partie du secret de Fatima, l’archevêque Tarcisio Bertone, alors secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, répond aux controverses. Citant une lettre de 1989 de sœur Lucie, seule voyante encore vivante, il affirme que l’acte de consécration accompli par Jean-Paul II en 1984 correspondait à ce que la Vierge avait demandé.

C’est donc 38 ans jour pour jour après le geste de Jean Paul II que le pape François renouvellera cette consécration. Comme annoncé par le Vatican, il devrait nommer la Russie, mais également l’Ukraine. Pour le père Antonio Spadaro, jésuite proche du pontife ce choix de consacrer les deux pays, « dément toute forme de “Gott mit uns” [Dieu avec nous, ndlr] en rappelant la vision non-nationaliste de la foi chrétienne ». « Toute consécration d’une armée contre l’autre sonne faux et blasphème », a réagi le directeur de La Civiltà cattolica sur Twitter.

Que signifie « consacrer » un pays à Marie?

Consacrer signifie « dédier à un but sacré ». Le terme revient très souvent dans le vocabulaire de l’Église que ce soit pour les lieux (églises), les personnes (religieux ou laïcs consacrés) et les objets liturgiques, ou encore, cœur de la foi chrétienne, pour la consécration eucharistique. Par dévotion, on peut aussi se consacrer personnellement (on parle alors de consécration votive) au Christ par Marie. Cette démarche personnelle s’est étendue dès le Moyen Âge à des villes, puis à des pays. Ainsi, Louis XIII a consacré la France à Marie en 1638, une démarche imitée ensuite par des évêques ou des papes, pour des pays et lieux définis, voire pour le monde entier. La première consécration du monde au Cœur Immaculé de Marie est faite par Pie XII, pendant la deuxième guerre mondiale, le 31 octobre 1942.

De nombreux pays ont déjà été consacrés au Cœur Immaculé de Marie. Les évêques portugais ont consacré le Portugal le 13 mai 1931. La Pologne fut consacrée en 1946 et l’Australie en 1948. Plus récemment, le Congo s’est consacré au Cœur Immaculé de Marie le 4 février 2017, en présence du cardinal Parolin, secrétaire d’État du Saint-Siège. Le 18 février 2017, l’Angleterre et le Pays de Galles ont été consacrés par le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster. Quelques mois plus tard, les évêques d’Écosse ont eux aussi consacré leur pays au Cœur Immaculé de Marie, le 3 septembre 2017. Il y a deux ans, le 25 mars 2020, au début de la pandémie de Covid-19, 24 pays ont été consacrés au Cœur Immaculé de Marie et au Sacré-Cœur de Jésus à Fatima pour invoquer la protection du Seigneur et de la Vierge Marie face à l’épidémie. Les pays consacrés (ou qui renouvelaient leur consécration) étaient les suivants: Albanie, Bolivie, Colombie, Costa Rica, Cuba, Espagne, Guatemala, Hongrie, Inde, Kenya, Mexique, Moldavie, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Pologne, Portugal, République dominicaine, Roumanie, Slovaquie et Timor oriental.

A Jésus par Marie

Cependant, comment consacrer un pays tout entier alors que ses habitants ne sont pas tous croyants ? La consécration d’un pays est bien une consécration votive : ce n’est pas une consécration formelle (qui requiert le consentement), mais une intercession pour le pays. Dans son exhortation apostolique Reconciliatio et poenitentia, Jean Paul II expliquait la démarche : « C’est entre les mains de cette Mère, c’est à son Cœur immaculé – auquel nous avons confié plusieurs fois l’humanité entière perturbée par le péché et déchirée par tant de tensions et de conflits – que je remets spécialement cette intention : que par son intercession, l’humanité découvre et parcoure le chemin de la pénitence, l’unique chemin capable de la conduire à une totale réconciliation ! ». Un acte de consécration s’adresse en réalité à Dieu le Père, par l’intercession de la Vierge Marie. Cela implique, comme le souligne Jean Paul II, d’être soutenu par un chemin de conversion.

Prendre Marie comme mère, une « double » protection

Saint Louis Marie Grignion de Montfort, grand amoureux de la Vierge Marie, expliquait que se consacrer à Marie revient à prendre la Vierge pour mère : « Se consacrer à Marie, c’est très précisément la choisir comme Mère, non pas seulement pour la protection physique de nos personnes, mais plus encore et d’abord pour lui conférer en propre la plénitude de la puissance maternelle sur notre âme. La mère, dans la famille humaine, a pouvoir sur ses enfants. Elle les protège de deux manières. En écartant d’eux les périls et les menaces, sans même parfois qu’ils le sachent. En les conseillant et en les guidant aussi, pour qu’ils fassent bon usage de leur liberté. »

« Ne rien entreprendre qui puisse lui déplaire »

Tout en respectant la liberté de chacun, un acte de consécration appelle une conversion des cœurs. Dans un message radio adressé à la Belgique, Pie XII précisait : « En mettant sous l’égide de Marie vos activités personnelles, familiales, nationales, vous invoquez sa protection et son aide sur toutes vos démarches, mais, vous lui promettez aussi de ne rien entreprendre qui puisse lui déplaire et de conformer toute votre vie à sa direction et à ses désirs. » Par conséquent, si l’on désire soutenir l’acte de consécration de la Russie et de l’Ukraine au Cœur Immaculé de Marie, sans doute est-il bon de commencer par convertir nos âmes et agir en homme et en femme selon le cœur de Dieu.

___________

RÉFÉRENCES :

VERBUM MEDIA : Scandaleux! c’est terrible ce que le monde vit ces derniers temps. Après la peste du covid 19, voilà une guerre fratricide provoquée au coeur du dernier bastillon du christianisme, et tout est fait pour que les gens ne s’en rendent même pas compte. Seuls ceux qui sont spirituellement éveillés à l’histoire du salut voient ce projet diabolique. En effet l’Ukraine et la Russie constituent un même peuple séparé artificiellement par les intérêts du capitalisme mondial. Depuis plus d’un siècle, l’Église est avertie de prier avec insistance pour cette partie du monde qui risque d’être à l’origine de la destruction de la civilisation humaine… Les fameux « secrets de Fatima » …. Cette injonction a été relativisée. Le 25 mars 2022, le Pape François va procéder à la consécration de la Russie et de l’Ukraine au Coeur Immaculé de Marie. La cérémonie se déroulera principalement à Rome et dans cette Basilique ukrainienne qui vient de réceptionner la statue de la Vierge des apparitions de Fatima. En même temps, le Primat du Portugal la fera à Fatima, et le Pape François a demandé la communion de tous les évêques. Cette vidéo événementielle postée provisoirement sur ma chaîne illustre le lancement de cet acte de foi, dans la tradition orthodoxe qui est celle de la Russie.


« Merci pour tout ce bon travail de recherche, d’analyse et de rédaction. C’est malheureux de voir que les journalistes ne font plus leur travail et que vous êtes l’un des seuls à vous dévouer pour nous. »

Stephane Quesnel

« M. Boulianne, Merci de nous tenir informé et merci pour l’excellent travail que vous faites. »

Paule

« Tu fais un excellent travail, je suis très impressionnée par toutes tes recherches. Ceux qui te critiquent ne font rien d’autres que critiquer. Ils ne valent même pas la peine que l’on parle d’eux. »

Marie Claire Tellier

Une réflexion au sujet de « Consécration de la Russie et de l’Ukraine — Le pape Pie XII avait consacré tous les peuples de la Russie au Cœur Immaculé de Marie en 1952 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s