Introuvable dans tout l’occident, Guy Boulianne rend disponible au format papier le rapport du général et scientifique Xu Dezhong, de l’APL

Je suis très heureux de vous annoncer que je rend disponible,— au format papier —, le rapport de l’Armée populaire de libération de Chine (APL), intitulé « L’origine non naturelle du SRAS et les nouvelles espèces d’armes génétiques virales fabriquées par l’homme », une enquêté de 259 pages sur la militarisation des coronavirus cinq ans avant la « plandémie » de Covid-19. Écrit conjointement par 18 scientifiques, dont le général Xu Dezhong, ce document au format papier est totalement introuvable dans tout l’occident. Cet ouvrage est écrit en chinois, mais il s’agit d’une pièce de collection pour celles et ceux qui aiment avoir les choses bien en main !

Le document militaire intitulé « L’origine non naturelle du SRAS et les nouvelles espèces d’armes génétiques virales fabriquées par l’homme » (非典非自然起源和人制人新种病毒基因武器) révèle clairement les plans de l’armée chinoise pour les armes biologiques. Ce document est le manuel du général Xu Dezhong (徐德忠) sur les armes biologiques de l’Armée populaire de libération et souligne deux aspects importants de la guerre biologique. Premièrement, la capacité de lyophiliser les microorganismes permet de stocker des agents biologiques et de les aérosoliser lors des attaques. Deuxièmement, une attaque avec une arme biologique peut provoquer « l’effondrement du système médical de l’ennemi ».

Parmi les 18 auteurs répertoriés dans le document, certains sont des hauts responsables de la santé publique du pays chinois (communiste), dont Li Feng, l’ancien directeur adjoint de l’Agence chinoise (communiste) d’épidémie de défense nationale.

L’authenticité du document a été vérifiée par des experts. Robert Porter, un expert en criminalistique numérique qui a travaillé avec les gouvernements des États-Unis, de l’Australie et du Canada, a déclaré que le livre est déjà sur Internet en Chine. Une autre personne qui a confirmé son authenticité est le Dr Li-Meng Yan, qui a autrefois travaillé à Hong Kong et étudie maintenant l’origine du coronavirus. Elle a déclaré que le coronavirus avait été fabriqué dans un laboratoire de Wuhan. Lorsqu’elle a signalé ce fait pour la première fois à Hong Kong, elle a été avertie de ne pas divulguer les résultats de ses recherches. Elle a ensuite fui le pays et a cherché refuge aux États-Unis. Elle a confirmé que le Parti communiste chinois étudiait les armes biologiques depuis longtemps.

Le livre est disponible dans les boutiques suivantes :

Biblio | eBay | Gumroad | Delcampe | Lulu | TheBookPatch | Payrexx |

FORMAT : 8.5 x 11 po. (21.59 x 27.94 cm) — 259 pages — PRIX : $ 25.00 CAD

« le rapport montre clairement que les scientifiques chinois envisagent d’utiliser différentes souches du coronavirus pour des applications militaires et réfléchissent à la manière de les déployer. »

— Peter Jennings, dir. exécutif de l’Australian Institute of Strategic Policy
The Weekend Australian

À propos de l’auteur, le général Xu Dezhong

Xu Dezhong
Xu Dezhong (徐德忠)

Xu Dezhong (徐德忠) est diplômé de l’Université de médecine de Pékin avec une licence et un troisième cycle en épidémiologie à la Quatrième Université de médecine militaire (1968) ; il est actuellement professeur à la Section d’enseignement et de recherche en épidémiologie militaire le Collège de Médecine Préventive Militaire de la Quatrième Université Médicale Militaire et directeur de l’INCLEN CEU. Il est tuteur d’un doctorat, bénéficiant d’une allocation spéciale du gouvernement, de compétences professionnelles de deuxième niveau.

Célèbre expert national en épidémiologie et chef universitaire de l’armée, il a été chef du groupe d’experts sur l’analyse de l’épidémie de SRAS du ministère de la Santé, vice-président de la Société chinoise d’épidémiologie clinique et président et consultant du comité professionnel d’épidémiologie de l’Armée populaire de libération (APL).

Principalement engagé dans la recherche épidémiologique sur l’hépatite virale, les maladies infectieuses émergentes, le cancer de l’œsophage, les maladies coronariennes et la télédétection. Responsable de 24 sujets nationaux, militaires et provinciaux : dont un sujet clé de la Fondation nationale des sciences naturelles de Chine et un sujet de l’armée 863. Il a remporté le prix de l’éducation des talents de l’armée, le deuxième prix de la recherche médicale Wu Jieping, deux premiers prix et sept deuxièmes prix des Prix provinciaux et ministériels du progrès scientifique et technologique. Plus de 100 doctorants ont été formés, dont trois post-doctorants et plus de 50 doctorants. Il a été classé comme un individu avancé dans la prévention et le traitement du SRAS dans le pays, un travailleur scientifique et technologique exceptionnel dans la prévention et le traitement de la pneumonie atypique dans le pays et un membre exceptionnel du département de la logistique générale.

Il a publié plus de 320 articles de recherche scientifique au pays et à l’étranger. Au total, 30 monographies ont été éditées ou ont participé à la compilation ; 8 ont été éditées : dont la première internationale « Aviation Epidemiology (reprinted) », la première « Molecular Epidemiology » nationale et la monographie anglaise « Theoretical Epidemiology of Infectious Diseases, Theoretical Epidemiology » des maladies infectieuses. Rédacteur en chef de « Introduction to Evidence-based Medicine. Clinical Research Methods and Case Evaluation (Second Edition) », il a remporté le « Outstanding Bestseller of the Eighth National University Press » ; Il est le rédacteur en chef adjoint (édité par l’académicien Cheng Tianmin) de « Military Médecine préventive », il a reçu le titre de « Sixième prix du livre de l’Armée populaire de libération de Chine » et le « Deuxième prix du livre d’excellente publication de Chine ».

Il a participé à la prévention et au contrôle du SRAS dans le pays et l’armée en 2003. Il a correctement analysé et prédit la tendance épidémique de l’armée, en plus de rendre compte aux dirigeants de la Commission militaire et du ministère de la Santé, il a également achevé le « briefing » du Bureau général du Comité central du Parti communiste chinois et du Bureau général du Conseil des Affaires d’Etat. Trois questions, rapports, deux interviews ciblées de CCTV et six sujets d’actualité ont été hautement appréciés par le chef de la Commission militaire et les dirigeants du ministère de la Santé.


« Le rapport conclut qu’une troisième guerre mondiale «sera biologique» et que «l’arme de base pour la victoire dans la Troisième Guerre mondiale sera les armes biologiques». Au vu du bilan, une enquête transparente sur les origines du COVID est impérative. »

— The Australian, 10 mai 2021

banniereFABIENeBay001

« Cher M. Boulianne. Vous êtes l’un des plus importants piliers francophones rigoureux, pour l’information, au niveau d’articles éclectiques et de référence de vos textes. »

Damien Tremblay

« Vous faites un travail que j’ai toujours rêvé de faire. Poursuivez. »

Philippe Proust

« Guy, merci pour tous tes travaux ! j’ai beaucoup appris en te lisant… que la paix et la force t’accompagnent… »

Maeva Sirkis