Traducteur au Parlement d’Ottawa, Germain Boulianne fut le premier Québécois à devenir le champion du monde de Scrabble® en 2004

Mes lecteurs réguliers savent que j’aime à raconter l’histoire de mes ancêtres et de mes cousins plus ou moins éloignés. Je vous raconterai donc l’histoire de Germain Boulianne qui fut champion du monde de Scrabble® en 2004. Celui-ci, comme tous les autres membres de la famille Boulianne en Amérique du Nord (Bouliane, de Bouillanne, de Bouillane), descend de l’ancêtre commun Jean-Marc de Bouillanne qui arriva en Nouvelle-France en 1739. lui-même le descendant du vicomte de Nîmes Sigisbert VI, alias le prince Ursus. Germain Boulianne, né le 16 février 1960, est un joueur de Scrabble originaire de Baie-Sainte-Catherine au Québec. Il a gagné neuf fois le championnat de Scrabble du Québec et est le premier joueur québécois ayant remporté le championnat du monde de Scrabble francophone : il a remporté le titre en 2004 à Marrakech avec un point d’avance sur le champion de 2001 Franck Maniquant. Ainsi, il est devenu le premier joueur non européen à décrocher le titre.

En 2006, Germain Boulianne égale le record de François Bédard en remportant son 7e titre de champion du Québec. En 2008, il gagne de nouveau le championnat du Québec, finissant devant François Bédard et établit un nouveau record québécois avec 8 titres nationaux. En 2014, il est considéré par la presse comme « le maître du Scrabble au Québec ». Membre du club Scrabble Outaouais, Germain Boulianne exerce la profession de traducteur au Parlement d’Ottawa.

Le Scrabble® est un jeu de société et un jeu de lettres où l’objectif est de cumuler des points, sur la base de tirages aléatoires de lettres, en créant des mots sur une grille carrée, dont certaines cases sont primées. Le jeu est commercialisé dans 121 pays et en 36 langues. L’entreprise Hasbro est détentrice des droits aux États-Unis d’Amérique et au Canada, et Mattel dans le reste du monde.

Le Scrabble est un jeu de société très populaire en famille et entre amis, mais aussi sur Internet. Il se pratique aussi en clubs et en compétition. Il existe trois championnats du monde de Scrabble: le championnat anglophone, le championnat francophone et le championnat hispanophone. La version francophone est disputée par environ vingt mille joueurs de plusieurs pays. La France, le Canada, le Sénégal, la Suisse et la Belgique étant les cinq pays qui sont les plus représentés.

Exemple d'un jeu de Scrabble duplicate.
Exemple d’un jeu de Scrabble duplicate.

Les championnats peuvent être classiques ou duplicate. Les tournois duplicate sont des tournois où tout le monde joue avec le même tirage de lettre. Les tournois duplicate sont plus populaires en France et en francophonie tandis que les tournois classiques sont plus populaire dans les autres langues.

Mais attention, si le scrabble compte son lot de néologismes dont, selon l’endroit où l’on se trouve, on s’étonne de l’existence, ce ne sont pas nécessairement eux qui posent problème, dit Germain Boulianne. « Une fois qu’on a constaté l’acceptation d’un terme qui nous est étranger, si on a à l’utiliser, on est certain qu’il est bon simplement parce qu’on se souvient de l’avoir vu. Le cas des québécismes est plus épineux. Ce sont des mots qu’on côtoie souvent dans la vie de tous les jours, et il est facile d’oublier, surtout en situation de match, si celui qu’on a devant nous est jouable ou non. »

Alors que les anglophones jouent toujours en tournoi selon la méthode traditionnelle (chacun tire ses lettres au hasard et se débrouille avec, fussent-elles sept consonnes), les francophones, eux, ont adopté la formule duplicate, qui stresse tant les joueurs du dimanche : deux minutes et demie par coup. En duplicate, tout le monde a les mêmes lettres et joue sur la même grille, ce qui empêche le hasard des tirages d’intervenir en faveur ou en défaveur de l’un ou de l’autre, et on marque les points qu’on a récoltés alors que le top, déterminé par un ordinateur qui ne se trompe jamais, est placé sur le tableau. Ainsi, par exemple, c’est dire qu’avec son 99,6 %, Germain Boulianne ne laisse en moyenne échapper que quatre points par rapport à un score parfait de 1000.

Un Québécois champion du monde de Scrabble

En écrivant sur son jeu les mots « gypseux » (qui contient du gypse) et « Cayennais » (habitant de Cayenne), le Québécois Germain Boulianne est devenu le 33e champion du monde de scrabble francophone, le 17 juillet 2004 à Marrakech. « Ces deux mots ont fait de gros dégâts », a-t-il dit à La Presse. « J’ai été chanceux avec le Y ! ». Tel que mentionné ci-haut, M. Boulianne est le premier Québécois à remporter cet honneur.

« Ce qu’il a fait est remarquable », a indiqué Gérard Amireault, directeur du club Scrab’Hull. « Germain est un véritable athlète, qui suit une préparation olympique, sans exagération. Il s’entraine de trois a quatre heures par jour à faire des anagrammes et à jouer contre des logiciels de scrabble. » Cette discipline à porté fruit. En plus de sa victoire à la compétition principale — où les joueurs disposent de trois minutes pour former un mot —, M. Boulianne est vice-champion en « blitz », une formule où les coups se jouent en moins de 60 secondes.

Le scrabble de haut niveau est bien loin des parties disputées entre amis, les jours de pluie. Afin d’éliminer les injustices liées au hasard — qui n’a jamais pigé sept consonnes? — les joueurs d’élite affrontent un ordinateur, en ayant tous en main les mêmes jetons. Leur but : trouver la combinaison qui donne le maximum de points, ce que les meilleurs arrivent à faire dans 99 % des cas. C’est celui qui obtient le plus haut score après sept parties qui est sacré champion. Or, après les six premières parties de la compétition, M. Boulianne était deuxième, avec 19 points de retard sur le meneur.

« Au cours de la dernière partie, celui qui était premier à perdu 24 points en ne trouvant pas le mot “docilité”, probablement à cause de la pression », a noté M. Boulianne. « À la fin, j’ai gagné par un point. Comme je ne m’y attendais pas. j’ai eu un coup d’émotion ! »

Meilleur joueur de scrabble que devin, M. Boulianne avait déclaré en 1999 que « personne ne parierait sur un Québécois pour remporter un tournoi mondial ». Cinq ans plus tard, il a fait mentir sa propre prédiction grâce à sa ténacité, selon le directeur de son club. « Germain est persévérant, en plus d’avoir une bonne concentration et de bien connaître la définition des mots », a dit Gérard Amireault. « Plusieurs joueurs connaissent des milliers de mots, sans savoir s’il s’agit d’un arbre, d’une bibitte (insecte) ou d’un verbe, ce qui fait qu’ils hésitent à les conjuguer ou à ajouter un e à la fin. »

Des mots, L’Officiel du scrabble de Larousse en recense 60 000, dont plusieurs sont des québécismes comme anovulant, cenne, cinéparc, conventum, endisquer, emboucaner et lousse. D’autres sont plus exotiques, comme le fort court « aa » (une coulée de lave à Hawaii}, ou érotiques, comme « bagayou » (un étui pénien porté en Nouvelle-Calédonie).

« Mon point faible est la mémoire », a dit M. Boulianne, qu’on a du mal à croire. Peu intéressé par le scrabble dans son enfance, le joueur y a pris goût en 1988, alors que le championnat du monde avait lieu à Québec. Depuis, il a accumulé six titres de champion provincial et il assure trouver toujours du plaisir à jouer au scrabble. « Si je ne m’amusais plus, j’arrêterais », a-t-il assuré. Mais comme on ne joue jamais deux parties pareilles, l’intérêt persiste. « Heureusement que ma copine — qui connaissait ma passion au départ — l’accepte bien ! »

Pour Germain Boulianne, le Scrabble, c’est du sérieux. Il distingue d’ailleurs le simple jeu de table des compétitions auxquelles il participe depuis plus de 30 ans. « C’est comme un sportif qui court seul et un autre qui participe à un marathon », compare-t-il. «La grosse différence, c’est l’adrénaline que ça procure.» Selon Germain Boulianne, participer à un tournoi est un défi différent que de seulement jouer sur Internet. « Certains joueurs sont meilleurs sur le Web. Mais en direct, sans avoir recours à un dictionnaire et aux sites Internet, c’est le meilleur qui gagne. »

D’ailleurs, Germain Boulianne a remporté le Championnat e-Scrabble (championnat virtuel) au Québec en mars-avril 2021, parmi 328 participants. Dans le cadre de la « crise » de coronavirus, Germain Boulianne écrivait dans le numéro 148 du magazine “Écho Scrab” (Mai 2021) :

« Si je me réveillais aujourd’hui après 15 mois de coma, je serais sans doute étonné de voir le Canadien version CHLSD évoluer devant 20 000 sièges vides sous la férule d’un entraîneur masqué ayant encore tous ses cheveux… pour l’instant du moins.

« Je serais certes aussi stupéfait d’assister au ballet méfiant de tous ces chariots d’épicerie pilotés par autant d’esseulés soucieux de rester incognito. Mais je serais sans contredit encore plus surpris de constater que le trophée de champion du Québec trône (traîne?) encore dans mon sous-sol, même si je n’ai participé à aucune compétition depuis juillet 2019.

« Et je serais abasourdi de devoir écrire quelques mots sur une ligue mondiale de scrabble virtuel, question de bien montrer que l’amour de ce jeu existe encore, comme dirait la fille à Adhémar. »

En 2002, le joueur de fort calibre et président du comité organisateur de ces Championnats du monde de Montréal, Gaëtan Plante, soulignait que Germain Boulianne est une exception. « Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la plupart des joueurs de pointe, au Québec en tout cas, sont des gens de chiffres: mathématiciens, informaticiens, comptables, etc. », disait-il. « C’est un jeu de possibilités, au delà du jeu de mots », opinait M. Boulianne.

Quelques mois après la victoire de Germain Boulianne au Championnat du Monde Élite 2004 à Marrakech, le député du Bloc Québécois, M. Stéphane Bergeron prit la parole à la Chambre des communes afin de souligner la performance magistrale du champion québécois :

« Monsieur le Président, à titre de député parrain de la circonscription de Gatineau, je tiens aujourd’hui à souligner la performance magistrale de Germain Boulianne, premier Québécois à remporter le titre de champion du monde de scrabble.

« M. Boulianne, résidant de Gatineau et, par surcroît, traducteur ici même au Parlement, a remporté les plus hauts honneurs, en juillet dernier, lors des Championnats du monde de scrabble francophone, qui se tenaient à Marrakech, au Maroc, et auxquels participaient plus de 20 pays.

« Ces championnats ne se sont certes pas gagnés sans préparation. En effet, Germain Boulianne se serait soumis à un véritable entraînement olympique pour se préparer à ce tournoi, jouant au scrabble de trois à quatre heures tous les jours. Notons qu’il a remporté six titres de champion québécois avant de devenir champion du monde.

« Je tiens à mentionner que, du 3 au 10 août 2007, ce sera la belle ville de Québec qui recevra les 36e Championnats du monde de scrabble francophone, réunissant près de 1 000 joueurs.

« C’est donc au nom de mes collègues du Bloc québécois que je me permets de féliciter M. Boulianne, notre champion du monde québécois, et de lui souhaiter encore beaucoup de succès dans ce jeu qui met en valeur notre magnifique langue française. »

Pour terminer cet article, voici une anecdote fort intéressante. Le lecteur-correcteur expert Florian Levy a publié une liste de scrabbleurs emblématiques, personnalités scrabblesques ayant pour anagramme un mot admis au Scrabble® (sans autre anagramme), une phrase ou un pseudonyme. Or, l’anagramme de Germain Boulianne est : « UN ABORIGENE MALIN ».

Entrevue avec Germain Boulianne après la manche 3 de Scrabble Elite lors de la 47e édition du Championnat du monde de Scrabble francophone au Mont-Tremblant, au Québec. SOURCE : Scrabblophile (18 juillet 2018).

Geneanet (logo) 315 x 46

RÉFÉRENCES :

Anthologie2020PUB007


« Monsieur Boulianne, je me sens sincèrement privilégié d’avoir la chance de vous lire ! Merci pour toutes vos informations, si pertinente et réfléchies. »

André Carrière

« Vous êtes un homme-orchestre impressionnant. Merci d’exister, vous êtes un compagnon de route important pour plusieurs d’entre nous. »

Carole Lavoie

« Merci Mr Boulianne pour ces articles. C’est une bouffée d’oxygène de vous lire et de vous suivre sur Twitter. »

Chloé

Une réflexion au sujet de « Traducteur au Parlement d’Ottawa, Germain Boulianne fut le premier Québécois à devenir le champion du monde de Scrabble® en 2004 »

  1. Félicitations à M. Germain Boulianne pour son succès. Il fait honneur au Québec! Nul doute que sa profession de traducteur lui vient en aide pour enrichir son vocabulaire et son amour des mots. Bonne continuité!
    Merci Guy Boulianne pour cet article rafraîchissant qui nous sort de notre époque guerrière et tristounette. Céline Lagacé

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s