Appel à la Cour Pénale Internationale : l’Agence européenne des médicaments fait une réponse arrogante à l’organisation “We for Humanity” qui témoigne d’une intention criminelle

Hier, j'ai reçu par courriel de nouvelles informations de la part de Mme Masha Brown de l'organisation “We for Humanity” concernant leurs démarches légales contre l'expérience médicale effectuée sur l'ensemble de l'humanité avec les injections de Covid-19.

Si vous vous en souvenez, le 15 septembre dernier, je vous faisais part que certains proches de victimes de l'Holocauste avaient présenté une lettre ouverte de l'organisation “We for Humanity”, non seulement à l'Agence européenne des médicaments (EMA), mais aussi à l'Agence de réglementation des médicaments et produits de santé en Angleterre (MHRA), à l'Administration des produits thérapeutiques en Australie (TGA), à l'Autorité de sécurité des médicaments et des dispositifs médicaux de la Nouvelle-Zélande (Medsafe), et à la Fédération des ordres des médecins du Canada (FMRAC).

En effet, les survivants de l'Holocauste et leurs descendants ont remis et envoyé cette lettre exigeant l'arrêt du déploiement du vaccin Covid-19 suite à la décision de la FDA d'accorder l'approbation complète à de nouveaux lots de vaccins Pfizer COVID-19. Les survivants ont accusé les autorités de ne pas avoir informé adéquatement les populations des risques liés aux vaccins et d'avoir violé le droit au consentement libre et éclairé en vertu du Code de Nuremberg. Le texte est disponible sur le site Web de la fondation Viruswaarheid aux Pays-Bas. (Voir la vidéo au bas de cet article.)

Or, le 15 septembre 2021, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a envoyé une réponse arrogante à “We for Humanity” qui témoigne, selon l'organisation, d'une intention criminelle. Cette dernière a alors intervenu et elle a fait appel à la Cour Pénale Internationale cinq jours plus tard pour éviter que les gens meurent et pour commencer le procès. Vous trouverez ci-dessous le communiqué reçu de la part de “We for Humanity”.

Cela dit, Mme Masha a envoyé un deuxième courriel demandant de ne pas partager la réponse de l'EMA : « Il ne serait pas bon pour les gens de faire confiance au contenu ». Personnellement, je considère cette lettre d'intérêt public et je fais confiance en l'intelligence de mes lecteurs pour qu'ils puissent s'en faire un jugement éclairé.

Le communiqué de “We for Humanity”

Chers amis,

Nous nous sommes levés pour appeler un chat un chat, pour établir des parallèles que d’autres ne reconnaissent pas, pour mettre en garde à partir de l’expérience historique. Nous vous remercions de votre soutien.

Où en sommes-nous maintenant ?

Le 25 août 2021, nous avons remis la lettre à l’EMA en personne et nous avons documenté cette remise. Vous pouvez trouver l’enregistrement vidéo et notre lettre en plusieurs langues en cliquant sur ce lien : www.we-for-humanity.org/fr. Nous attendons avec reconnaissance les signatures supplémentaires dans le cadre de l’appel en ligne derrière ce lien. Nous les utiliserons pour augmenter la pression et pour d’autres campagnes. Car nous continuons. Vous remarquerez dans la lettre que nous avons écrit à davantage d’autorités.

Le 15 septembre 2021, l’EMA a répondu. Cette réponse est arrogante et témoigne d’une intention criminelle. La lettre est jointe en tant que « Réponse de l’EMA.pdf ». Nous pouvons et nous utiliserons cette réponse contre l’EMA. En attendant, des amis qui se font appeler F.T.S. ont commenté la lettre d’une manière ludique et accessible à tous et nous ont offert une bande dessinée. Voici des versions en anglais, allemand, russe et italien. Utilisez-les pour toucher de nombreuses personnes.

Une « demande d’enquête » conjointe est en attente à La Haye depuis des mois. Il s’agit d’un dossier solide fondé, entre autres, sur les déclarations sous serment du Dr Richard M. Fleming, du professeur Luc A. Montagnier, lauréat du prix Nobel, et du Dr Kevin W. McCairn. (Luc Montagnier a inventé la phrase suivante : « Dans chaque pays, la courbe des décès suit la courbe de la vaccination »). Le tribunal n’a rien fait pendant des mois. Nous sommes intervenus et avons fait appel à la Cour Pénale Internationale le 20 septembre 2021 pour éviter que les gens meurent et pour commencer le procès.

La lettre à l’appui de la demande est jointe en tant que « Lettre des survivants des camps de concentration nazis à la CPI 20.9.2021.pdf ». S’il vous plaît, faites connaître cette affaire. Nous avons besoin de l’attention du public et de plus d’avocats pour rejoindre l’affaire. Nous avons préparé un cahier des charges pour nous joindre à l’affaire.

Nous sommes compris comme des ambassadeurs dans l’espoir que nous soyons les seuls à dire certaines vérités. Et c’est ainsi. Notre prochaine étape consistera à confronter les autorités et les médias aux résultats d’une conférence de pathologie venue d’Allemagne. Une équipe d’experts a donné la parole aux morts. S’il vous plaît, éduquez, faites en sorte que les responsables ne puissent pas dire qu’ils ne savaient pas. Voici le résumé : www.pathologie-konferenz.de.

Tant de personnes sont blessées, estropiées, décédées. Pouvons-nous réussir à sauver au moins nos enfants ? Nous essayons. Et sommes confrontés à une confirmation choquante des parallèles que nous avons établis : Pfizer utilise des bébés orphelins comme cobayes.

Nous n’abandonnons pas, nous ne devons pas le faire. Mais nous devons être clairs : nous ne pouvons réussir que grâce à l’intérêt du public. Nous avons des preuves irréfutables que nous avons affaire à une expérience médicale, qu’il s’agit de thérapie génique, qu’il y avait et qu’il y a des alternatives de traitement conventionnel et que les approbations ne sont pas valides pour cette seule raison, et que toutes les personnes impliquées étaient conscientes de tout cela. Nous devons nous assurer que les gens, vaccinés ou non, regardent comment les tribunaux et les autorités traitent cette affaire. Éduquez, semez le doute, et continuez à nous soutenir. Comme Dieu peut nous soutenir.

Merci,

MASHA BROWN, 9 octobre 2021
We for Humanity

Les survivants de l’Holocauste ont conclu leur lettre à la CPI comme suit :

Cour pénale internationale

Nous, en tant que survivants des camps de concentration, avons été témoins de nombreuses atrocités commises pendant la Seconde Guerre mondiale et on nous a dit que cela ne se reproduirait plus jamais, mais pourtant cela se reproduit.

Quelle prise de conscience accablante : combien de personnes âgées ont été contraintes par peur de prendre le « vaccin » et n’ont pas survécu ? Combien ont survécu à l’Holocauste mais n’ont pas survécu à l’injection de COVID-19 ? Combien ont survécu aux expériences médicales d’Auschwitz et de Birkenau mais n’ont pas survécu à cette expérience médicale contemporaine ?

Nous vous implorons donc d’accepter la « demande d’enquête » conjointe du Royaume-Uni, de la Slovaquie, de la France et de la République tchèque et d’ouvrir immédiatement et sans plus tarder une enquête urgente sur les crimes contre l’humanité, le génocide et les violations du Code par de nombreux auteurs, ce qui a entraîné tant de morts inutiles et de blessures graves et continue de le faire quotidiennement. La Cour pénale internationale, en tant que tribunal de dernier recours, a le devoir d’enquêter sur ces crimes les plus odieux et de traduire les auteurs en justice.

Il est en votre pouvoir de sauver des vies. Nous savons que plusieurs accusations criminelles ont été rejetées par vous pour des motifs formels. Indépendamment des détails techniques, vous les avez lus. Nous savons que vous êtes conscient, à cause de ces affirmations, que des millions de personnes sont blessées et meurent à cause de la soi-disant vaccination. Par exemple, les avocats israéliens ont fourni les chiffres des victimes en Israël et l’accès à la base de données de l’EMA sur les effets secondaires. C’était il y a plus de trois mois. Depuis lors, davantage de personnes sont décédées, sont tombées malades en phase terminale ou ont été blessées (voir ci-dessus). Et vous n’êtes pas intervenu. Vous cautionnez en outre le fait que les enfants sont désormais de plus en plus parmi les victimes de la « vaccination ». C’est à vous de punir les actes délibérés contre la vie et l’intégrité physique, de ne pas vous porter intentionnellement par une acceptation approbatrice d’atteinte à la vie humaine.

Chaque jour que vous gaspillez sans rien faire, des vies humaines sont détruites, des vies d’enfants. Nous exigeons la fin immédiate de la campagne de vaccination et une enquête immédiate sur les preuves dont vous disposez. Les gens pardonneront une erreur. Un meurtre délibéré de leurs enfants – non. Faites la bonne chose.

L’histoire ne vous regardera pas d’un bon œil si vous manquez à votre devoir de le faire. Sachez que nos yeux et ceux des peuples du monde sont braqués sur vous – la responsabilité vous appartient. Vous savez ce qui se passe, vous avez les preuves et maintenant vous devez agir.


SOURCE — Daily Expose : « Holocaust survivors join Lawyers, Dr Fleming, and Prof Luc Montagnier in demanding the International Criminal Court charge World Governments with Crimes against Humanity, Genocide, and breaches of the Nuremberg Code ». The Exposé, September 26, 2021.

Le 25 août 2021, certains proches de victimes de l’Holocauste ont présenté à l’Agence européenne des médicaments (EMA) une lettre ouverte de l’organisation “We for Humanity” concernant l’expérience médicale sur l’ensemble de l’humanité avec les injections de Covid-19. Regardez l’enregistrement en direct de la lecture de cette lettre et de la présentation à l’EMA par des proches de victimes de l’Holocauste sur videowaarheid.nl.

Anthologie2020PUB007


« Merci pour votre travail. Je vous suis depuis quelques mois. Je crois que vous êtes un des seuls qui dit la vérité. J’ai toujours eu des doutes pour ce qui est des complots du gouvernement mais là j’avoue que cette fausse pandémie confirme que mes doutes sont maintenant bien fondés. »

Eric Sarault

« Wow… Merci du fond du ❤ mr. Boulianne. Sérieusement, une chance que vous avez gardé un œil de tigre sur cette absurde loi 61. Je vois qu’il y a encore des personnes comme vous, courageuses et bienveillantes, qui font toute la différence. »

Claire V.

« Merci pour tout ce beau travail que vous faites afin que nous soyons bien informés. »

Suzanne Goedike