Confirmation dans les médias israéliens — Un groupe qui soutient un choix éclairé d’Israël s’est adressé au tribunal pénal de La Haye

Des membres de l’association des « Gens de Vérité » (“People of Truth” – אנשי האמת) ont fait appel à la Cour internationale de justice pour violation des règles d’éthique dans la campagne de vaccination. En outre, le groupe a adressé une requête à la Cour suprême d’Israël afin de recevoir des éclaircissements du ministère de la Santé. Je vous invite à lire mes deux articles précédents en date du 12 mars et du 13 mars précédents pour une meilleure compréhension du sujet.

Maariv (14 mars 2021)

[מעריב – Maariv – 14 mars 2021] Des membres de l’association “People of Truth” (אנשי האמת) ont fait appel à la Cour internationale de justice de La Haye pour avoir enfreint les règles d’éthique de la campagne de vaccination israélienne et ont même déposé une requête auprès la Cour suprême d’Israël pour obtenir des éclaircissements auprès du ministère de la Santé. Ils disent s’opposer à l’expérience coercitive sans donner d’explication préliminaire dans un essai clinique en phase 3.

Il y a quelques jours, la Haye a répondu que la plainte avait été reçue et qu’elle serait traitée (Réf.: OTP-CR-75/21). Selon les requérants, la manière dont les vaccins sont administrés au public en Israël viole le code de Nuremberg – Règles d’éthique dans la conduite d’expériences formulées à la suite des événements de la Seconde Guerre mondiale. Les requérants à La Haye et à la Haute Cour sont des citoyens israéliens qui ont décidé de créer une association appelée « People of Truth » et sont représentés par les avocats Yuli Rosenberg, Arie Suchowolski et Ruth Makhanes, du cabinet A. Suchovolsky & Co..

Le recours judiciaire se lit comme suit : « Pourquoi l’expérience médicale innovante que les répondants mènent sur la population israélienne ne sera-t-elle pas annulée et / ou suspendue, en violation du Code de Nuremberg, de la loi sur les droits des patients, de la procédure du ministère de la Santé pour les essais médicaux sur l’homme et en particulier le consentement éclairé dans les essais sur l’homme, et à un risque significatif pour la population israélienne ? Et pour sa santé. » Réponse du ministère de la Santé : « Le recours judiciaire a été transmis à notre bureau hier. Si et quand la Cour suprême nous demande de la traiter, nous répondrons au tribunal comme d’habitude. »


Une très importante lettre envoyée à : Pfizer, CPI, FDA, FBI, Pape François, et autres …

Me Ruth Machnes Suchovolsky m’a fait parvenir une copie d’une importante lettre qui vient tout juste d’être envoyée à plusieurs destinataires, dont le laboratoire Pfizer, la Cour pénale internationale, la Cour suprême d’Israël, la Food and Drugs Administration (FDA), le Federal Bureau of Investigations (FBI), Sa Sainteté le Pape François, la Police israélienne, les Procureurs généraux de Israël et des États-Unis, ainsi que plusieurs membres du Congrès et des sénateurs.

La lettre a été envoyée au nom de l’association « People of Truth », avec une demande d’ouverture d’une enquête concernant l’accord Pfizer-Netanyahu sur le vaccin COVID-19, mettant l’accent sur la section 4.2.6, qui traite de l’annulation de l’accord dès qu’une enquête publique est ouverte. Il est impératif dans l’intérêt de la sécurité nationale de l’État d’Israël, de la protection et de la survie du peuple juif et du monde entier. Le préambule de la lettre se lit comme suit :

Règle des sages :

En science et en médecine, il existe des systèmes de redondance pour augmenter la fiabilité pour éviter les pannes. De deux poumons, deux yeux, naturellement et techniquement, nous nous efforçons d’avoir la norme de référence des systèmes de secours ou de sécurité. Ce concept s’étend à l’ensemble de la sécurité nationale, des systèmes d’ingénierie, des systèmes de gestion de combat, etc. On en trouve presque partout dans la défense nationale, comme un siège éjectable pour avion de combat F-16 ou une règle à deux clés pour armer une ogive de sous-marin nucléaire. Israël est l’un des principaux pionniers de cette philosophie essentielle tirée des leçons historiques des échecs du renseignement. C’est pourquoi le gouvernement israélien sous mission critique a une personne (dans ce cas aurait dû avoir) dans la salle qui doit faire objection. Cette personne est connue comme le 10ème homme avec la responsabilité d’explorer des hypothèses alternatives et les pires scénarios.

À propos du cabinet A. Suchovolsky & Co.

Suchovolsky & Co. Law Offices est l’un des principaux cabinets d’avocats en droit immobilier en Israël. Le cabinet fournit des services juridiques dans tous les aspects relatifs au droit immobilier, y compris la fiscalité immobilière, les successions, la planification et la construction, les transactions immobilières, les réclamations financières et contractuelles et la gestion d’actifs.

La société a été fondée en 1956, dans le cadre de la société Suchovolsky, Hartavi and Co., qui fonctionnait à la fin des années 50, jusqu’au décès de l’avocat Avraham Suchovolsky. L’entreprise est active dans sa structure actuelle depuis 1996.

Suchovolsky & Co. croit en la prestation de services professionnels approfondis dans son domaine d’expertise et est une société immobilière « boutique » complète. Les partenaires du cabinet accompagnent personnellement chaque client, tout en fournissant des services juridiques exceptionnels. Au cours de ses 50 années d’expérience professionnelle, la firme a accumulé une notoriété remarquable et est reconnue comme une autorité dans son domaine.

Le cabinet a eu le privilège de représenter un large éventail de clients au cours de ses nombreuses années de travail. Des clients privés aux églises en passant par les différentes autorités, nous offrons à nos clients les meilleurs conseils immobiliers disponibles et gérons chaque cas avec intégrité, sensibilité et compétence.


L’équipe du cabinet A. Suchovolsky & Co

Le cabinet A. Suchovolsky & Co compte trois associés : Me Arie Suchovolsky, Me Ishay Beinart et Me Nurit Beinart, et un autre avocat, spécialisé dans la gestion d’actifs et les négociations de transactions depuis de nombreuses années. En outre, l’entreprise a employé un avocat qui est également ordonné prêtre auprès de l’Église orthodoxe grecque. L’entreprise travaille en coopération avec Me Asaf Beker, spécialisé dans les procédures de bref d’exécution.

Suchovolsky & Co. a été impliqué dans plusieurs grands projets de défrichage et de construction ces dernières années, parmi lesquels font partie du quartier Soomale à Tel-Aviv (la phase de défrichement), du complexe Lavie à Givatayim (la phase de signature avec un entrepreneur avant la finalisation approbation du plan), un projet de défrichage et de construction dans la rue Har Shomron à Herzliya, le complexe Hatayassim Road (défrichage et construction de magasins) et un terrain à Ramle détenu conjointement par le gouvernement espagnol et des propriétaires privés.

Suchovolsky & Co. maintient une expertise particulière pour guider les clients à toutes les étapes de la planification et de la construction. Le cabinet fournit des services juridiques depuis la phase conceptuelle de l’élaboration du plan, en passant par la construction et jusqu’à la vente, tout en coopérant pleinement avec les planificateurs et les consultants, les conseillers, la représentation auprès des comités de planification, des comités d’appel et des pétitions administratives, si nécessaire. La société gère les projets TAMA 38 de fortification contre les tremblements de terre, ainsi que les taxes d’amélioration, les eaux usées et la canalisation, y compris les procédures judiciaires. Par exemple, l’entreprise représentait le patriarcat arménien, qui a été poursuivi pour une dette de canalisation. Le verdict a annulé la dette, rejeté la demande et accepté l’argument principal selon lequel, lorsqu’un ancien système de canalisation existe, de nouveaux frais de canalisation ne peuvent pas être facturés.


banniereFABIENeBay001

« Bonjour Mr Boulianne. Depuis quelques mois je lis attentivement vos articles fouillés. Inutile de vous dire qu’on ne retrouve rien de tel dans les médias de masse. Vous êtes précieux pour l’ensemble de la francophonie, un vrai trésor! »

Carole Lavoie

« Merci M. Boulianne pour votre travail! J’ai acheté votre livre la Société fabienne que je vais lire avec grand intérêt! »

Mika Liberka

« Vous êtes pertinent, lucide… merci… j’adore, j’adhère… Je vous souhaite de belles écritures et de penser à vous… Je vais faire de même pour le temps qu’il me reste. »

Martine

Une réflexion au sujet de « Confirmation dans les médias israéliens — Un groupe qui soutient un choix éclairé d’Israël s’est adressé au tribunal pénal de La Haye »

  1. Je vous découvre , et en suis ravi . La première idée qui me vient de Belgique est qu’Il faudrait initier des liens dans ce monde divisé de la francophonie , rassembler les opinions éparses . Beaucoup d’esprits avisés pensent les mêmes choses sans se connaître. Rassembler ces opinions qualifiées en un point focal du WWW permettrait de créer la « masse critique » qui permettrait d’initier la « réaction en chaîne » et de faire sauter le couvercle de la marmite dans laquelle on nous a enfermés pour nous « bouffer tout cuits » ensuite .

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s