À propos de Lévis Bouliane — Chanteur western, auteur-compositeur et interprète

A droite à l’accordéon Jim Battistini, au centre Ti-Blanc Richard, à gauche Normand Racine et Lévis Bouliane.

Lévis Bouliane (1932-1992), chanteur western, auteur-compositeur, interprèteJ’ai l’insigne honneur de compter parmi mes cousins directs l’un des chanteurs western et country les plus réputés au Québec, Lévis Bouliane, né à Disraëli le 9 juin 1932 et mort d’un infarctus le 28 juin 1992, à Sherbrooke. En effet, Lévis Bouliane est le descendant à la 5e génération, tandis que je suis le descendant à la 7e génération de notre ancêtre commun, Louis-Marie de Bouillanne, lui-même fils de Jean-Marc de Bouillanne (1716-1796)*.

Violoniste, auteur-compositeur et interprète, Lévis Bouliane forme en 1949 son premier groupe Five Blue Stars avec qui il parcourt les villes et les villages, d’abord dans la région de Sherbrooke puis à l’échelle du Québec, des Maritimes et des régions voisines.

Il est révélé par ses premiers succès sur les ondes de la radio de Sherbrooke CHLT et plus tard à l’antenne de CHLT-TV. Il grave ses premiers enregistrements au début des années 1950 et devient vraiment une vedette dans le domaine country & western au cours des années 1960.

En 1961, il propose sa version du succès Walk On By de Leroy Van Dyke sous le titre Je te rejoindrai. La collaboration avec le groupe Five Blue Stars se poursuit jusqu’en 1965, alors que le chanteur et musicien se prend d’affection pour le Bluegrass qui puise sa source dans les massifs montagneux des Appalaches, musique qui est elle-même à la croisée de diverses traditions, américaine (blues) et européenne (anglo-irlandaise). On reconnaît ce style sur son second album sur étiquette London, “Au cœur des prairies”, où l’on retrouve les airs adaptés par Lévis et ses Blue Grass Ramblers.

Lévis Bouliane (généalogie)


Lévis Bouliane - 01Ses enregistrements pour la maison de disques London Records connaissent une large diffusion et dès son premier album paru sur cette étiquette, “Lévis Bouliane chante et joue”, on remarque plusieurs succès notoires : Encore un jour encore un soir, Reviens oh mon amour, Je n’ai rien oublié, Je ne veux plus pleurer, Je brûle tes lettres d’amour, Ne m’abandonne pas.

Ce 33 tours lui vaudra bientôt le Méritas du meilleur disque western au Festival du Disque.

Lévis Bouliane se produit partout dans les salles paroissiales et il est invité de plus en plus dans les festivals et autres grands rassemblements.

Accompagné de ses « Blue Grass Ramblers », il inclut à ses chansons originales certaines mélodies de source américaine comme le reel traditionnel « Red Wing » qu’il interprète au violon sous le titre de L’oiseau rouge. En 1967, l’année de l’Expo, il obtient un autre succès sur disques avec son album “Chansons des prairies”.

Lévis Bouliane s’affiche comme une des principales figures de sa génération. Il cumule les tournées, les émissions de radio et de télévision. Les années 1970 sont marquées par ses derniers albums chez London. En 1977, il connaît un succès fracassant avec sa chanson À ma fenêtre et l’album “Ne m’en veux pas”, paru sur étiquette Bonanza. Les Productions Lévis Bouliane qu’il a fondées, lancent en 1978 l’étiquette Écho dont le premier album, intitulé “Vole colombe” réunit de nouveaux enregistrements. Parmi les artistes qui ont enregistré sur cette étiquette, citons La famille Bessette, Denis Côté et naturellement Lévis Bouliane.

Son album “Lévis Bouliane chante” contient les nouveaux succès Ne me refuse pas ce soir et Comme d’habitude tu reviendras toujours. À la fin des années 1980, il innove une fois de plus en initiant, sur étiquette PLB, la vente de disques exclusivement par publireportage télévisés, une pratique encore inédite au Québec.


Je regarde à ma fenêtre comme dans un rêve, la pluie tomber
Si dans mon coeur pouvait renaître un peu d’amour et d’amitié
Depuis longtemps il n’y a personne, dans ta maison rien n’a changé
Mais ce soir minuit qui sonne, rappelle que tu m’as quitté

Je regarde à ma fenêtre comme dans un rêve, la pluie tomber
Si dans mon coeur pouvait renaître un peu d’amour et d’amitié
Tu sais il n’y a personne, mon coeur je te l’ai gardé
Mais ce soir une immense peine, mon coeur ne peut la supporter

Je regarde à ma fenêtre comme dans un rêve, la pluie tomber
Si dans mon coeur pouvait renaître un peu d’amour et d’amitié
Tu ne peux l’avoir oublier, ces heures de bonheur passées
Rappelle-toi bien que je t’aime, dis, puis-je encore espérer

Je regarde à ma fenêtre comme dans un rêve, la pluie tomber
Si dans mon coeur pouvait renaître un peu d’amour et d’amitié
Si dans mon coeur pouvait renaître un peu d’amour et d’amitié

Lévis Bouliane (signature)

Lévis Bouliane succombe sur la table d’opération du département de cardiologie du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke. Pendant 40 ans, il a donné des milliers de spectacles au Québec, en Ontario et dans les États de la Nouvelle-Angleterre. On raconte qu’il a vendu plus d’un million de disques, tout en étant ignoré par l’industrie du disque et du spectacle.

Lévis Bouliane a déjà été premier violon à l’orchestre symphonique de Sherbrooke. Son succès le plus durable est Quand le soleil dit bonjour aux montagnes créé vers 1959.

Geneanet (logo) 315 x 46

RÉFÉRENCE :

  • Richard Baillargeon : Lévis Bouliane. Québec Country. Les artistes québécois de la musique country (biographies et discographies). Conception et réalisation du site : Michel Charbonneau. En collaboration avec Jocelyne Berthiaume, Denis Pantis et les Disques Mérite. Production : Karo Web Communications.
NOTE : Tous les membres de la famille Boulianne et Bouliane vivant actuellement au Québec et en Amérique du Nord sont les descendants d’un seul et unique ancêtre, c’est-à-dire Jean-Marc de Bouillanne dit le Suisse (1716-1796), capitaine de la milice de Baie-Saint-Paul, compagnie St-Vincent.