À propos du passeport vaccinal : Je n’ai rien à dire de particulier à ce sujet, tout est connu. Je vous demande simplement de bien y réfléchir…

[Le Gouvernement du Québec, le 8 juillet 2021] — Lors de la conférence de presse à Montréal, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a fait le point sur le passeport vaccinal au Québec, dont l’utilisation vise à éviter un reconfinement généralisé. La date visée pour sa mise en application est le 1er septembre prochain. Son utilisation spécifique sera déterminée en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et de la couverture vaccinale au Québec.

Le passeport vaccinal fonctionnera à partir de trois principes :
  1. Il sera utilisé lorsque la possibilité d’avoir accès à deux doses de vaccin aura été offerte à toute la population québécoise âgée de 12 ans et plus ; c’est pourquoi la date visée pour l’application du passeport vaccinal est le 1er septembre;
  2. Il sera utilisé seulement s’il y a une dégradation ou un changement dans la situation épidémiologique dans un territoire donné qui justifierait son utilisation;
  3. Il ne sera pas utilisé pour l’accès à des services publics ou essentiels.
Il est par exemple envisagé d’utiliser le passeport vaccinal pour les activités non essentielles et dans les milieux suivants :
  • les activités à risque élevé regroupant un nombre limité de personnes (gyms, pratique de sports d’équipe, bars, restaurants, etc.);
  • les activités à risque modéré ou faible, regroupant un plus grand nombre de personnes (arts et spectacles, festivals et grands événements, matchs sportifs, etc.).

Les Québécois de 12 ans et plus sont donc invités à profiter de l’été pour aller chercher leur deuxième dose afin d’éviter une détérioration de la situation épidémiologique à l’automne et pour pouvoir continuer de vivre dans une nouvelle normalité.

Citation :

« Avec tous les efforts des derniers mois, nous sommes confiants d’atteindre une couverture vaccinale suffisante d’ici la fin du mois d’août pour envisager un retour à une quasi-normalité dès l’automne. La situation est très encourageante, mais nous suivons de près l’émergence et la propagation des variants. Advenant une nouvelle hausse de cas, avec le déploiement d’un passeport vaccinal, les personnes adéquatement protégées pourront poursuivre les activités courantes de leur vie quotidienne, et les secteurs de l’économie et publics pourront demeurer ouverts. C’est maintenant plus vrai que jamais : la vaccination est notre passeport vers un retour à la normale, vers plus de liberté. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

• Les avantages d’un passeport vaccinal s’ajouteront aux autres bénéfices pour les personnes adéquatement protégées, notamment :

  1. éviter un isolement de 14 jours après un contact avec un cas positif;
  2. éviter un retrait du milieu de travail ou d’enseignement (en cas d’éclosion, par exemple);
  3. ne plus avoir à suivre les recommandations sur la distanciation et le port du masque dans les domiciles privés, à l’intérieur comme à l’extérieur;
  4. avoir la possibilité de voyager dans plusieurs pays et être exempté de la quarantaine de 14 jours au retour.

• Les personnes qui ne sont pas adéquatement protégées devront continuer de se soumettre aux mêmes consignes d’isolement en vigueur actuellement en cas de symptômes liés à la COVID-19, ou encore lors de contacts rapprochés avec une personne infectée.

• Rappelons qu’un portail libre-service permet aux citoyens de télécharger eux-mêmes leur preuve de vaccination électronique avec code QR, sur le Web. Les personnes qui éprouvent des difficultés à télécharger leur preuve de vaccination peuvent appeler pour obtenir du soutien.

• Enfin, soulignons que de nombreuses initiatives sont en place afin d’offrir le plus de flexibilité à la population et lui permettre d’obtenir une première ou seconde dose facilement, tant avec rendez-vous que sans rendez-vous. La deuxième dose du vaccin est nécessaire et permet de réduire le risque d’avoir et de transmettre la COVID-19, d’augmenter le taux de protection du vaccin et offre une protection optimale à plus long terme. (Ceci est le communiqué du Gouvernement du Québec)


Passeport vaccinal COVID-19

[Le Gouvernement du Québec – Dernière mise à jour : 9 juillet 2021] — Le passeport vaccinal COVID-19 sera un document officiel et gratuit attestant qu’une personne est bien protégée contre la COVID-19.

Le passeport vaccinal pourrait notamment permettre de voyager à l’étranger et d’accéder à des activités non essentielles aux personnes adéquatement protégées en cas de recrudescence des cas. Les travaux se poursuivent, mais il est envisagé d’utiliser le passeport vaccinal pour les activités non essentielles.

Son utilisation spécifique sera déterminée en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique et de la couverture vaccinale au Québec. Le passeport vaccinal ne sera pas exigé pour accéder aux services essentiels comme l’enseignement (primaire, secondaire, postsecondaire) ou par un employeur comme critère d’embauche. La date visée pour sa mise en application est le 1er septembre 2021, lorsque certaines conditions seront réunies, entre autres :

  • la possibilité d’avoir accès à deux doses aura été offerte à toute la population québécoise âgée de 12 ans et plus;
  • la technologie sera fin prête pour permettre de reconnaître efficacement toutes les personnes adéquatement protégées, incluant celles avec un antécédent d’infection.

Différence entre la preuve de vaccination et le passeport vaccinal

La preuve de vaccination électronique est un document en format PDF qui se télécharge à partir de votre ordinateur ou de votre appareil mobile. Elle contient vos informations personnelles, le vaccin que vous avez reçu et un code QR qui contient ces informations. Pour en savoir plus, consultez la page Preuve de vaccination contre la COVID-19.

Le passeport vaccinal est un outil qui interprétera l’information contenue dans votre preuve de vaccination pour déterminer votre statut de protection contre la COVID-19. Il ne présentera pas vos informations personnelles ni les informations sur la maladie que vous avez eue, ou le détail des vaccins que vous avez reçus. (Ceci est le communiqué du Gouvernement du Québec)

Mesure d’application de la 9e ordonnance des autorités d’occupation au sujet des Juifs.
[8 juillet 1942] — Ordonnance allemande interdisant aux Juifs la fréquentation des salles de spectacle et leur interdisant l’accès aux magasins en dehors de la période de 15 à 16 heures. Document ci-haut : Mesure d’application de la 9e ordonnance des autorités d’occupation au sujet des Juifs. Ce texte dresse la liste des lieux désormais interdits aux Juifs (mesures prises par le gouvernement de Vichy).


banniereFABIENeBay001

« Félicitations pour être un vrai extraordinaire journaliste qui recherche la vérité et qui souvent, peut-être, à vos risques et péril ! »

Daniel

« Merci pour votre excellent travail d’information, de vulgarisateur et de recherche. C’est une richesse d’être en contact avec vos efforts, votre patience et votre sens critique. »

Normand Laverdure

« Merci pour cet extraordinaire travail d’information et de conscientisation pour vos contemporains. »

Carole Brochu