Avertissement — Effondrement imminent de la chaîne d’approvisionnement mondiale: famine généralisée, pannes de réseau électrique et ruine économique sont les fléaux à notre porte

Les mondialistes non élus profiteront de chaque crise pour exercer leur influence sur les politiciens, les chefs d’entreprise et la société civile. Peu importe que la crise soit liée à la cybersécurité, au changement climatique, à la pauvreté ou à une pandémie mondiale – chaque solution proposée par le FEM appelle à des collaborations public-privé – une fusion plus étroite de l’entreprise et de l’État.

Le grand programme de réinitialisation est un moyen pour parvenir à une fin. La fin est le pouvoir et le contrôle centralisés sur la société par le biais de la pression sociale et économique imposée par les technologies de la quatrième révolution industrielle qui alimentent l’Internet des corps, le transhumanisme, les identités numériques, la finance mondiale, les chaînes d’approvisionnement alimentaire et bien plus encore. Avec Cyber ​​Polygon 2021, nous voyons le FEM et ses partenaires viser à immuniser Internet, diaboliser les crypto-monnaies et surdimensionner leur centralisation du pouvoir sans jamais soumettre leur programme à un vote par la volonté du peuple.

Guy Boulianne: « Cyber Polygon : Le désir d’immuniser Internet, de diaboliser les crypto-monnaies et de soutenir des systèmes de gouvernance centralisés ».  22 juillet 2021.

Depuis plus d’un an, nous avons prévenu qu’un effondrement artificiel des lignes d’approvisionnement mondiales commençait à se produire. Cet effondrement s’accélère maintenant à une vitesse alarmante. Même la Chambre internationale de la marine marchande (ICS) — conjointement avec l’organisation mondiale du transport routier (IRU), l’Association du transport aérien international (IATA) et la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) — a envoyé une lettre d’alerte rouge aux chefs de gouvernement du monde et aux agences des Nations Unies avertissant d’un « effondrement des systèmes de transport mondiaux » qui ne fera qu’empirer. Le coupable de cet effondrement ? Verrouillages gouvernementaux à tort, mandats de vaccination et faux « tests » scientifiques de covid (via des instruments PCR frauduleux) qui sont tous utilisés pour éviscérer la base de travail des entreprises de transport, des ports d’expédition, des équipages de navires et des compagnies aériennes.

Comme l’explique l’ICS : « Au plus fort de la crise du changement d’équipage, 400 000 marins n’ont pas pu quitter leurs navires, certains marins travaillant jusqu’à 18 mois au cours de leur contrat initial. Les vols ont été restreints et les travailleurs de l’aviation ont été confrontés à l’incohérence des frontières, des voyages, des restrictions et des restrictions/exigences en matière de vaccins. Des arrêts supplémentaires et systémiques aux frontières routières ont obligé les chauffeurs de camion à attendre, parfois des semaines, avant de pouvoir terminer leur voyage et rentrer chez eux. »

En d’autres termes, les gouvernements du monde tiennent les travailleurs des transports en otage de la plandémie folle et anti-science de la Covid, avec tous ses mandats de vaccins, ses blocages et ses exigences en matière de tests, qui sont tous enracinés dans la fraude scientifique du charlatan.

Nous aurions pu vaincre la Covid à l’échelle mondiale avec rien de plus que de l’ivermectine, de la vitamine D et du zinc. Pas de confinement, pas de masques, pas de vaccins, pas de pénurie de main-d’œuvre. Mais ce résultat n’est pas ce que les mondialistes voulaient. Ils ont prévu dès le début d’utiliser la Covid pour réaliser une « réinitialisation globale » qui implique la destruction des économies mondiales, l’effondrement du système financier mondial et une extinction massive (qui est déjà en cours). Rien de tout cela n’est par accident. C’était toujours prévu dès le départ.

Le fait que les approvisionnements énergétiques mondiaux sont également limités artificiellement, ce qui entraîne des pannes d’électricité du réseau électrique chinois, des pénuries généralisées de carburant au Royaume-Uni et une pénurie de gaz naturel combinée à une flambée des prix qui met fin à la production d’engrais, la production de dioxyde de carbone et les opérations des usines de viande à travers l’Europe. Tout est entrelacé.

Pourquoi le charbon est-il rare ? À cause des confinements pandémiques, bien sûr. Tout est « artificiel » / délibéré, tout est planifié par des gouvernements qui semblent mener une guerre mondiale coordonnée contre la race humaine.

Les six prochains mois verront des pénuries extrêmes de nourriture, d’énergie, de fournitures médicales et de pièces commerciales

En raison de cet effondrement artificiel, les peuples du monde sont sur le point de connaître des pénuries alimentaires extrêmes qui dureront tout l’hiver 2021-2022 et jusqu’au printemps. Ces pénuries sont conçues pour créer des troubles civils et un soulèvement mondial qui seront utilisés pour justifier les mesures de répression gouvernementales contre la liberté et la libre circulation. Ils veulent le chaos, en d’autres termes, parce que les gouvernements du monde peuvent utiliser ce chaos pour justifier des fermetures et des tactiques encore plus restrictives de l’État policier.

C’est pourquoi cet effondrement s’accélère si rapidement. Il est entièrement fabriqué.

Les pénuries de 2020 étaient un jeu d’enfant par rapport à ce qui s’en vient d’ici Noël. Quiconque veut manger n’importe quoi cet hiver doit acheter ces aliments maintenant et les avoir dans le garde-manger et / ou le congélateur. Bienvenue dans le grand scénario de la « famine » qui n’est qu’une infime partie du soi-disant plan Dark Winter pour exterminer l’humanité.

Ce n’est pas un exercice. C’est une extermination.

Lettre ouverte conjointe — Les responsables des transports appellent les dirigeants mondiaux à sécuriser les chaînes d’approvisionnement mondiales

La Chambre internationale de la marine marchande, 29 septembre 2021
International Chamber of Shipping

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les industries maritime, routière et aéronautique ont appelé haut et fort les gouvernements à garantir la libre circulation des travailleurs des transports et à mettre fin aux interdictions de voyager et autres restrictions qui ont eu un impact extrêmement préjudiciable sur leur bien-être et la sécurité. Les travailleurs des transports font tourner le monde et sont essentiels à la libre circulation des produits, y compris les vaccins et les équipement de protection individuelle, mais ont été continuellement échoués par les gouvernements et tenus pour acquis par leurs fonctionnaires.

Nos appels ont été cohérents et clairs : liberté de mouvement pour les travailleurs des transports, pour que les gouvernements utilisent des protocoles qui ont été approuvés par les organismes internationaux pour chaque secteur et pour donner la priorité aux travailleurs des transports pour les vaccinations, comme le demande la feuille de route SAGE de l’Organisation mondiale de la santé pour la hiérarchisation des usages des vaccins COVID-19 dans le contexte d’un approvisionnement limité.

Les chefs de gouvernement n’ont pas écouté, n’ont pas mis fin aux rejets de blâme au sein des gouvernements et entre eux et n’ont pas pris les mesures décisives et coordonnées nécessaires pour résoudre cette crise.

C’est pourquoi l’IRU, l’organisation mondiale du transport routier, l’IATA, l’Association du transport aérien international, l’ICS, la Chambre internationale de la marine marchande et l’ITF, la Fédération internationale des ouvriers du transport, se sont réunis pour lancer un appel urgent aux chefs de gouvernement du monde et aux agences des Nations Unies pour qu’ils suppriment les restrictions entravant la libre circulation des travailleurs des transports, et garantissent et facilitent leur libre et sûr mouvement.

Nos industries collectives représentent plus de 20 000 milliards de dollars du commerce mondial chaque année, et représentent 65 millions de travailleurs du transport dans le monde, et plus de 3,5 millions de compagnies de transport routier et de transport aérien, ainsi que plus de 80 % de la flotte mondiale de la marine marchande. Les gens de mer, les équipages aériens et les chauffeurs doivent pouvoir continuer à faire leur travail et traverser les frontières pour maintenir les chaînes d’approvisionnement en mouvement. Nous demandons aux chefs de gouvernement de prendre de toute urgence le leadership nécessaire pour mettre fin aux règles et restrictions de voyage fragmentées qui ont gravement affecté la chaîne d’approvisionnement mondiale et mis en danger la santé et le bien-être de notre personnel de transport international. Nous avons également besoin du même leadership urgent pour augmenter l’approvisionnement mondial en vaccins par tous les moyens à notre disposition, afin d’accélérer la reprise de nos industries.

Nous demandons que nos travailleurs des transports reçoivent la priorité pour recevoir les vaccins reconnus par l’OMS et que les chefs de gouvernement travaillent ensemble pour créer un certificat de vaccination et des processus harmonisés, numériques et mutuellement reconnus pour démontrer les informations de santé (y compris le statut vaccinal et les résultats des tests COVID-19), qui sont primordiaux pour garantir que les travailleurs des transports puissent traverser les frontières internationales. [N.D.É. : Voyons cela comme un souhait désespéré.]

Nous appelons également l’OMS à transmettre notre message aux ministères de la santé. Malgré un engagement précoce au début de la pandémie et la publication d’orientations, les ministères de la Santé et des Transports ne l’ont pas utilisé, d’où la situation à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. Nous avons besoin que l’OMS et les gouvernements travaillent ensemble pour garantir que ces directives soient acceptées et suivies.

L’impact de près de deux années de tensions, exercées en particulier sur les travailleurs des transports maritimes et routiers, mais aussi sur les équipages aériens, est désormais visible. Leurs mauvais traitements continus ajoutent de la pression sur une chaîne d’approvisionnement mondiale déjà en ruine. Nous assistons à des perturbations sans précédent, à des retards et à des pénuries mondiaux de biens essentiels, notamment l’électronique, la nourriture, le carburant et les fournitures médicales. La demande des consommateurs augmente et les retards devraient s’aggraver avant Noël et se poursuivre jusqu’en 2022.

Nous avons tous continué à maintenir la fluidité du commerce mondial tout au long de la pandémie, mais cela a fait des ravages. Au plus fort de la crise du changement d’équipage, 400 000 marins n’ont pas pu quitter leurs navires, certains marins travaillant jusqu’à 18 mois au cours de leur contrat initial. Les vols ont été restreints et les travailleurs de l’aviation ont été confrontés à l’incohérence des frontières, des voyages, des restrictions et des restrictions/exigences en matière de vaccins. Des arrêts supplémentaires et systémiques aux frontières routières ont obligé les chauffeurs de camion à attendre, parfois des semaines, avant de pouvoir terminer leur voyage et rentrer chez eux.

Il est très préoccupant que nous constations également des pénuries de travailleurs et que nous nous attendions à ce que davantage de travailleurs quittent nos industries en raison du mauvais traitement auquel ils ont été confrontés pendant la pandémie, mettant la chaîne d’approvisionnement sous une plus grande menace.

Compte tenu du rôle vital que les travailleurs des transports ont joué pendant la pandémie et continuent de jouer pendant la crise actuelle de la chaîne d’approvisionnement, nous demandons, de toute urgence, une réunion avec l’OMS et l’Organisation internationale du travail au plus haut niveau pour identifier des solutions avant les les systèmes de transport s’effondrent. Nous demandons également à l’OMS et à l’OIT de soulever cette question à l’Assemblée générale des Nations Unies et d’appeler les chefs de gouvernement à prendre des mesures significatives et rapides pour résoudre cette crise maintenant.

The International Chamber of Shipping

SOURCES :


Anthologie2020PUB007


« Merci infiniment M. Bouliane pour cet excellent article, qui explique l’inexplicable ! Ma foi profonde me renforce dans ma position et vos explications, références et analyses éclairent mon ressenti. »

Nathalie Clavel

« Merci simplement d’être là comme d’autres bonnes Âmes et d’illuminer l’Âge des Ténèbres dans laquelle nous sommes plongés. »

Carole Lavoie

« Félicitation pour votre implication dans ce chaos. » 👏👏

Josée Dumais