Le nouveau livre du journaliste Guy Boulianne est disponible aux Éditions Dédicaces : « L’Arche de Gabriel : de La Mecque à l’Antarctique »

Comme je l’ai écrit le 3 mars 2022, je suis très conscient que plusieurs personnes ont précommandé depuis longtemps le livre « HERMON : La porte de l’enfer » dont je dois terminer la rédaction. Je ne me cherche aucune excuse mais, comme la plupart d’entre vous le savez, je n’arrête pratiquement pas d’écrire des articles sur mon site internet. Les événements se bousculent les uns après les autres et je ne peux m’empêcher de partager certaines informations lorsque je les obtiens. Je ne peux tout simplement pas garder les choses pour moi. Mais soyez assurés que la promesse sera tenue et que tous ceux et celles qui m’ont encouragé en précommandant ce livre, le recevront dans les meilleurs délais. En attendant sa sortie, j’ai décidé de publier un livre d’une centaine de pages, intitulé « L’Arche de Gabriel : de La Mecque à l’Antarctique », incluant plus de 60 photographies imprimées en couleur. L’introduction est écrite par Jarl Alé de Basseville tandis que la préface est écrite par l’auteur et astrologue Patrice Bouriche.

Ce livre raconte en détail comment l’Arche de Gabriel (ou l’Arche de l’Alliance) aurait été transférée et transportée à partir de La Mecque vers les profondeurs de l’hémisphère sud de notre planète. Cette histoire implique plusieurs personnages de premier plan gravitant tous autour d’un lieu commun, c’est-à-dire l’Antarctique : le président de la fédération de Russie Vladimir Poutine, le pape François, le patriarche de toute la Russie Cyrille de Moscou, le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salmane, le prêtre orthodoxe Oleg Artyomov, l’ancien secrétaire d’État américain John Kerry, ainsi que le cosmonaute russe Ivan Viktorovich Wagner.

L’humanité vit dans un combat perpétuel entre ceux qui sont de la “race de vipères” et ceux qui sont les “fils de Dieu”. Cette race de vipères se cache sous la dénomination contemporaine de « Nouvel Ordre Mondial ». Il s’agit pour cette engeance de prendre possession et d’asservir les humains dans un système babylonien en leur injectant le venin du serpent et en leur ôtant toute parcelle divine qui était déjà en eux. Dans ce contexte, il semble que le président de la Russie, Vladimir Poutine, soit l’un des derniers remparts contre cette Cabale maléfique. C’est ce qui expliquerait que la mission de transporter l’Arche de Gabriel aux confins de l’Antarctique lui fut confiée. C’est aussi ce qui expliquerait la raison pour laquelle les forces obscures mondialistes le combattent avec autant d’ardeur et d’acharnement.

Le 13 février 2016, le Patriarcat Catholique Byzantin a publié une lettre ouverte par l’intermédiaire de son patriarche Elie. Ce dernier écrit : « Les mondialistes du Nouvel Ordre Mondial poursuivent une attaque politique et idéologique contre l’Église orthodoxe et le président Poutine, et donc contre toute la Russie. Via diverses manipulations, ils suggèrent au public que le président Poutine devrait prendre lui-même exemple sur [le patriarche de Moscou] Cyrille, à savoir laisser la Russie se faire mondialiser par les États-Unis. Sans quoi, il sera censé provoquer la troisième guerre mondiale. »

Il est un fait consigné et indéniable que trois mois après le transfert de l’Arche de Gabriel vers le refuge situé en Antarctique, Vladimir Poutine fut intronisé en tant que « chef du monde chrétien et empereur araméen » à la cathédrale de l’Assomption à Karyès. Prenant place debout sur la “stasidia des empereurs byzantins”, Vladimir Poutine déclara : « Sur le saint mont Athos, un acte très important et très nécessaire pour notre monde se déroule, cet acte est la correction morale de notre monde. Il est accompli précisément sur l’Athos. » Il dira plus tard lors du service de prière au monastère Saint-Pantéleimon : « Au secours, Seigneur. Le Christ est ressuscité! ». Selon la tradition athonite, seuls les empereurs et patriarches orthodoxes étaient à l’origine censés s’asseoir sur le trône épiscopal du mont Athos.

L’Arche de Gabriel : De La Mecque à l’Antarctique
Copyright © Tous droits réservés à Guy Boulianne
ISBN : 1-4583-7262-6 / EAN-13 : 978-1-45-837262-8
Format : 116 pages, 5.5 x 8.5 po. (140 x 216 mm)

Amazon | Kindle | eBay | Biblio | Apple | Kobo | Nook | Payloadz | Gumroad | Delcampe | Lulu | Bookelis | Smashwords | Vivlio | ScribdTheBookPatch | Thalia | Bonanza | Books2Read | FNAC (eBook) |

OFFRE DE LANCEMENT : Réduction de 10 % à l’achat du livre, uniquement dans la boutique Gumroad. Veuillez utiliser ce code de réduction : ARCHE2022 (valide jusqu’au 31 décembre 2022).
Disponible au format Papier – 23.95 $CA
Disponible au format PDF – 15.00 $CA
payloadz
Si vous préférez, le livre est disponible au format Audio – 14.99 $CA


Préface de Patrice Bouriche

Guy Boulianne, auteur, éditeur et journaliste québécois, est reconnu dans le monde francophone pour la richesse de ses travaux d’investigation relatifs aux élites parasitaires qui ambitionnent d’accomplir les prophéties apocalyptiques jusqu’au chaos final.

La pertinence de ses articles sourcés a fait de son site de « réinformation » une référence incontournable des résistants du monde francophone, notamment depuis la mise en œuvre de la fausse pandémie covidienne construite autour d’objectifs messianistes destinés à corréler chaque événement aux écrits bibliques. Et c’est justement à travers cette thématique « biblique » que Guy Boulianne nous propose une nouvelle enquête passionnante à travers son nouvel ouvrage intitulé L’Arche de Gabriel : De La Mecque à l’Antarctique.

En tant que natif du Soleil en « vrai » Scorpion, soit le signe associé depuis l’époque sumérienne à la porte des enfers [1], Guy Boulianne invite les lecteurs à découvrir l’histoire trop méconnue de la mythique « Arche de Gabriel » découverte sur le site de La Mecque, remarquable par son fameux Cube Noir de Saturne. Ainsi la découverte de cette « arche » d’énergie sur ce site particulièrement magnétique permet-elle de mieux comprendre pourquoi ce haut lieu attira des millions de pèlerins bien avant la construction de ce Cube. Le tragique incident « magnétique » qui se produisit à La Mecque lors de l’opération de déplacement de l’Arche survint étrangement le jour où le Pape François annonça à New-York que la vie de Jésus-Christ « s’est achevée dans l’échec », « dans l’échec de la croix ».

La volonté d’avoir déplacé l’Arche de Gabriel vers l’Antarctique, soit cet hémisphère Sud corrélé au monde souterrain et aux enfers par les Kabbalistes (et qui n’est autre que l’hémisphère de naissance du Pape François), avait-elle un objectif énergétique aux desseins matériels ou spirituels ?

L’enquête de Guy Boulianne se chargera d’y répondre !

PATRICE BOURICHE
auteur & astrologue
www.patrice-bouriche.com



Introduction de Jarl Alé de Basseville

L’arche : le symbole de la lumière. « La fin est un début en soi ».

Parmi le décorum de ces dernières années, Guy Boulianne a choisi d’écrire un livre comme une voix off d’un documentaire qui révélerait de terribles secrets. En effet Guy Boulianne décide de poser des questions, de tout mettre sur la table, de proposer à ses lecteurs — tel un philosophe aguerri — tout en leur laissant le soin de faire leur propre opinion.

Le lecteur a le choix de se faire sa propre conclusion, telle une thèse, un doctorat philosophique et métaphysique, vous plongeant dans les abîmes d’une recherche abstraite et inconsciente qui laisse, telle une rivière, un flot de sang qui parcourt les secrets de notre histoire. Parjures des faux sentiments religieux basés sur une politique toujours de plus en plus exacerbée, détenue par des soi-disants sages ou maîtres du monde, se prenant ou désirant être au niveau de Dieu.

Toujours la même volonté de cette élite qui, au-delà de l’argent et du pouvoir humain, est prête à tout sacrifier pour toucher l’œuvre de Michel Ange.

Tous les jours vous vous plaignez de ne pas avoir les sources qui vous permettent d’avoir votre libre arbitre et il est évident que Guy Boulianne revient sur un point primordial qui est ni plus ni moins celui de la librairie privée du Vatican qui officiellement n’existe pas. Mais n’y a-t-il pas des raisons ? Et est-ce que l’homme est prêt à entendre, dans un monde d’individualisme et de jeux non subtils, où les politiciens sont devenus des marionnettes à la solde de l’élite ?

Le besoin des chefs d’État de prouver leur spiritualité est le manque total de la ressource absolue dont parlait Diogène à Alexandre le Grand lors de la prise du pouvoir… des syllogismes utilisés du matin au soir pour bannir votre pensée.

Guy Boulianne décide de vous en dire plus sur ce que vous ne savez pas, ce qui se passe au-delà de votre imagination et dont personne ne veut parler pour différentes raisons, car vous seriez bien sûr discriminés en tout genre. Le savoir a toujours fait peur (exemple : la terre était plate). Vous pouvez le voir à travers les âges et tout ce que les organes du pouvoir ont refusé d’approuver et de reconnaître comme vérité.

À la recherche de la porte de l’enfer :

Flammas eius lúcifer matutínus invéniat:
ille, inquam, lúcifer, qui nescit occásum.
Christus Fílius tuus,
qui, regréssus ab ínferis, humáno géneri serénus illúxit,
et vivit et regnat in sæcula sæculórum.
R/ Amen. [2]

JARL ALÉ DE BASSEVILLE
Normand de Heidmark
www.utopianmagazine.com




« Merci pour ton travail d’investigation vraiment incroyable sur toutes ces histoires liées entre elles et qui sont en fait l’histoire que nous ne devinons que partiellement… »

Kychui Ehkytai

« Un sincère merci de communiquer vos captivants articles par courriel au lieu de par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Encore une fois BRAVO, il ne faut surtout pas lâcher! »

Céline Lagacé

« Merci pour votre travail. Je vous suis depuis quelques mois. Je crois que vous êtes un des seuls qui dit la vérité. J’ai toujours eu des doutes pour ce qui est des complots du gouvernement mais là j’avoue que cette fausse pandémie confirme que mes doutes sont maintenant bien fondés. »

Eric Sarault


NOTES :
  1. Au niveau du vrai signe de naissance de Guy Boulianne, différents mythes sumériens, akkadiens et babyloniens font référence au signe du Scorpion comme étant la porte des enfers, notamment les étoiles du dard proches de l’axe du centre de la Voie Lactée. C’est justement au niveau de ces longitudes que se trouve, à moins de 2° près, son Soleil natal. Ereshkigal, déesse des enfers qui est la Vénus du Scorpion, ou les « hommes-scorpions », gardiens de l’entrée du monde souterrain associé aux enfers, sont autant de mythes rattachant le Scorpion aux ténèbres, mais aussi aux mystères.
  2. L’Exsultet ou Exultet selon la graphie en usage dans les éditions antérieures à 1920 (en latin Praeconium Paschale) est le premier mot d’un chant latin en usage dans la liturgie de la nuit de Pâques. Il se traduit en français par « Que l’Étoile du Matin qui ne se couche jamais trouve cette flamme encore allumée : le Christ, cette Étoile du Matin, qui est revenu d’entre les morts, et a répandu sa lumière paisible sur toute l’humanité, ton Fils, qui vit et règne pour toujours et à jamais. Amen. » Référence : https://liturgie.catholique.fr/lexique/exultet.