Le compte Vimeo de Guy Boulianne est clôturé suite à la diffusion de la conférence des Drs. Dan Erickson et Artin Massihi sur le Covid-19

À peine un mois après la fermeture complète de mon compte Facebook, la plateforme Vimeo a clôturé mon compte après que j’aie diffusé la conférence de presse donnée par les docteurs Dan Erickson et Artin Massihi au sujet du coronavirus. La censure de mon compte Facebook, quant à elle, était intervenue suite à la mise en ligne d’une pétition exigeant de la part du Gouvernement du Québec que la chloroquine ou l’hydroxychloroquine soit administrée aux personnes atteintes du Covid-19.

Dans un premier temps, j’ai reçu un courriel m’informant que la vidéo des Drs. Erickson et Massihi a été retirée et, immédiatement après, un second courriel m’informait que mon « compte a été supprimé par le personnel de Vimeo pour violation de leurs directives. » Avant cela, j’avais publié la conférence des deux médecins sur le site de Internet Archive que je connais depuis longtemps. Peu de temps après, la vidéo fut partiellement bloquée avec ce message : « Cet élément est uniquement disponible pour les utilisateurs connectés à Internet Archive », accompagné d’une Déclaration conjointe de l’American College of Emergency Physicians (ACEP) et de l’American Academy of Emergency Medicine (AAEM) sur la désinformation des médecins :

« L’American College of Emergency Physicians (ACEP) et l’American Academy of Emergency Medicine (AAEM) condamnent conjointement et catégoriquement les récentes opinions publiées par le Dr Daniel Erickson et le Dr Artin Massihi. Ces réflexions imprudentes et non testées ne parlent pas pour les sociétés médicales et sont incompatibles avec la science et l’épidémiologie actuelles concernant COVID-19. En tant que propriétaires de cliniques locales de soins d’urgence, il semble que ces deux personnes publient des données biaisées et non examinées par des pairs pour faire avancer leurs intérêts financiers personnels sans se soucier de la santé du public.
La désinformation COVID-19 est répandue et dangereuse. Les membres de l’ACEP et de l’AAEM sont des témoins directs du bilan humain que COVID-19 fait peser sur nos communautés. L’ACEP et l’AAEM déconseillent fortement toute déclaration des Drs. Erickson et Massihi comme base pour la politique et la prise de décision. »

Drs. Dan Erickson, Artin Massihi (Vimeo)

Nous voyons donc que la censure est très féroce et que celle-ci provient de toute part et de toutes les directions.

Nous vivons à une époque des ténèbres où la chasse aux sorcières et l’inquisition ont repris de plus bel et poursuivent la persécution et la condamnation systématique et en masse de personnes soupçonnées de pratiquer l’hérésie face à de nouvelles normes imposées par des technocrates fous furieux. Nous assistons à un nouveau genre d’autodafé, cette méthode de censure violente visant à faire taire des voix considérées comme dissidentes ou hérétiques et qui menacent l’ordre établi.

De nos jours, si un individu — ou un groupe d’individus — se risque à tenir des propos allant à l’encontre du discours officiel élaboré par le Gouvernement de l’Ombre, il se verra banni et excommunié, c’est-à-dire « mis hors de la communauté » par leurs nombreux sbires (médias traditionnels, médias sociaux, gouvernements locaux, agences de presse, etc.). Il sera rejeté, écarté d’une société, d’un milieu ou d’une activité car il est jugé mauvais par ses tourmenteurs. Comme l’écrivait déjà Madame de Staël dans ses “Considérations sur les principaux événements de la révolution française” (1845) :

« Dans les premières années de la révolution, on pouvait assez souffrir du terrorisme de la société, si l’on peut s’exprimer ainsi, et l’aristocratie se servait habilement de sa vieille considération pour déclarer telle ou telle opinion hors de la bonne compagnie. Cette compagnie par excellence exerçait jadis une grande juridiction : on avait peur d’en être banni, on désirait d’y être reçu, et toutes les prétentions les plus actives erraient autour des grands seigneurs et des grandes dames de l’ancien régime. »

Le 27 mars dernier, Google a supprimé l’application Infowars Android de son Play Store, éteignant l’un des derniers bastions grand public du célèbre théoricien du complot Alex Jones. Le retrait survient dans la foulée d’une vidéo publiée dans l’application Infowars et visionnée par WIRED, dans laquelle Jones a contesté la nécessité d’une distanciation sociale, d’un abri en place et des efforts de quarantaine destinés à ralentir la propagation du nouveau coronavirus.

Récemment, la conférence de presse des Drs. Dan Erickson et Artin Massihi s’est fait censurer sur Youtube et l’ensemble du réseau internet parce qu’ils ont,— entre autres choses —, affirmé que « le COVID-19 n’est pas plus dangereux qu’une grippe saisonnière normale et que les quarantaines ne font aucune différence pour empêcher sa propagation ». Plus récemment encore, Facebook et Youtube ont supprimé le compte de David Icke de leurs plateformes. Selon la BBC, M. Icke a fait plusieurs « fausses » allégations à propos du coronavirus, comme suggérant que les réseaux de téléphonie mobile 5G sont liés à la propagation du virus. Tout ceci est sans oublier le Pr. Didier Raoult,  qui se fait dénigrer dans à peu près tous les médias traditionnels, alors que celui-ci est le premier expert mondial en matière de maladies transmissibles.

Comme il était si bien écrit sur le site de French Cyber Army Team (FCAT) : « Si l’État entame une campagne de censure, quelles que soient ses intentions de “prévenir les menaces”, elle sera utilisée pour faire taire toutes les personnes avec lesquelles l’établissement ne souscrit pas – l’histoire le prouve à chaque fois. Le journaliste et poète allemand Christian Johann Heinrich Heine a déclaré: “Là où ils ont brûlé des livres, ils finiront par brûler des êtres humains”. Parce que quelques individus facilement influencés prennent des informations et prennent des décisions rapides, cela ne signifie pas pour autant que ces informations doivent être interrompues. »

Le 3 mai 2020,  Brian Rose a reçu David Icke, récemment banni des plateformes Facebook et Youtube.

« La Guerre des mondes de Herbert George Wells a bel et bien débuté. La plupart des gens sont inconscients qu’ils sont sur le bord de l’extinction, sinon du contrôle total sur leur vie. Les droits et libertés seront bientôt abolis, d’une manière ou d’une autre. Et toute contestation sera futile puisque toute bataille qui se fait à armes inégales est perdue d’avance. »

Guy BoulianneLa Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués