Le Patriarcat Catholique Byzantin écrit: François Bergoglio est-il l’Antichrist, ou devrions-nous nous attendre à quelqu’un d’autre ?

C’est un plaisir pour moi de partager à mes lecteurs un article publié par le Patriarcat Catholique Byzantin, dans lequel cette question est posée : « François Bergoglio est-il l’Antichrist, ou devrions-nous nous attendre à quelqu’un d’autre ? ». Cet article fut en partie inspiré par un article que j’avais moi-même publié sur mon site internet treize jours auparavant, et qui s’intitulait « Le Vatican conclut une «alliance mondiale» avec les Rothschild, la Fondation Rockefeller et les banques pour créer une Grande Réinitialisation ». Dans cet article, j’annonçais à mes lecteurs que le pape François et le Vatican avaient conclu une « alliance mondiale » avec les grandes banques mondiales, les entreprises internationales et les fondations mondialistes pour créer un conseil économique visant à redistribuer la richesse à travers le monde.

L’initiative mondialiste, appelée « Le Conseil pour le capitalisme inclusif avec le Vatican » (The Council for Inclusive Capitalism with the Vatican), se présente comme une organisation pro-capitaliste qui vise à créer « des économies et des sociétés plus fortes, plus justes et plus collaboratives ». Le groupe d’élite, qui s’appelle pompeusement « Les Gardiens » (The Guardians), se qualifie lui-même de « collaboration historique de PDG et de dirigeants mondiaux travaillant avec la direction morale du pape François pour exploiter le pouvoir des affaires pour de bon ». Le « Conseil » a été fondé par Lynn Forester de Rothschild, ce qui m’a fait écrire : « Les Rothschild s’assoient dans le temple de Dieu ».

Le texte du Patriarche Elijah (Élie) et de ses Evêques secrétaires est donc un excellent complément à ce que j’avais déjà publié. Je vous rappelle que le patriarche fut ordonné prêtre en 1972 et qu’il est entré dans l’Ordre de Saint-Basile-le-Grand et changement de rite en 1991. Il possède un Doctorat en théologie à Prague. Professeur de dogmatique (à Presov, en Slovaquie), évêque catholique, nommé archevêque en 2009. Nommé patriarche catholique byzantin le 5 avril 2011 par élection et imposition des mains par le Synode des évêques, synode qui était dirigé par l’archevêque Michael Osidach.

François Bergoglio est-il l’Antichrist, ou devrions-nous nous attendre à quelqu’un d’autre ?

François Bergoglio est-il l’Antichrist, ou devrions-nous nous attendre à quelqu’un d’autre ? Allez dire aux gens ce que vous entendez et voyez : Beaucoup de ceux qui étaient capables de voir sont aveugles, beaucoup de ceux qui étaient capables d’entendre sont sourds, et tous ont un faux évangile qui leur est prêché. (cf. Gal 1:8-9; Mt 11:2-5)

Un faux évangile en sept points :

1) Intronisation du démon Pachamama

En 2019, Bergoglio a intronisé le démon Pachamama dans la basilique principale de l’Église catholique. Il a donc effectué un geste de trahison publique du Christ en tant que seul Sauveur et, en même temps, un geste consistant à embrasser l’esprit de l’Antichrist. Par ses crimes, il a causé son excommunication en série de l’Église. Il s’est complètement éloigné de Dieu et a commis une trahison suprême. Ceci doit être clair pour chaque catholique ordinaire, et encore plus pour chaque évêque et prêtre. Si ce n’est pas clair pour eux, alors c’est qu’ils sont spirituellement aveugles. Les conditions de la trahison actuelle de la foi et de l’adoption de l’esprit de l’idolâtrie païenne ont été encodées lors du Concile de Vatican II (1965). Le pape Jean-Paul II a partiellement décodé et mis en œuvre cet agenda pernicieux devant le public à Assise, en 1986, et Bergoglio a achevé l’apostasie de Vatican II en 2019.

2) Légalisation des unions des sodomites

En 2020, Bergoglio s’est prononcé en faveur de la légalisation des unions des sodomites. Il a ainsi nié que la sodomie est un péché extrêmement grave qui fait tomber une malédiction et détruit les fondements moraux de la société. Il a trompé les sodomites en leur faisant croire qu’ils n’avaient pas besoin de se repentir de ce péché. Si quiconque le croit, cette personne ne pourra être sauvée sans repentir ! Bergoglio a assumé la position de l’Antichrist : il agit comme un sauveur et un bienfaiteur, mais attire secrètement les âmes trompées dans la destruction éternelle. Bergoglio boycotte l’avertissement des Écritures : « Sodome et Gomorrhe se livrèrent livrées à l’impudicité et à des vices contre nature (…) Elles sont données en exemple à ceux qui souffrent la peine d’un feu éternel » (Jud, 1:7).

3) Idole de l’abomination dans le lieu saint (Mt 24:15) et fermeture des églises

Lors des fêtes religieuses les plus importantes – Pâques et Noël – Bergoglio a fermé les églises sous le prétexte artificiel d’une pandémie planifiée. Les meilleurs experts médicaux ont dénoncé la fraude et mis en garde de toute urgence contre la vaccination génocidaire. Si Bergoglio s’était prononcé pour défendre la vérité, il n’y aurait pas eu de pandémie mondiale ! Bergoglio, cependant, a pris le parti des mondialistes qui ont déclaré une pandémie ayant un objectif spécifique : la vaccination et la réduction de l’humanité. La venue de l’Antichrist en ce moment est un signe apocalyptique des temps. La plus haute autorité morale a été abusée afin de sataniser les masses et afin de détruire, temporellement et éternellement, l’humanité.

4) Le vaccin modifie le génome humain

Le nouveau vaccin à ARN messager modifie le génome humain, ce qui entraînera l’annihilation de la race humaine en tant que telle. C’est un crime contre l’humanité et contre Dieu le Créateur, un crime qui crie jusqu’au ciel ! Un tel crime ne peut être promu que par l’Antichrist ! Bergoglio fait la promotion intensive de ce vaccin mortellement dangereux, et déclare qu’il doit être pour tous.

5) Puçage d’esclavage

Le nouveau vaccin contient également un hydrogel contenant des nanoparticules organiques. C’est une forme de puçage. Le puçage prive une personne de son libre arbitre et, par conséquent, d’une chance de se repentir. La conséquence de ceci est la damnation éternelle dans l’étang de feu. En faisant la promotion de ce vaccin, Bergoglio s’avère être l’Antichrist. Sous couvert de phrases religieuses, il commet le crime le plus grave de l’histoire de l’humanité.

6) But ultime : le génocide de l’humanité

Le but ultime de la vaccination forcée est le génocide de l’humanité. Gates a admis : « Si nous faisons du bon travail avec les vaccins, nous réduirons la population de 10 à 15 % (au cours de la première étape) ». Cela signifie le génocide d’un milliard de personnes. Bergoglio promeut ce génocide dans les documents du Vatican sous le slogan du « vaccin pour tous ». Il boycotte cyniquement les véritables experts en médecine qui mettent en garde contre cette vaccination. Il promeut aveuglément la ligne de conduite de réduction de la population défendue par les mondialistes. Il est en union d’esprit avec les satanistes. C’est le signe de la politique de l’Antichrist.

7) Point culminant de l’apostasie du Vatican

Avant Noël, le Vatican de Bergoglio a conclu une alliance mondiale (pacte) avec les Rothschilds, les Rockefellers et ceux que l’on appelle « The Guardians » (Les Gardiens). Leurs actifs s’élèvent à 10 500 milliards de dollars. Leur objectif consiste à appliquer le Great Reset (la Grande Réinitialisation) et la réduction de l’humanité. Le concile de Vatican II lui-même a établi un programme clair – un changement d’esprit – avec son aggiornamento. Par cet aggiornamento, l’Esprit de Dieu a été progressivement remplacé par l’esprit du monde. Par conséquent, en 1983, Jean-Paul II a pu ouvrir la porte aux maçons afin que ces derniers occupent des postes clés au sein de l’Église, lorsqu’il a aboli la peine d’excommunication contre les francs-maçons dans le nouveau Code. Le 8 décembre 2020, François Bergoglio a seulement achevé l’unité du Vatican avec l’élite maçonnique en rejoignant le Council for Inclusive Capitalism (Conseil pour le Capitalisme Inclusif).

Citation du communiqué de presse : «Ce nouveau partenariat signifie l’urgence d’unir les impératifs moraux et commerciaux afin de réformer le capitalisme en une force puissante pour le bien de l’humanité.»

Commentaire : Le bien de l’humanité signifie que personne ne pourra acheter ou vendre, sauf celui qui a la marque de la bête… Est-ce là ce que signifient les impératifs moraux et marchands ? La destruction systématique des entrepreneurs privés permise par une quarantaine absurde est probablement aussi un moyen de réaliser le bien de l’humanité. La pandémie artificielle est destinée à créer un besoin de vaccination obligatoire. Gates déclare ouvertement que la vaccination contribuera à réduire la population, c’est-à-dire l’humanité. Bergoglio abuse de l’autorité de l’Église pour protéger « moralement » ce génocide planifié. Une telle chose ne peut être effectuée que par l’Antichrist.

Citation : « Le communiqué de presse du groupe The Guardians célèbre cet article sur son site Web comme étant “historique”, ajoutant que “Les Gardiens sont inspirés par l’impératif moral de toutes les religions”. »

Commentaire : La création du Conseil avait déjà été planifiée lors du Forum mondial de Rome, en 2016, auquel Bergoglio avait pris part. Le 8 décembre 2020, le Vatican de Bergoglio adhère au pacte du soi-disant Council for Inclusive Capitalism (Conseil pour le Capitalisme Inclusif). C’est vraiment un événement historique et, surtout, un autre événement tragique pour l’Église. Dirigé par les Rothschild et les Rockefeller, ce Conseil crée une alliance économique et spirituelle mondiale avec des élites dédiées au prince de ce monde : le diable. Bergoglio aurait assumé la position de leur chef spirituel et « moral ». Était-ce l’intronisation de l’Antichrist ? Quant à « l’inspiration par l’impératif moral de toutes les religions (païennes) », il faut se rendre compte de ceci : un païen n’est pas un athée, mais un adorateur du diable et des démons. C’est sur quoi se fonde l’anti-moralité païenne. La morale chrétienne, quant à elle, est basée sur l’amour de Dieu et du prochain. Le Vatican de Bergoglio met donc en œuvre un programme d’unité d’esprit avec tous les cultes païens qui adorent les démons. Les documents sur l’Amazonie et le geste d’intronisation du démon Pachamama (2019) étaient un signe public de la satanisation du Vatican. Le 8 décembre 2020, le Vatican de Bergoglio a officiellement fusionné avec un gouvernement mondial de l’ombre pour mettre en œuvre le plan de déchristianisation et de satanisation de l’humanité. Cette symbiose est vraiment l’œuvre de l’Antichrist. L’historicité de cet événement réside également dans le transfert de l’Église catholique vers l’anti-Église satanique du Nouvel Âge.

Citation : « Le Conseil pour le Capitalisme Inclusif est un mouvement des dirigeants d’entreprise et du secteur public du monde entier… ».

Commentaire : Quelle est la place de Bergoglio dans ce groupe d’élite ? Le plan de ces gardiens – « The Guardians » – est de subordonner le Vatican et, à travers celui-ci, toute l’Église catholique et toutes les nations chrétiennes, à leur agenda : la satanisation. Bergoglio y joue un rôle clé et irremplaçable.

Allez dire aux gens ce que vous entendez et voyez : Beaucoup de ceux qui étaient capables de voir sont aveugles, beaucoup de ceux qui étaient capables d’entendre sont sourds, et tous ont un faux évangile qui leur est prêché (cf. Ga 1, 8-9). François Bergoglio est-il l’Antichrist, ou devrions-nous nous attendre à quelqu’un d’autre ?


+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Méthode OSBMr + et Timothée OSBMr
Evêques secrétaires

Anthologie2020PUB007


« Vos pensées rejoignent les miennes. Merci de si bien nous informer. Bravo à vous M. Boulianne. »

Robin Caron

« Bravo!!! Un héros comme toi Guy! Tu sais que tu mérites une collection de médailles? Tu es un grand héros national! J’admire ton courage et le don de toi-même que tu offres. »

Anne Aster

« Vos parutions sont excellentes… Merci de dire la Vérité. »

Ginette Major