Le patriarche Elie et le Patriarcat Catholique Byzantin envoient un message du Nouvel An aux évêques de l’Église catholique romaine

Quelle est la situation actuelle, dans le monde et dans l’Église, et quelle est la solution ? L’analyse a été effectuée par l’ancien nonce apostolique américain, l’archevêque Carlo Maria Viganò. En bref, l’Église Profonde (Deep Church), dirigée par le pape non valable Bergoglio, coopère avec l’Etat Profond (Deep State) en ce qui concerne l’affaire du covid. C’est un coup d’État planétaire qui est censé conduire à l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial, dont le but est l’enfer sur terre et l’enfer après la mort.

D’où provient cette affaire du covid ? Il semble paradoxal que les racines spirituelles de cette crise profonde soient intimement liées au Concile de Vatican II et à son esprit. Étant donné le système et l’esprit qu’il a introduits dans l’Église, ce Concile ne peut pas simplement être révisé, mais il doit être rejeté comme étant hérétique. La restauration intérieure de l’Église par la repentance, c’est-à-dire par l’acceptation et par l’accent mis sur les vérités fondamentales de la foi et de la moralité, est impossible tant que l’esprit de Vatican II continue de régner au sein de l’Église. Cet esprit protège et privilégie les hérésies du néo-modernisme et du syncrétisme.

Le syncrétisme a provoqué l’invasion du paganisme et l’islamisation de l’Europe. La conséquence de la promotion des religions païennes et de l’amoralisation qui y est associée, fut la légalisation de l’homosexualité dans la législation des nations chrétiennes. Aujourd’hui, le réseau homo est déjà présent jusque dans les plus hauts lieux de l’Église. C’est un mépris flagrant pour l’avertissement de Dieu contre le feu temporel (2 Pierre 2:6) et éternel (Jude 1:7). La légalisation de la sodomie est étroitement liée au vol d’enfants par les services dits sociaux. Sous le couvert d’une soi-disant adoption, qui favorise les couples de même sexe, les enfants volés sont maltraités et démoralisés. Rien qu’en Norvège, avec une population de 5,5 millions d’habitants, 70 à 100 de ces enfants se suicident chaque année.

Le Vatican reste notoirement silencieux à propose de ces crimes ! Si seulement il était au moins silencieux sur la vaccination, mais il n’en est rien ! Le Vatican impose aux peuples avec véhémence la vaccination criminelle à ARN messager ! Comment le Vatican apostat et Bergoglio pourraient-ils défendre l’humanité s’ils ne défendent pas les enfants innocents contre la folie du genre ? La promotion intense de la sodomie par Bergoglio fut accompagnée du geste consistant à embrasser les pieds d’un transsexuel. Il a créé le précédent pour un respect extraordinaire pour la pensée perverse et l’immoralité. L’établissement légal d’un mensonge selon lequel un homme est une femme, a marqué un tournant dans la pensée, où chaque réalité a été remise en question. Cela a maintenant culminé avec la mise en place d’un système de mensonges à travers l’affaire du covid et la vaccination génocidaire de masse.

Peu de temps auparavant, le pseudo–pape avait commis une idolâtrie publique avec des sorciers et sorcières amazoniens au Vatican. Il a même intronisé le démon Pachamama dans la basilique principale de Rome. Ce culte païen de la soi-disant Terre Mère est associé à la diabolisation et à l’anéantissement de la planète.

La vaccination à ARNm altère le génome humain, ce qui conduit à l’extinction de la race humaine. C’est un crime contre Dieu le Créateur. De plus, cette vaccination est associée au processus de puçage, qui vise à transformer les gens en robots biologiques et à les priver du libre-arbitre, et donc de la possibilité de repentance et de salut. La Bible met en garde contre le puçage en parlant du châtiment dans l’étang de feu. En même temps, cette vaccination fait partie de l’agenda de dépeuplement, c’est-à-dire du génocide de l’humanité. Cela a été admis par Gates lui-même, le promoteur de la vaccination, qui a déclaré qu’elle devrait contribuer à la réduction de la population de 10 à 15 % au cours de la première étape.

De plus, cette vaccination est associée au crime brutal par lequel un bébé vivant à naître se fait arracher des tissus rénaux du corps, puis est tué. En termes spirituels, le sang de ces enfants assassinés place les gens sous la domination de Satan. C’est donc un anti-baptême satanique. Utiliser une sorte de lignée cellulaire éloignée comme excuse, et ainsi détourner l’attention de l’essence de cet acte, constitue une grossière tromperie du public de la part des autorités ecclésiastiques, et est un crime.

L’archevêque Viganò, d’autre part, a prophétiquement montré l’inadmissibilité absolue du vaccin à ARNm reçu par les chrétiens car il est associé à l’effusion du sang d’enfants à naître assassinés de manière sadique, et il représente spirituellement l’anti-baptême satanique !

L’appel de l’archevêque Viganò à une alliance anti-mondialiste globale avant que l’enfer prévu sur terre ne soit établi, est très opportun et prophétique.

La malédiction qui s’est abattue sur nous en ce moment, est survenue à cause de la trahison de l’Église, donc l’Église doit être la première à se repentir ! Comment ? Elle doit appeler le faux Pape un faux Pape, et se séparer de lui. Il devrait y avoir au moins une poignée d’évêques qui reconnaîtront comme nouveau pape une personne qui a une idée claire de la cause de la catastrophe spirituelle et physique actuelle. Le nouveau pape doit être un homme de Dieu qui a déjà fait ses preuves et s’est bravement opposé au réseau ‘homosexuel dans la hiérarchie de l’église, ainsi qu’à l’idolâtrie publique associée au démon Pachamama.

Mais surtout, le nouveau pape doit être un homme qui s’est héroïquement opposé à la fraude organisée concernant l’affaire du covid et de la vaccination génocidaire. L’archevêque Carlo Maria Viganò est une personne éprouvée. Il est le seul aujourd’hui qui puisse apporter l’Esprit de vérité pour restaurer l’Église. Mais il est impuissant, tout seul ! Il a besoin d’être rejoint par des évêques sincères avec leurs diocèses. Dans ces conditions extraordinaires, la responsabilité d’élire le Pape incombe aux braves évêques, plutôt qu’au conclave officiel qui est entre les mains de la secte Bergoglienne et des francs-maçons. Il n’y a pas d’autre solution dans cette situation.

Bergoglio a abusé de la structure de l’église, et a entraîné l’Église catholique dans un processus rapide d’autodestruction de la doctrine et de la morale. Il transforme l’Église du Christ, par étapes, en une prostituée de l’Antéchrist et une synagogue de Satan. Aujourd’hui, il clair qu’un pape orthodoxe ne puisse pas être officiellement élu. Le Vatican apostat, sous l’influence des francs-maçons, élira François n°2, n°3… continuant dans la ligne de l’autodestruction de l’Église et de l’humanité.

Cher évêque, à moins que vous ne défendiez Carlo Maria Viganò dans cette situation, vous resterez sous la malédiction et, après votre mort, vous serez tenu responsable de ne pas avoir fait ce que vous étiez obligé de faire, et par rapport à ce que la volonté de Dieu était pour vous en ce moment critique ! Vous serez alors tenu pour responsable de tout le mal que vous avez causé par votre trahison et votre lâcheté, et vous perdrez également la couronne de gloire éternelle !

Chers évêques, vous avez maintenant le devoir de séparer l’Église du Christ du système archi-hérétique et autodestructeur. Ce n’est pas un schisme ! C’est une condition pour franchir l’étape du salut, c’est-à-dire pour réunir l’Église du Christ avec le Christ et avec son vrai Vicaire, qui est actuellement Carlo Maria Viganò.

Nous sommes dans une situation d’urgence qui nécessite des mesures de secours d’urgence. Il y a un grand espoir que Carlo Maria Viganò soit suivi par une lignée de papes orthodoxes, bien que ces derniers puissent exister dans une église des catacombes et mourir en martyrs, comme ce fut le cas pour la plupart des papes des trois premiers siècles.

Dans la situation donnée, défendre Carlo Maria Viganò et l’élire en tant que Pape légitime, constitue une condition préalable non seulement pour restaurer l’Église, mais également pour sauver l’humanité.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Méthode OSBMr / + Timothée OSBMr
Evêques secrétaires

• Édition Papale de la Sainte Bible (édition illustrée)

Je profite de ce message pour vous faire part de ma joie d’avoir fait l’acquisition de l’édition papale de la Sainte Bible (édition illustrée) à un prix qui ferait peut-être des jaloux. 🙂 La traduction en français de cette édition fut réalisée par messieurs Louis Pirot (1881-1939) et le Chanoine Albert Clamer, sous la direction du révérend père Lucien Dozois O.M.I. Cette traduction fut empruntée à la Sainte Bible publiée par les Editions Letouzey & Ané, avec introductions, adaptation et commentaires de la Société civile d’Etudes et de Publications non commerciale. Accompagnée par une multitude d’illustrations en couleur et d’une dimension très confortable de 7.00 po x 10.25 po (18 cm x 26 cm), cette nouvelle édition de la traduction de Pirot et Clamer a bien sûr obtenu le nihil obstat de J.-C. Laframboise O.M.I. et de F.-M. Aubin O.M.I., l’imprimi potest de Sylvio Ducharme O.M.T., et l’imprimatur de l’archevêque d’Ottawa, Marie-Joseph Lemieux.

Cette édition papale de la Sainte Bible fut publiée par The Catholic Press Inc en 1956, soit six ans avant l’ouverture du IIe concile œcuménique du Vatican, plus couramment appelé concile Vatican II, par le pape rosicrucien Jean XXIII. Sa traduction commencera en 1935 et se terminera en 1964. Louis Pirot décèdera en 1939. Elle est d’abord présentée en douze volumes sous le titre : La Sainte Bible, « texte latin et traduction française d’après les textes originaux, avec un commentaire exégétique et théologique ». Cette traduction de l’Ancien testament est utilisée pour la Bible Liénart.

En 1956 parait la Sainte Bible – Édition Papale – Nouvelle édition de la traduction de Pirot et Clamer sous la direction du Révérand Père Lucien Dozois, O.M.I, publiée par “The Catholic Press” à Chicago. Cet ouvrage est véritablement une bible d’étude sans précédent parmi les bibles catholiques.

La Bible de Pirot & Clamer se situe dans la catégorie des traductions à équivalence formelle, appelées aussi traduction littérale. Le texte colle de près au texte original. Les idiomes sont gardés dans leurs expressions hébraïques.

Informations Supplémentaires : Letouzey et Ané. 1956. In-4. Relié. Excellent état. Ancien Testament: 851 pages + Nouveau Testament: 246 pages + Petite encyclopédie : 238 pages, augmentées de nombreuses planches en couleurs. Illustrations et titre dorés sur le premier plat et le dos. Tranches dorées. Illustrations en couleurs sur les contreplats. Texte sur 2 ou 3 colonnes. Avec signet indépendant de l’ouvrage (ruban type satin d’environ 5 cm de large, avec inscription “la sainte bible” + croix + symbole papal en doré). Classification Dewey : 220-Bible.

Guy Boulianne


« Encore une fois merci pour votre travail. Vos articles sont incroyablement informatifs et votre citation de sources impressionnante. »

Royston Potter

« J’en profite pour vous féliciter pour votre travail de recherche. C’est toujours éclairant de vous lire, d’autant plus que vous prenez la peine de bien vérifier vos infos. »

Eric Paquet

« Un grand merci pour tous vos travaux et éclaircissements que vous nous apportez. »

Stéphane Bilodeau