UN AUTRE FAUX — Non Poutine n’a pas lancé un avertissement aux dirigeants du monde contre leurs plans diaboliques de réduire la population

J’en ai vraiment plus qu’assez de toutes ces fausses informations qui circulent sur l’internet, possiblement conçues — en grande partie — par les différents services technocratiques des Opérations Psychologiques (PSYOPS) et par la suite abondamment relayées par les internautes, parmi lesquels on retrouve les « lanceurs d’alerte » soi-disant les plus sérieux de la complosphère. Non seulement il nous faut combattre le narratif politico-médiatique, il nous faut aussi combattre la désinformation régulière de cette « opposition contrôlée » qui, en réalité, fait le jeu de ces faiseurs de mensonges. Récemment, un « activiste » fort connu sur les réseaux sociaux montrait une vidéo qui prouve, affirmait-il le plus sérieusement du monde, que le Vatican vénère Lucifer. En réalité, il s’agit simplement de l’Exultet, un chant latin en usage dans la liturgie de la nuit de Pâques. Le texte de l’Exultet remonte aux sacramentaires ou livres liturgiques carolingiens (VIIIe siècle – Xe siècle). J’ai donc écrit à ce militant pour lui faire part de son erreur et celui-ci prit au moins la peine de me remercier pour la correction. Plusieurs d’entre vous savent que je suis moi-même un critique du Vatican et du pape François, par contre il faut que ces critiques se basent sur des faits réels et non pas sur des faussetés. Alors loin de moi l’idée de défendre l’indéfendable si cela était le cas.

Il ne faut pas avoir la prétention de « réinformer » les gens lorsqu’on diffuse de la fausse information.

Une vidéo virale circule actuellement sur les réseaux sociaux, dont Twitter, montrant les dirigeants de l’OTAN lors du sommet de 2021 à Bruxelles, alors qu’ils étaient accueillis pour une photo de famille. Le montage de cette vidéo donne l’impression que ceux-ci étaient placés devant une tour hypnotique et que leurs visages étaient numérisés en vue d’un lavage de cerveau et leur asservissement à un maître invisible de type « Big Brother ». Or, ce montage n’est qu’une manipulation grotesque qui, partagé, peut laisser les gens croire à n’importe quoi. En effet, contrairement à ce que montre cette vidéo virale, la voix « off » ne dit pas de regarder une caméra, mais bien de regarder une colonne numérique, invitant les dirigeants de l’OTAN « à vivre un voyage virtuel vers l’OTAN2030 ». Voici la vraie vidéo.

Lors du sommet de l’OTAN qui s’est tenu à Madrid du 28 au 30 juin 2022, les dirigeants se sont retrouvés ensemble pour un dîner informel au musée du Prado, où ils ont eu l’occasion d’admirer les chefs-d’œuvre qui s’y trouvent. Or, de nombreuses photos circulent sur toutes les plateformes montrant les dirigeants de l’Alliance atlantiste posant devant des œuvres d’art d’inspiration satanique (voir ci-haut). Donc si on ne fait aucune vérification, nous pourrions facilement croire que les globalistes dévoilent publiquement leur allégeance aux forces ténébreuses de ce monde. Mais il n’en est rien. En fait, ces montages sont une création de Dark Art S.21 (@sucabezas), une plateforme qui a pour but de “montrer l’art du 21e siècle du monde entier”. Leur créateur écrit sur Twitter : « Le photomontage a été créé par moi, sucabezas, qui parallèlement au projet “Arte Del Kaos” (Art du Chaos) travaille avec Ramón Llansola. Je suis en charge de montrer et de partager son travail dans les réseaux. » Je suis absolument certain que ces photomontages ont été conçus dans un « esprit de création artistique ». Par contre, étant largement diffusés sur les réseaux et les millions d’internautes n’en connaissant pas tous l’origine, ces montages contribuent (volontairement ou non) à la confusion générale et à la propagation d’une information biaisée et trompeuse (vous pouvez voir les véritables œuvres dans cet article du Hellas Posts Eglish).

Voici un autre exemple de désinformation ou de manipulation de l’esprit. Depuis longtemps, une vidéo circule sur les réseaux sociaux dans laquelle le président russe mettrait en garde les chefs d’Etats européens et américains. Or, les sous-titres français de la vidéo ont été falsifiés et ne correspondent pas au discours original du président Vladimir Poutine en russe. Le chef d’Etat aurait lancé un avertissement aux dirigeants du monde, clamant : « Vous les puissants du monde, je connais vos plans diaboliques pour réduire la population de la planète. Mais aujourd’hui, l’histoire vous montrera, dirigeants, que le bon sens est plus fort. Nous vous demandons avec exigence de revenir sur votre plan. » (…) « L’ Amérique et l’Europe, si vous ne mettez pas fin à vos plans, vous devrez affronter non seulement la colère de Dieu, mais aussi la mienne », peut-on lire sur les sous-titres de la vidéo. Or, cette vidéo est un autre canular qui est pourtant massivement partagé sur les réseaux sociaux, et ceci sans aucune vérification préalable.

En réalité, les images proviennent d’un discours que Vladimir Poutine a prononcé le 9 mai 2016 lors d’une cérémonie à Moscou commémorant la fin de la Seconde Guerre mondiale, désignée en Russie sous le nom de « Grande Guerre patriotique ». Mais le président russe n’a pas tenu les propos qui lui sont attribués dans la vidéo virale, qui est un montage reprenant des extraits de ce discours. La retranscription du discours complet de Vladimir Poutine est disponible en anglais et en russe sur le site du Kremlin. Vous trouverez ci-dessous la traduction en français dans son intégralité.

On a tous le droit à l’erreur mais on n’a pas le droit au mensonge, et lorsque l’on fait une erreur publiquement, il faut la corriger publiquement. C’est bien joli de vouloir dénoncer à tout prix, mais encore faut-il que ce soit des faits existants et non pas des inventions de l’esprit. Lorsque l’on partage des fausses informations, des canulars ou des mensonges, on contribue tout simplement à discréditer le travail des véritables « lanceurs d’alerte » et des « chercheurs de vérité », et c’est à partir de ce moment très précis que l’on devient des conspirationnistes aux yeux des autres.

Le véritable discours de Vladimir Poutine

Moscou, le 9 mai 2016

Chers citoyens russes ! Chers vétérans ! Camarades soldats et matelots, sergents et contremaîtres, aspirants et enseignes ! Camarades officiers, généraux et amiraux !

Je vous félicite pour le Jour de la Victoire — pour la célébration au cours de laquelle joie, mémoire et chagrin ont fusionné. Le 9 mai est à la fois une fête nationale et une fête familiale très personnelle. Il est devenu un symbole de la parenté sacrée de la Russie et de son peuple. Et dans une telle solidarité, dans le dévouement à la Patrie — notre force, notre confiance et notre dignité.

Nous sommes unis par des sentiments profonds et perçants pour nos pères, grands-pères, arrière-grands-pères. Aujourd’hui, nous remercions sincèrement ceux qui sont dans les rangs, qui sont à proximité, et ne cachons pas notre fierté et nos larmes. Nous inclinons la tête devant la mémoire bénie des fils, filles, pères, mères, grands-pères, maris, épouses, frères, sœurs, compagnons d’armes et amis — tous ceux qui ne sont pas revenus de la guerre, tous ceux qui ne sont plus avec nous.

Je déclare une minute de silence.

[Une minute de silence.]

Cette année marque le 75e anniversaire du début de la Grande Guerre patriotique : le 22 juin 1941, les nazis ont traîtreusement attaqué l’Union soviétique. En un instant, la vie d’un vaste pays a changé. Et à ce tournant tragique, il n’y en avait qu’un, mais le choix le plus élevé — l’essentiel pour tout le peuple était le salut de la patrie.

La route héroïque et sacrificielle vers la Victoire a commencé. Il était nécessaire de résoudre sans délai de nombreuses tâches difficiles, l’une d’entre elles était l’évacuation de millions de civils et d’industries vers l’est. Et tout cela dans les conditions les plus difficiles de l’offensive ennemie, au plus fort de la guerre.

Maintenant, il est même difficile de se rendre compte comment, avec quels efforts transcendants, plus d’un millier et demi d’usines ont été démontées et restaurées. En quelques mois, elles ont commencé à fournir des chars, des avions, des munitions et du matériel militaire au front sans interruption. Cette grande victoire ouvrière sans précédent a permis à notre armée de faire reculer l’ennemi, d’écraser l’agresseur, qui mettait à son service le potentiel économique de la quasi-totalité de l’Europe.

Les exploits des soldats de première ligne et des travailleurs du front intérieur ont montré la véritable vitalité de notre peuple, son unité, son esprit victorieux et son amour pour sa terre natale. Nos pères et grands-pères ont vaincu un ennemi puissant et impitoyable, devant lequel ils ont cédé, de nombreux pays se sont retirés. C’est le peuple soviétique qui a apporté la liberté aux autres nations. C’est de nos soldats que les nazis et leurs complices ont reçu la pleine rétribution pour les millions de victimes, pour tout le fanatisme et les atrocités sur notre terre.

La guerre a duré près de quatre ans et est devenue une époque entière pour notre pays. Une ère de courage et de bravoure, les épreuves les plus difficiles et les pertes tragiques, les espoirs brillants et la foi sans bornes en la Victoire. La Grande Guerre patriotique restera à jamais un exploit exceptionnel et sacré de notre peuple, un appel à vivre en bonne conscience, à maintenir le summum de la vérité et de la justice, à transmettre ces valeurs de génération en génération.

Chers camarades !

Les leçons de l’histoire montrent que la paix sur la planète ne s’affirme pas, qu’il faut être vigilant, que les doubles standards et l’indulgence à courte vue de ceux qui ourdissent de nouveaux plans criminels sont inacceptables.

Aujourd’hui, la civilisation est à nouveau confrontée à la cruauté et à la violence — le terrorisme est devenu une menace mondiale. Nous devons vaincre ce mal, et la Russie est disposée à unir ses forces avec tous les États, prête à travailler à la création d’un système de sécurité internationale moderne et indépendant du bloc.

Nos soldats et commandants ont prouvé qu’ils sont les dignes successeurs des héros de la Grande Guerre patriotique et défendent avec honneur les intérêts de la Russie. Je suis sûr qu’aujourd’hui les vétérans sont fiers de leurs petits-enfants et arrière-petits-enfants — ils ne les laissent pas tomber et garderont toujours un œil sur la Grande Victoire, sur l’exploit de la vaillante génération de vainqueurs !

Bonnes vacances à vous ! Joyeux Jour de la Victoire ! Hourra !



« Bravo pour votre travail d’information. Il est encourageant de voir que le sang de France qui coule dans vos veines est resté en lien avec celui de la vieille France qui bien que réduite au silence lutte comme elle le peut face à un adversaire bien plus fort. »

Louis Chiren

« Merci M. Boulianne. Je sais pas où vous trouvez le temps de dormir, mais vous donnez toujours les dernières nouvelles, découvertes. »

Paule

« Vous êtes une source précieuse d’informations. Merci pour votre travail et votre courage. »

Sylviane Faigel