Victoire pour le Pr Denis Rancourt : le psychiatre Louis Morissette est condamné à payer une amende de 10 000,00 $ à l’Ordre des médecins du Québec (CMQ), ainsi que les frais de justice

Le 11 août 2022, notre ami, le Pr Denis Rancourt, Ph.D. m’écrivait personnellement pour me faire part que la décision de l’Ordre des médecins du Québec (CMQ) sur la peine vient d’être rendue dans son dossier contre le psychiatre Louis Morissette : « Ma copie (en français) est jointe à cet e-mail, pour votre information. Il sera bientôt affiché sur le site Web du CMQ (numéro de dossier : 24-2018-01040). Le psychiatre Louis Morissette est condamné à payer une amende de 10 000,00 $ à l’Ordre des médecins du Québec, ainsi que les frais de justice (relatifs à l’accusation pour laquelle il a été reconnu coupable). C’est une décision superbement conçue et très bonne conçue pour dissuader ce psychiatre de recommencer, et d’autres de faire de même. » Je vous transmet donc ci-dessous le communiqué de presse tel; qu’il est diffusé aujourd’hui même dans les médias francophones et anglophones du Canada, ainsi que la copie de la décision disciplinaire.

Incapable de reconnaître ses torts, si bien qu’on estime qu’il risque de récidiver, le psychiatre Louis Morissette a été condamné par son ordre professionnel à une amende de 10 000 $ pour avoir réalisé une « expertise » bidon il y a 14 ans.

« Il ne se reconnaît aucune faute […] et ne voit donc pas ce qu’il pourrait modifier à sa pratique. Le processus disciplinaire ne semble pas non plus présenter un effet dissuasif sur lui », déplore le Conseil de discipline du Collège des médecins dans une récente décision.

Le Dr Morissette, bien connu pour ses témoignages dans de grands procès, dont ceux de Karla Homolka et de Guy Turcotte, avait pourtant été durement blâmé en février dernier. Car loin des projecteurs, en 2008, il avait réalisé une « expertise » basée sur du vent.

À l’époque, Louis Morissette avait accepté un mandat d’André Lalonde, alors doyen de l’Université d’Ottawa, afin de donner son opinion psychiatrique sur le professeur de physique Denis Rancourt. Sans jamais tenter de joindre ce dernier et en se basant sur des informations douteuses, le psychiatre avait produit un rapport alarmant.

Pas de radiation

« Il s’agit d’une infraction qui se situe au cœur même de la profession de médecin », est-il déploré dans la décision. En fait, le rapport était tellement bidon que le Conseil de discipline a même refusé de le qualifier « d’opinion, d’évaluation ou d’expertise ».

Finalement congédié, le professeur Rancourt avait alors entrepris des démarches contre le psychiatre. Et 14 ans plus tard, la sanction est finalement tombée. Si le plaignant espérait au moins une radiation de deux ans, le Dr Morissette s’en est sorti avec une amende. Ce dernier croyait qu’au pire, une réprimande aurait été suffisante. Le Dr Morissette devra en plus s’acquitter de certains frais reliés au dossier.


Voici quelques suggestions de lecture …



« L’auteur le moins connu des auteurs reconnus. Vous avez mon admiration pour votre travail. »

Meohammed Traversy

« Merci pour cet extraordinaire travail d’information et de conscientisation pour vos contemporains. »

Carole Brochu

« Je vous remercie pour le travail que vous faites. Je mets certains de vos article sur mon site pour faire connaître votre site et votre travail. Très intéressé par le livre, je suis impatiente de le lire. »

Henry Véronique