Entrevue avec l’auteur Guy Boulianne et création de l’Action Judiciaire contre la 5G

Chin Chin Café

Voyez une longue entrevue d’une durée de 1h16 que notre amie Maureen Way​ a réalisée avec moi pour sa chaîne Youtube Chin Chin Café. En effet, Maureen me recevait chez elle samedi le 12 octobre dernier. En plus de partager un café ensemble, je vous parle un peu de mon cheminement, de mon dernier livre « La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués », ainsi que de l’association que je suis en train de mettre sur pied concernant le réseau sans fil 5G, c’est-à-dire l’Action Judiciaire contre la 5G : www.action5g.org.

Les rayonnements non thermiques à fréquence radioactive ont des effets biologiques et sur la santé : les effets sur le développement fœtal et du nouveau-né, les effets sur les jeunes enfants, les tumeurs cérébrales et de la glande parotide, les autres tumeurs malignes, les effets sur l’ADN, les effets neurologiques et cognitifs, les effets sur la fertilité masculine, la sensibilité électromagnétique, les effets sur les dispositifs médicaux implantés, etc.

Pour obtenir des vitesses plus rapides, des fréquences élevées vont être utilisées pour la 5G de concert avec des fréquences plus basses dans la gamme des 600 et 700 MHz. Les hautes fréquences sont appelées ondes millimétriques (ondes mm) et sont actuellement utilisées par les scanners d’aéroports dont le personnel se plaint de leurs effets sur la santé. L’armée américaine utilise également les ondes mm dans le cadre de son Active Denial System, un moyen non létal de dispersion des foules. Une grande antenne parabolique érigée sur un camion ou un tank est dirigée vers une personne ou plusieurs personnes dans une foule et lorsque l’opérateur l’active, un faisceau de rayonnement de micro-ondes très intense provoque une sensation de chaleur extrême et très douloureuse chez les personnes atteintes.

Au Canada, le corridor Ontario-Québec sera l’un des premiers à « bénéficier » de la technologie 5G dès qu’Ottawa commencera à mettre aux enchères cette partie du spectre électromagnétique. La préoccupation principale partagée par de nombreux scientifiques est qu’il n’y a pas eu de tests des effets à long terme de l’exposition au rayonnement 5G et aux ondes millimétriques.


À propos de l’Action Judiciaire contre la 5G

Action5G003L’association sans but lucratif, Action Judiciaire contre la 5G, a pour objectif principal d’agir concrètement — avec tous les moyens légaux mis à sa disposition —, pour exiger auprès de toutes les autorités concernées, l’arrêt urgent du déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux. En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence, qui s’ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place.

Or on a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence pour les êtres humains et l’environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime en vertu du droit international.

L’Action Judiciaire contre la 5G utilisera les textes de loi disponibles actuellement, dont le « Code de Nuremberg », le « Statut de Rome », la « Loi sur les crimes contre l’humanité et les crimes de guerre », les « droits de la personne », la « Déclaration universelle des droits de l’homme », la « Charte canadienne des droits et libertés » et la « Charte des droits et libertés de la personne ». L’Action Judiciaire contre la 5G pourra mettre en accusation les responsables du déploiement de la 5G sur le territoire du Québec, du Canada et ailleurs. Au besoin, l’association se présentera devant les tribunaux pour faire cesser urgemment le déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux.

Le 17 juin 2019, nous apprenions que Montréal servira de « laboratoire vivant » destiné à tester la technologie 5G (50,000 à 60,000 antennes prévues à Montréal). François Croteau, du comité exécutif, dit que cela servira à enquêter sur la véracité des déclarations d’effets néfastes sur la santé de la 5G : « On va aussi permettre aux différentes directions de santé publiques, qu’elles soient fédérales ou provinciales, de venir faire des analyses pendant ce laboratoire pour voir quels sont les impacts potentiels sur la santé publique. »François William Croteau

_____________

RÉFÉRENCES :