En 1983, l’avocate Constance Cumbey offrait la première critique majeure du mouvement New Age dans “The Hidden Dangers of the Rainbow”

J’ai reçu ma copie de l’édition originale du livre de l’avocate américaine Constance Cumbey qui fut publié durant l’année 1983 et qui s’intitule “The Hidden Dangers of the Rainbow: The New Age Movement and our Coming Age of Barbarism(Les dangers cachés de l’arc-en-ciel: le mouvement New Age et notre ère de barbarie à venir). Cet ouvrage offrait la première critique majeure du mouvement New Age d’un point de vue chrétien. Constance Cumbey était une véritable visionnaire puisque déjà — à l’époque — elle mettait en garde ses lecteurs contre ce qui devait advenir aujourd’hui avec cette « plandémie » de Covid-19, très bien représenté par les gardiens des Objectifs de développement durable, c’est-à-dire les Goalkeepers de Bill Gates.

Goalkeeper-Gate Foundation

L’une des premières personnes à avoir fait connaître ce livre au Québec est nul autre que le Père Jean-Paul Regimbal dans une entrevue accordée dans les années 1980. Comme l’écrit si justement Petros Scientia sur le site internet Goodreads : « Excellent livre. Il dessine un mouvement très dangereux. Nous voyons le fruit de ce mouvement s’opérer dans le chaos actuel. » Pour sa part Rosabella Knightley écrit : « Excellent aperçu du mouvement New Age. Constance Cumbey a été la première à exposer le mouvement New Age pour ce qu’il est vraiment, la spiritualité de Lucifer. Ce livre couvre des données très détaillées sur le mouvement et ses agendas. Il reflète des années de recherches approfondies. L’auteur affirme que le but suprême du mouvement est de subvertir notre fondation judéo-chrétienne et de créer un ordre mondial unique à travers un réseau complexe d’organisations occultes. Une grande partie de ce qu’elle met en garde dans ce livre écrit en 1983 s’est accomplie. Elle n’est pas un prophète, mais simplement une chercheuse qui a découvert et exposé les plans du mouvement New Age. C’est l’un des aperçus les plus complets du mouvement New Age. » Toujours sur Goodreads, Sky Feather écrit :

« Si vous êtes un chrétien fondamentaliste, vous aimerez ce livre. Si vous ne l’êtes pas (comme moi), il est essentiel de vous concentrer sur le reste des informations fournies dans ce livre bien documenté. Il vous aidera à comprendre les liens entre : National-socialisme – Théosophie – Occulte – Nouvel Âge – Nouvel Ordre Mondial. Vous pouvez apprécier ce livre si vous faites un bon usage des informations cachées fournies (telles que la véritable nature autocratique du mouvement New Age et qu’il a commencé, maintenu et contrôlé par les théosophes, c’est-à-dire les occultistes).

« Par exemple, dans les livres sources du mouvement New Age, les écrits d’Alice E. Bailey, David Spangler, Agni Yoga, Théosophiques, Rosicruciens, HG Wells – on voit des plans froids pour un futur proche dans une « action de nettoyage » en particulier lorsque le lecteur se rend compte qu’il est parmi ceux qui doivent être « nettoyés ». Lire : « Tous ceux qui expriment une réticence envers le “Christ” du New Age seront libérés de l’incarnation physique et envoyés dans “une autre dimension que l’incarnation physique” », ne fait certainement rien pour donner des sentiments chaleureux au lecteur à propos de ces auteurs et de leurs partisans : les New Agers. Si vous avez suivi aveuglément toutes les idées rose et moelleuses du nouvel âge et les invocations d’initiatives, alors ce livre vous aidera à voir la situation dans son ensemble. »

Nous pouvons lire en introduction du livre “The Hidden Dangers of the Rainbow” : « Bien que l’arc-en-ciel semble n’être qu’un arc de lumière coloré réfracté à travers les gouttes de pluie, il a une signification profonde pour les chrétiens comme pour les adeptes du New Age. Selon la Bible, l’arc-en-ciel symbolise l’alliance éternelle de Dieu selon laquelle il ne détruirait plus jamais la terre par un déluge. Cependant, le mouvement New Age utilise des arcs-en-ciel pour signifier leur construction du pont arc-en-ciel (antahkarana) entre l’homme et Lucifer qui, disent-ils, est l’âme supérieure. Les adeptes du New Age placent de petits autocollants arc-en-ciel sur leurs automobiles et leurs librairies comme un signal aux autres membres du Mouvement. Certaines personnes, bien sûr, utilisent l’arc-en-ciel comme décoration, ignorant l’acceptation populaire croissante de sa signification occulte et des dangers cachés. »

L’avocate et auteure Constance E. Cumbey écrit à la suite de cette introduction : « C’est l’affirmation de cet écrivain que, pour la première fois dans l’histoire, il existe un mouvement viable — le mouvement New Age — qui répond vraiment à toutes les exigences scripturaires pour l’antéchrist et le mouvement politique qui le fera entrer sur la scène mondiale. C’est en outre la position de l’auteur qu’il s’agit très probablement de la grande apostasie ou de la “chute” dont parle l’apôtre Paul et que l’apparition de l’antéchrist pourrait être un événement très réel dans notre avenir immédiat. »

Sur la couverture arrière du livre se trouve la reproduction d’une publicité pleine page qui fut diffusée simultanément les 24 et 25 avril 1982 dans les plus grands quotidiens à travers le monde, de Rome à Jérusalem, du Koweït à Karachi, de New York à Los Angeles et bien sûr à Montréal. Je me souviens de ce jour, alors que j’avais 19 ans, où je vis cette publicité à la page B6 du journal La Presse. Cette publicité m’avait tant marqué que je ne l’avais jamais oubliée. Lors de la rédaction de mon dernier livre, j’ai retrouvé la page dans les archives de la Bibliothèque et Archives nationales du Québec. (BAnQ)

Voici ce que j’écrivais dans mon livre “La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués” : Benjamin Creme est l’un des nombreux faux prophètes qui pullulent dans le milieu sectaire et ésotérique du New Age. En 1982, lui et son groupe publièrent des annonces pleine page dans les journaux des principales métropoles autour du globe, avec comme titre “Le Christ est ici maintenant” (“The Christ is here”). Selon ces annonces, le Maitreya allait se faire connaître au grand public dans les deux mois. On y lisait : « Recherchez un homme moderne, relié aux problèmes modernes — politiques, économiques et sociaux. Depuis le mois de juillet, 1977, le Christ émerge, en tant que porte-parole pour un certain groupe ou communauté dans un pays moderne bien connu. Il n’est pas un chef religieux, mais un éducateur dans le sens plus ample du mot — nous indiquant comment sortir de notre présente crise. Nous le reconnaîtrons par Son extraordinaire puissance spirituelle, l’universalité de Son optique et Son amour impartiel envers l’humanité entière. Il ne vient point pour juger, mais bien pour aider et inspirer ».

Évidemment, ce Maitreya n’est pas le véritable Christ, mais bien l’antéchrist annoncé par les adeptes du New Age et du prince de ce Monde, c’est-à-dire Lucifer, ange déchu et prince des démons.


« Et Dieu dit: C’est ici le signe de l’alliance que j’établis entre moi et vous, et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à toujours: j’ai placé mon arc dans la nue, et il servira de signe d’alliance entre moi et la terre. » (Genèse 9:13)


Le Christ est ici maintenant. La Presse, le 24 avril 1982, Cahier B, p. 6

À propos de Constance Cumbey

Constance Cumby

Constance Cumbey née le 29 février 1944 est une avocate, militante et écrivaine chrétienne évangélique des États-Unis. Elle fut l’une des premières à traiter du New Age d’un point de vue chrétien dans son livre publié en 1983 : “The Hidden Dangers of the Rainbow: The New Age Movement and our Coming Age of Barbarism” (Les dangers cachés de l’arc-en-ciel: le mouvement New Age et notre ère de barbarie à venir). Constance Cumbey critique violemment les nouvelles religiosités ainsi que l’hindouisme mais prend parti pour le christianisme et le judaïsme.

Dans l’un des premiers livres écrits sur le thème du New Age d’un point de vue chrétien, elle accuse entre autres le New Age d’avoir infiltré aussi bien le christianisme que le judaïsme et d’être la véritable force motrice derrière l’œcuménisme, les centres de santé holistiques, la nouvelle pensée, la psychologie humaniste, les écoles Montessori, le modernisme, l’humanisme laïc et la croissance démographique nulle.

Elle dénonce ce qu’elle juge être du satanisme, s’appuyant sur la fondation en 1922 de la Lucifer Publishing Company par Alice Bailey pour publier ses écrits et ceux de Blavatsky. Dans les thèses controversées de la Théosophie, Lucifer n’est pas assimilé au Diable comme dans la tradition chrétienne, il est au contraire vu positivement, comme le « porteur de lumière », non pas comme Lucifer l’ange déchu qui usurpe le titre d’étoile du matin qui revient à Jésus-Christ, seul porteur de la lumière agréée par Dieu pour l’Homme, après la chute de Satan.

Constance Cumbey pointe du doigt l’influence de la Lucifer Publishing Company (qui s’appelle aujourd’hui la Lucis Trust), qui tire son nom de Lucifer, une Organisation non gouvernementale internationale accréditée par les Nations Unies. Ainsi le courant fondamentaliste chrétien aux États-Unis accuse les ONG qui œuvrent dans les milieux du New Age de travailler en parallèle avec la Mondialisation pour construire un état totalitaire global.

Le point de vue de Constance Cumbey est que le mouvement New Age n’exprime pas simplement d’intérêt naïf pour la métaphysique, mais que c’est une conspiration organisée en vue de renverser la démocratie aux États-Unis et d’y mettre en place un régime totalitaire apparenté au nazisme.

En tant qu’avocate active du Michigan, elle exerce sa profession principalement dans les comtés de Macomb, Oakland et Wayne du Michigan, États-Unis. Parfois, elle travaille sur des questions administratives liées au droit de l’État. Elle a eu des carrières actives et stimulantes dans le gouvernement, la politique, le droit et en tant qu’auteure publiée et traduite. Dans le passé, elle a travaillé pour la Chambre des représentants du Michigan, le Sénat de l’État du Michigan et la ville de Highland Park, Michigan. Elle a publié trois autres livres : “Is the Antichrist in the World Today?: An Interview with Constance Cumbey” (Southwest Radio Church, 1982), “The New Age Movement: Age of Aquarius, Age of Antichrist” (Southwest Radio Church, 1992) et “A Planned Deception: The Staging of a New Age Messiah” (1986). Constance Cumbey termine actuellement un volume sur Javier Solana, le Processus de Barcelone, Israël et l’Union européenne.


« Toutes les tables sont pleines de vomissements, d’ordures; Il n’y a plus de place. A qui veut-on enseigner la sagesse? A qui veut-on donner des leçons? Est-ce à des enfants qui viennent d’être sevrés, Qui viennent de quitter la mamelle? Car c’est précepte sur précepte, précepte sur précepte, Règle sur règle, règle sur règle, Un peu ici, un peu là. » (Ésaïe 28:8-10)




« Merci infiniment M. Bouliane pour cet excellent article, qui explique l’inexplicable ! Ma foi profonde me renforce dans ma position et vos explications, références et analyses éclairent mon ressenti. »

Nathalie Clavel

« Merci simplement d’être là comme d’autres bonnes Âmes et d’illuminer l’Âge des Ténèbres dans laquelle nous sommes plongés. »

Carole Lavoie

« Félicitation pour votre implication dans ce chaos. » 👏👏

Josée Dumais