« La bête de l’évènement est là et elle arrive » : la Maison des Nations Unies au Sénégal a été construite à l’image du nombre de la bête

Dans un entretien qui eut lieu le 16 avril 2020 avec Roula Khalaf, rédactrice en chef du Financial Times, Emmanuel Macron affirma de façon claire que « notre génération doit savoir que la bête de l’évènement est là et elle arrive », en précisant que nous devons rester « disponibles à l’événement pour qu’advienne quelque chose de nouveau ». Il ajouta plus loin : « Je pense que ces moments-là sont ceux qui nous permettent aussi d’inventer, peut-être, quelque chose de nouveau pour notre humanité. (…) Je suis dans cet état d’esprit-là. (…) il faut accepter que ça nous change. Sans pouvoir tout dire sur ce que ça change en nous. » Emmanuel Macron va encore plus loin lorsqu’il dit : « Nous entrons tous dans l’impensable. Et donc nous sommes tous confrontés à cette obligation profonde d’inventer quelque chose de nouveau, parce que c’est ce qu’il nous reste à faire. »

Dans un documentaire sur Emmanuel Macron intitulé “Ainsi soit Macron”, diffusé au lendemain de son élection le 8 mai 2017, celui-ci entra dans une transe subite et dit : « Je n’ai jamais eu le sentiment que je faisais une carrière. Et depuis que je suis rentré dans le champ politique, je vis ça comme une mission. » Le réalisateur du documentaire le relance alors : « Il y a une dimension de spiritualité ? », ce à quoi Macron répond : « Il y en a une. Et en tout cas la conviction qu’il existe une transcendance, oui. Quelque chose qui dépasse. Qui vous dépasse. Qui vous a précédé, et qui restera. » [Réf.: Article et vidéos]

À mon avis, Emmanuel Macron a été victime de maltraitance durant sa jeunesse,— tant physique que psychologique —, ce qui en a fait une proie facile pour sa préparation mentale à gouverner sous la férule de son “handler” actuel (une opération mieux connue sous le nom de code MK-ULTRA). D’ailleurs, lorsqu’il épousa Brigitte Trogneux le 20 octobre 2007, il est étrange de constater que le gâteau de mariage semble représenter assez clairement les cornes d’un Baphomet sous des flammes. Est-ce du au simple hasard ou est-ce un trop plein d’imagination ? Je vous laisse seul en juger. [Voir ici]

Une chose est certaine, depuis quelques années les événements se bousculent les uns après les autres dans une frénésie à tout détruire ce qui existait depuis des milliards d’années pour le remplacer par un monde virtuel et numérique, expurgé de toute humanité, et contrôlé par une intelligence artificielle qui sera dominée par un seul et unique système tentaculaire, c’est-à-dire la bête. Nous vivons déjà sous l’emprise de cette bête. Les gens et les gouvernements semblent être les prisonniers d’une possession qui les aveugle et les rend sourds à la vérité. Nous vivons dans le mensonge permanent. Comme je l’écrivais en 2019 dans mon livre “La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués” : « Les gens se prosterneront bientôt devant des faux dieux. Ils seront dans l’incapacité de faire la différence entre ce qui provient de l’esprit et ce qui provient de la matière, ils ne seront plus en mesure de discerner l’âme de la machine, le bien du mal, la vérité du mensonge. » Avais-je dit faux ? Avais-je dit vrai ?

Celles et ceux qui détruisent tout ce qui existe sur la planète et qui veulent vous rendre les esclaves serviles d’un système se surveillance babylonien ne se cachent même plus. Ils agissent au grand jour. Il n’y a plus de loi qui vaille. Il n’y a plus de constitution qui vaille. Je l’écrivais le 19 avril dernier, « les comploteurs n’ont plus besoin de se cacher comme autrefois car ils sont désormais rendus à l’étape de l’exécution de leurs plans machiavéliques pour vous asservir tous. » J’écrivais aussi dans mon livre “La Société fabienne” : « La Guerre des mondes de Herbert George Wells a bel et bien débuté. La plupart des gens sont inconscients qu’ils sont sur le bord de l’extinction, sinon du contrôle total sur leur vie. Les droits et libertés seront bientôt abolis, d’une manière ou d’une autre. Et toute contestation sera futile puisque toute bataille qui se fait à armes inégales est perdue d’avance. »

Les Globalistes ne se cachent plus. Relisez le discours de SAR le Prince de Galles lors de la cérémonie d’ouverture de la COP26, à Glasgow le 1er novembre 2021. Nous avions été clairement prévenus. Les Globalistes signent la marque de leur allégeance et de leurs objectifs jusque dans les édifices qu’ils construisent. Tout est à la vue de tous. Rien n’est caché. Que ce soit le bâtiment de la base navale de Coronado en Californie qui affiche la forme d’une croix gammée, ou bien le bâtiment du quartier général de l’OTAN à Bruxelles qui affiche la double rune ϟϟ de la Schutzstaffel (escadron de la mort) du régime national-socialiste (NSDAP), alors que ce bâtiment est censé représenter les doigts croisés de deux mains (c’est vraiment nous prendre pour des idiots). Quant à ceux-ci, les bâtiments de la Banque des règlements internationaux (BRI) à Bâle en Suisse et du Parlement européen à Strasbourg en France sont une représentation moderne de la tour de Babel (en akkadien Bāb-Ilum signifiant « la porte des dieux »), l’endroit où toutes les langues se confondirent peu après l’épisode du Déluge.

Plus récemment et encore plus visible, une statue avec des implications bibliques et qui ressemble à une « bête » de la fin des temps du livre de l’Apocalypse a été érigée devant le siège des Nations Unies à New York. La statue, intitulée le « Gardien de la paix et de la sécurité internationales », est située sur la place des visiteurs à l’extérieur du siège de l’organisation internationale. D’innombrables critiques sur les réseaux sociaux disent que la statue ressemble à la « bête » dont le prophète Daniel a parlé dans l’Ancien Testament. Son rêve mettait en scène quatre bêtes — un lion avec des ailes, un ours avec des crocs, un léopard à quatre ailes. La quatrième bête avait dix cornes.

Or, prochainement, nous assisterons à l’ouverture d’un bâtiment fraîchement construit et qui comporte aussi son lot de symbolisme. Il s’agit de la Maison des Nations Unies située au sein de la Plateforme du Millénaire à Diamniadio et qui vise à regrouper 34 agences des Nations Unies au Sénégal. Selon la description donnée par l’architecte Wilmotte & Associés, le projet rappelle la forme d’une roue à eau, symbolisant le rayonnement de l’institution sur le territoire. On me reprochera peut-être d’être « un poète trop imaginatif », mais j’y vois plutôt la forme du nombre de la bête 666 inversé, dont les branches s’enlisent et s’engouffrent dans un trou béant central, faisant penser au puits de l’abîme ou à la porte des enfers. D’ailleurs, la forme du bâtiment ressemble à s’y méprendre au logo du Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN). Le projet de construction de la Maison des Nations Unies aura coûté la modique somme de 177 000 000 000 Franc CFA (environ 362,784,742 dollars canadiens).

Bien sûr, je laisse à chacun de mes lecteurs le soin de se forger sa propre opinion à ce sujet. Je ne suis pas ici pour imposer quelque vue que ce soit, mais bien pour faire réfléchir chacun d’entre vous.


« Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. » (Jean 8:44)

La Maison des Nations Unies au Sénégal

Par l’équipe de pays des Nations Unies en Sénégal

Le logo du Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN).

Le nouveau projet de la Maison des Nations Unies au Sénégal symbolise non seulement le profond partenariat entre le Gouvernement et les Nations Unies mais également traduit l’engagement du Sénégal envers le Système des Nations Unies. Il n’y a aucun doute que cette Maison qui est en construction, va aider tout le Système des Nations Unies au Sénégal à œuvrer avec plus de cohésion, de cohérence, et une meilleure collaboration dans son soutien aux populations sénégalaises.

D’ailleurs, dans le cadre de sa mise en œuvre, nous avons mis en place une « Task-Force » inter-agence pour prendre en compte toutes les dimensions de ce projet, ainsi que toutes les attentes des agences, et nous permet d’avancer conjointement fidèle à l’esprit « ONE UN ».

Le Sénégal a la chance d’être un pays très sollicité par des institutions internationales notamment du Système des Nations Unies qui compte 34 agences dans le pays. Il était donc logique de créer une œuvre emblématique pour célébrer les relations entre le Sénégal et les Nations Unies.

Contexte

L’Etat du Sénégal a initié en 2015 le projet « Maison ONU Afrique de l’Ouest Diamniadio » dont l’objectif est de mettre à la disposition du Système des Nations Unies, une maison construite conformément au cahier des charges des Nations Unies, y compris aux considérations de sécurité et aux normes de construction en vigueur dans ce domaine au sein du système. La Maison des Nations Unies sera occupée par les Organismes des Nations Unies selon le principe de la « Part Proportionnelle ». Elle sera gérée selon les modalités déterminées par les Organismes du Système des Nations Unies dans un accord entre eux.

Dans le cadre du suivi de cet important projet, le Système des Nations Unies a mis en place une task-force présidée par le Coordonnateur Résident en 2017. Le projet étant à une phase critique de son évolution, l’Equipe pays a estimé que le moment est venu de renforcer d’avantage le soutien des Agences et autres entités des Nations Unies, dans le cadre de la redynamisation de la Taskforce, ainsi que des sous-groupes. C’est dans cette perspective, que suite à la réunion extraordinaire des Agences/Organismes, Bureaux régionaux et autres entités des Nations Unies au Sénégal du 5 février 2019, et celle des Directeurs Régionaux du lundi 18 février 2019, les décisions sur la mise en place d’un projet dédié à la « Maison ONU Afrique de l’Ouest Diamniadio » et une nouvelle structure de gouvernance avec des organes à trois niveaux ont été prises.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La structure de gouvernance consistera : d’une instance de décision dénommée le Conseil d’Administration (CA) « UN House Management Board » dans laquelle siègeront toutes les Agences et autres entités des Nations Unies avec le même droit de vote ; d’un Comité de pilotage (CP) « Steering Committee » et des groupes de travail techniques et thématiques. Un groupe de travail dédié au « Change management » sera également inclus dans la nouvelle structure afin d’assurer un dialogue inter-agences et autres entités des Nations Unies autour des aspects liés au besoin de l’organisation interne basée sur des services consolidés/intégrés et les ajustements éventuels en termes de ressources internes et externes requis à cet effet.

Fonctionnement & Responsabilités

Sous la direction du Coordonnateur Résident, le Management Board de la Maison ONU, composé des chefs des organisations des Nations Unies participantes a la Maison ONU, est le mécanisme de gouvernance responsable de la gestion globale de la Maison ONU, y compris les services communs et la gestion financière. Ces TDRs sont formules dans le cadre de la phase de transition et de déménagement à la Maison UN.

Responsabilités

Le Management Board est responsable de l’approbation et de la supervision des éléments suivants, qui seront mis en œuvre

  • Plan commercial stratégique de la Maison ONU
  • Budgets de la Maison ONU – y compris la génération de revenus et les dépenses
  • Principaux indicateurs de performance de la Maison ONU
  • Plans de gestion annuels pour la Maison ONU, y compris les cadres de résultats
  • Politiques de la Maison ONU
  • Normes de service Dans le Maison ONU (accords de niveau de service)
  • Procédures opérationnelles standard de la Maison ONU
  • Initiatives d’écologisation de la Maison ONU
  • Structure de dotation en personnel de la Maison ONU
  • Sécurité des locaux De la Maison ONU
  • Critères de performance des services communs de la Maison ONU
  • Autres questions que le Management Board juge pertinent.

« C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. »

(Apocalypse 13:18)


« Wow… Merci du fond du ❤ mr. Boulianne. Sérieusement, une chance que vous avez gardé un œil de tigre sur cette absurde loi 61. Je vois qu’il y a encore des personnes comme vous, courageuses et bienveillantes, qui font toute la différence. »

Claire V.

« Merci M. Boulianne pour votre travail! J’ai acheté votre livre la Société fabienne que je vais lire avec grand intérêt! »

Mika Liberka

« Vous faites un travail que j’ai toujours rêvé de faire. Poursuivez. »

Philippe Proust

Publié le 5 mai 2022

9 réflexions au sujet de « « La bête de l’évènement est là et elle arrive » : la Maison des Nations Unies au Sénégal a été construite à l’image du nombre de la bête »

  1. Tous ces sigles et ces stratèges que l’on puisse adresser comme étant le «chiffre de la bête» sont très révélateurs. Toutefois, nous avons juste à tourner la tête si nous ne voulons pas les voir. De fait, il existe présentement dans le monde des signes beaucoup plus dérangeants et dangereux et pourtant nous fermons les yeux; ce sont les tours de reconnaissance faciale et du 5 G. Une vidéo publiée ce matin sur Twitter montre que Hong Kong s’est réveillé avant nous et ont commencé à abattre ces tours. Tirez-en votre propre opinion.

    Bonne journée! Céline Lagacé

    J’aime

    1. Nous connaissons depuis très longtemps le problème des tours de reconnaissance faciale et du 5 G. J’en ai souvent parlé dans d’autres articles. Mais l’article actuel concerne un tout autre sujet : le symbolisme du nouveau bâtiment de la Maison des Nations Unies au Sénégal.

      À chaque article son sujet.

      J’aime

    2. « Toutefois, nous avons juste à tourner la tête si nous ne voulons pas les voir », ou si vous êtes ignorants.. Combien de personne ne connaissent plus le contenu de la bible? La laïcité des gouvernements en est responsable. Tout est voulu.

      Aimé par 1 personne

  2. Dans la construction, il ne s’agit pas de 6, mais de symétriques du 6 par rapport à un miroir vertical. Il n’y a pas trois branches, mais sept. Dans la partie circulaire elle-même, on peut distinguer 7 marches ou niveaux. Au total, il semble y avoir neuf niveaux. Si cette construction a un rapport avec l’Apocalypse, alors ça ne semble pas être avec le 666. La forme pourrait évoquer l’idée de rotation, voire de double rotation contradictoire. Si l’on considère les branches en direction du cercle, le mouvement apparaît être dans le sens des aiguilles d’une montre, centripète. Mais si l’on grimpe les étages à partir du cercle, il est inverse de celui d’une montre. Pour conserver le même sens, il faut alors considérer que le mouvement par rapport aux branches est centrifuge (et dans ce cas, inverse des aiguilles d’une montre, conforme à celui donné par l’ascension des niveaux). Il se dégage alors l’idée d’ascension et de rayonnement, mais pas un rayonnement de type solaire dont les rayons sont perpendiculaires au cercle (ou à la sphère). Ici, il est rotatoire, comme produit artificiellement par un moteur électrique. On pourrait y voir la représentation que la machine construite par l’Homme espère faire mieux que la création terrestre permise par le Soleil.

    J’aime

  3. Merci pour vos articles toujours très instructifs. Vous avez les yeux bien ouverts et comprenez bien les signes de notre temps.

    Sur ce site sont regroupés les messages reçus lors de diverses apparitions dans le monde, de notre Mère à tous, de Jésus ou de l’Archange Saint-Michel. Ils nous préviennent depuis longtemps. La guerre, la sécheresse qui vient, la famine, avant cela la plandémie, ne pas prendre les « vaccins », l’avancée du communisme. Et toujours le même message de Fatima : prier et faire pénitence, et se convertir.

    https://www.countdowntothekingdom.com/fr/messages

    Aimé par 1 personne

  4. Pas besoin d’aller si loin. Vous n’avez qu’à regarder le logo de la ville d’Ottawa. Vous y retrouverez vos 3X6 de façon aussi pparente que cet édifice des Nations-Unis. Et on demeure chez-nous au Canada!

    Aimé par 1 personne

  5. En effet, la presque totalité de la population mondiale est en état de catatonie devant le NOM et ses artisans. Les hommes sont dans une torpeur spirituelle inégalée, la conscience est endormie, l’esprit critique annihilé, on se croirait dans un film de zombie… Obnubilé par le point d’hypnose de la <> et après avoir reçu des cortèges de venin géniques expérimentaux, l’humanité semble prête à recevoir la bête de l’évènement. Tous les flots de mésinformations dichotomiques et continu via la tivi des dernières décennies ont produit l »effet désiré ; soit l’indifférence et la résiliation. Les psychopathes sont sortis du placard des ténèbres. Ils annoncent donc en toute assurance l’esclavage numérique dystopique à venir sans réelle opposition pour le moment. Mais, viendra le Grand Monarque des prophéties tel un Deux Ex Machina, et tel le Prince dans la célèbre pièce de Molière, il rétablira la JUSTICE contre toute attente, et là, les fils des ténèbres cesseront leur orgueilleux jubilé. Puis viendra le millénium 2033-3033, soit le règne de Marie Reine du monde où toutes les nations restantes et restaurées, vivront en parfaite harmonie, mais hélas, très peu survivront à la prochaine décennie.  » Puis, je vis un ange puissant (Métatron ?) avec les clés de l’abîme, il y jeta le serpent antique pour 1000 ans) – Livre Biblique apocalypse. Que celui qui a des oreilles, entende.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s