Lettre du Patriarcat Catholique Byzantin: l’esprit du mensonge, la source du mal, le baptême et l’anti baptême global par ARN messager

J'ai reçu par courriel une nouvelle lettre pastorale du Patriarcat Catholique Byzantin : « Laudetur Iesus Christus! Nous vous envoyons notre nouvelle vidéo-lettre, dans laquelle nous soulignons la source du mal dans la nature humaine et comment il manipule l'homme pour qu'il défie la vérité, croit au mensonge et reçoit un dangereux vaccin à ARNm. Nous aimerions vous demander de publier le matériel soumis. Avec gratitude. Cordialement. Les évêques-secrétaires du Patriarcat Catholique Byzantin. » Je m'empresse donc de partager cette lettre pastorale avec mes lectrices et mes lecteurs.

J'en profite pour vous rappeler l'invitation : Au cas où je serais éventuellement banni de Twitter (plus de 11 700 abonnés), je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK). Voici ma page (plus de 6 737 abonnés) : https://vk.com/guy.boulianne

Le diable est un esprit ; il ne possède pas de corps. Il peut affecter directement notre pensée.

Imaginez qu’un problème soit débattu et que, soudainement, quelqu’un ait une inspiration « incroyable » qui influence sa pensée à ce moment-là. Mais il trouve que pour atteindre le but désiré, il doive commettre un mensonge sérieux, une tromperie, le mal… Une telle inspiration peut provenir directement de l’esprit du mensonge, ou elle peut venir de la source du mal en nous, que La Bible appelle le vieil homme, le péché (héréditaire). Cette source affecte notre raison et notre volonté. Il faut savoir que la source du mal en l’homme, avec l’esprit du mensonge, est la cause principale de tout mal sur cette Terre, de tous les crimes et guerres, haines, meurtres, perversions, etc.

+ Méthode OSBMr

Cette source de mal n’existait pas chez les premiers hommes – dans la nature humaine – au commencement. L’infection spirituelle du mal a été obtenue par un acte commis par les premiers hommes. Auparavant, ils étaient très intelligents et avaient des capacités qu’ils ont perdues après le péché. En croyant à l’esprit du mensonge, ils se sont connectés avec lui spirituellement, et la souillure spirituelle du menteur et du meurtrier est entrée dans la nature humaine. L’éloignement du cœur de Dieu s’est alors manifesté dans un acte spécifique. Lorsqu’une personne suit le chemin de la tromperie et du crime, elle émousse la voix de la conscience et devient un médium de l’esprit du mensonge et du mal.

Le diable est un esprit bien plus intelligent et parfait que l’homme, mais son essence est mauvaise. Nous l’appelons un mauvais esprit, un ange de lumière : Lucifer, Satan, le diable. Tout au long de l’histoire de l’humanité, de même aujourd’hui, il a mis de mauvaises inspirations dans le cœur des individus, il a trompé les nations, incité à la haine, initié aux crimes, aux meurtres (même d’enfants à naître), à la tyrannie, à la guerre, au génocide et tout le « covid » et la farce du « changement climatique ». Il enveloppe toujours tout en termes positifs, c’est-à-dire qu’il présente le mensonge comme étant la vérité et le mal comme étant le bien. Jésus a dit de lui qu’il est un menteur, le père du mensonge et un meurtrier (Jn 8:44). Souvent il n’agit pas directement, mais à travers la source du mal qu’il a spirituellement transplantée dans la nature humaine, avec le premier péché. Dans les pseudo-religions, le diable a toujours exigé le respect, la soumission et même le sacrifice humain.

L’esprit du mal a ses médias, qu’il promeut à des postes clés du pouvoir politique ou religieux, afin qu’il puisse agir globalement par un abus d’autorité. Il est important de savoir que François Bergoglio est un pape non valide, car il prêche de faux enseignements qui conduisent à l’autodestruction du christianisme.

L’hystérie mondiale du covid a totalement démasqué cette source du mal, du mensonge et de la mort, ainsi qu’une tendance au mensonge et une haine de la vérité. Les gens vénèrent « l’image de la bête » – c’est-à-dire la télévision et les médias grand public – et pour cela ils ont cru aux mensonges et ont reçu un dangereux vaccin à ARN messager, contre lequel les experts qui ne se laissent pas corrompre mettent en garde de toute urgence ! Même les faits ne convaincront pas les gens trompés. Celui qui rejette la vérité dans la vie de tous les jours, la rejettera aussi lorsque sa vie, celle terrestre et éternelle, est en jeu.

Dans notre nature humaine, bien que corrompue par la source du mal, il existe un profond désir de vérité et de véritable bonheur. Dieu nous a créés à Son image en mettant un esprit immortel dans la matière corporelle, ce qui nous rend semblables à Lui. Ce n’est que dans les parties les plus intimes de notre être que l’âme est séparée de l’esprit (Hé 4,12). L’esprit humain est notre moi intérieur – spirituel. Cela affecte notre âme et nos pensées, surtout à travers la conscience. Notre esprit est pur, désirant Dieu, et c’est de Lui qu’il a son commencement (Gn 2).

Au baptême, l’homme reçoit la vie divine et devient un temple vivant de Dieu : « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? » (1Co 6:19). « Vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père ! L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec Lui, afin d’être glorifiés avec Lui » (Rm 8, 15-17). Par le baptême, nous avons été profondément unis à Jésus-Christ, notre Seigneur, au mystère de Sa mort et de Sa résurrection : « Ignorez-vous que nous tous, qui avons été baptisés en Jésus Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés (immergés) ? » (Rm 6:3) «… ayant été (spirituellement) ensevelis avec Lui par le baptême, vous êtes aussi ressuscités en Lui et avec Lui, par la foi en la puissance de Dieu » (Col 2:12). « Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, cherchez les choses d’en haut, où le Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes mort (à un mode de vie mondain), et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu » (Col 3:1-3). Afin de vivre le mystère profond du baptême, nous devons vivre par la foi qui grandit à travers la prière : la conversation avec Dieu, à travers la lecture de la Parole de Dieu, à travers la recherche et l’amour de la vérité.

Aujourd’hui, cependant, l’esprit de mensonge dans les mass-médias nous impose un anti-baptême de masse, par lequel il veut asservir et détruire toute l’humanité. Cela se produit par la réception d’un vaccin à ARN messager. Le vaccin contient des tissus dérivés de bébés à naître, qui sont ensuite tués. C’est un rituel de satanique, car le sang de ces enfants repose sur tous ceux qui ont reçu le vaccin et ainsi, par une conscience terne, sont tombés sous le règne de Satan, qui hait Dieu et l’homme.

Que doivent faire ceux qui ont été trompés ? Il n’y a qu’une seule voie de salut : la repentance ! Ils ne devraient pas prendre un autre vaccin. Cependant, certaines conséquences demeurent et doivent donc être patiemment supportées dans le cadre du repentir. Il s’agit de maladies et de souffrances dues à la vaccination, voire de décès. Un élément important du repentir consiste à consacrer au moins une heure par jour à la prière, de préférence une dîme du temps, c’est-à-dire deux heures et demie ; les retraités peuvent prier davantage. « Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé ». Par conséquent, invoquez quotidiennement le nom de Dieu dans une prière de repentance, au moins avant le coucher : « Jésus, Jésus, Jésus, aie pitié de moi, pécheur ! ». Répétez-le cinq fois, en concentrant vos yeux spirituels sur les cinq plaies mortelles que Jésus a subies lorsqu’il a été cloué sur la croix pour votre bien.

+ Élie
Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin
+ Méthode OSBMr / + Timothée OSBMr
Evêques secrétaires

Anthologie2020PUB007


« Cher M. Boulianne. Vous êtes l’un des plus importants piliers francophones rigoureux, pour l’information, au niveau d’articles éclectiques et de référence de vos textes. »

Damien Tremblay

« Vous lire et vous suivre dans tous vos écrits c’est entrer dans le ROC de la raison et en vérité. Je me réjouirais toujours de votre courage et dévouement charitable. »

Paul Philippe

« Mes remerciements pour votre excellent travail. »

Mélanie Berthiaume