En ces temps d’affliction, ne devrait-on pas recommander à ceux qui dirigent le monde l’Exorcisme contre Satan et les anges apostats ?

En cette période d’affliction et d’abomination que nous subissons tous,—  sans exception —, depuis le déclenchement de la « crise de covid-19 », ne serait-il pas à propos d’invoquer la prière d’exorcisme contre Satan et les anges rebelles afin de combattre la folie qui aveugle celles et ceux qui dirigent le monde à l’heure actuelle, tant dans le milieu politique, scientifique que médiatique ? C’est ce que propose l’abbé Matthieu Salenave dans sa dernière vidéo en date du 30 juin dernier : « La meilleure manière de contrer ce machiavélisme démoniaque contre lequel humainement on ne peut rien, c’est justement d’ignorer ces gens-là d’une certaine façon et de rentrer dans le coeur de Dieu. Là, on est beaucoup plus puissant qu’eux, là on est beaucoup plus grand qu’eux. (…) Et n’oublions pas de réciter les exorcismes de Saint Michel. Je peux vous dire par expérience que le démon n’aime pas que Dieu le harcèle par derrière. Nos petites prières vont faire agir Dieu sur cette horrible créature qu’est le serpent infernal. »

Abbé Matthieu Salenave

L’abbé Salenave s’est acquis depuis quelques années une certaine réputation dans le milieu de la dissidence nationale. Critique des puissants de ce jour, il s’est offert le luxe de faire le buzz avec sa vidéo du 21 avril 2020, intitulée « La crise actuelle et la marque de la bête » déjà visionnée plus de 232 000 fois sur Youtube. Dans une entrevue pour le magazine en ligne “Nous Sommes Partout”, il répond au journaliste Jean-Louis Dutertre :

« Cette vidéo intervient dans un contexte précis : celui d’une « terreur sanitaire » qui fait dangereusement penser à la Grande Terreur organisée en 1789 par les loges maçonniques et leurs relais provinciaux. Ce qui était vrai au niveau national l’est aujourd’hui sur le plan international. Le mécanisme est le même, on voit que cette révolution a été planifiée au niveau mondial et qu’elle a pu bénéficier de puissants relais médiatiques et financiers pour se mettre en place, de la Chine aux Etats-Unis. Je regrette pour ma part qu’un grand nombre de fidèles catholiques formés à la contre-révolution n’aient pas fait œuvre de discernement face à cette manipulation médiatique. Ils n’ont pas perçu la nécessité d’une résistance aux ordres injustes qui nous sont donnés de la part des autorités sanitaires et politiques. (…) S’il faut prier c’est bien plutôt pour se protéger des ennemis de l’Eglise et de la civilisation chrétienne. Il faut prier pour leur conversion car ce sont eux qui organisent cette pandémie et l’hystérie qui l’entoure et ils en sont les seuls responsables. »

Il poursuit : « Nous sommes dans tous les cas dans une période qui nous rapproche nettement des derniers temps. Mais avant cela la sainte Vierge a annoncé à Fatima que la Russie devait être consacrée par un saint Pape à son Cœur Immaculé. Il y aura donc un temps de paix et d’exaltation pour la sainte Eglise avant la persécution des derniers temps. Toutefois, j’ai cru de mon devoir d’annoncer aux fidèles ce qui pourrait arriver (notamment suite aux révélations sur la volonté de vacciner massivement la population mondiale avec la possibilité d’implanter des puces ou des substances qui permettraient un fichage global des peuples). Pour consacrer la Russie au cœur immaculé de Marie, le pape devra rejeter la collégialité instituée lors du concile Vatican II car cet acte sera un signe de volonté pontificale. »


« Un médecin ne peut en conscience administrer un vaccin qui serait dangereux ou prescrit pour des raisons obscures à son patient, il ne peut également réaliser des tests qui pourraient violer la confidentialité et le droit de chaque personne à la protection de sa vie privée. » — Abbé Matthieu Salenave

Prière à saint Michel archange

La prière à saint Michel est une prière d’exorcisme écrite le 13 octobre 1884 par le pape Léon XIII (1878-1903) à la suite d’une extase durant laquelle il aurait entendu Satan demander 100 ans à Jésus-Christ pour détruire l’Église catholique. Le Rituel romain de 1922 l’associe au « Petit exorcisme de Léon XIII » qui est une autre prière à Saint-Michel, le petit exorcisme ne faisant pas partie desdites « Prières léonines ». La prière à St-Michel à la fin de la messe fut en usage dans l’Église catholique de 1884 à 1965, récitée à la fin de chaque messe basse, sans faire partie de la messe elle-même, jusqu’au concile Vatican II où elle fut abolie, une décision non partagée par saints Jean Paul II et Padre Pio. Le rite tridentin l’a conservées. La prière, plus longue, dite du « Petit exorcisme » est quant à elle encouragée comme prière personnelle pour les laïcs et a, en 2018, été recommandée par le pape François.

Rubens-Höllensturz

Pourquoi ne récite-t-on plus la prière à saint Michel archange à la fin de la messe ? Pourquoi cette invocation, instituée officiellement en 1886, a-t-elle disparu ? Jasmin du Guercio du magazine italien Aleteia l’a demandé à un grand spécialiste des anges et tout particulièrement de l’archange Michel, le prêtre italien Marcello Stanzione. « Il est triste de voir qu’en cette première décennie du troisième millénaire, juste à un moment où il est plus que jamais urgent de faire appel à l’archange Michel pour défendre l’Église contre des ennemis diaboliques, en son sein et à l’extérieur, cette dévotion se soit perdue », estime Marcello Stanzione. « Cette prière fut obligatoire jusqu’au 26 septembre 1964, date à laquelle Paul VI, dans son instruction Inter oecumenici (n. 48§), ordonna la suppression des prières de Léon XIII. Cette décision ne fut absolument pas partagée par saint Pio de Pietralcina qui ne cessera de la réciter jusqu’à sa mort en 1968. »

La vision de Léon XIII

Sur l’origine de cette prière, voici ce qu’un des secrétaires de Léon XIII, le père Domenico Penchenino, écrivait : « Le 13 octobre 1884 au matin, le Souverain Pontife avait fini de célébrer la messe et en suivait une autre, offerte en action de grâce, comme il faisait d’habitude. Tout à coup, on l’a vu dresser énergiquement la tête, puis fixer intensément quelque chose au-dessus du célébrant. Il avait le regard fixe, les paupières comme figées, l’air à la fois atterré et émerveillé. Son teint avait changé de couleur, et les traits de son visage n’étaient plus les mêmes. Quelque chose d’étrange, de grand, lui était arrivée. Finalement, comme retrouvant ses esprits, d’un petit coup de main, mais énergiquement, il s’est levé et on l’a vu se diriger vers son bureau. Ses proches s’empressèrent de le suivre. Ils lui murmurèrent : “Saint-Père, ça ne va pas ? Vous avez besoin de quelque chose ?”. Il répondit : “Rien, rien”. Une demi-heure plus tard, il a fait appelé le secrétaire de la congrégation chargée des rites et, lui tendant une feuille de papier, a demandé de le faire imprimer et de l’envoyer à tous les évêques du monde. Que contenait ce papier ? La prière que nous récitons après avoir invoqué le Prince de la Milice Céleste, implorant Dieu qu’Il repousse Satan en enfer ».

Le cardinal Nasalli Rocca, témoigne : « Léon XIII a écrit lui-même cette prière. La phrase : “Les autres esprits mauvais qui rôdent dans le monde pour la perte des âmes” a une explication historique, qui nous a été maintes fois reportée par son secrétaire particulier, Mgr Rinaldo Angeli. Le pape a vraiment eu cette vision. Il a vu des esprits mauvais se masser au-dessus de la Ville Eternelle. De cette expérience est née la prière qu’il a voulu que toute l’Église récite. Et ce n’est pas tout. Il a écrit de sa main un exorcisme spécial, inscrit dans le Rituel romain. Il recommandait aux évêques et aux prêtres de réciter cette prière d’exorcisme dans leurs diocèses et paroisses. Et lui-même la récitait très souvent dans la journée ».

L’appel de Jean Paul II

En 1987, Saint Jean Paul II, lors d’une visite au sanctuaire de l’Archange Saint Michel, au Mont Gargan, déclara : « Cette lutte contre le Démon, qui marque la figure de l’archange Michel, est aujourd’hui encore d’actualité, parce que le Démon est toujours vivant et agissant dans le monde. Dans cette lutte, l’archange Michel est aux côtés de l’Église pour la défendre contre toutes les iniquités du siècle, pour aider les chrétiens à résister au Démon qui rôde comme un lion rugissant cherchant qui dévorer ».

En 1994, le Pape polonais affronta la question de la fameuse prière en ces termes : « Même si aujourd’hui cette prière n’est plus récitée à la fin de la célébration eucharistique, j’invite tout un chacun à ne pas l’oublier, mais à la réciter pour obtenir de l’aide dans son combat contre les forces des ténèbres et contre l’esprit de ce monde ». Beaucoup d’associations de fidèles et de mouvements d’Église ont depuis répondu positivement à l’appel de Jean Paul II. Ainsi, l’Évangile de la Vie a distribué depuis lors plus de 100 000 exemplaires d’une image reprenant cette prière angélique. De plus en plus de paroisses la récitent même tous les jours après la messe. (Aleteia)

Exorcisme contre Satan et les anges apostats, publié par ordre de Sa Sainteté le pape Léon XIII

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi soit-il…

Psaume LXVII

Que Dieu se lève, et que ses ennemis soient dispersés ; et que fuient devant sa face ceux qui le haïssent. Comme se dissipe la fumée, dissipe-les ; comme la cire se fond au feu, que les pêcheurs disparaissent devant Dieu.

Psaume XXXIV
Exorcisme de Saint Michel

Seigneur, jugez ceux qui me veulent du mal.
Triomphez de ceux qui m’assaillent.
Qu’ils soient confondus et rougissent de honte ceux qui en veulent à ma vie,
Qu’ils reculent et soient confondus ceux qui méditent ma perte,
Qu’ils soient comme la poussière au souffle du vent, et que l’Ange du Seigneur les chasse devant lui.
Que leur voie soit ténébreuse et glissante, et que l’Ange du Seigneur les poursuive.
Car, sans cause, ils ont caché leur fiel pour ma ruine,
C’est sans fondement qu’ils ont porté blâme contre moi.
Que la ruine tombe sur lui à l’improviste,
Que le filet qu’il a caché le saisisse ; qu’il y tombe et périsse.
Et mon âme exultera dans le Seigneur, elle goûtera l’allégresse dans son salut.
Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit,
Comme il était au commencement, maintenant, et toujours dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.

Prière à Saint Michel Archange

Très Glorieux Prince de la milice céleste, Saint Michel Archange, défendez-nous dans la lutte et le combat que nous devons affronter contre les principes et les puissances qui ourdissent dans ce monde de ténèbres, contre tous les esprits pervers « qui errent dans l’atmosphère ». Venez en aide aux hommes que Dieu avait créés vierges de toute errance, « forgés à l’image de sa propre nature », et rachetés « à si grand prix » de la tyrannie exercée par le démon.

Maintenant encore, vous-même, Saint Michel et toute l’armée des Anges bienheureux, combattez le combat du Seigneur, tout comme antan, vous avez lutté contre Lucifer, le coryphée de la superbe, et contre ses anges apostats. « Et voici, ils ne purent vaincre, et leur lieu même ne se trouva plus dans le Ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, l’antique serpent, celui qui est appelé le diable ou Satan, le séducteur du monde entier, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui ».

Or, voici que cet antique ennemi, « homicide dès le principe », s’est dressé avec véhémence, « déguisé en ange de lumière », ayant pour escorte la horde des esprits pervers, c’est en tout sens qu’il parcourt la terre, et partout s’y insère : en vue d’y abolir le nom de Dieu et de son Christ, en vue de dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation sans fin, les âmes que devait couronner la Gloire éternelle. Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le cœur, un flot d’abjection : le virus de sa malice, l’esprit de mensonge, d’impiété et de blasphème, le souffle mortel du vice, de la luxure et de l’iniquité universalisée.

L’Eglise, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’Elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. Ô Saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l’esprit d’iniquité, donnez-lui la victoire et faites-le triompher.

La Sainte Eglise vous vénère comme étant son Gardien et son Protecteur ; Elle vous rend gloire comme étant son Défenseur contre toutes les puissances nuisibles, sur terre et dans les enfers ; à vous le Seigneur a confié de conduire les âmes des rachetés dans le lieu de la suprême félicité. Priez le Dieu de la Paix qu’il écrase Satan sous nos pieds, afin qu’il ne puisse plus, ni retenir les hommes captifs, ni nuire à l’Eglise. Offrez nos prières en présence du Très Haut, afin que « survienne en nous au plus vite les Miséricordes du Seigneur », et que vous saisissiez le dragon, l’antique serpent qui est le diable ou Satan, et que, « lié dans l’abîme, il ne séduise plus les nations ».

Ainsi, nous fiant à votre protection et à votre patronage, nous entreprenons de refouler, au Nom de Jésus Christ, notre Dieu et Seigneur, les infestations de l’astuce diabolique.

V – Voici la Croix du Seigneur, fuyez, puissances ennemies ;
R – Il a vaincu le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.
V – Que votre Miséricorde, Seigneur, soit sur nous ;
R – Selon la mesure même où nous espérons en Vous.
V – Seigneur, exaucez ma prière ;
R – Et que mon cri monte jusqu’à Vous.
V – Le Seigneur soit avec vous ;
R – Et avec votre esprit.

Oraison

Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons votre Saint Nom ; et suppliants, nous réclamons très instamment votre Clémence, par l’intercession de la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, de Saint Michel Archange, de Saint Joseph époux de Marie, des Saints Apôtres Pierre & Paul et de tous les saints, daignez nous octroyer secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui parcourent le monde en vue de nuire au genre humain et de perdre les âmes.

Ainsi soit-il.

Exorcisme

Nous t’exorcisons, qui que tu sois, esprit immonde, puissance satanique, horde de l’infernal ennemi, légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique ; au Nom et par la Vertu de Jésus Christ † Notre Seigneur, sois extirpé et chassé par l’Eglise de Dieu, des âmes crées à l’image de Dieu et rachetées par le Précieux Sang du Divin Agneau †. Désormais, n’aie plus l’audace, perfide serpent, de tromper le genre humain, de persécuter l’Eglise de Dieu, de secouer et de « cribler comme le froment » les élus de Dieu †.

Il te le commande, le Dieu Très Haut † à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que « tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité ».

Il te le commande, Dieu le Père † ; Il te le commande, Dieu le Fils † ; Il te le commande Dieu le Saint-Esprit †.

Il te le commande, le Christ en majesté, Verbe éternel de Dieu fait chair †, qui, pour le salut de notre race, perdue par la jalousie, « s’est humilié lui-même et s’est fait obéissant jusqu’à la mort », qui a édifié son Eglise sur le « Roc », et promis que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle », puisqu’Il demeurera avec Elle jusqu’à la consommation des siècles ».

Il te le commande, le signe sacré de la Croix †, et la vertu inhérente à tous les Mystères de la Foi chrétienne †.

Elle te le commande, la Très auguste Mère de Dieu, la Vierge Marie † qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a, par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse.

Elle te le commande la Foi des Saints Apôtres Pierre & Paul et des autres Apôtres†.

Il te le commande, le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les saints et les saintes†.

Ainsi donc, maudit dragon et toute légion diabolique, nous t’adjurons par le Dieu † Vivant, par le Dieu † Vrai, par le Dieu † Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde au point de lui donner son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la Vie éternelle.

Cesse de tromper les humaines créatures et de leur verser le poison de la damnation éternelle. Cesse de nuire à l’Eglise et d’entraver sa liberté.

Arrière, Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes ! Cède ta place au Christ en qui tu n’as rien trouvé de tes œuvres. Cède ta place à l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ a acquise au prix de son Sang. Incline-toi sous la Main puissante de Dieu, tremble et fuis à l’invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom de ce Jésus qui a fait trembler les enfers, à qui sont soumises les Vertus des Cieux et les Puissances et les Dominations, que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert sans fin, disant :

Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu des Armées.

V – Seigneur, exaucez ma prière ;
R – Et que mon cri s’élève jusqu’à vous.
V – Le Seigneur soit avec vous ;
R – Et avec votre esprit.

Oraison

Dieu du Ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Vous, et qu’il ne peut y en avoir si ce n’est Vous, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, Vous dont le Règne n’aura point de fin : nous supplions humblement votre Glorieuse Majesté d’user de sa Puissance pour nous délivrer de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés, et de nous conserver indemnes de tout mal. Par Jésus-Christ Notre Seigneur.

Ainsi soit-il.

V – Des embûches du démon ;
R – Délivrez-nous, Seigneur.
V – Que votre Eglise vous serve dans la liberté, l’ordre et la Paix ;
R – Nous vous prions, écoutez-nous, Seigneur.
V – Que les ennemis de votre sainte Eglise soient humiliés et convertis ;
R – Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez-nous.

Antienne

Seigneur, ne Vous souvenez pas de nos fautes, ni de celles de nos parents, et ne tirez point vengeance de nos péchés ; ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal.

Ainsi soit-il.

Magnificat, Magnificat, anima mea dominum : Et exultavit spiritus meus in Deo salutari meo.
Quia respexit humilitatem ancillæsuæ : ecce enim ec hoc beatam me dicent omnes genearationes.
Qui a fecit mihi magna qui potens est : et sanctum nomen ejus.
Et misericordia ejus a progenie in progenies timentibus eum.
Fecit potetiam in brachio suo : diqpersit superbos mente cordis sui.
Deposuit potentes de sede, et exaltavit humiles.
Esurientes implevit bonis : et divites dimisit inanes.
Sucepit Israël, puerum sutum, recordatus misericordia suæ.
Sicut Locutus est ad patres nostros, Abraham, et semini ejus in secula.
Gloria Patri.

Anges Gardiens

Articles similaires à consulter :