Le gouvernement de Justin Trudeau a donné trois millions de dollars au Forum économique mondial et 1,6 milliard de dollars à l’ONU !

Pendant que le prix de l’essence augmente de façon vertigineuse, pendant que le prix des denrées augmente de façon scandaleuse, pendant que les étalages se vident dans les magasins provoquant une pénurie, que les gens perdent leurs emplois et que les petites et moyennes entreprises ferment leurs portes et déclarent faillite, nous apprenons que Justin Trudeau et son gouvernement ont donné au Forum économique mondial près de 3 millions de dollars en dollars des contribuables canadiens au cours d’une année. Selon un article de Cosmin Dzsurdzsa de True North, le gouvernement Trudeau a fourni au Forum économique mondial (FEM) – dont Trudeau est membre – 2 915 095 $ entre 2020 et 2021, en plus de donner aux Nations Unies un énorme 1,576 milliard de dollars en dollars canadiens. l’argent des contribuables.

« Selon la section des paiements de transfert des Comptes publics du Canada 2020-2021, le FEM a reçu 2 915 095 $ des contribuables canadiens sous forme de subventions et de contributions », écrit Cosmin Dzsurdzsa. « … Le plus important des paiements de transfert au FEM était une contribution de 1 141 851 $ de l’aide au développement international pour la programmation multilatérale. Le FEM a également reçu une autre subvention d’un million de dollars dans le cadre du même programme. »

Comme beaucoup s’en souviendront, le fondateur du Forum économique mondial, Klaus Schwab, s’est déjà vanté d’avoir « pénétré » le cabinet de Justin Trudeau et que plus de la moitié du cabinet de Trudeau est maintenant membre du FEM. Compte tenu de la récente révélation que Trudeau finance le Forum, il s’avère que Schwab avait une incitation financière à le faire. Comme je l’ai écrit sans regret dans un article du 19 avril 2022 : « Entre un Justin Trudeau qui vient d’être nommé par António Guterres pour promouvoir le « développement durable » dans le monde par l’ONU et une Chrystia Freeland qui siège au conseil d’administration du Forum économique mondial (FEM) où elle côtoie sur une base régulière son fondateur Klaus Schwab, les Canadiens sont les pauvres victimes d’un complot de haute trahison en vertu du Code criminel canadien (L.R.C. (1985), ch. C-46(2)b). »

Depuis sa participation à Davos pour compléter le programme Young Global Leaders du FEM – un programme de cinq ans conçu pour former des leaders qui infiltrent les gouvernements, les entreprises et les cultures du monde entier – Trudeau est devenu un fervent partisan du programme du FEM et un conférencier fréquent au Forum. « Merci, professeur Schwab, pour votre accueil chaleureux et pour avoir réuni ce groupe impressionnant », a déclaré Trudeau lors d’un discours au Forum en 2016, deux mois seulement après être devenu premier ministre du Canada. « … Aujourd’hui, nous sommes réunis ici pour nous demander si nous sommes dans les étapes de la quatrième révolution industrielle sur le point de commencer. Quelle possibilité à couper le souffle c’est. » Stupéfiant !

Comme l’a déjà rapporté le média alternatif The Counter Signal, la seule chose « époustouflante » à propos de la quatrième révolution industrielle est son ampleur et ses menaces pour les libertés civiles et la prospérité de l’espèce humaine.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau finance le Forum économique mondial avec l’argent des contribuables

Un article de Cosmin Dzsurdzsa (True North, 10 mai 2022)

Le gouvernement libéral a canalisé plus d’un milliard et demi de dollars des contribuables vers divers organismes des Nations Unies, et des millions vers le Forum économique mondial (FEM) l’année dernière, selon les données des comptes publics. Selon la section des paiements de transfert des Comptes publics du Canada 2020-2021, le FEM a reçu 2 915 095 $ des contribuables canadiens sous forme de subventions et de contributions. Le financement a été fourni par deux ministères – le ministère de l’Environnement et le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.

Le plus important des paiements de transfert au FEM était une contribution de 1 141 851 $ de l’aide au développement international pour la programmation multilatérale. Le FEM a également reçu une autre subvention de 1 million de dollars dans le cadre du même programme. D’autres paiements ont été cités comme des « contributions en faveur de la conservation de la nature » et pour « l’établissement et la gestion de mesures de conservation ».

Le gouvernement Trudeau a également généreusement financé l’ONU à hauteur de 1,576 milliard de dollars sous forme de soutien financier, de contributions et de subventions. Le financement provenait principalement d’Affaires mondiales, bien que d’autres ministères, dont l’Immigration, les Réfugiés et la Citoyenneté, aient également donné de l’argent à l’ONU.

Six organisations affiliées à l’ONU ont reçu des paiements de transfert d’une valeur de plus de 100 millions de dollars chacune. Le paiement le plus important a été versé au Fonds des Nations Unies pour l’enfance, totalisant 543 millions de dollars. Pendant ce temps, les opérations de maintien de la paix des Nations Unies ont reçu des contributions d’une valeur de 235 millions de dollars, tandis que le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a reçu 139 millions de dollars.

Parmi les autres grands bénéficiaires figurent le Fonds des Nations Unies pour la population et les organisations des Nations Unies, ainsi que la Banque Mondiale (501 810 299 $).

True North a contacté Finances Canada pour clarifier ces paiements de transfert, mais n’a pas eu de réponse avant la date limite indiquée. Selon le directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables, Franco Terrazzano, le gouvernement Trudeau doit mieux rendre compte de son financement d’organisations internationales comme le FEM, alors que le Canada fait face à une dette de plus de 1 000 milliards de dollars. « C’est beaucoup d’argent, et nous ne pouvons pas continuer à envoyer une tonne d’argent des contribuables aux organisations internationales parce que nous le faisons depuis des années », a déclaré Terrazzano à True North.

« Le gouvernement fédéral a plus de 1 000 milliards de dollars de dettes, c’est donc au gouvernement de défendre clairement chaque centime qu’il envoie aux organisations internationales, et s’il ne peut pas le faire, nous devons voir des réductions. »

Le controversé FEM a reçu une attention renouvelée dans la course à la direction des conservateurs après que le candidat et député Pierre Poilievre s’est engagé à boycotter l’organisation.



« Merci pour tous vos bons ouvrages. Je trouve ça important de vous en faire part. Un bon travail mérite d’être reconnu et remercier. »

Marc André Garand

« Vos pensées rejoignent les miennes. Merci de si bien nous informer. Bravo à vous M. Boulianne. »

Robin Caron

« Bonjour M. Boulianne. Un mot pour vous dire que vos blogs sont très intéressants. Vous devez travaillez très fort dans ce grand combat et je vous en suis très reconnaissant. »

Jean Tardy