Robert Comeau

« Merci Monsieur Boulianne… J’ai lu la Société fabienne et je comprends maintenant beaucoup plus de choses en politique qu’avant. »