Guy Boulianne ouvre un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM

Je vous annonce que j’ai créé un site Web miroir, c’est-à-dire une copie conforme de mon site actuel, afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM. Nous vivons des temps très difficiles et — contrairement à ce qu’affirme la majorité des personnes « injectées » — les mesures coercitives, autoritaires et non-scientifiques du gouvernement affecteront de plein fouet autant les « vaccinés covid » que les « non-vaccinés covid » de ce pays. De plus, avec l’arrivée des milliers de camions dans la capitale du Canada et ses environs, il n’est pas exclu que la Loi sur les mesures d’urgence (anciennement la Loi sur les mesures de guerre) ne soit invoquée par le premier ministre Justin Trudeau, comme l’a écrit Abraham Blondeau dans son dernier article. Les médias « mainstream » préparent déjà le terrain en ce sens. Aujourd’hui, Mario Dumont,— commentateur et ancien chef de l’ADQ (un parti politique qui fusionna avec la CAQ en 2012) —, a affirmé sur les ondes de QUB radio qu’une ambulance a été attaquée et que même en temps de guerre cela n’arrivait pas. Il souligne avec insistance : « Moi je n’avais jamais entendu parler de ça : une ambulance attaquée. Dans l’histoire des guerres on respectait les ambulances ». Évidemment, Mario Dumont n’apporte pas la moindre preuve de cette attaque et se base uniquement sur des rumeurs.

Nephilim Crown 5G Apocalypse, by Dean Henderson

Cela faisait déjà longtemps que je songeais à transférer mon site internet vers une destination mieux sécurisée. C’est maintenant chose faite ! Bien sûr il me reste beaucoup de travail à faire. Entre autres, les « images-bandeaux » sont manquantes et je dois donc les ajouter manuellement à chacun de mes articles. Mais pour le reste tout est bon. Sauf quelques légères différences, le nouveau site Web est identique au site actuel qui est hébergé chez WordPress, tandis que le nom de domaine (guyboulianne.com) est hébergé chez GoDaddy. Or, WordPress et GoDaddy peuvent très bien fermer un site internet à la moindre « dénonciation ». Cela est récemment arrivé à Dean Henderson, auteur du livre « Nephilim Crown 5G Apocalypse ». Pourtant, celui-ci ne fait aucune incitation à la haine. Il écrit simplement des livres, un peu similaires à mes propres livres « La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués » et « HERMON : La porte de l’enfer (La Guerre des mondes est ici, maintenant !) ».

Comme l’explique très bien Christian Westbrook du site internet Ice Age Farmer : « La Direction exécutive du Comité contre le terrorisme des Nations Unies (DECT) est désormais responsable de la mise hors ligne de sites Web entièrement hébergés en privé, alors qu’elle cherche à prendre le contrôle total du flux d’informations et à établir son «grand récit». La DECT notifie aux bureaux d’enregistrement de domaine les sites « extrémistes » — c’est-à-dire ceux qui font la promotion de récits qu’ils n’approuvent pas — et les sites ne peuvent plus être trouvés. Cela reflète un nouveau niveau de censure sur Internet, mais ce ne sont pas seulement les éditeurs qui sont dans le collimateur… c’est nous tous. »

J’ai donc décidé de sortir de chez WordPress et de transférer mon site internet chez un hébergeur indépendant, situé en dehors du Canada. De la même façon, j’ai acheté le nouveau nom de domaine (guyboulianne.info) qui est hébergé chez le registraire Epik qui se définit comme étant « la banque suisse de l’industrie des domaines » et qui prône la « liberté d’expression légale ». À la question de savoir si la compagnie Epik pouvait garantir que mon site ne sera jamais fermé, le représentant Russ me répondit sans aucune hésitation : « Chez Epik, nos clients ont la liberté sur le contenu ou le thème qu’ils créent ou publient sur leur domaine ou leur page Web. »

Fondé en 2009 par Robert W. Monster, Epik est l’un des principaux registraires et hébergeurs de noms de domaine à service complet accrédités par l’ICANN, présents en Amérique, en Europe et en Asie. L’entreprise a acquis une réputation dans l’industrie pour son service et son assistance exceptionnels.

Mon nouveau nom de domaine (guyboulianne.info) est donc hébergé par la même entreprise qui héberge InfoWars de Alex Jones, la plate-forme conservatrice Parler, l’alternative YouTube largement non réglementée BitChute, le forum des armes à feu AR15.com et un site pour les partisans de Donald Trump appelé Patriots.win, anciennement connu sous le nom de The Donald. Le fondateur de Epik, Rob Monster dit qu’il repousse la « culture d’annulation » et la Big Tech. « Si quelqu’un veut passer par un marais désordonné dans sa recherche de la vérité, qui sommes-nous pour décider qu’il ne devrait pas avoir l’opportunité de le faire ? », dit-il. Lorsque les entreprises technologiques jouent au flic d’Internet, soutient-il, elles abusent de leur pouvoir pour contrôler ce que nous voyons et ne voyons pas en ligne. Il pointe du doigt l’interdiction par Facebook et Twitter de l’ancien président Donald Trump. « C’est une chose d’être envoyé en détention. C’est une autre chose d’obtenir une suspension. C’est une autre chose d’être envoyé dans une colonie pénitentiaire pour le reste de votre vie », a déclaré Monster.

Le site Web sur lequel vous vous trouvez actuellement est donc appelé à « disparaître » au fil des mois, lorsque le transfert sera dûment complété. Je vous invite donc à ajouter mon « nouveau » site internet dans vos favoris et à prendre l’habitude de le visiter régulièrement. Je vous invite aussi à vous inscrire à ma nouvelle lettre d’information hébergée chez Follow.it, et ceci même si vous être déjà abonné à ma lettre d’information actuelle. >>> Lettre d’information: follow.it / Site Web: guyboulianne.info.

À propos de Robert W. Monster

Rob Monster

Robert W. Monster (né en 1966 ou 1967) est un cadre technologique américain et le fondateur et PDG d’Epik, un registraire de domaine et hébergeur Web connu pour fournir des services aux sites Web au contenu controversé. Il a reçu l’attention des médias en relation avec Epik, en particulier autour de la décision de l’entreprise d’enregistrer le réseau de médias sociaux de liberté d’expression Gab, dont il s’est exprimé ouvertement. Il a également attiré l’attention pour des déclarations controversées, dont certaines dans lesquelles il a promu diverses « théories du complot ».

Monster est né en 1966 ou 1967 dans une famille hollandaise américaine et il a grandi à Philadelphie, en Pennsylvanie. Il a obtenu son baccalauréat et son MBA à l’Université Cornell. En 2007, Monster est devenu un fervent chrétien. Il s’est marié à Jill Monster, médecin de famille, dont il a eu cinq enfants.

Rob Monster a commencé à travailler pour Procter & Gamble en 1991 et a passé des années à travailler au Japon et en Allemagne dans ce rôle. Au cours de sa dernière année, il a été directeur mondial du développement de produits pour Pampers, une marque de couches pour bébés. Après huit ans au sein de l’entreprise, il a quitté l’entreprise en 1999 pour s’installer à Seattle, dans l’État de Washington, et a fondé Global Market Insite (GMI), une société d’études de marché en ligne. Il a été PDG pendant sept ans, jusqu’à ce qu’il soit évincé par le conseil d’administration en 2007.

Monster a fondé Epik, un registraire de domaine et une société d’hébergement Web, en 2009 à Sammamish, Washington. Il continue d’être le PDG de l’entreprise. En 2015, Monster est devenu le PDG par intérim de DigitalTown, une entreprise qui fournit des plateformes de création de communauté. Il a démissionné de ce poste en 2018 dans ce qui a été décrit comme un départ planifié pour lui permettre de se concentrer sur Epik.

Monster a été un ardent défenseur du choix d’Epik d’héberger toutes les formes de « liberté d’expression légale » que d’autres hébergeurs ont refusé d’héberger en raison de préjugés politiques. Il a découvert Gab en 2018, un réseau social de liberté d’expression, lorsque la société a attiré l’attention des médias après avoir découvert que l’auteur de la fusillade de la synagogue de Pittsburgh avait utilisé le service pour publier du contenu extrémiste. Après avoir été abandonné par son registraire, GoDaddy, Monster a rencontré le PDG de Gab, Andrew Torba, et a accepté d’enregistrer le site Web. La BBC a rapporté que Monster avait déclaré que le fondateur de Gab, Andrew Torba, « faisait quelque chose qui semblait utile », et que le retrait de Gab d’Internet était une « censure numérique ». Rob Monster est ensuite devenu un utilisateur actif et un défenseur du réseau.



« Félicitations et honneur à vous Monsieur Boulianne pour ce titre dans le monde périlleux du vrai Grand journalisme tellement nécessaire et que nous apprécions. »

Paul Philippe

« Bravo, j’ai lu son livre. Tout ce que dit Guy se produit en ce moment. »

Jeanj Lavoie

« Monsieur Boulianne, vos articles sont indispensables. Je vous encourage à continuer. Que Dieu vous bénisse. »

Lorraine Bernier

6 réflexions au sujet de « Guy Boulianne ouvre un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM »

  1. Ok. Merci Guy. THE question…

    C’est cool tout ça. Mais si The Big décide de tout fermer? Shutdown internet. Bebye la visite! Y a-t-il un miroir là aussi? Je ne parle pas évidemment du noirweb…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s