L’édition française des révélations du Dr Richard Day, « Le Nouvel Ordre des Barbares » (1969), est désormais disponible aux Éditions Dédicaces

Je suis très heureux de vous annoncer que la traduction en français des révélations du pédiatre américain, Dr Richard Day (1905-1989) vient d’être publiée aux Éditions Dédicaces sous le titre : « Le Nouvel Ordre des Barbares ». Il s’agit d’une transcription de trois bandes s’appelant à l’origine « le nouveau système mondial ». Les cassettes 1 et 2 ont été enregistrées en 1988 et sont les souvenirs du Dr Lawrence Dunegan concernant une conférence à laquelle il a assisté le 20 mars 1969 lors d’une réunion de la Pittsburgh Pediatric Society. Le conférencier à ce rassemblement de pédiatres (identifié dans la troisième bande enregistrée en 1991) était le Dr Richard Day qui était à l’époque professeur de pédiatrie à la Mount Sinai Medical School de New York. Auparavant, il avait été directeur médical de la Planned Parenthood Federation of America (PPFA).

La troisième et dernière cassette est une entrevue de Randy Engel, fondatrice de la U.S. Coalition for Life (Coalition américaine pour la vie), avec le Dr Lawrence Dunegan enregistrée le 10 octobre 1991 à Pittsburgh, Pennsylvanie, aux États-Unis.

Lors de la réunion du 20 mars 1969, le Dr Day a demandé aux participants de ne pas prendre des notes ou d’enregistrer ce qu’il allait leur dire. Quelque chose que le Dr Dunegan a dit avoir trouvé inhabituel qu’un professeur demande à son public une telle chose. La raison pour laquelle le Dr Day aurait demandé cela, c’est qu’il y aurait des répercussions négatives — éventuellement un danger personnel — contre lui s’il devenait largement connu qu’il avait parlé des informations qu’il était sur le point de transmettre au groupe. Le Dr Day a déclaré au groupe que ce qu’il était sur le point de dire les aiderait à s’adapter plus facilement s’ils savaient à quoi s’attendre à l’avance. Ceci était une déclaration ambiguë qui est devenue plus claire lorsque le Dr Day a commencé à parler.

Le Dr Dunegan a eu l’impression que le Dr Day parlait comme un « initié », plutôt que comme une personne qui présentait une théorie ou parlait en termes de rétrospective. Les connaissances du Dr Day étaient concrètes lorsqu’il a parlé de l’avenir et des stratégies des personnes et des organisations qui avaient un plan défini pour le monde et étaient en mesure de s’assurer que ce plan soit exécuté.

En présentant ceux qui avaient un plan pour le monde, le Dr Day a également informé son auditoire qu’il y avait un calendrier et qu’une grande partie de ce qu’ils voulaient serait réalisé grâce à des plans déjà mis en œuvre. Le Dr Dunegan se souvient du Dr Day qui disait : « Nous prévoyons d’entrer dans le XXIe siècle avec un départ rapide. Tout est en place et personne ne peut nous arrêter maintenant… », et qu’il se sentait relativement libre d’en parler à ceux qu’il considérait comme des amis. Le Dr Day a qualifié les plans de ceux qui sont au pouvoir de « bien plus grands que le communisme ».

En parlant des personnes qui avaient le pouvoir de concevoir et de mettre en œuvre de tels plans, le Dr Day a déclaré qu’elles n’étaient pas principalement dans la fonction publique, mais étaient des personnes de premier plan qui seraient connues du public par leurs occupations ou leurs positions privées. Cela rejoint ce que nous savons de l’élite mondialiste d’aujourd’hui, principalement constituée de familles impliquées dans l’exploitation d’institutions financières à grande échelle (les Rockefeller, Rothschild et autres), de la royauté européenne (la reine Beatrix des Pays-Bas, la reine Elizabeth II, etc.), et d’autres individus extrêmement riches qui composent les quelque 300 membres.

Deux autres déclarations faites par le Dr Day lors de son introduction étaient : « Les gens devront s’habituer à l’idée du changement, tellement habitués au changement, qu’ils s’attendront à un changement. Rien ne sera permanent » et « les gens font trop confiance. Les gens ne posent pas les bonnes questions. »

Apparemment, quand il est rentré chez lui ce soir-là, le Dr Dunegan a écrit une grande partie de ce qu’il avait entendu du Dr Day pendant cette conférence, des notes qu’il a gardées pour lui pendant environ 20 ans. En 1988, le Dr Dunegan a enregistré sur bande ses souvenirs de cette étonnante conférence de 1969 — ces bandes sont connues sous le nom de « The Dunegan Tapes ». Bien que la mémoire du Dr Dunegan ait pu être obscurcie par les années qui ont suivi, il a été en mesure de fournir suffisamment de détails sur la conférence pour permettre à toute personne éclairée de discerner quels pourraient bien être les véritables objectifs derrière les tendances de notre temps.

ISBN : 979-8-74370-7-263
Format : 118 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Disponible au format Papier – 20.65 $CA


« Les voyages… deviendraient très restreints. Les gens auraient besoin d’une autorisation pour voyager et ils auraient besoin d’une bonne raison de voyager. Si vous n’aviez pas une bonne raison pour votre voyage, vous ne seriez pas autorisé à voyager, et tout le monde aurait besoin d’une pièce d’identité … plus tard, une sorte d’appareil serait développé pour être implanté sous la peau qui serait codé spécifiquement pour identifier l’individu. »

— Dr Richard Day, 20 mars 1969, cité par le Dr Lawrence Dunegan

À propos du Dr Richard Day

Richard Lawrence Day est né à New York en 1905; il a passé la majeure partie de son enfance à Summit, New Jersey. Après avoir terminé ses études secondaires dans cet État, il a fréquenté l’Université Harvard en tant que premier cycle, puis est allé à la Harvard Medical School; en 1933, il commença sa formation hospitalière au Babies Hospital de New York. Il a pratiqué la pédiatrie à Ridgewood, NJ, pendant une courte période. En 1935, il reçut une invitation à rejoindre le personnel à plein temps du département de pédiatrie du Collège des médecins et chirurgiens de l’Université Columbia Vagelos.

Day s’est rendu au Laboratoire de recherche climatique de l’armée américaine en 1942 pour travailler sur le problème de la protection thermique des soldats dans des conditions de gel. Après la guerre, il est retourné à l’hôpital pour bébés et a élaboré des plans pour de nouvelles installations pour soigner les bébés prématurés.

Il a quitté l’Université Columbia en 1953, et pendant les 12 années suivantes, il fut président des départements de pédiatrie du Downstate Medical Center, à Brooklyn, New York, et plus tard à l’Université de Pittsburgh, il a essayé de renforcer la formation des étudiants en médecine et des stagiaires en ce que l’on appelle maintenant la « médecine factuelle »; il a également essayé d’élargir leurs perspectives sociales.

Une autre activité de Day était son rôle d’examinateur oral, de membre du conseil d’administration et de président (1964 et 1965) de l’American Board of Pediatrics. Il a apporté de nombreuses contributions à cette entreprise, dont la plus durable a peut-être été de confier la préparation de l’examen écrit aux psychométriciens professionnels du Conseil national des médecins légistes; le contenu, bien sûr, a été fourni par des pédiatres. Ce processus est finalement devenu le modèle des examens du conseil d’administration dans toutes les spécialités. Cette étape pionnière pour la pédiatrie s’est poursuivie, même si, depuis quelques années, la préparation a été menée par un personnel spécialisé en interne. Ce travail a conduit Day à consacrer son discours présidentiel de 1970 à l’American Pediatrics Society à l’importance de classer les étudiants en médecine par opposition à un système non compétitif de réussite-échec. Comme d’habitude, il ne s’est forgé son opinion qu’après avoir recueilli et analysé les données qu’il a rapportées.

En 1965, on lui a demandé de prendre le poste de directeur médical de Planned Parenthood International, et il a accepté en raison de sa forte conviction que la question de la surpopulation était sans doute le problème le plus important auquel cette planète était confrontée. En 1968, Dick Day est retourné à la pédiatrie à l’invitation d’Horace Hodes à la nouvelle école de médecine Mount Sinai. Il est devenu l’un des professeurs les plus populaires de l’école; le premier annuaire publié par les étudiants en médecine était dédié au « Docteur Richard Day ».

À sa retraite, le Dr Day a continué d’explorer un large éventail d’intérêts et de publier ses conclusions. Celles-ci comprenaient l’effet placebo de l’acupuncture et les principes physiques qui sous-tendent le conseil de ne pas gifler le dos lors du traitement précoce des enfants qui ont aspiré des corps étrangers.

En 1986, il a reçu la plus haute distinction de l’American Pediatric Society, le John Howland Award (www.aps1888.org), pour être « le questionneur sceptique par excellence ». Le Dr Richard L. Day est décédé le 15 juin 1989 à son domicile de Westbrook, Connecticut. Il avait 84 ans.

La sépulture du Dr Richard Day (1905-1989) au cimetiète Woodlawn dans le Bronx (New York, USA).

À propos du Dr Lawrence Dunegan

Le Dr Lawrence A. Dunegan est né le 23 février 1933 au Mount Lebanon, un township du comté d’Allegheny en Pennsylvanie, aux États-Unis, dans la banlieue sud de Pittsburgh. Il est décédé le vendredi 9 janvier 2004 à l’âge de 70 ans.

Époux bien-aimé depuis 45 ans de Sybil (Hopkin) Dunegan. Père dévoué de Philip Dunegan de Galveston, Texas; Jennifer (Michael) Bradsell de Londres, Angleterre, et Laura, Patrick et Matthew Dunegan de Pittsburgh. Il était le frère de Joseph Dunegan de Miami, Floride, et de feu Raymond Dunegan. Il est inhumé dans le mausolée du cimetière Queen of Heaven à McMurray, en Pennsylvanie.

Le Dr Dunegan était un pédiatre praticien au Mount Lebanon depuis plus de 34 ans.

Il est si important de reconnaître officiellement que le Dr Lawrence A. Dunegan est le seul héros ici. Si seulement nous pouvions tous mettre fin à nos vies en sachant que cela avait fourni des informations si importantes à la race humaine. Salut le dénonciateur ! En contraste frappant, le Dr Day est le véritable méchant, qui a consacré sa vie au Nouvel Ordre Mondial – une idéologie responsable de la grande majorité des morts et des souffrances au cours des derniers siècles. Alors que le Dr Dunegan est un vrai médecin qui sert clairement le serment d’Hippocrate qu’il a prêté, le Dr Day était le directeur médical de Planned Parenthood, une institution établie par des eugénistes comme Margaret Sanger.

Le fils du Dr Dunegan écrivit peu après la mort de son père, le 16 janvier 2004 : « Mon père souffrait d’un cancer du côlon et du foie. Il avait 70 ans. Il avait presque atteint son 71e anniversaire. C’est un peu bizarre de trier toutes ces émotions, mais c’est aussi une expérience d’apprentissage assez révélatrice. Mon père était un homme bon et il me manquera sûrement. Comme l’a bien dit un ami, « il était très gentil, mais décousu ». J’apprécie énormément tous les amis et personnes qui sont venus lui rendre hommage, et ceux qui n’ont pas pu le faire… merci d’être là, ne serait-ce que dans vos pensées. »

Tout comme les prisonniers qui ont survécu au lavage de cerveau, je pense que les personnes orientées spirituellement, qui pensent à Dieu, réfléchissent à leur relation AVEC Dieu, sont celles qui seront alors mieux préparées ou équipées pour survivre à ce monde et au suivant. Alors que ceux qui se concentrent uniquement sur la satisfaction de leurs besoins en ce moment, strictement les besoins matériels de la journée, ils sont plus faciles à contrôler.

Sous la menace de perdre votre confort ou de perdre votre nourriture ou de perdre la tête ou quoi que ce soit d’autre, certaines personnes vont certainement céder, et ceux qui, je pense, survivront et je veux vraiment dire à la fois dans cette vie et la suivante – ce seront eux qui seront préparés parce que c’est ma conviction que le moment est venu de prendre la décision… « Allez-vous signer ou non? »… il est trop tard pour commencer la préparation et commencer à dire, « Eh bien, laissez-moi réfléchir. »

Vous n’aurez pas le temps d’y penser. Vous allez dire oui ou non. J’espère que nous sommes nombreux à prendre la bonne décision.

— Dr Lawrence Dunegan, 10 octobre 1991


Bravo M. Boulianne pour la qualité de vos recherches détaillées et de vos commentaires toujours pertinents. Vos publications donnent une dimension encore plus d’actualité à une citation de Gandhi : « La vraie démocratie ne viendra pas de la prise du pouvoir de quelques-uns mais du pouvoir que tous auront de s’opposer à quelques-uns. »

Richard Bernier

« Je viens de terminer votre livre La société Fabienne M. Boulianne. Ça m’a donné un coup, mais plus que jamais j’ai compris qu’il ne fallait plus croire mais savoir. Merci pour tout ce travail de recherche et pour le contenu. » 💙

Patrick Pic

« Salut, Je viens de découvrir ton site, via ton canal Youtube. Je pense que vous avez découvert depuis un bout ce que je viens à peine de réaliser. Je voulais vous remercier pour ce que vous faites. »

Martin Lebel